Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Oct 2018 19:50

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Fortress II
MessagePublié: 12 Août 2006 14:42 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
Fortress 2

Catégorie: SF-Ringarde
Genre: L'évadé d'Alcatraz-trophe
Année: 1999
Pays: Etats-Unis/Luxembourg
Durée:1h29
Avec: Christophe Lambert, Pam Grier, Liz May Brice, Anthony C. Hall, Patrick Malahide...
Réalisateur: Geoff Murphy

Image

Au cinéma, c'est connu, tout succès plus ou moins relatif, implique une, voire plusieurs suites. Généralement en dessous de l'original, ces séquelles ont bien souvent un but assez mercantile visant à profiter d'un filon qui a déjà fait ces preuves auprès du public. Toutefois, il y a une autre raison qui peut servir de prétexte à remettre le couvert, même lorsque ça sent le réchauffé, c'est celle de relancer la carrière d'un acteur en perte de vitesse qui, retrouvant les personnages de ces gloires passées, pourra espérer bénéficier d'un second souffle.

Est-ce à cela que pensait Christophe Lambert lorsqu'il enchaîna la même année ce Fortress 2 et Highlander:Endgame, autre saga phare de notre ami et qui fait figure de cas d'école lorsqu'il s'agit de parler de "suicide artistique" ? Peut être, toujours est-il qu'avec ces deux films, auxquels il faut ajouter le cataclysmique Beowulf sortie à la même période, notre cricri d'amour allait s'embourber d'avantage dans les marécages poisseux du sympathiquement mauvais et nous offrir trois magnifiques fiascos.

C'est sept ans après le premier opus que nous retrouvons donc John Brennick qui, toujours menacé par le terrible consortium Men-Tel, vit caché dans les sous-bois aux côtés de sa femme et de son fils.

Image
Une fois de plus, Lambert est contre tous.

Bien vite, d'anciens compagnons d'arme reapparaissent dans la vie de notre héros, lui demandant de sortir de l'ombre afin de mener la révolution contre la dictature. John n'a même pas le temps de refuser cette proposition, que des agents de Men-Tel surgissent à leurs tours pour tenter de kidnapper tout ce beau monde. S'en suivra une course poursuite au terme de laquelle John, après s'être fait prisonnier tout seul dans un tunnel puis en sortir par je ne sais quel miracle, se fera capturer comme une grosse buse par un vulgaire filet de pêche avant d'être achever par un coup de spray mentholé dans la tronche.

ImageImage
Ah ben ça servait d'éliminer un hélico au lance-roquettes, tiens… .


Bref, voilà de nouveau John aux mains de ses ennemis qui vont une fois encore l'enfermer dans un pénitencier de haute sécurité, d'où il cherchera à s'échapper d'autant plus que, comme nous l'apprend la jaquette: "cette fois ci, la prison n'est pas seulement une cage, c'est aussi un enfer".


Image


A ce stade, nous pouvons d'ores et déjà dire que l'auteur de l'accroche y est encore une fois allé un peu trop fort dans l'envolé lyrique et ampoulé, car il faut bien l'admettre, la super forteresse fait bien pale figure. Certes, on est loin de la misère clinquante d'un Space Mutiny ou d'une production Ciné Excel, mais si vous additionnez quelques couloirs, quatre ou cinq pièces à tout casser et des ordinateurs à droite et à gauche pour simuler un coté high-tech, vous tenez un budget décor qui, malgré un cadrage serré du réalisateur et une image très sombre, a bien du mal à donner le change dans le registre de la super production gavée de thune.

ImageImage

Comme il devait rester un peu d'argent dans les caisses, les producteurs ont décidé d'allouer ce qui leurs restaient en crédits aux effets spéciaux. Pour un film prenant place dans un contexte spatial, ils ont d'ailleurs fait preuve de pas mal de modération concernant les plans sensés se dérouler dans le cosmos, apparemment conscients des limites de l'infographie moldave. Cela ne les empêchant pas pour autant de nous refaire le coup de l'explosion dans l'espace, qui en avait déjà fait marré plus d'un dans Armageddon, au détail près que l'effet de flammes ressemble plus à celui de Simon Sez que du blockbuster de Michael Bay, ou encore d'intégrer des électrocutions digne d'un téléfilm des années 80. Histoire d'économiser, on peut aussi ressortir du placard un mannequin en bois, qui bien que furtif, fait toujours son petit effet.

Image
Un joli enchaînement, lancée de mannequin, faux raccord et effets spéciaux pourris.
ImageImage
Image
Des incrustations en mousse.

Cela dit, on se moque mais fallait bien payer les comédiens. Prenez Christophe Lambert par exemple, il n'est pas venu pour rien, même si son jeu d'acteur aurait quand même pu rebuter les investisseurs du film. Bien qu'à certains moments, il semble très concerné et se donne à fond pour rendre crédible son personnage, à d'autres, le naturel reprend le dessus et Christophe fait preuve d'une mono expressivité carabinée, comme dans cette scène le voyant se faire très ouvertement draguer par une charmante demoiselle.

Image
Non, cet homme ne s'est pas vu proposer une blanquette de veau, mais bel et bien une partie de jambes en l'air.

En même temps ça se comprend, Totof, il est pas là pour faire des folies de son corps, faut pas oublier qu'il doit s'échapper à tout prix.

Dans cette optique, tous les moyens sont bons et sa première arme contre l'oppression sera la stratégie. Comme chacun le sait, élaborer des plans complexes est souvent la clé de la réussite sauf si bien sur, vous vous appelez Maurice et que vous souhaitez remplacer Robert par Larry tout en faisant violer Rose, afin que Georges épouse Jenny, là c'est plus délicat. Avec Christophe, cela reste beaucoup plus sobre, ce qui ne l'empêche pas toutefois d'arriver à des cheminements pour le moins tortueux. C'est ainsi que dans le cadre de son évasion, John décidera de pirater le système de vidéo surveillance de toute la base avec une simple télécommande et l'aide de l'un de ces codétenus. Le circuit dérivé en quelques bidouillages, John peut placer sur les moniteurs du complexe une séquence d'image de sa copine prenant une douche afin de distraire les gardes, qui même après plusieurs visionnages de la boucle ne se rendront pas compte de la supercherie. Une astuce qui permet surtout de justifier quelques plans dénudés histoire d'appâter le mâle qui pourrait passer par là.

Image
Hop, hop, hop un caps seulement, point trop n'en faut.

Continuant sur sa lancée, notre héros décide ensuite de placer un implant dans le système nerveux d'un cafard pour voir à travers ces yeux les différents codes d'accès du complexe. Dans un premier temps, Brennick pourra compter sur sa bonne étoile concernant la réussite de sa folle entreprise, puisque la blatte ira tout naturellement là John le souhaite sans qu'il ait besoin de la commander à distance. Hélas, la chance, et surtout les délires du scénariste, ne durent qu'un temps, et l'insecte périra écrasé par une porte. Un détail qui pourrait d'ailleurs ne pas retenir notre attention si le metteur en scène n'avait pas choisi cet instant précis pour définitivement péter un câble en nous infligeant une séquence émotion, avec violon, larmes et tutti quanti, lors du décès de l'insecte. A moins bien sur, qu'il était tout a fait conscient de ses actes et qu'il cherchait à saluer la mémoire de l'un des meilleurs comédiens du film, ça reste possible aussi.

ImageImage
Une astuce lu dans "L'évasion pour les nuls: 100 façon d'échapper à ses tortionnaires".


Peu avare en bravoure, notre héros va devoir également déployer des montagnes d'ingéniosité, de courage et même de sagesse, pour parvenir à ses fins, en volant discrètement une arme à un garde pas très futé ou en survivant au froid intersidéral, par exemple. Le clou de cette détermination à toute épreuve est toutefois atteint lorsqu'il se voit contraint de survivre dans l'espace sans aucune combinaison de survie. Et bien même là, rien n'arrête John Brennick: il relève son col, respire un bon coup et après avoir été projeté en dehors du vaisseau, retient son souffle, nage dans le cosmos et force de l'extérieur un sas d'ouverture, pour rentrer à nouveau dans la navette et cela sans presque aucune blessure, tout juste un petit saignement de nez. Preuve qu'en fait, quoiqu'en dise les grosses pontes de la NASA, voyager dans l'espace ce n'est pas plus dangereux qu'une randonnée en montagne.

ImageImage
ImageImage

Image
Ah, ça vous la coupe!

Image
La philo selon Christophe: vous avez deux heures.



Lambert n'est toutefois pas la seule tête d'affiche et un autre nom célèbre vient également se greffer au générique, en la personne de Pam Grier jouant ici un rôle parmi les plus dispensables de toute l'histoire du septième art. Apparemment présente pour une seule journée de tournage, on sent que l'actrice principale de Jackie Brown, est venue cachetonner sans vergogne, histoire d'apparaître dans quelques scènes et, surtout, de renflouer son compte en banque. Il faudra d'ailleurs attendre la fin du long-métrage pour se rendre compte qu'elle joue bien dans le film, ses premières apparitions se faisant par écrans interposés, ce qui aurait pu nous laisser croire qu'elle n'a pas tourné les séquences où elle figure en même temps que ces petits camarades. Sa rare présence à l'écran ne l'empêchera cependant pas d'asséner à l'un de ces interlocuteurs une réplique digne d'un Chuck Nooris en grande forme.

ImageImage
Monsieur Tarantino est prié d'aller rechercher madame Grier à l'acceuil.

Le reste du casting est, quand à lui, peu connu du grand public mais toujours frais et dispo lorsqu'il s'agit de donner dans les gros clichés qui tachent. Pour commencer, nous aurons droit au sempiternel black faire-valoir, blagueur et très crispant ainsi qu'à des méchants russes, preuve que certaines choses ne changeront jamais, même dans les régimes les plus totalitaires. Mais ça ne s'arrête pas là et on peut aussi ajouter d'autres poncifs propres aux longs métrages se plaçant dans des univers carcéraux. Ainsi pêle-mêle, on retrouve des gardes stéréotypés, et donnant dans le manichéisme à plein tube, l'un étant gentil et loyal, l'autre méchant et sadique, un demeuré qui se balade partout dans le bâtiment et dont personne ne se méfie, un prisonnier qui en veut personnellement à notre héros sans qu'on sache vraiment pourquoi, et enfin une ordure en guise de directeur de pénitencier. Nous manque plus que la matonne lesbienne et on décrochait la timbale.

Image

Image
Pourquoi t'es si méchant, pense à ton karma.

Image
Puff le karma...encore une connerie d'auto-stoppeur.

ImageImage
ImageImage
Patrick Malahide, cabotine avec discrétion.

Image
Ah ! L'humour russe, toute une culture.

Image
Eh, les mecs ? J'crois qu'on nous observe… attendez, non… ils se foutent de nos gueules !

ImageImage
Visiblement, le costumier a lu Hellboy…

Image
…avant de décéder.


En bref, même si l'ensemble a beau souffrir de nombreuses longueurs, on ne peut rester insensible au jeu de notre Christopher Lambert national, ainsi qu'à un film transpirant la pauvreté mais qui essaye quand même par tous les moyens de se faire passer une superproduction friquée. Si on y ajoute certains dialogues et situations loufoques, dont un twist final stupide au possible, nous obtenons quand même un long-métrage qui provoquera plus d'une fois l'hilarité chez le spectateur. Sans être la référence ultime, Fortress II reste donc très plaisant et vaut qu'on s'y attarde.

Mais si ça ne vous plaît pas, contrairement à John, vous pouvez toujours aller voir ailleurs... .

Image
Quoi ? Encore un nanar ? Non pitié, laissez-moi sortir!

Image
-Pas question! T'en a pris pour perpet'. Allez dépêche-toi: t'as encore Highlander: Rebirth et Beowulf II à tourner.

Image
-Un jour, je m'enfuirais, vous verrez, je referais des bons films.
-Mais ouais, mais ouais, ils disent tous ça… .


Wolfwood 3/5

Merci à Nikita pour son aide logisitique.

-------------------------------------------------------------------------------------

Cote de rareté

2/Trouvable

Un DVD et une VHS édité par Columbia (visuel en début de chronique), peuvent se trouver avec une relative facilité dans de nombreux cash converters et sur pas mal de site de vente en ligne. Il n'est pas exclu non plus que vous puissez le trouver encore pour pas trop cher dans votre grande surface. Un minimum d'abnégation devrait donc suffire, d'autant plus qu'un coffret regroupant les deux épisodes de ce dyptique existe également.

Image

_________________
la-li-lu-le-lo


Dernière édition par Wolfwood le 08 Sep 2006 20:36, édité 6 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 15:02 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable

Inscrit le: 09 Juin 2005 9:34
Messages: 702
Décidement Wolfwood tu nous gates!!! Celle là c'est vraiment du lourd de chez lourd :shock: Je l'ai jamais vu mais dès que je tombe dessus c'est direct à la caisse :-D :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 15:13 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Juin 2005 22:18
Messages: 601
Localisation: Overlook Hotel
Il vaut bien un petit 3....

_________________
Image.over-blog.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 19:11 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2003 19:40
Messages: 1415
Excellente chro', je me suis bien marré à la lecture !!

_________________
Image
For your appreciation. Help protect our intellectual property!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 20:54 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juil 2006 19:01
Messages: 121
Superbe chronique. 8)

A croire que ca fait plaisir à Christophe Lambert de touché le fond une fois de plus :? pour notre plus grand bohneur. :-D

Il a fait bien pire 2 ans plus tard avec Vercingetorix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 22:14 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1337
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
J'aurais proposé 3 aussi :)

J'ajoute un peu de sciences, le pourquoi la scène de Totof dans l'espace m'avait
bien fait rire, un petit résumé de la survie dans l'espace
http://www.space.gc.ca/asc/fr/educateurs/ressources/ecosysteme-edu.asp

Citer:
À l'extérieur de la Station spatiale internationale ou de la combinaison d'astronaute, la température peut atteindre 120 degrés Celsius du côté exposé au Soleil et descendre jusqu'à –100 degrés Celsius du côté opposé. Les véhicules et les combinaisons doivent donc être munis d'un système actif de thermorégulation afin de maintenir une zone de confort assez restreinte.

Parmi les autres facteurs nuisibles on trouve les rayons ultraviolets, les particules chargées provenant du Soleil, les rayons cosmiques galactiques ainsi que de petites particules appelées micrométéorites qui voyagent à très grande vitesse.


Notre Totof national a donc survécu à son expulsion-allez-impulsion-retour,
son corps n'étant pas comme les autres (qui ne sont pas des héros) :
- il n'a pas explosé, sous le vide d'air, par sa pression sanguine interne
- il encaisse sans problèmes quelques petits écarts de températures
- sa peau est plus protégée contre les UV non-filtrés (faute de couche d'ozone)
qu'un noir (vraiment noir) portant de la crème solaire (indice 2000)
- ce ne sont pas des poussières de l'espace qui vont lui faire peur, même
si elles traversent son organisme où l'atteignent à des centaines de
kilomètres/seconde
- c'est le héros, donc il évitera les rayons cosmiques de Supernovae (reco-
naissons lui au moins cela, ce ne serait vraiment pas de chance tant ces
rayons sont rares).

La NASA devrait analyser son ADN, histoire que les cosmonautes n'aient
plus à porter de combinaison ridicule, juste une bouteille d'oxygène comme
pour la plongée.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 22:27 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2005 21:35
Messages: 260
Localisation: Lyon
J'avais vu un film ou un type explosait en se faisant ejecter dans l'espace. quelqu'un a une idée duquel il pourrait s'agir?

_________________
*Signature*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2006 23:16 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Août 2006 17:09
Messages: 207
Localisation: Dans un film sur les epreuves iniatiques chez les pigmés
austin power peut-étre ...non je deconne là mais par contre y avait un film, je crois que c'est "mission to mars" ou pour se suicider un cosmonaute perdu dans l'espace devisé son casque et on voyait sa tête décomposée après!
Sinon excelente chro mais si je vais pas voir ce film (je préfère garder en tête un Lambert légendaire...highlander!!) mais j'ai adoré l"allusion a Hellboy c'est tellement evident que ça doit étre volontaire

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2006 0:02 
Hors-ligne
Plante vivace ornementale
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 2004 0:17
Messages: 7805
Localisation: Ici...là, juste à droite
apres Fortress 2 et Wing-commander, les américo-luxembourgeois sont sans limites :-D

_________________
Citer:
Nanaralnd et une bon site (je connaisais pas) mais il abuse defois, mettre the punisher ou armaggedon il peuvent aller ce pendre.

Forumeur anonyme, quand tu nous tiens....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2006 11:01 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
wallflowers a écrit:
apres Fortress 2 et Wing-commander, les américo-luxembourgeois sont sans limites :-D


Regardez-le, lui, comment il fait son teasing sur ma chronique discrétement. Non mais, oh, ça va bien... . :-D

Merci à Meowcate pour la petite touche de science et à Feb, dao et alex007 pour leurs compliments, c'est gentil.

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fortress II
MessagePublié: 13 Août 2006 11:18 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1337
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
Wolfwood a écrit:
ImageImage
Visiblement, le costumier a lu Hellboy…


Purééé :shock: :shock: :shock: je me disais bien que ça me rappellait un truc

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fortress II
MessagePublié: 13 Août 2006 12:26 
Hors-ligne
Plante vivace ornementale
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 2004 0:17
Messages: 7805
Localisation: Ici...là, juste à droite
Meowcate a écrit:
Wolfwood a écrit:
ImageImage
Visiblement, le costumier a lu Hellboy…


Purééé :shock: :shock: :shock: je me disais bien que ça me rappellait un truc



ho, il a pris les mêmes costumes aussi pour Wing-commander !! :shock: :shock:

_________________
Citer:
Nanaralnd et une bon site (je connaisais pas) mais il abuse defois, mettre the punisher ou armaggedon il peuvent aller ce pendre.

Forumeur anonyme, quand tu nous tiens....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2006 12:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Sep 2005 17:20
Messages: 1682
Image

Lui, il joue dans "Lost" le shériff qui a capturé Kate en Australie et la ramène dans l'avion qui se crashe sur l'île. On le voit surtout dans les flashbacks en fin de compte.

_________________
Image

Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Août 2006 12:30 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
Jokari Joestar a écrit:
Image

Lui, il joue dans "Lost" le shériff qui a capturé Kate en Australie et la ramène dans l'avion qui se crashe sur l'île. On le voit surtout dans les flashbacks en fin de compte.


C'est donc ça, il me disait quelque chose mais j'arrivais pas à me souvenir où je l'avais vu. Merci Jokari.

A noter que "Fortress II" avait déjà été brillament évoqué par Barracuda dans sa chronique audio de "Beowulf". Je ne sais pas si quelqu'un l'aurait encore par hasard sur son ftp mais il foooooo l'écouter, celle-ci et les autres, c'est du caviar.

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Août 2006 12:44 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Mai 2005 20:35
Messages: 975
Localisation: Amiens
Vraiment génial !

Et fallait oser, la sortie dans l'espace...

_________________
Clip de daphniele - une production dalprod


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Août 2006 13:28 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Ouééééééé, hail to Wolfwood !! Des chros toujours agréables à lire, tu fais vraiment partie de la cour des grands, bravo !! :wink:

Le coup du cafard meilleur acteur m'a en plus bien tué de rire. :-D
Sincérement, ce nanar est assez somptueux je trouve, car accessible au plus grand nombre en plus. Le passage dans l'espace est démentiel, Totof mise à cuire au soleil dans la cellule spéciale est nawak (il n'arrête pas de regarder le soleil pour mieux en détourner la tête), le plan des Russes incompréhensible, la maitrise par Christophe de la technique de communicaiton par les échecs bien flag' et cette fin minable où tout s'enchaine à vitesse grand V. D'ailleurs, le plan où le pilote/Hellboy enfonce sa manette et part en arrière sous la pression est géniale, car Chris met une seconde à réagir et à faire pareil (plus une ou deux secondes pour les reste des passagers). On a vraiment l'impression qu'à ce moment, plus personne n'en a rien à foutre. :-D

Un bon souvenir pour moi, qui valait bien un 3 (mon pauvre Wolfwood, quelle pression tu subis à chaque notation :-D).

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Août 2006 14:04 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Déc 2004 18:28
Messages: 1314
Localisation: Bordeaux
Je rejoins le clan de ceux qui pensent que ce Totof mérite plus que la moyenne. Un de mes premiers nanars où j'étais conscient que j'allais voir une bouse et que ça allait me plaire.

Merci Wolfwood pour cette bien belle chronique à la lecture on ne peut plus agréable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Août 2006 14:25 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2005 19:55
Messages: 2419
Localisation: en train de sauver Hollywood
Michael Paramounte a écrit:
J'avais vu un film ou un type explosait en se faisant ejecter dans l'espace. quelqu'un a une idée duquel il pourrait s'agir?


dans "outland" avec Sean Connery,par exemple...



Citer:


Visiblement, le costumier a lu Hellboy…


…avant de décéder.


ça,ça m'a tué de rire!! :-D :-D :worship:

_________________
Comme un aveugle dans une orgie, j'allais devoir y aller avec mes mains...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Août 2006 14:06 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Fév 2005 16:09
Messages: 966
C'est très drôle, chapeau ! :-D

_________________
La géniale invention de Diderot, qui devait s'appeler
la diderotière, lui fut dérobée par l'odieux Marquis de Pissot.

- Cavanna


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Août 2006 14:51 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Sep 2005 17:24
Messages: 817
Localisation: Paris/St-Mandé
Michael Paramounte a écrit:
J'avais vu un film ou un type explosait en se faisant ejecter dans l'espace. quelqu'un a une idée duquel il pourrait s'agir?


Ou dans Event Horizon (un film Warhammer 40000 inside), où un type fait un saut de 0,8 s dans le vide spatial et arrive les yeux explosés (au sens propre), gelé aux 4/5° et dans un très très très sale état...

Regards,
Skro

_________________
ZoC Radio

Quand l'homme blanc coupe du bois, l'hiver sera rude Proverbe algonquin

En fait facebook c'est un genre de pokédex IRL un nonyme de bash.fr


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Stem et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr