Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 29 Fév 2020 11:17

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 281 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Fév 2005 13:10 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9409
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
et banlieue 13

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Fév 2005 18:35 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Nov 2004 0:23
Messages: 2819
Localisation: Club du troisième âge de Roswell sur Goujon
beauf

Le terme 'beauf' vient du diminutif de beau-frère. Il vous est toutefois recommandé de ne jamais appelé le mari de votre soeur par ce diminutif, le terme étant depuis connoté péjorativement... On peut toutefois avoir un beau-frère beauf, comme le chantait Renaud, se plaignant d'avoir "un gonze mine de rien, qu'à marié sa frangine, un beauf à la Cabu, imbécile et facho, mais heureusement cocu!"

Qu'est-ce qu'un beauf si ce n'est le mari de votre soeur? Par définition, il s'agit du Français moyen, voire très moyen. Le beauf est peu cultivé mais veut se la ramener sur tous les sujets. Il a toutefois des domaines de prédilection: la voiture, le foot, l'apéro, et les femmes. Enfin, les femmes... le beauf est souvent mysogine, s'attendrissant plus de son chien que de sa femme, et très souvent homophobe. Notez que si le beauf est fondu de sport à la télé, et est souvent en survete, le beauf pratique lui-même très peu de sport.

Pour en revenir au nanar: la comédie 'de beauf' ou film 'pour beauf' fait rire le beauf en en appelant à ses plus bas instincts: comédie macho où le héro ne fait qu'à draguer (facilement) des canons de beauté qui ne demandent que ça (normalement, les noms 'Aldo Maccione' et 'Philippe Clair' dovient vous venir à l'esprit), ou comédie sur le thème hautement philosophique du les flics, c'est con, et la vitesse, c'est cool (La saga des 'Taxi'). Quand les thèmes beauf (bagnole-foot-machisme) sont bien exploités même un esprit supérieur à celui du beauf peut rire devant un tel étalage de connerie...

_________________
"Croyez-le ou non, mais entendre Bruel parler de foot, c'est encore plus insupportable que de l'écouter chanter" Le blog de Raymond


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Fév 2005 19:04 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Islamiste

Syn: Arabe, terroriste, fanatique, barbu, égorgeur.

Sens premier: musulman, partisan de la lecture d'un Islam radical, souvent issu du courant salafiste (Saoudien) ou khomenyiste (Iranien) de l'Islam.

Sens nanar: clone d'Oussama Ben Laden, fanatique égorgeur d'enfants et poseur de bombes, arrivé pile poil au bon moment dans l'histoire du cinéma pour succéder au méchant Russe ou au méchant Viet dans l'imagination des scénaristes américains. Plus ou moins barbu selon les impératifs de la production. En cas de nationalité irakienne ou turque, l'ornement pileux sera plutôt la moustache (voir "moustachu du second plan")

Son cas est particulier. Mis à part quelques oeuvres d'anticipation comme "Delta Force" qui montraient déjà le danger (essentiellement du fait de l'affaire des otages de Téhéran), l'Islamiste nanar était, jusqu'en 1991 environ, un courageux Moudjahidine, qui luttait pour l'indépendance de son pays face aux hordes communistes (voir ce mot) à l'aide de son cheval, de sa carabine, de missiles Stingers particulièrement bien cachés (d'ailleurs, où sont-ils cachés les missiles, hein?) et de héros solitaires américains qui venaient tout de même, de temps à autre, donner un petit coup de main à ces pouilleux en détruisant les trois quarts de l'Armée Rouge avec leurs arcs, leurs flèches et des lampes qui font du bleu.

Après la chute de l'URSS en 1991 et la transformation de millions d'affreux bolcheviques en autant de gentils Russes avides de consommer les bons produits américains, l'Islamiste s'est substitué au communiste comme Méchant récurrent dans l'imaginaire hollywoodien, aidé en celà, précisons le tout de même, par les diverses facéties explosives d'un Ayatollah Khomeiny ou d'un Oussama Ben Laden.

En dépit de ses croyances moyenâgeuses, l'Islamiste Nanar n'en reste pas moins un technicien à la pointe du progrès dès lors qu'il s'agit de fabriquer une bombe artisanale ou de programmer un engin nucléaire (voire même, de piloter un Boeing...), autant de compétences scientifiques qu'il a acquis dans les universités américaines, car "les occidentaux sont stupides, ils laissent leurs pires ennemis se former dans leur pays, hinhinhin" comme le précisera l'un d'entre eux avant de se faire rosser par un héros américain qui souhaite rester discret et que nous n'appelerons donc que "l'Homme du Président" afin de garantir son anonymat.

Lorsqu'il ne fabrique pas de bombes ou ne conspire pas pour la perte de l'occident et d'Israël, l'Islamiste Nanar aime bien psalmodier Allah Akbhar, les deux seuls mots d'arabe qu'il (ou plutôt que le scénariste) semble connaître. Entre deux prières et trois complots, l'Islamiste Nanar aime vivre de petites joies simples: casser des statues de Bouddha, lapider une femme insolente, produire et vendre de la drogue ou encore aller se reposer auprès des nombreuses concubines de son harem.

Dernier détail: l'Islamiste Nanar - ou l'un de ses sbires - s'appele souvent "Abdul", prénom qui, certes, sonne bien dans la bouche du Président des Etats-Unis, mais à la particularité, méconnue des dialoguistes, de ne pas exister en arabe.

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Dernière édition par zord le 10 Fév 2005 11:06, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2005 0:23 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2003 22:36
Messages: 1462
Localisation: Lutetia XVII ou Brigantia
zord a écrit:
Islamiste

Sens premier: pratiquant de la religion musulmane, qui reconnaît Allah comme seul Dieu et Mahomet comme son Prophète. Le terme "Islamiste" s'applique plus particulièrement à un musulman radical, souvent issu du courant salafiste (Saoudien) ou khomenyiste (Iranien) de l'Islam.


Un pratiquant de la religion musulmane c'est un musulman ou mahométan à la rigueur. Islamiste s'applique exclusivement aux intégristes musulmans ayant des visées politiques et qu'à eux ce n'est donc certainement pas le sens premier.
Ne fais pas ton Chuck Norris ;)

De plus, c'est dès Khomeyni que c'est devenu un élément du nanar (cf. Delta Force)donc avant 1991. Les moudjahidin n'étaient qu'une exception


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2005 7:52 
Hors-ligne
en direct du Skywalker Ranch de Grenoble
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:48
Messages: 3667
Localisation: Lucas Valley, Marin County, California U.S.A.
Tu oublies de préciser les synonymes: Arabe, terroriste, tueur.

_________________
Lantak a écrit:
Personne a une idée de scénario ? Je comprends pas mes rushes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2005 11:11 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Karate Ninja a écrit:
zord a écrit:
Islamiste

Sens premier: pratiquant de la religion musulmane, qui reconnaît Allah comme seul Dieu et Mahomet comme son Prophète. Le terme "Islamiste" s'applique plus particulièrement à un musulman radical, souvent issu du courant salafiste (Saoudien) ou khomenyiste (Iranien) de l'Islam.


Un pratiquant de la religion musulmane c'est un musulman ou mahométan à la rigueur. Islamiste s'applique exclusivement aux intégristes musulmans ayant des visées politiques et qu'à eux ce n'est donc certainement pas le sens premier.
Ne fais pas ton Chuck Norris ;)

De plus, c'est dès Khomeyni que c'est devenu un élément du nanar (cf. Delta Force)donc avant 1991. Les moudjahidin n'étaient qu'une exception


:oops: :oops: :oops: Au temps pour moi... j'ai corrigé.

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2005 22:01 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2003 22:36
Messages: 1462
Localisation: Lutetia XVII ou Brigantia
zord a écrit:
:oops: :oops: :oops: Au temps pour moi... j'ai corrigé.


Voilà qui est mieux.
Sinon, en repensant à Delta Force, l'islamiste nanar peut être aussi communiste et néo-nazi dans le sens où il a une grande admiration pour le petit brun moustachu :-D

Je suis vraiment pas sûr du tout de l'inexistence d'Abdul comme prénom arabe au fait(ne généralise pas avec Paula Abdul ;)
On en tombe sur plein rien qu'avec google...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 10:30 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Déc 2003 10:26
Messages: 1618
Localisation: Sur un cheval, la corde au cou
Je poste car je viens de découvrir ce glossaire nanar que je trouve excellentissime. J'ai parcouru les 8 pages et y'a certaines définitions qui coupent le squeele.

_________________
Le Eli Wallach suisse écrit dans Daily Movies ! Daily Movies, le mag qui défenestre les lamantins. Approuvé par les sbires et les Ninja Varriors !
http://www.daily-movies.ch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 13:44 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Karate Ninja a écrit:
Je suis vraiment pas sûr du tout de l'inexistence d'Abdul comme prénom arabe au fait(ne généralise pas avec Paula Abdul ;)
On en tombe sur plein rien qu'avec google...


dans mon métier, je dois gérer des dossiers liés aux assurances auto des pays arabes, et je peux te garantir que les "abdul", il y en a plein, et ils sont pas doués au niveau conduite.

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 13:48 
Hors-ligne
en direct du Skywalker Ranch de Grenoble
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:48
Messages: 3667
Localisation: Lucas Valley, Marin County, California U.S.A.
Ebauche de définition de "bikesploitation":
Genre cinématographique aussi ponctuel que ses cousins des années 70-80, tels que la blacksploitation ou la nazisploitation. Cinéma d'exploitation ayant pour sujet les motards, leurs engins et leurs pratiques sociales particulières (et parfois nanardes).
Le genre remonte généralement à l'année 1969, lorsque le film de Dennis Hopper "Easy Rider" donne une impulsion à la Nouvelle Vague hollywoodienne en faisant l'apologie du marginalisme et d'un mouvement contestataire, violent ou au contraire pacifiste, adepte des grands espaces - d'où le rapprochement peu à peu de ce mode de vie avec celui des cow-boys: la bikesploitation deviendra un des avatars contemporains du western.
Côté nanar, la bande de motards qui fait l'objet du film peut être soit une réunion de combattants pour la liberté (Megaforce), soit la description d'une bande d'horribles pouilleux (Hellriders), soit l'affrontement entre les deux... Ces nanars feront l'apologie de la 125 (v. ce mot) et consacreront provisoirement comme look nanar la barbe, le bandana et le blouson de cuir-lunettes noires, l'arme de prédilection de ces fiers guerriers étant la chaîne de moto. Parfois le tunage est exagéré jusqu'à la SF grotesque.

Le film Mad Max portera un coup fatal au genre au début des années 80 en remplaçant les motos par les voitures tunées (v. ce mot) dans un contexte post-apocalyptique (v. ce mot).

_________________
Lantak a écrit:
Personne a une idée de scénario ? Je comprends pas mes rushes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 14:28 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Nov 2004 12:57
Messages: 3941
Localisation: Dans un vieux carton sur un vide grenier
un nanar dans le genre c'est : Werewolfes on wheels ça date des débuts 70s je crois .Ecrit par Michel levesque responsable entre autre de cannonball et d'un des premiers films de Keanu Reeves faudra vérifier...
Image

_________________
Professeur, pourquoi nous attaquent-ils ? Est ce qu'ils aiment la guerre ?
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 14:31 
Walter G. Alton a écrit:
un nanar dans le genre c'est : Werewolfes on wheels ça date des débuts 70s je crois .Ecrit par Michel levesque responsable entre autre de cannonball et d'un des premiers films de Keanu Reeves faudra vérifier...
Image


T'y colles-tu pour la chronique?


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2005 16:52 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Nov 2004 12:57
Messages: 3941
Localisation: Dans un vieux carton sur un vide grenier
Ca c'est pas évident , je l'ai vu il y a trop longtemps en angleterre et je ne crois pas qu'il en existe une version en français (ça date de 1971) . Le magazine "empire" l'avait classé dans les 10 pires titres de film en 1999.
Si quelqu'un l'a vu recemment... :lol:

_________________
Professeur, pourquoi nous attaquent-ils ? Est ce qu'ils aiment la guerre ?
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Mars 2005 15:30 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Nov 2004 0:23
Messages: 2819
Localisation: Club du troisième âge de Roswell sur Goujon
Seven (et sous-Seven)

Polar noir de David Fincher (Alien 3, Fight Club...) sorti en 1996, rafraîchissant littéralement l'univers des tueurs en séries: le film est sombre, sans happy end, les 'héros' érent dans une vie des plus merdiques, et le 'serial killer' n'hésite pas à exécuter les meurtres les plus abominables.
Les producteurs les plus divers vont malheureusement exploité le filon du tueur en série morbide jusqu'à la corde, on aura ainsi droit au Bone collector, sauvé de la nazitude par Denzel Washington et Angelina Jolie, au Resurrection enfoncé dans la nazitude par Christophe Lambert et au 'en France on n'a pas de budget mais on peut faire aussi bien que les Ricains quand même' Six Packs qui effectivement, est bien plus nanar que tous les plagiats made in USA...

Allemagne (et Autriche)
Grand pays du cinéma au début du XXe siècle, avec Fritz Lang, Otto Preminger, et l'extraordinaire Marlene Dietrich de 'L'Ange Bleu', le cinéma Allemand fut aussi le pionner du cinéma d'épouvante avec 'Nosferatu le vampire', première adaptation du roman de Brad Stocker. Les cerveaux fuiront malheureusement le nazisme, et après la guerre, le cinéma Allemand (et son voisin Autrichien) aura un peu de mal à redécoller... On peut signaler néanmoins un début de renouveau avec le duo Werner Herzog- Klaus Kinsky (Aguirre), même si ce dernier se retrouvera aussi dans des séries Z assez improbable (tout comme d'ailleurs Sybill Danig), avec Wim Wenders ( Les ailes du désir), Völker Schlöndorf. Ces deux derniers s'expatrieront avec succés aux Etats Unis, le premier signant entre autres Paris, Texas, le deuxième Mort d'un commis voyageur.
Mais le cinéma Allemand doit-il forcément être aussi long et tortueux qu'un épisode de Derrick pour polaire? Pas forcément. Un certain Wolfgang Petersen avec L'histoire sans fin montre que les studios allemands peuvent produire des contes fantastiques de qualité, mais c'est surtout Bagdad Café de Percy Aldon qui marque véritablement le retour du cinéma allemand. Hélas Wolfgang Petersen et un autre inconnu du nom de Roland Emmerich vont s'expatrier aux Etats Unis et là, c'est le drame: Air Force 1 pour le premier, Independance Day pour le second (toutefois, toute leur filmographie américaine n'est pas aussi pourrie: pour Petersen, on recommandera le polar Troubles, pour Emmerich le surprenant Stargate et l'insolite Universal soldier).

Pendant que Petersen et Emmerich font dans le 'président US superstar', en Allemagne, c'est à nouveau un grand boom du cinéma Allemand vers la fin des années 2000, de nouveaux grands noms apparaissent: Tom Tykwer (Lola rennt), Wolfgang Becker (Good Bye Lenin), Chris Weingartner (The Edukators), Oliver Hiershbiegel (La Chute), reste dès lors une question existentielle: qui va pouvoir reprendre le flambeau des concepteurs de Nosferatu pour le cinéma d'épouvante de demain? Qui va avoir le génie de remettre au goût du jour l'angoisse, la peur, la terreur? Un homme s'est levé. Cet homme, c'est...
















... Uwe Boll

Bon, d'accord, je sors...

_________________
"Croyez-le ou non, mais entendre Bruel parler de foot, c'est encore plus insupportable que de l'écouter chanter" Le blog de Raymond


Dernière édition par enzosullivan le 24 Mars 2005 14:45, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 14:06 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13163
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Ninja :

Les ninja (ou Shinobi, littéralement «celui qui est caché ») étaient des guerriers employés, dans l’ancien Japon, pour des missions d’espionnage ou d’assassinat. L’histoire des ninja est relativement méconnue ou empreinte de légendes. L’une des théories veut que les premiers ninja aient été des paysans qui, ne pouvant devenir samouraïs faute d’ascendance noble, avaient développé leur propre technique de combat.

Image
Le terme « ninja » est employé dans la culture japonaise pour désigner, de manière générique, différents clans de guerriers. L’apogée des ninja se situe du 15ème au 17ème siècle, où ils jouèrent un rôle certain dans les luttes entre seigneurs de la guerre. Certains considèrent que le Shôgun Toyotomi Hideyoshi (1536_1598), unificateur du Japon, aurait pu être lui-même membre d’un clan ninja, mais cette thèse est pourfendue par de nombreux historiens Le Shôgun Tokugawa Ieyasu (1543-1616) employa fréquemment les services de guerriers ninja. Avec la stabilisation du shogunat, les ninja perdirent leur raison d’être et disparurent peu à peu., bien que certains cercles (notamment au sein de la pègre nippone, mais aussi parmi les experts en arts martiaux) continuent d’en utiliser le titre. Ils devinrent ensuite des figures très populaires de la culture japonaise, qui leur prête des pouvoirs quasi surnaturels. Les ninja apparaissant fréquemment dans des romans et, plus tard, des films, des bandes dessinées et des jeux vidéo. Les ninja, figures récurrentes du cinéma historique et d’aventures japonais, apparaissent dans le cinéma occidental dès les années 60, dans des œuvres comme le James Bond «On ne vit que deux fois ». Dans les années 70, la popularisation du cinéma asiatique les rend plus familiers du public mondial.

Image

Ninja nanar : guignol en pyjama.

Image

La récupération de la figure du ninja par le cinéma allait largement la trivialiser, notamment par de nombreuses apparitions dans des séries B, puis des nanars. Les années 70-80 voient la mode des «films de ninja », portée en grande partie par le producteur-réalisateur Menahem Golan : après le succès de son film «L’Implacable ninja » (Enter the ninja), Golan lance la série des «American warrior/American ninja », avec Michael Dudikoff pour vedette, et fait par ailleurs de Shô Kosugi l’incarnation quasi attitrée du ninja au cinéma. Le ninja devient le nouvel élément à la mode du film d’action bourrin.

Image

Image

ImageImage
Image Image
La récupération du ninja par d’autenthiques ringards comme le réalisateur chinois Godfrey Ho va rapidement ridiculiser le personnage : sous la caméra de Ho, les ninja arborent fièrement des tenues, non plus seulement noires ou rouges, mais jaunes poussin ou mauves à paillettes, et rivalisent de techniques de combat ringardes et de lancers de bombinettes à fumée. Abusant de téléportations ridicules et de moulinets de bras, incarnés par des acteurs peu concernés (Richard Harrison, Stuart Smith, Alphonse Beni…), les ninjas deviennent des symboles de ringardise! Le déferlement de ces films sur les marchés internationaux allait contribuer à tuer la mode du film de ninjas : le guerrier de l’ombre serait désormais relégué au rang de personnage de B.D. ou de jeu vidéo, quand il ne se voit pas transformé en tortue!

Pour une étude fouillée du monde des ninja nanar, voir l'"Internet Ninja Movie Database" de Nanarland : http://www.nanarland.com/dossiers/ninjas/inmdb

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Dernière édition par Nikita le 24 Mars 2005 15:07, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 14:48 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Nov 2004 0:23
Messages: 2819
Localisation: Club du troisième âge de Roswell sur Goujon
Nikita a écrit:
Ninja nanar :


Euh... Y a pas un pléonasme, là??? (Où existe-t-il des films de ninja non nanars? A mon avis il doit y en avoir moins que des films nanars...)

_________________
"Croyez-le ou non, mais entendre Bruel parler de foot, c'est encore plus insupportable que de l'écouter chanter" Le blog de Raymond


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 14:53 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9409
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
Shaolin VS Ninja !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!









excellent film !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 14:54 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13163
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
enzosullivan a écrit:
Nikita a écrit:
Ninja nanar :


Euh... Y a pas un pléonasme, là??? (Où existe-t-il des films de ninja non nanars? A mon avis il doit y en avoir moins que des films nanars...)


Ben, il y a des ninjas dans "On ne vit que deux fois", et si je qualifie ce James Bond de nanar, il va y avoir débat. De +, je ne connais pas suffisamment l'usage du ninja dans le cinéma japonais. Par ailleurs, si le ninja au cinéma peut être nanar, il se rapporte à une réalité historique (voir le début de mon texte) que je ne me hasarderai pas à qualifier de nanarde.

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 15:01 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Nov 2004 0:23
Messages: 2819
Localisation: Club du troisième âge de Roswell sur Goujon
Nikita a écrit:
enzosullivan a écrit:
Nikita a écrit:
Ninja nanar :


Euh... Y a pas un pléonasme, là??? (Où existe-t-il des films de ninja non nanars? A mon avis il doit y en avoir moins que des films nanars...)


Ben, il y a des ninjas dans "On ne vit que deux fois", et si je qualifie ce James Bond de nanar, il va y avoir débat. De +, je ne connais pas suffisamment l'usage du ninja dans le cinéma japonais. Par ailleurs, si le ninja au cinéma peut être nanar, il se rapporte à une réalité historique (voir le début de mon texte) que je ne me hasarderai pas à qualifier de nanarde.


Exact, merci Nikita! C'était juste une boutade en passant, vu qu'ici quand on parle de ninjas, on a immédiatement une association nanarde (et il y a de quoi vu le nombre de chroniques les concernant...)

_________________
"Croyez-le ou non, mais entendre Bruel parler de foot, c'est encore plus insupportable que de l'écouter chanter" Le blog de Raymond


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Mars 2005 17:02 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Août 2004 10:13
Messages: 298
Localisation: Dans une discothèque de Rimini en 1985
enzosullivan a écrit:
Nikita a écrit:
enzosullivan a écrit:
Nikita a écrit:
Ninja nanar :


Euh... Y a pas un pléonasme, là??? (Où existe-t-il des films de ninja non nanars? A mon avis il doit y en avoir moins que des films nanars...)


Ben, il y a des ninjas dans "On ne vit que deux fois", et si je qualifie ce James Bond de nanar, il va y avoir débat. De +, je ne connais pas suffisamment l'usage du ninja dans le cinéma japonais. Par ailleurs, si le ninja au cinéma peut être nanar, il se rapporte à une réalité historique (voir le début de mon texte) que je ne me hasarderai pas à qualifier de nanarde.


Exact, merci Nikita! C'était juste une boutade en passant, vu qu'ici quand on parle de ninjas, on a immédiatement une association nanarde (et il y a de quoi vu le nombre de chroniques les concernant...)


C'est vrai que c'est très connoté nanar les ninjas. Néanmoins, un des premiers films avec des ninjas que j'ai vu était bien et très drôle. Il s'agit de ou "Heroes from the east " qui est repertorié dans l'INMDB.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 281 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr