Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 06 Déc 2019 16:40

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2009 21:20 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Avr 2004 17:03
Messages: 1067
Localisation: Dublin
Allez, je vais aller faire un tour sur CDdiscount. J'ai quand meme cru qu'il allait lui enfoncer la paille dans l'oeil :-D

_________________
Slan & Slainte! Connistes, l'avenir vous appartient!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2009 22:15 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5366
Morwenna a écrit:
Tres bonne chronique. Le film etant introuvable ici, je suis allee faire un tour sur Dailymotion. J'ai trouve au moins un extrait devant lequel j'ai du mal a rester serieuse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gwendoline%2Bjust%2Bjaeckin/video/x6uu9u_gwendoline_shortfilms


Quand on a regardé le film, cette scène, ça a été le basculement. Le premier fou-rire de la soirée et la conviction désormais acquise que nous étions bien face à un gros nanar.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2009 22:44 
Hors-ligne
Schtroumpf Grognon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Nov 2003 7:19
Messages: 4057
Localisation: En train d'expérimenter la disco tamoule
D'ailleurs un truc qu'on avait pas remarqué au visionnage, l'instrumental de cette scène c'est ça:

http://www.youtube.com/watch?v=LuNoJhdFF3o


:shock: :shock: :shock:

_________________
La femme est l'avenir de l'homme
Dit le poète quand il déconne
La femme est l'avenir de l'homme
Qu'on chante pour flatter la conne
Rien n'est l'avenir de personne
Sauf l'asticot qui consomme.

(le Professeur Choron)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Fév 2009 23:06 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Juin 2005 16:32
Messages: 1307
Localisation: Se promène avec un style et une classe inimitable !!!
Barracuda a écrit:
Morwenna a écrit:
Tres bonne chronique. Le film etant introuvable ici, je suis allee faire un tour sur Dailymotion. J'ai trouve au moins un extrait devant lequel j'ai du mal a rester serieuse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gwendoline%2Bjust%2Bjaeckin/video/x6uu9u_gwendoline_shortfilms


Quand on a regardé le film, cette scène, ça a été le basculement. Le premier fou-rire de la soirée et la conviction désormais acquise que nous étions bien face à un gros nanar.


Ca se comprend aisément !!!!!!! Ca m'a fait penser au trip raté de Laurent Ganelon avec la nouvelle dans P.R.O.F.S....... :-D :-D

_________________
"et sinon à la porte.....et c'est pas la première fois qu'on fabrique une porte à la hâte pour virer un ptit trou de balle qui fait son malin !"
Perceval le Gallois, spécialiste en camouflage breton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2009 10:57 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Avr 2004 17:03
Messages: 1067
Localisation: Dublin
crapouillot a écrit:
Barracuda a écrit:
Morwenna a écrit:
Tres bonne chronique. Le film etant introuvable ici, je suis allee faire un tour sur Dailymotion. J'ai trouve au moins un extrait devant lequel j'ai du mal a rester serieuse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gwendoline%2Bjust%2Bjaeckin/video/x6uu9u_gwendoline_shortfilms


Quand on a regardé le film, cette scène, ça a été le basculement. Le premier fou-rire de la soirée et la conviction désormais acquise que nous étions bien face à un gros nanar.


Ca se comprend aisément !!!!!!! Ca m'a fait penser au trip raté de Laurent Ganelon avec la nouvelle dans P.R.O.F.S....... :-D :-D


Ah zut! Je ne m'en souviens plus... C'etait quoi encore ce trip?

_________________
Slan & Slainte! Connistes, l'avenir vous appartient!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2009 11:39 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Juin 2005 16:32
Messages: 1307
Localisation: Se promène avec un style et une classe inimitable !!!
Morwenna a écrit:
crapouillot a écrit:
Barracuda a écrit:
Morwenna a écrit:
Tres bonne chronique. Le film etant introuvable ici, je suis allee faire un tour sur Dailymotion. J'ai trouve au moins un extrait devant lequel j'ai du mal a rester serieuse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gwendoline%2Bjust%2Bjaeckin/video/x6uu9u_gwendoline_shortfilms


Quand on a regardé le film, cette scène, ça a été le basculement. Le premier fou-rire de la soirée et la conviction désormais acquise que nous étions bien face à un gros nanar.


Ca se comprend aisément !!!!!!! Ca m'a fait penser au trip raté de Laurent Ganelon avec la nouvelle dans P.R.O.F.S....... :-D :-D


Ah zut! Je ne m'en souviens plus... C'etait quoi encore ce trip?


Sa nana était adepte de l'amour tantrique, ils sont donc tous les deux de chaque côté de la pièce, elle tentant de lui expliquer qu'il faut pas se toucher mais se contenter des paroles, et lui n'y comprend rien ! :-D

_________________
"et sinon à la porte.....et c'est pas la première fois qu'on fabrique une porte à la hâte pour virer un ptit trou de balle qui fait son malin !"
Perceval le Gallois, spécialiste en camouflage breton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2009 12:03 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Oct 2004 0:34
Messages: 2804
Localisation: steak haché !
crapouillot a écrit:
Morwenna a écrit:
crapouillot a écrit:
Ca m'a fait penser au trip raté de Laurent Ganelon avec la nouvelle dans P.R.O.F.S....... :-D :-D

Ah zut! Je ne m'en souviens plus... C'etait quoi encore ce trip?

Sa nana était adepte de l'amour tantrique, ils sont donc tous les deux de chaque côté de la pièce, elle tentant de lui expliquer qu'il faut pas se toucher mais se contenter des paroles, et lui n'y comprend rien ! :-D

Je crois qu'il y a une scène un peu comme ça aussi dans Demolition Man, non ?
Avec Stallone qui fait l'amour virtuellement avec Sandra Bullock, mais qui a du mal à surmonter la frustration du manque de contact, si ma mémoire ne me fait pas défaut ! :-D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2009 12:47 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Avr 2004 17:03
Messages: 1067
Localisation: Dublin
Ah oui, je me souviens. Hehe :-D

_________________
Slan & Slainte! Connistes, l'avenir vous appartient!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2009 14:23 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2008 17:16
Messages: 1034
Localisation: Bien au chaud, dans une touffe de noir jésus.
kornichon a écrit:
crapouillot a écrit:
Morwenna a écrit:
crapouillot a écrit:
Ca m'a fait penser au trip raté de Laurent Ganelon avec la nouvelle dans P.R.O.F.S....... :-D :-D

Ah zut! Je ne m'en souviens plus... C'etait quoi encore ce trip?

Sa nana était adepte de l'amour tantrique, ils sont donc tous les deux de chaque côté de la pièce, elle tentant de lui expliquer qu'il faut pas se toucher mais se contenter des paroles, et lui n'y comprend rien ! :-D

Je crois qu'il y a une scène un peu comme ça aussi dans Demolition Man, non ?
Avec Stallone qui fait l'amour virtuellement avec Sandra Bullock, mais qui a du mal à surmonter la frustration du manque de contact, si ma mémoire ne me fait pas défaut ! :-D


D'après souvenirs ("Démolition Man" est :rock: ):
- Ben je pensais qu'on allait commencer par s'embrasser...
- Quoi?! Vous voulez faire un échange de fluides!!! Sûrement pas!!!
- C'est con, j'embrasse bien.


J'adore ce film :-D
Quant à Gwendo, vu sur M6, il y a des années. Bof, plus navrant qu'érotico-drôle :?

_________________
Hé! Hé blondin! Tu veux que je te dise: t'es le plus grand dégueulasse que....que... que la terre ait jamais portée!!
Ouin ouin ouiiinnn! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Fév 2009 9:06 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2006 13:52
Messages: 2835
Localisation: Mulligan's steack-house.
En tout cas merci Zord pour ce gros fou-rire du petit matin ! Excellente chronique ! :lol:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2009 12:31 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 15 Nov 2008 14:23
Messages: 11
J'ai un gros problème. J'ai une édition zone 2 de ce film qui dure 100 minutes. Hors, si on farfouille sur Internet, les deux seuls minutages de ce film couramment rencontrés sont la version US de 88 minutes et le director's cut (ou version européenne suivant les sources) de 106 minutes.

Alors c'est vrai qu'il y a quelques coupes qui paraissent un peu brutales sur ma version, mais est-ce que je dois casser ma tirelire pour acheter le director's cut zone 1 sachant que si ça se trouve cet écart de 6 minutes n'est dû qu'à de sombres histoires de transcodage PAL/NTSC et autres génériques plus ou moins bidouillés ?

_________________
Il y a quelque chose de pas très catholique dans ce pays


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2009 12:51 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5366
Ce film ne vaut franchement pas qu'on casse sa tirelire, surtout une deuxième fois. Je doute que 6 minutes rajoutées le changent beaucoup.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2009 13:24 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Et puis il y a de fortes chances que ces fameuses 6 minutes supplémentaires ne soient qu'une erreur sur la jaquette, ce qui est fréquent sur les DVD (sur les VHS aussi mais on le remarquait moins). Sur les DVD, la touche "info" ou "display" permet au cours du visionnage de savoir la durée totale du métrage. Il y a souvent des écarts de plusieurs minutes entre la durée affichée et la durée effective.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2009 15:25 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Au pire, les 6 minutes supplémentaires existent bel et bien mais ne doivent pas changer grand chose au métrage. Peut-être y voit t'ont Zabou Breitman faire quelques prises de catch supplémentaires, Gwendoline y montrer une ou deux fois de plus ses nichons ou encore Jean Rougerie en train de faire remarquer à Bernadette Laffont qu'elle ne peut pas aller à la soirée chez l'Archevêque dans une telle tenue (mais Laffont ne veut pas changer de fringues car son amant est caché dans le placard), quoi qu'il en soit, je ne pense pas que la valeur ajoutée vaille la peine d'un nouvel achat.

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Fév 2009 15:42 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Morwenna a écrit:
Tres bonne chronique. Le film etant introuvable ici, je suis allee faire un tour sur Dailymotion. J'ai trouve au moins un extrait devant lequel j'ai du mal a rester serieuse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/gwendoline%2Bjust%2Bjaeckin/video/x6uu9u_gwendoline_shortfilms

je dois avouer que j'apprécie vraiment au premier degré la prestation de Zabou dans cette scène. Enfin je ne sais pas si c'était l'effet voulu, mais lre plan où elle relève la tête, l'air de dire "Mais qu'est ce que c'est que cette connerie?" et son éclat de rire final me donnent l'impression qu'elle est bien consciente du ridicule de la scène et qu'elle s'en fout ouvertement. On dirait un peu un îlot de légèreté et de bon sens dans ce bordel (deux sens du terme) bouffi de prétention...

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Fév 2009 19:06 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Jan 2006 23:32
Messages: 1729
Localisation: quelque part dans les nuages, en train de chercher du sucre pour George Harrison
deathtripper21 a écrit:
je dois avouer que j'apprécie vraiment au premier degré la prestation de Zabou dans cette scène. Enfin je ne sais pas si c'était l'effet voulu, mais lre plan où elle relève la tête, l'air de dire "Mais qu'est ce que c'est que cette connerie?" et son éclat de rire final me donnent l'impression qu'elle est bien consciente du ridicule de la scène et qu'elle s'en fout ouvertement. On dirait un peu un îlot de légèreté et de bon sens dans ce bordel (deux sens du terme) bouffi de prétention...


Zabou semble nous dire "Mais qu'est ce que je fous là?" tout le long du film ^^

Sinon pour ce qui est de ce film. Comment dire... au moins Emmanuelle et Histoire d'O ont l'excuse d'être de purs films érotiques dont le seul et unique but est de nous montrer nues Corrine Cléry, Sylvia Kristel ou Christine Boisson. Là, on sent qu'il y a une volonté de faire un "vrai" film d'aventure mais tout en refaisant Emmanuelle quand même. Le problème c'est que l'aventure est en carton (les décors comme les crocodiles) et que l'érotisme fait très daté (mais c'est un genre qui naturellement vieillit mal je trouve surtout avec une vague esthétique années 80). C'est donc totalement foiré de A à Z mais je dois dire que la nanardise n'arrive vraiment pour moi qu'avec Bernadette Lafond et son accolyte. Avant c'est plus chiant qu'autre chose.
Perso aussi je trouve que ma version comporte des coupes un peu brutales, surtout à la fin.

C

_________________
Au commencement, les denrées les plus utiles comme le minerai de beurre et de saucisse, les concentrés de casserole et de tire-bouchon étaient enfouies à des profondeurs considérables.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gwendoline - Just Jaeckin - 1984
MessagePublié: 05 Déc 2011 1:05 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Pour me mettre dans l'ambiance avant d'aller voir ce film, je suis allé à la médiathèque François Truffaut, qui se trouve aux Halles, à Paris, et où on peut trouver le hors-série Starfix consacré à Gwendoline. Il est en libre accès et empruntable. D'ailleurs j'en profite pour dire que l'abonnement aux médiathèques de Paris est gratuit, donc allez-y, empruntez ce hors série, pour créer l'étonnement des bibliothécaires face à cette étrange statistique de prêt.

Image

Bref, autant dire qu'après avoir lu les 64 pages de dossier de presse... euh pardon d'investigation très sérieuse, j'étais chauffé à bloc. Un grand film d'aventure, du bondage, des décors de Schuitten, et Zabou en string de cuir, la classe.

Bon, y a bien tout ça dans le film, mais c'est tout de même bien kitchou. Pour l'aventure, on pense beaucoup aux pubs pour les clopes qu'on pouvait trouver dans les magazines de l'époque : le mec en jean mal rasé, dans le désert, avec cette lumière si particulière aux années 80. Une chine plus vraie que nature reconstituée en studio, ce qu'on ne voit PAS DU TOUT. Et évidemment, tout le monde sait que les sbires chinois sont des Bruce fake. Pas compris le coup de Gwendoline qui voyage en clandestin dans une caisse : c'est pas censée être une aristocrate ? Et comment elle a réussi à survivre pendant la traversée ?

Pour le scénario, y a pas grand chose à dire : la bande-dessinée parle d'une meuf un peu gourde qui se fait tout le temps kidnapper, prétexte à être montrée dans des positions plus ou moins suggestives, plus ou moins nue, très attachée, et est sauvée par une fille mystérieuse appelée U89 (qui deviendra le nom de code de Zabou une fois chez les amazones). Donc, là, Gwendoline est une cruche, qui se retrouve constamment prisonnière, et qui est prétexte à des plans nichons au fur et à mesure que le film avance. On notera la finesse avec laquelle ceux-ci sont amenés : oh, on est tombée dans l'eau, faut qu'on sèche notre linge. Ou Willard qui dit : "les filles il pleut, faut vite que vous enleviez votre chemise !".

La tonalité du film est très étrange : d'un côté on a un film d'aventure très simple (voire bête), presque destiné aux enfants (la scène où les héros sont poursuivis par les cannibales, façon Tom et Jerry, avec un décor et les gens qui passent par tous les coins du décor), d'un autre on a des scènes un peu gores (les oreilles arrachées), et du cul pas vraiment cul (la seule scène où elle fait l'amour, elle a une énorme cape qui cache tout et d'ailleurs Bernadette Lafont s'en plaint), qui placent le film dans le divertissement pour adulte.

La fin du film, avec les amazones, est complètement en décalage avec tout le reste : l'univers SM est classe sur le papier (les dessins de préparation sont bien, on parle quand même d'un des créateurs des cités imaginaires), mais ça sent fort le polystyrène à l'écran. On a l'impression que tout risque de s'écrouler d'un moment à un autre. D'ailleurs quand l'une des amazones est transpercée par un pic, le truc bouge, comme s'il était en plastique.

Un autre aspect intéressant du film est l'incapacité de Jackin à tourner une scène d'action. Indiana Jones avait repris les mécanismes du Serial pour les moderniser. Jackin reprend le délire, tel quel, avec une mise en scène super statique, ou juste nulle (la scène des pony girls, pas franchement bien foutue).

Grosse performance pour le scientifique et ses "Superbe vous êtes superbe", encore une rupture de ton incompréhensible.

Dernier point : la musique de Pierre Bachelet est infernale : dans le numéro de Starfix, il explique qu'il aime bien utiliser ses compositions personnelles quand il fait des B.O. Moi je dis : quand Aphex Twin utilise des compositions à lui pour se débarrasser de commandes de remix qu'on lui fait, ok. Mais quand Bachelet enchaîne douze mille variations sur l'an 2001 (d'ailleurs j'ai toujours détesté ce morceau, vu que j'ai eu 20 en l'an 2001), et balance la musique du jambon herta pour la scène de la brindille (je pense que c'était ça le lien mort répertorié sur le forum), c'est juste pas possible.

Bref, si j'ai osé être un peu critique sur la chronique de Zord, lors de sa parution, je me rends compte après avoir vu le film de la grande précision avec laquelle elle décrit le film.

Merci donc Zord, et merci Just, pour ce grand moment d'aventure, de crocodile en carton, et de plans nichons de Zabou.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gwendoline - Just Jaeckin - 1984
MessagePublié: 20 Oct 2014 0:34 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1382
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Vu ce soir. Je vais pas redire tout ce qui a déjà été dit dans l'excellente chronique de Zord ou dans les retours qui ont suivi, je plussoie juste que c'est du bon gros nanar exotico-toc et érotico-faisandé consternant de prétention et risible de nullité qui m'a fait passer un super moment devant mon écran.
La partie aventure (qui occupe quand même une bonne place) m'a un peu donné l'impression d'un mix entre "Strike commando 2" (pour Brent Huff en baroudeur des Philippines), "Le trésor de la déesse Lune" (pour la mollesse des empoignades pseudo-indianajonesques, certains "gags" et le look des cannibales) et "Les amazones du temple d'or" (même si les Amazones ont ici moins de cellulite que chez Franco et si Stanley Kapoul se lâche un peu moins que dans le rôle de Coucou le gwand so'cier), on a vu plus cheap mais l'ensemble fait quand même hyper-fauché. Quant à la partie érotique, c'est sans doute l'aspect le plus nanar, après les prestations d'une Bernadette Lafont qui joue vraiment comme une patate (désolé, mais c'est la vérité...) et d'un Jean Rougerie qui semble en permanence issu d'une autre film n'ayant rien à voir, j'ai d'ailleurs mis un certain temps à comprendre qu'il était sensé incarner une espèce de savant fou aux ordres de la reine, le moins que l'on puisse dire est qu'il n'habite vraiment pas du tout son rôle. Et Zabou qui étrangle les Amazones les nichons à l'air...

Sinon, histoire d'essayer d'apporter une info un peu intéressante, le film est sorti dans un DVD français (disponible sur Priceminister pour 7,75€ : http://www.priceminister.com/mfp/211343 ... id=5070824 ) :

Image
Image

également disponible en duo avec le film "Tendres cousines" (dispo ici : http://www.priceminister.com/offer/buy/ ... one-2.html ) :

Image

J'ai moi-même visionné le film sur un DVD zone 2 italien avec versions française et italienne, contenant en guise de bonus le trailer italien, une filmographie de Just Jaeckin et une galerie photos (éditeur RHV).

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gwendoline - Just Jaeckin - 1984
MessagePublié: 20 Oct 2014 0:52 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
A noter que dans Tendres cousines, on peut retrouver la réalisatrice Anne Fontaine, alors jeune actrice (en tout cas, d'après IMDB)

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gwendoline - Just Jaeckin - 1984
MessagePublié: 16 Nov 2019 21:24 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Juil 2008 21:58
Messages: 51
Localisation: Là où sont localisés les missiles de Rambo 3
zord a écrit:
Jaeckin, d’ailleurs, avait fort bien compris qu’il tenait un filon puisqu’après avoir mis en boite les galipettes (très softs) de Sylvia Kristel sur son légendaire fauteuil d’osier, le réalisateur était devenu une espèce de pape de l’érotisme haut de gamme et esthétique avec « Histoires d’O » et « L’Amant de Lady Chaterley », films destinés à provoquer quelques frétillements d’excitation et autres émois dans les braguettes des clercs de notaires de province électeurs du RPR et des instituteurs barbus et fumeurs de pipe du PSU.

C'est légèrement anachronique, puisque lorsqu'Emmanuelle et Histoire d'O sont sortis en salle, le RPR n'existait pas encore. Jusqu'en 1976, le parti gaulliste s'appelait UDR. (Mais L'Amant de Lady Chaterley est sorti après, OK.)

Citer:
Bernadette Laffont, dont la gouaille vulgaire de tenancière de bordel dans un film de bidasses lamine instantanément les rares scènes érotiques à peu près efficaces de cette partie du film.
Vous êtes durs avec Bernadette Lafont (avec un seul "f"), peut-être Just Jaeckin voulait-il avec ce rôle rendre hommage à la "BB brune" et à son statut d'icône sexy du cinéma français post-Mai 68, qu'elle avait acquis grâce à des films comme La Fiancée du pirate ou La Maman et la Putain. Toujours est-il qu'à lire cette chronique, sa prestation dans ce film semblerait davantage lorgner du côté de son rôle dans On n'est pas sorti de l'auberge, de Max Pécas...

_________________
Il avait la parole facile et banale, du charme dans la voix, beaucoup de grâce dans le regard et une séduction irrésistible dans la moustache.
Guy de Maupassant, Bel-Ami


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr