Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 28 Fév 2020 9:26

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 383 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 20  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Juin 2009 15:28 
Pour moi la révélation ce fut ça:

INVASION USA


Réalisateur : Joseph Zito
Producteur : Menahem Golan
Année : 1985
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h30
Acteurs principaux : Chuck Norris, Richard Lynch, Melissa Prophet, Billy Drago


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Août 2009 12:54 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Juil 2009 22:46
Messages: 3
Pour ma part, il n'y pas eu de coup de foudre sur un film particulier (du moins, au début).

Ca a commencé lorsque j'ai commencé à regarder tous les samedi après midi les TVfilms catastrophes proposés par TF1 (avec des titres du style : "Panique à 10 000pieds", "Le séisme de New York", ou encore "L'attaque des fourmis carnivores") (note : ce ne sont sans doute pas les vrais titres, mais c'est pour situer le niveau).

Peu à peu, j'ai compris que l'intrigue est suffisament peu dense pour que l'on puisse se concentrer sur l'aspect sans doute le plus abouti de ces films : le jeu d'acteur où ce sera à celui qui joue le plus mal (le doublage n'aide pas), comment faire des FX sans images de synthèse, etc...

Fort de cette expérience, j'ai fini par investir dans un décodeur TNT, et là, ça a été la révélation : TF1 n'a pas le monopole des nanars. Et pire encore, certaines chaines en passent (presque) à longueur de journée.

Depuis, j'écume les pages de mon programme TV pour savoir quelles merveilles m'attendent pendant la semaine. Et un de mes amis s'est découvert lui aussi une passion pour ces films baclés (par négligence, ou par manque de moyens). Nous nous organisons assez souvent des soirées pour visionner ces nanars.

To be continued...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Août 2009 9:49 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Juil 2009 9:37
Messages: 5
Pour ma part, c'est venu en scrutant le "Top 100 des pires films de tous les temps" sur IMDB. A l'époque, le film en tête de ce classement n'était autre que l'indétrônable "Manos, the hands of fate".

http://web.archive.org/web/200406241859 ... art/bottom

Je me suis empressé de le dénicher sur edonkey, et là, ce fût un choc. Je n'avais jamais vu un film aussi mauvais. D'ailleurs, avec les années, je continue de penser que ce film est le pire qui ait jamais été réalisé. Il y a une espèce d'aura autour de ce truc (saviez-vous que l'un des acteurs du film avait mis fin à ses jours six mois après le tournage du film?) qui m'a toujours fasciné. C'est un peu comme le 3ème reich sous Hitler, après coup, on se demande comment un truc pareil a pû arriver...

Image
Le clap de début, même pas coupé au montage...

Image
La démarche de "Torgo" le domestique, avec ses "pattes de bouc" (c'est l'effet qu'ils voulaient obtenir, véridique!) faites avec un pantalon rembourré...

Image
L'actrice qui regarde droit vers la caméra (oups!)...

Enfin bref... voilà! :)

_________________
"Ma patience a des limites, mais il ne faut pas exagérer!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Août 2009 10:40 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Bienvenue à toi. Par contre, en ces lieux publics, on ne prononce jamais le nom de Candyman, Beetlejuice et edonkey. :wink:

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Août 2009 13:21 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Août 2009 15:33
Messages: 5
Localisation: Petit bureau en sous-sol
Après avoir très très jeune été exposé à une affiche géante de Freddy 4, puis Tremors, voilà un tout petit bonhomme qui déambule en secret dans les rayons "horreurs" des vidéo club plutôt que de rester près des dessins animés.

Mon inconscient c'est donc imprégné d'images de monstres caoutchouteux, de dessins over-the-top et de slogan invraisemblable. Le problème: si jeune, incapable de faire une différence entre le bon et le mauvais...

Puis en cachette, vers douze ans, les premières diffusions, les découvertes de cultes et de moins cultes... Les surprises et les premières crises d'hilarité. La découverte de Ninja Terminator et la vision à plusieurs de Zombi 3 m'ont brisé à jamais. Je ne suis plus le même homme depuis.

_________________
"Ever gonna tell us what that fucking 'R' stands for?"

Nope.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Mon amour, mon fils, ma bataille ...
MessagePublié: 16 Août 2009 18:22 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 10 Août 2009 9:03
Messages: 2
Localisation: Paris
D'où vient cette exquise et saugrenue passion ... D'une phrase de mon adolescence, par ma mère fan de cinéma devant l'éternel :
" Mon fils, si je regarde ces films en pâté en croûte c'est pour mieux apprécier la crème du cinéma. "

Outre la première réaction que fût la faim suite à cet énoncé, force est de constater que l'interrogation à pris place immédiatement.

Jusqu'au jour où, alors que je changeais une ampoule, tout s'éclaira.

Depuis je n'ai de cesse de parcourir Canalsat, véritable bible moderne du nanar.

Merci maman.

_________________
" Entre vivre pour rien et mourir pour quelque chose ... " J. Rambo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Août 2009 14:53 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 03 Juil 2009 0:11
Messages: 6
Je devais avoir 12 ans, et un soir en rentrant du collège, à la télé, ils passaient un film. Flash Gordon. Il était trop bien, je l'ai regardé jusqu'au bout. Et comme à l'époque (comme aujourd'hui) mon groupe préféré était Queen, j'ai reconnu leur musique, et j'étais trop fier de moi quand dans le générique de fin j'ai lu : Musique par Queen (ou Music by Queen).
Ensuite, quelques années plus tard, lors de mon retour de flamme pour Dragon Ball, je me suis intéressé au film live philippin de 1989. Et j'ai carrément adoré. Un chef d'oeuvre pour moi.
Puis l'année dernière, je me suis intéressé aux coffrets DVD double programme Godzilla. Et, celui sur lequel j'ai le plus kiffé, c'est Godzilla contre Megalon. J'étais triste qu'il ne figure pas sur le site, et quelle a été ma joie de voir la chronique en ligne il y a deux mois!
A partir de là, on peut dire que mon conversion nanarde a été effective!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Sep 2009 14:40 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Sep 2009 13:46
Messages: 4
Localisation: somewhere over the rainbow
tout a commencé quand je devais avoir 14 ou 15 ans et que je me suis confronté à "Créature", film où le requin-dauphin-humain fait 15 metre de long dans l'eau, 1m70 quand il en sort; où la potiche du héros est Samantha dans Sex & the City et a pour meilleure ami une otarie ... enfin bref, un nanar sympatoche, qui n'a pas que du mauvais et qui n'est pas parmi les pires ... mais ce nanar a agis sur moi comme une madeleine de Proust (une madeleine grasse, malformée et pas assez cuite cependant).
en effet, il me rappela les douces vacances perigourdines de mes trés jeunes années où ma grand-mère, bénie soit son non-goût anti-cinéphilique, m'enregistrait toujours les films les plus daubesques qui soit.
Films qu'à l'époque je n'envisageais pas comme des navets, mais que "Créatures" me rappela, assignant ces souvenirs de vieilles VHS enregistrées en mon nom à des films nullissimement jouissif "que même en essayant on pourrait pas faire aussi pire".
les noms m'ont hélas échappé depuis, et les VHS ont disparus au profit des DVD de film de guerre acheté à mon frère (deux ponts trop loin, les canons de navaronne, de la bonne fiente en soit, mais je prefere le prehisto-carton avec des dino-mousse).
néammoins, je fut dés lors assoiffé de rattraper le temps perdu, et de retrouver ces VHS perdues ... ce qui me mena, par des travers dont j'ai oublié la trame, jusqu'à ce site dont je ne remercierais jamais suffisament l'existence ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Sep 2009 6:32 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 02 Sep 2009 11:25
Messages: 52
J'avoue que le film Street Fighter au collège a été pour moi une révélation : comment était-il possible de faire aussi mauvais et aussi crétin au point que ça m'en fasse rire ?

J'ai toujours bien aimé le cinéma sans être un fou furieux de cinoche non plus, et je confesse volontiers un plaisir coupable à apprécier certains films connotés nanars, style ceux de JCVD, Rolland Emmerich (quoique je me demande s'il ne fait pas exprès de se moquer des US dans ses films tellement c'est gros), Seagal, Michael Bay aussi...

Avec qq années de plus, je regarde et redécouvre d'un oeil amusé certains films que j'adorais étant gosse : Les Maîtres de l'Univers, les Charlots, certains Seagal et autres JCVD, etc... et en cherchant des infos sur JCVD, je suis tombé sur ce site, que je consulte régulièrement depuis un peu plus de 2 ans.

_________________
C'est quoi ça ?
Une lumière bleue.
Et ça fait quoi ?
Du bleu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 05 Nov 2009 12:37 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Nov 2009 14:11
Messages: 3
A la sortie de "Le village" au cinéma en 2003 si mes souvenirs ne me font pas faux bond. J'entame le film, tranquille, décontracté, puis le suspense, la peur arrive assez, vite... oui je suis un grand sensible. (j'ai même chialé quand willy à sauté au dessus de son brise lame pour reprendre sa liberté).
Soit je m'égare. Puis a chaque moment je dis bien chaque moment que les scènes passe dans une ambiance de stress, un micro, oui une micro avec la moumoute et tout passe carrément devant le tête des personnages apeurées. Il ne fût sans dire, que l'ambiance du film était plus que bidon et je ne pû m'en remettre. Cette histoire à même causé des disputes avec ma copine car je la saoulait en disant "Mais c'est quoi ce film? Tu as vu les micro à l'écran? Comment on peut faire un film si pourri!". (pendant une bonne semaine). J'en ai parlé à un copain étant sous le choc et il ma dit, ce site est pour toi mon coco: nanarland.

Depuis tout les jours ou presque je visite ce fabuleux site.
Quant à ma réplique préféré, elle se trouve au top classement vidéo (notre ami Philippe). :lol:

J'adore aussi l'extrait: "En slip sur la banquise"

Voila
:-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Nov 2009 11:35 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Nov 2009 20:21
Messages: 8
Localisation: Ach...Paris...
Les heures de mon enfance passées devant la 5 m'ont irrémédiablement conditionnée au mauvais goût en matière de cinéma, c'est un peu comme manger à la cantine...

Ma première révélation a été Braindead, la cassette de l'époque aimait pas du tout la grande tv 16/9ème du pote qui nous invitait et l'image n'arrêtait pas de s'écraser de façon grotesque, déjà que le singe rat est pas beau mais là...
Image
C'est de là qu'est née ma passion pour les films d'horreur avec effets spéciaux old school.

J'ai vécu une idylle de courte durée avec un service de vidéo à la demande qui proposait des films à deux balles... pardon un euro, qui proposait le pire de leur catalogue et mieux encore (voodoo academy, Le cerveau de la famille, Puppet master...).

De là la découverte du site a été le dernier pas vers le nanard, et j'ai l'impression de visiter la caverne d'Ali Baba depuis un mois.

J'éprouve un faible pour les histoires de zombies et je suis à la recherche d'un pro des WIP pour ma prochaine séance entre potes.

_________________
Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Déc 2009 20:15 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Juil 2009 14:57
Messages: 6
Localisation: Beauce (snif!)
Il y a une dizaine d'années, en vacance chez mes cousins, pendant que nos parents papotaient de choses et d'autres dans le jardin, ma cousine m'annonce qu'on allait voir un film loué au jugé dans un vidéo club.

Scénario d'horreur classique: une bande de teenagers décérébrés foncent bille en tête dans un village infesté de zombies malgré les mises en garde répétées d'une dame blanche (vous savez, ces spectres féminins le long des routes).

C'est là que j'ai eu la révélation: on pouvait adorer un film parce qu'il était mauvais.

Je ne me souviens malheureusement pas de son titre (et j'enrage de cet oubli), mais une scène m'a fait hurler de rire. Les teenagers sont dans la rue principale, de style western (sol terreux, bâtiments en bois...). L'un d'eux se trouve juste à côté de la porte du saloon et les autres sont en face et à trois mètres de lui. Un zombie surgit derrière lui avec un plateau de serveur dans les mains. Les teenagers hurlent pour prévenir leur ami à trois mètres d'eux mais celui-ci n'entend rien à cause de la distance qui les sépare, et leur demande de répéter plus fort. On les voit tous pleurer, désespérés par les trois mètres de distance qui les empêche d'atteindre leur ami à temps. Enfin, pour achever cette scène dramatique, le zombie décapite le neuneu sourd avec son plateau. Nous n'en croyions pas nos yeux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Déc 2009 6:38 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Mars 2009 23:10
Messages: 10
Je ne saurais dire d'où vient l'amour que je porte au Nanar. Plus jeune je regardais les différents contes célèbres présentés par Carlos et c'était en vente chez le marchand de journaux, petit j'adorais ça, mais en vieillissant je me suis rendu compte de la mocheté des dessins et la tristesse du doublage mais j'ai quand même regarder en entier pour me rendre compte que j'aimais ça !! Cela me faisait rire, ensuite j'ai enchainer avec un vieux Peter Pan tout moche fait au Japon et une vocation est née. Je me suis mis à la recherche de Dessins animés et films pour enfants nanars. Bien sur il y a les Power Rangers.
Malheureusement à l'époque, je n'avais pas internet donc cela limitait mes recherches aux espéces de Foirfouille du coin où j'ai trouver en VHS "Les aventuriers de la Galaxie" qui est noté sur le site.

Mais petit à petit, m'intéressant à autres choses (j'étais adolescent et con) je laissa tomber ces recherches allant même jusqu'à prêter la VHS sus nommée et on ne me la jamais rendu.

Il y a deux ans maintenant, je suis tomber sur un DVD s'appelle "L'Asile des Damnés" et j'ai repris goût au mauvais montage, au mauvais doublage, et au mauvais costume. En plus Internet est venu enrichir ma vie, du coup j'ai découvert Nanarland et les multiples pépites que ce site renferme.

Longue vie aux nanars et à Nanarland

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Fév 2010 22:02 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Pour mon 1000ème message, il faut que je marque le coup. Permettez-moi donc d'être pontifiant, pour ce post un peu spécial, qui me fait passer dans la dimension des forumers à 4 chiffres.

Il est temps pour moi de révéler de quand date mon amour du nanar.

Je crois que, à la manière Monsieur Jourdain, j'ai toujours aimé le nanar sans le savoir.

Petit déjà, j'avais été étonné par un film dont je n'ai jamais pu identifier l'identité ni l'origine (à l'époque je pensais sud-américain, maintenant je dirais indonésien), passé en séance de minuit sur la Télévision Suisse Romande. Avec ma famille, nous n'en avons vu que la fin, mais ce fut un choc :

on y voyait un homme moustachu, piqué par une araignée géante, qui voyait sa tête gonfler et exploser comme un ballon (qu'elle était, le trucage n'était pas terrible).
On y voyait aussi des jeunes gens poursuivis par la mort en personne (avec la faux et tous ses attributs) sur un toit. La solution de leurs tourments : pousser la mort du toit, pour qu'elle explose dans moult fumée en contre-bas. Fin du film. Hilarité. Merci beaucoup.

J'aimerais tellement voir ce film en entier mais je doute que quiconque sache ce que c'est.

Plus tard, ma passion de la nullité a causé mes premiers émois sensuels d'adolescence. En effet, la T.S.R. encore elle (on voit la grandeur de la nation suisse, si décriée par Yann Moix), diffusait le jeudi très tard (vers minuit et demi - une heure) l'émission american gladiators. Ce jeu était si nul, que les suisses avaient engagé des gens de la radio couleur 3 pour refaire les commentaires de façon humoristique. Quel rire les amis ! Il y avait des chansons à la gloire des gladiateurs, chantés pendant l'épreuve d'escalade, le président du fan-club d'american gladiator commentant les photos de sa maison et de sa voiture (en fait les prix à gagner). C'était énorme. Et là, vous me demandez, pourquoi est-ce érotique ? Je dirais que ça ne l'est pas du tout, mais par contre, avant american gladiator, il y avait la diffusion suisse de Venus, l'émission érotoche de M6, et vous comprenez, j'étais obligé de regarder, malgré moi, pour ne pas rater le début de mon émission préférée. Mon âme n'a jamais plus retrouvé sa pureté après cela.

Une fois obtenu mon bac, Christophe Lambert m'a infligé un coup fatal.
Déjà, je dois avouer que je suis né sous une mauvaise étoile. Le lycée situé à deux pas du domicile familial d'Annemasse était en effet célèbre (peut-être n'est-ce qu'une légende urbaine, mais voyez-vous, je la crois) pour avoir accueilli entre ses murs le futur Vercingétorix.
De plus, en 1998, je dois avouer que je faisais partie des fans de son film appelé Nirvana. Il n'y a rien de honteux là-dedans, à ce que je crois. Voilà donc, que je lis dans player one, une interview vérité de Totophe disant : fini les navets, à partir de maintenant, plus que des bons films. D'ailleurs mon prochain projet, c'est l'adaptation d'une légende nordique, produite par les gens derrière Terminator et Mortal Kombat, ça va être génial. Ca va s'appeler Beowulf.

Quand le film est sorti, j'y suis allé, le coeur quasiment vibrant d'excitation. Vas-y Totophe, montre à tous qu'Highlander n'était pas qu'un coup isolé. Mais dès les premières notes de la musique technoïde accompagnant le déchaînement de flips arrière du très crédible Lambert. La suite on la connaît : rires et quolibets.

A ce moment de ma vie je m'interroge : pourquoi des films aussi nuls qu'ils font rire ? J'avais bien vu le film de Burton sur Ed Wood, mais je croyais ce genre de film très rare, presqu'impossible à trouver.

Quelques années plus tard, un ami me montre les vidéos de Turkish star wars sur ce site mystérieux appelé nanarland. Je sais alors que j'ai trouvé ma patrie. Il me faudra encore du temps pour accepter ma condition, effectuer mon coming-out, et enfin m'inscrire sur le forum.

Depuis, ma vie est une ruine. J'erre sur le forum à la recherche de nouveaux sujets, afin d'y placer mes avis lapidaires. Je fais les soldes sur Cdiscount pour acheter the marine, c'est la déchéance.

Mais tel le héros d'une nouvelle de Lovecraft, clochard pour les humains qui se rêvait / était prince d'une dimension parallèle, je sais que mon existence, pour peu qu'elle provoque un peu de rire et de joie parmi vous, n'est pas inutile.

Vive les nanars, et vive nanarland.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Fév 2010 22:49 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Pas compris.

Tu me traites de théâtreux ? Ce serait pas gentil :?

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Fév 2010 23:18 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Ah merci Echobelly. Tu es gentil.

Attention, j'ai dit gentil, pas pd.


spoiler Classe américaine, tout ça tout ça fin spoiler

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Fév 2010 17:51 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Fév 2010 10:04
Messages: 15
"Beaucoup de gens sont tombés amoureux en ayant entendu parler d'amour..."
Sacha Gutry


"J'ai découvert mon goût immodéré pour les nanars en même temps que Nanarland et vice-versa..."
Danfong

_________________
"Tout ce que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois!"
(Clint Eastwood)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 05 Mars 2010 14:35 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Déc 2008 18:32
Messages: 16
Localisation: Paimpol (22)
Bonjour a tous,

Dites moi, je me pose une question sans savoir ou vraiment la poster, alors je tente ici.

Le mot "nanar"... Il a une traduction, en anglais ?

Merci d'avance !

_________________
Bref, comme disait Pepin...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 05 Mars 2010 15:07 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Fév 2010 14:22
Messages: 33
Localisation: Grenoble, Capital of the Free World !
Je suis prêt à miser mon squeele que "nanar" n'a pas d'équivalent en Filipino ! :-D

Quand à la version Turc de nanar ...

_________________
"Si je travaille pour Vizzini, c'est pour payer les factures. Ça rapporte pas grand chose, la vengeance." - Inigo Montoya

Grenoble interdit


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 05 Mars 2010 18:46 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Jan 2006 23:32
Messages: 1729
Localisation: quelque part dans les nuages, en train de chercher du sucre pour George Harrison
echobelly a écrit:
Kaiser Panda a écrit:
Bonjour a tous,

Dites moi, je me pose une question sans savoir ou vraiment la poster, alors je tente ici.

Le mot "nanar"... Il a une traduction, en anglais ?

Merci d'avance !


Je ne le sais pas précisément, mais à mon avis il y a un mot différent pour chaque pays, certaines langues ne doivent pas voir de mots qui signifie le nanar, et peut-être emploie t'on le mot "nanar" dans un autre pays en le prononçant à la française :?: c'est sous toute réserve :wink:


Y a vaguement l'expression "so bad it's good" mais je ne suis pas certain que ça soit vraiment utilisé

_________________
Au commencement, les denrées les plus utiles comme le minerai de beurre et de saucisse, les concentrés de casserole et de tire-bouchon étaient enfouies à des profondeurs considérables.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 383 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 20  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr