Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 13 Déc 2018 14:35

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Barbarian - Henri Crum, 2003
MessagePublié: 15 Fév 2007 13:25 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... =barbarian

Barbarian

Catégorie: Heroic-Fantasy
Genre: Barbare au rabais
Année: 2003
Pays: Etats-Unis/Russie
Durée:1h29
Réalisateur: Henri Crum (sous le pseudo de John O'Halloran)
Avec: Michael O'Hearn, Martin Kove, Svetlana Metkina, Dmitri Shevchenko, Yevdokiya Germanova… .

Image

Ah, le barbare… . Guerrier primitif vivant dans les contrés hostiles et ne se souciant guère du monde qui l'entoure, il voyage, de ci de là, à la recherche de nouveaux pillages. Parfois, sa tranquillité est troublée par une menace imminente, venant bouleversé son petit quotidien pépère, obligeant notre rustre à prendre les armes. Mais, bonne pâte, il accepte son sort surtout s'il peut obtenir une contrepartie, comme l'immortalité, la richesse ou plus sobrement, l'amour d'une jouvencelle en détresse, ses beaux yeux… et tout ce qui va avec.


Sur ce canevas usé jusqu'à la corde s'est brodé une quantité industrielle de productions. Avec "Barbarian", on voyage donc en terrain connu, d'autant plus que le film qui nous intéresse reprend dans les grandes lignes la trame d'un autre long-métrage, "DeathStalker". Quoique, vu la similitude, on pourrait même parler de plagiat éhonté si les deux œuvres ne se partageaient pas le même producteur exécutif, à savoir l'éternel Roger Corman.

Image
Comme d'habitude, le responsable de la jaquette s'est lancé dans un remarquable solo de pipeau. Notez aussi le nom du héros, qui change d'orthographe d'une ligne à l'autre… .


Ici, nous suivrons donc les aventures de Kane, un nom décidemment courant chez les barbares. Apprenant qu'il est le seul homme capable de déjouer les plans du terrible Munkar qui, au commande d'une armée de dix figurants, a renversé le trône du roi, il se met en quête de divers artefacts sacrés qui permettraient à notre félon de régner en maître sur le royaume. Une emmerde n'arrivant jamais seule, il devra également sauver la fille du souverain déchu laquelle, en bonne élève qu'elle est, n'a rien trouvé de mieux que se faire enfermer dans un donjon. Bien heureusement, notre héros trouvera sur sa route une bande de joyeux compagnons pour venir le seconder dans son dangereux périple.

Image
C'est certain qu'avec une telle équipe, on est de suite beaucoup plus rassuré.

ImageImage
Sont biens gentils les dieux avec leurs légendes, mais l'idée, c'est surtout de nous refiler leurs camelotes discrètement.


Voilà pour le pitch dont on voit sans problème qu'il est d'une banalité à pleurer. Néanmoins, il nous permet déjà de saluer le talent les scénaristes, ces derniers s'étant attachés à recopier tous les poncifs imaginables avec une application à faire froid dans le dos. Car, outre l'histoire ne cherchant pas une seconde à se démarquer de son modèle, c'est toute un stock de personnages caricaturaux qui sera utilisé, comme une princesse un peu trop pure ou encore un monarque poussé à la fuite, et dont l'age avancé ne permet pas de sauver lui-même son royal fessier. Semblant débarrassés d'un effort de créativité à fournir, les auteurs ne se gêneront pas non plus pour piller dans le râtelier du voisin, notamment avec cette scène où notre héros pénètre dans la forteresse de Munkar lors d'un tournoi organisé par ce dernier. Une méthode d'infiltration qui n'est pas sans rappeler l'un des passages les plus connus de "Robin des bois".

Image
Le roi Kandor, trop vieux pour ces conneries.

Il n'y a cependant pas que dans la photocopie bête et méchante que le bas blesse. Même quand la trame donne dans l'original, elle subit de plein fouet la faiblesse de ses créateurs, les poussant à faire surgir leurs personnages de nulle part, et ne justifier leurs présences que par des procédés hasardeux. Afin d'être un minimum indulgent, on pourrait espérer que ces moments d'errements sont dû à une réécriture du script en cours de route, mais cette éventualité étant une simple hypothèse, on se contentera de dire que les géniteurs de cette trame devraient songer sérieusement à faire un léger sevrage avant de se lancer dans quelconque prochaines écritures.

ImageImage
Image
Ce qu'il y a de pratique avec Barbarian, c'est qu'il n'est pas nécessaire de présenter les personnages: tout le monde rêve de tout le monde.

Puisque nous en sommes à étudier le script, il apparaît indispensable d'évoquer le rôle attribué aux femmes, contraintes de jouer leurs scènes avec l'élégance d'actrices pornos, tout en poses lascives et mouvements de langues suggestifs. Bien que les personnages confiés à ces demoiselles restent à la hauteur de leurs "talents", et qu'on imagine mal comment elles auraient pu jouer autres choses que des plantes vertes avec des aptitudes d'actrices si limitées, tout sera quand même mis en œuvre pour faire passer les interprètes pour d'énormes nymphomanes, ayant invariablement le feu aux fesses et se jetant à la moindre occasion aux bras de notre héros. Cela bien sûr, afin de garantir aux spectateurs quelques scènes épicées comme un plat de tofus. Avec une telle politique de voyeurisme, on ne s'étonnera pas que la moitié du casting ait été embauchée pour jouer le harem de Munkar.

Image
Un peu de bondage, ça n'a jamais fait de mal à personne…enfin, j'me comprends… .

Image
Oouuuééé, y a même du catch dans la boue ! Ils ont vraiment pensé à tout.

ImageImage
ImageImage

Attardons-nous à présent sur les différents protagonistes, à commencer par les deux rôles principaux. Tout d'abord, Munkar le sorcier, joué par Martin Kove, second couteau à la filmographie longue comme le bras, que certains ont déjà pu voir dans "Les seigneurs de la route" ou "Crocodile II". Même pas accablé par le désastre qui l'entoure et traversant tout le film avec le même petit air goguenard, Martin se fout complètement de ce qu'il joue, paraissant s'amuser à la simple pensée qu'il va gagner sa croûte pour à peine quelques jours de tournage. Une sensation qui d'ailleurs se voit conforté par ce qu'on lui demande de faire, les trois quarts de ses scènes se résumant à livrer un quota de petits sourires fourbes et sardoniques face caméra, en attendant que le réalisateur intégre les séquences appropriées lors du montage. Une technique qui permettra de constater que monsieur Kove possède autant de supers pouvoirs que son personnage, et peut ainsi présider un banquet ne se déroulant pas dans le même film ou admirer des combats tournés trois semaines après son départ.

ImageImage
Le bon Martin attend peinard son chèque.


De l'autre coté du ring, nous retrouvons Michael O'Hearn dont le seul fait d'arme consiste à avoir été trois fois monsieur Univers. Sa prestation en elle même, n'a beau pas être foncièrement déshonorante, on sent toutefois qu'acteur est loin d'être son premier métier et que le réalisateur à su prendre conscience des limites de son interprète pour que ce dernier ne joue pas de sentiments trop complexes. Auquel cas, le brave Michael aurait sans doute eu plus de mal à livrer une interprétation convenable. Toujours est-il que malgré cet effort, la performance de notre athlète est loin d'être irréprochable, la faute à un jeu tout en décontraction, notre héros tenant au final plus du représentant Petrol Hahn que du rustre mal rasé et cupide.


ImageImage
Michael O'Hearn, pour nous aussi, les hommes.


On pourrait arrêter là les frais, mais se serait trop vite oublier les différents alliées de nos têtes d'affiches qui, l'un comme l'autre, disposent d'une belle équipe de bras cassés. Chez Kane, on pourrait évoquer l'amazone Gilda, rare personnage féminin à avoir de l'intérêt, bien que trop souvent reléguée au second plan, puis Drako, le second du roi, dont on devine dès les premières apparitions qu'il fera un traître idéal, malgré qu'il soit encore moins expressif qu'une enclume. Il y a aussi la sorcière prophétesse, qui n'est évidemment là que pour recoller les bouts d'un scénario chaotique, et dont l'interprète prend un malin plaisir à cabotiner sec. Mais le plus notable de ses partenaires reste assurément Maclou, une étrange bestiole née des amours interdits entre Chewbacca et une femelle Ewok. Cette boule de poils est, en quelque sorte, le side-kick comique du film. Enfin, tout est relatif. Parce que si vous arrivez à rire de ses pitreries, c'est que vous n'êtes pas très exigeant, le plus drôle avec ce personnage étant surtout dû au fait que le costumier sous payé n'ait pas pris le temps de coudre une bouche à ce paillasson ambulant. Car pour le reste, ses jérémiades incessantes sont loin de déclencher l'hilarité, et ne suscitent chez le spectateur qu'une seule et inexorable envie: voir la créature se faire transformer en viande à kebab par le premier sbire venu.

ImageImage
Svetlana Metkina qui depuis, s'est retrouvée dans "Bobby" d'Emilio Estevez. Preuve que le nanar, et surtout avoir un mari producteur, ça menent à tout.

ImageImage
Meeeeuuuuhhhh

Image
"Alors sorcière que vois-tu ? La gloire ? Le succès ?
-Arrête de déconner, Mike. Pas besoin d'être devin pour voir qu'il sent le pâté ton film".


ImageImage
Soyons clairs: le premier qui sort une blague du genre "c'est un saint, Maclou",il finit dehors.


Quant à notre sorcier, il n'est guère plus chanceux et devra faire avec l'aide d'un étrange conseiller, empestant le vice à des kilomètres à la ronde. Affublé d'une panoplie qui ferait des ravages aux soirées costumés du "Fucking Blue Boy" et possédant une identité capillaire côtoyant l'improbable, ce personnage curieusement baptisé Crystal, se voit attribué dans la version française d'une voix assez peu viril, laissant présager que les relations entre nos deux hommes sont peut être plus que professionnels. Toujours pas gâté, notre magicien de prisunic aura également un second soutien de poids, le terrifiant prince noir. Tout droit sortie d'un vieil épisode des "Maître de l'Univers", ce dernier allié s'avèrera peu efficace, la faute à un accoutrement le faisant passer pour un dangereux empoté et lui imposant souvent de laisser ses soldats intervenir à sa place et faire le gros du boulot. Inutile de dire qu'avec une aussi belle paire d'incapables, le pauvre Munkar part avec un méchant handicap dans sa tentative de conquête du monde.

ImageImage
Cette grande folle de Crystal.

ImageImage
Le prince noir, pendant maléfique de Miles O'Keeffe.

Image
Oh ça va, y'a pas de quoi la ramener… .

ImageImage
ImageImage
Barbarian, ce n'est pas seulement des seconds rôles foireux, c'est aussi des figurants hauts en couleurs.


Mais plus que ces différents éléments, ce qui confère son charme à l'ensemble, c'est surtout le budget alloué à cette nouvelle version qui va réussir l'exploit d'apparaître encore plus fauché que son aîné, pourtant tourné vingt ans auparavant et déjà loin d'être un blockbuster. Véritable condensé de tout ce qui peut se faire en matière d'économie cinématographique, Barbarian voyage constamment entre le mauvais et le médiocre avec ses intérieurs de château en carton pâte, ses figurants mourant plusieurs fois, ainsi que ses personnages passant souvent au même endroit, faisant de Barbarian le premier film de couloirs réalisé en pleine foret. La misère est si présente à l'écran qu'on pourrait se croire sans difficulté devant une production Ciné Excel, au point de s'attendre à chaque instant à voir débouler Mel Novak de derrière un buisson, histoire qu'il vienne expliquer à Kane les projets de son ennemi.

Image
"Kane ? T'es sûr que c'est par là ?
- Mais ouais, t'inquiètes…".


Image
"Regardes, on voit très bien le soleil qui se lève par l'Ouest, on est bon..."

Image
"-... ah bah non, on est paumé.
-Puff, je le savais que j'aurais dû prendre mon routard."



Afin de palier à ce manque de moyen évident, le réalisateur a eu toutefois la bonne idée d'utiliser des vieilles ruses de sioux, dont l'intégration de stock-shots. C'est ainsi que ceux qui auront eu l'opportunité de regarder DeathStalker, retrouveront par endroit des parties du film initial, comme une séquence d'orgie repris dans sa quasi intégralité, le metteur en scène ayant quand même eu le bon sens de filmer quelques plans avec ses nouveaux acteurs pour tenter de donner le change. Mais cette idée mis à part, il ne peut pas faire grand chose face à sa propre incompétence et celles de ses acolytes, notamment dans les scènes de combat qui semblent avoir été filmé par un myope venant de se coincer les doigts dans une prise. C'est tout du moins la possibilité naissant le plus rapidement dans nos esprits, quant on constate que la plupart des bastons sont filmées d'excessivement près, par un individu agitant sa caméra toutes les demi secondes. Certes, le fait qu'on ne comprenne foutrement rien aux batailles qui se déroulent pourtant sous nos yeux, nous empêche de constater que le chorégraphe des combats devait sans aucun doute être stagiaire pour faire de la moindre escarmouche un exemple de mollesse. Mais ce n'est pas une excuse, surtout si on remarque en plus que le montage assure une pelleté de faux raccord. Et ne parlons pas des effets spéciaux, qui rendent encore plus risible les rares scènes où ils sont employés, en s'avérant indignes d'un téléfilm letton.

Image
Munkar amuse la galerie avec des pouvoirs magiques en soldes.


En guise de conclusion, il faut admettre que Barbarian reste distrayant bien qu'un peu inégal. Démarrant sur les chapeaux de roues, sa deuxième moitié se veut plus sobre et enfile quelques longueurs, avant de repartir gaillardement vers le n'importe quoi lors de ses dernières minutes. Ne boudons toutefois pas notre plaisir puisque cette critique mise à part, il garantit quand même son lot de franches rigolades avec son budget équivalent au prix d'une Lada d'occasion, son scénar riche en clichés et ses acteurs pas toujours inspirés. Certainement pas l'énorme morceau que l'on pouvait espérer au premier coup d'oeil, mais suffisamment drôle pour se regarder tout du long avec un petit sourire aux creux des lèvres. Et, dans le fond, ce n'est déjà pas si mal… .



ImageImage
Et bien, si même eux ça les fait marrer… .


Wolfwood 2.5/5

---------------------------------------------------------------------------

2/Trouvable

Sortie dans une petite édition sans bonus, Barbarian peut se trouver encore assez facilement sur certains sites de vente en ligne. A défaut, vous pouvez toujours guetter sa rediffusion sur une des chaînes du satellite: il serait bien étonnant qu'Action, voire Ciné Fx, ne le ressortent pas de leurs tiroirs un jour ou l'autre.

_________________
la-li-lu-le-lo


Dernière édition par Wolfwood le 22 Déc 2007 23:09, édité 7 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Barbarian
MessagePublié: 15 Fév 2007 13:45 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Fév 2005 17:36
Messages: 1579
Joili travail !

Wolfwood a écrit:
ImageImage
Svetlana Metkina qui depuis, s'est retrouvée dans "Bobby" d'Emilio Estevez. Preuve que le nanar mène à tout.

En fait cette actrice ne doit son rôle dans Bobby et dans Mini's first time (qui sort bientot) qu'au fait que son mari, le belge Michel Livtak, en est le producteur !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Barbarian
MessagePublié: 15 Fév 2007 17:24 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Août 2006 12:05
Messages: 118
Localisation: dans le caca
Wolfwood a écrit:


Image
Comme d'habitude, le responsable de la jaquette s'est lancé dans un remarquable solo de pipeau. Notez aussi le nom du héros, qui change d'orthographe d'une ligne à l'autre… .



MOUHAHAHA "entre Conan le Barbare, Willow et le Seigneur des anneaux" :icon_mdr: Si ça c'est pas du foutage de gueule :-D

Une bien belle chronique, ça donne envie!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 17:25 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1337
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
CHouette chro :) et la jaquette vaut son pesant de squeele.

Image

"Une amulette pour les dominer tous", ça me rappelle quelque chose.

"Cain" qui devient "Kane", chic alors

"Amulette, anneau serti de rubis..." il faudrait savoir. Ca ne m'a pas l'air d'un anneau sur les screens.

"Entre Conan le barbare, Willow et Le seigneur des anneaux", et sinon les chevilles,
ça se porte bien ?

"le souffle épique se dispute à la réussite des effets spéciaux" mouahahah :D un combat au sommet, c'est le qui-perd-gagne apparemment

"Michael apporte à Barbarian ce que Arnold apportait à Conan" c'est à dire ? un rôle principal ?

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Barbarian
MessagePublié: 15 Fév 2007 17:38 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
shimano a écrit:
Joili travail !

Wolfwood a écrit:
ImageImage
Svetlana Metkina qui depuis, s'est retrouvée dans "Bobby" d'Emilio Estevez. Preuve que le nanar mène à tout.

En fait cette actrice ne doit son rôle dans Bobby et dans Mini's first time (qui sort bientot) qu'au fait que son mari, le belge Michel Livtak, en est le producteur !


Et moi qui croyait encore à la jolie histoire d'une jeune inconnue devenant une vedette après avoir connu les bas-fonds du nanar. Comme je peux être naïf... . :cry: :-D
J'ai ajouté une petite allusion. Merci. :wink:

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 17:39 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Fév 2005 16:09
Messages: 966
Les légendes des caps de cette chronique m'ont bien fait rire ! Merci Wolfwood !

_________________
La géniale invention de Diderot, qui devait s'appeler
la diderotière, lui fut dérobée par l'odieux Marquis de Pissot.

- Cavanna


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 17:55 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6138
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Citer:
quant on constate que la plupart des bastons sont filmées d'excessivement prêt


petite fôte :wink:

sinon, j'aime beaucoup l'accroche, pseudo référence à vous savez quelle trilogie :-D

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 18:16 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2005 22:35
Messages: 519
Localisation: Shaolin-sous-bois
Beau travail Wolfwood ! Je trouve ça franchement rassurant qu'on puisse encore produire en toute conscience des trucs pareils en 2003. Il n'y a vraiment pas de quoi désespérer quant à l'avenir du nanar. Ils sont juste un peu casse-bonbons à choisir des titres déjà vus qui semblent juste là pour ajouter à la confusion du monde merveilleux du DTV.


Image
:D

_________________
« Something weird is going on... »
[url=http://elias-fares.blogspot.fr][b]Extrospection.[/b][/url]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Barbarian
MessagePublié: 15 Fév 2007 18:24 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Sep 2005 17:20
Messages: 1682
Wolfwood a écrit:
ImageImage
Soyons claires: le premier qui sort une blague du genre "c'est un saint, Maclou",il finit dehors.


Evidemment ! :-D

:dejadehors:

_________________
Image

Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 22:53 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5027
La critique recente de nos amis de Devildead evoque aussi le "Maclou" qui s'appelle Wooby en vo :wink:

http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=1391


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2007 23:11 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6138
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Image

y'a pas comme un petit lookalike gary daniels ?

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Barbarian
MessagePublié: 16 Fév 2007 4:43 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Juil 2006 11:05
Messages: 1487
Localisation: Feu Cipango, now Montpellier
Wolfwood a écrit:

MOUHAHAHA "entre Conan le Barbare, Willow et le Seigneur des anneaux" :icon_mdr: Si ça c'est pas du foutage de gueule :-D

Une bien belle chronique, ça donne envie!


"entre Conan le Barbare, Willow et le Seigneur des anneaux"
en fait il y a une ligne microscopique en noir en dessous,qui dit:
"dans les rayons de vos videoclubs"

Bonne chro! Vive les Barbares huileux et les permanentes foireuses!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 11:43 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2006 21:11
Messages: 904
Localisation: Dans l'isoloir, en train de faire mon geste citoyen de la main droite.
Bonne chro Wolfwood, cependant Maclou (Wooby en VO) mérite un peu plus d'attention comme nos amis de Devildead l'ont souligné:
Devildead a écrit:
Il est aussi un être dont le visage ne bouge pas lorsqu’il parle, une bestiole au regard lubrique doublé par maître Yoda et surtout, il est une boule de poils sur laquelle on distingue clairement de grosses rustines rectangulaires ! Il ne fait à ce propos aucun doute que le nom, en version française, du personnage (Maclou) est un vibrant hommage à la sainte chaîne de distribution de moquettes d’où semble provenir le patchwork surnaturel qui nous est fièrement exposé… Vous l’aurez compris, Wooby (ou Maclou…) est donc un véritable affront à l’intelligence du spectateur, doublé d’une violente attaque frontale à son seuil de tolérance.

Et j'ajouterai même qu'en VO il geint plus qu'il ne parle, le doubleur se lache, et nanardise cette bestiole puissance 1000.
A noté également que la VO... enfin la version anglaise est elle-même déjà doublée car plus des 3/4 des acteurs sont russes ou ukrainiens (le film a été tourné en Ukraine). Ce qui fait que une fois n'est pas coutume la VO est aussi nanarde sinon plus que la VF :-D
Derniere remarque:
L'IMDb a écrit:
Runtime: 79 min / Netherlands:85 min
Possédant ce film en DVD Deluxe Néerlandais, aurais-je eu le privilège de 6 minutes de plans nichons supplémentaires? :-D

_________________
Excellent thread : >>CLIC!<<
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 12:29 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2006 13:52
Messages: 2835
Localisation: Mulligan's steack-house.
Excellente chro Wolfwood ! On sent la misère du flim qu'à regarder les caps !
En tout cas ça a l'air rempli de plans nichons ! :D

P'tite fôte :

wolfwood a écrit:
Soyons claires: le premier qui sort une blague du genre "c'est un saint, Maclou",il finit dehors.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 13:47 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
djponey a écrit:
Bonne chro Wolfwood, cependant Maclou (Wooby en VO) mérite un peu plus d'attention comme nos amis de Devildead l'ont souligné.


En même temps, on évoque en substance les mêmes lacunes ce qui reste l'essentiel. Si c'est pour faire une redite d'un truc pompé ailleurs, ça m'interesse pas du tout. :wink:

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 14:23 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2006 21:11
Messages: 904
Localisation: Dans l'isoloir, en train de faire mon geste citoyen de la main droite.
Wolfwood a écrit:
djponey a écrit:
Bonne chro Wolfwood, cependant Maclou (Wooby en VO) mérite un peu plus d'attention comme nos amis de Devildead l'ont souligné.


En même temps, on évoque en substance les mêmes lacunes ce qui reste l'essentiel. Si c'est pour faire une redite d'un truc pompé ailleurs, ça m'interesse pas du tout. :wink:


Non bien sur, mais je trouve génial son nom en VF, les traducteurs se sont fait plaisir et quand on voit le patchwork de moquette de son costume on comprend tout de suite ce qu'il leur est passé par la tête. La chro de devildead est plus explicite sur ce point mais tu le mentionne également dans une légende de caps, donc y a pas mort d'homme... ;)
Si je disais que Maclou (Wooby en VO) mérite un peu plus d'attention c'etait aussi à cause de ses gémissements dans la VO qui nanardise la bete , mais ca ne doit pas se retrouver dans la VF :?:
En tout cas je trouve qu'il mérite bien son 2,25/5 .
Voila l'edition DVD hollandaise encore trouvable en magasin pour 2,50euro:
Image

_________________
Excellent thread : >>CLIC!<<
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 18:32 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
djponey a écrit:
Si je disais que Maclou (Wooby en VO) mérite un peu plus d'attention c'etait aussi à cause de ses gémissements dans la VO qui nanardise la bete , mais ca ne doit pas se retrouver dans la VF :?:


Les gemissements sont bien là eux aussi mais je suis pas convaincu qu'il nanardise tant que ça la bête: il y avait déjà suffisamment de matos sur ce perso pour que, même sans ce détail, il vous pousse au meurtre.

Merci pour la jaquette.

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Fév 2007 18:39 
Hors-ligne
Schtroumpf Grognon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Nov 2003 7:19
Messages: 4057
Localisation: En train d'expérimenter la disco tamoule
Chouette travail et agréablement surpris par la nanardise de ce film. D'ailleurs je milite pour qu'il obtienne la moyenne!


MACLOU JE T'AIME!!!

_________________
La femme est l'avenir de l'homme
Dit le poète quand il déconne
La femme est l'avenir de l'homme
Qu'on chante pour flatter la conne
Rien n'est l'avenir de personne
Sauf l'asticot qui consomme.

(le Professeur Choron)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Fév 2007 13:53 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Citer:
faisant de Barbarian le premier film de couloirs réalisé en pleine foret.

Mouhahahahaha !! :lol: :lol: :lol:

Une bonne chro qui effectivement permet de toujours garder espoir en matière de nanar actuel. Une vraie tradition cinématographique.


Une ch'tite faute :


Citer:
Sur ce canevas usé jusqu'à la corde s'est brodéeune quantité industrielle de productions

:wink: :wink:

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Fév 2008 22:18 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5375
Vu ce soir et effectivement un nanar fort satisfaisant. A noter toutefois que les 20 premières minutes se détachent nettement, le film partant vraiment sur les chapeaux de roue et enchainant les enormités avant de prendre un rythme plus pépère. Michael O'Hearn est un sosie saisissant de Gary Daniels et joue à peu près aussi bien.
Il faut noter quand même dans le film un défilé surprenant de craignos monsters totalement inutiles, toute une partie du casting étant affublée de masques monstrueux bien ringards sans qu'on sache trop pourquoi. Mention spéciale à Maclou, dont le nom de moquette évoque bien la qualité du costume. La chronique n'en parle pas, mais son doublage strident le rend encore plus crispant qu'il n'en a l'air.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr