Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

ALICE OU LES DÉSIRS - Jean-Michel Hulin 2009
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=17&t=18147
Page 2 sur 3

Auteur:  Mad_Ouaf [ 05 Mars 2010 0:08 ]
Sujet du message: 

Mwahahaha... Je m'attendais à ce que ça balance bien plus en fait.

Mais j'ai bien rit devant cette chronique.

Ce qui est dingue, c'est que l'affiche est très jolie, ça à l'air sensuel... et hop, tu vois Alice devant son tableau faisant la moue, et tu te dit "ok, en fait, ça a pas l'air folichon en fait." Bravo pour le parrallèle involontaire qui m'a bien fait marrer. :-D

Auteur:  skunkhead [ 05 Mars 2010 2:56 ]
Sujet du message: 

"alice ou les désirs", aka "quand saint-germain-des-prés tente un crossover entre l'empire des sens et sous le soleil"... :-D Pas beaucoup mieux à dire que les autres, mais vraiment bravo.
(ah, si... On trouve des jésuites très marrants, si, si)

Auteur:  KRWJ [ 05 Mars 2010 12:54 ]
Sujet du message: 

Chronique très amusante mais j'ai l'impression que c'est trop hardcore pour moi.

Auteur:  minsk [ 05 Mars 2010 13:24 ]
Sujet du message: 

Mouah ah ah, très bon texte !

Auteur:  Homan [ 05 Mars 2010 15:58 ]
Sujet du message: 

Je doit dire que j'ai trouvé la chro superbe, pour un film qui à l'air de bien dépoter ! vivement les deux suites, ainsi que la prélogie quand ils nous montrent la prof de math avant qu'elle tombe du coté obscure de la chaire fraiche !

Auteur:  kevo42 [ 05 Mars 2010 16:08 ]
Sujet du message: 

Homan a écrit:
Je doit dire que j'ai trouvé la chro superbe, pour un film qui à l'air de bien dépoter ! vivement les deux suites, ainsi que la prélogie quand ils nous montrent la prof de math avant qu'elle tombe du coté obscure de la chaire fraiche !


Ce film existe déjà, ça s'appelle l'étudiante, avec Sophie Marceau (bon c'est l'agreg de lettres et non de maths, mais on peut facilement transposer).

Auteur:  Le fils du désert [ 06 Mars 2010 12:45 ]
Sujet du message: 

Bonne chronique, bravo ! :-D

A part ça ; cinéma français avez-vous dit ? :-D

"Roule torrent de l'inutilité." Disait Montherlant

Auteur:  Lawrence Woolsey [ 06 Mars 2010 13:13 ]
Sujet du message: 

Personnellement, je suis client des nanars d'auteurs français.

Je sens que celui-là est d'un assez haut niveau.

Mais comme le dit Zord dans sa chronique, le côté nanar vient en partie du décalage entre sa prétention et la maladresse de la réalisation qui nous permet d'en rire sans craindre d'être jeté dans le purgatoire des incultes par une certaine catégorie de spectateurs qui se rêve minoritaire.
Tout le contraire d'un film comme Non, Ma Fille Tu N'iras pas danser qui est pour moi (comme je le disais dans ma "chronique") un nanar en devenir pour l'instant auréolé de la sacro-sainte étiquette du film d'auteur français de qualité, donc intouchable...

Peut-être que là aussi, la nanardise ne s'apprécie que si on a bouffé du film d'auteur français jusqu'à l'écoeurement.
Qu'en pensent nos deux courageux nanardeurs du dimanche matin?

Auteur:  zord [ 06 Mars 2010 14:08 ]
Sujet du message: 

deathtripper21 a écrit:
Personnellement, je suis client des nanars d'auteurs français.

Je sens que celui-là est d'un assez haut niveau.

Mais comme le dit Zord dans sa chronique, le côté nanar vient en partie du décalage entre sa prétention et la maladresse de la réalisation qui nous permet d'en rire sans craindre d'être jeté dans le purgatoire des incultes par une certaine catégorie de spectateurs qui se rêve minoritaire.
Tout le contraire d'un film comme Non, Ma Fille Tu N'iras pas danser qui est pour moi (comme je le disais dans ma "chronique") un nanar en devenir pour l'instant auréolé de la sacro-sainte étiquette du film d'auteur français de qualité, donc intouchable...

Peut-être que là aussi, la nanardise ne s'apprécie que si on a bouffé du film d'auteur français jusqu'à l'écoeurement.
Qu'en pensent nos deux courageux nanardeurs du dimanche matin?


Et bien, c'est très exactement ça. La nanardise du film repose, à mon sens, sur le décalage entre la proto-subversion voulue par le duo Hulin/Mercier (co-scénaristes du film) alors que le sujet est tout de même ultra-normatif depuis trente, voire quarante ans (franchement, le pitch de la prof qui tombe amoureuse de son élève et qui se retrouve à son tour en situation d'apprentissage sexuel, vous n'avez pas le sentiment de l'avoir déjà vu 100 fois, vous?) et le résultat final qui ressemble à un mauvais film érotique du dimanche soir, shooté dans les décors de "Plus belle la vie". Ce film a tout simplement 40 ans de retard, d'où son étrangeté: pourquoi l'avoir tourné, surtout dans de telles conditions de distribution? Honnêtement, il est peu probable qu'il rapporte le moindre fifrelin à ses concepteurs et encore moins de notoriété. Alors, tout simplement, pourquoi?

En fait, "Alice" rencontre le même problème que "Gwendoline" que j'avais déjà chroniqué il y a quelques temps. La ringardise de la vision des fantasmes contribue dans les deux cas à une bonne tranche de rigolade. "Gwendoline" a tout de même pour lui l'avantage d'avoir été tourné en 1984 et, même s'il était déjà naze pour l'époque, il demeure à la frontière du kitsch suranné, là où "Alice" est tout simplement out of time. Typiquement, "Alice" est un film érotique poussif que Pallardy ou José Bénazéraf auraient hésité à réaliser il y a 30 ans.

Auteur:  Yatta-man [ 07 Mars 2010 12:25 ]
Sujet du message: 

Tain faut le vouloir pour aller se farcir ça un dimanche matin! :shock: :worship:

Sinon, tu lui mettrais quelle note du coup ?

Auteur:  Elric [ 07 Mars 2010 12:42 ]
Sujet du message: 

Hulin m'intrigue. Se mec vis t'il avec 40 ans de retard? Comment se fait t'il qu'il est tourné le premier film d'une trilogie alors qu'il n'a RIEN trouvé avant? Se rend t'il compte de la ringardise de sont truc?

Il aurais mieux fait de vendre sont film comme une parodie de cinéma français.

Auteur:  kevo42 [ 07 Mars 2010 12:57 ]
Sujet du message: 

Yatta-man a écrit:
Tain faut le vouloir pour aller se farcir ça un dimanche matin! :shock: :worship:

Sinon, tu lui mettrais quelle note du coup ?



Citer:
Zord a dit

Pour ce qui est de l'absence de note, en fait, c'est un oubli de ma part. Je lui mettrai 2/5, mais je relativiserai tout de même cette note. Typiquement, "Alice ou les désirs" est un nanar à déguster en groupe. Seul, il est simplement indigeste. Accompagné, c'est un spectacle divertissant.

Auteur:  Melloctopus [ 13 Mars 2010 23:30 ]
Sujet du message: 

C'est normal si j'ai ça sur la page d'accueil de Nanarland ?

http://img690.imageshack.us/img690/3937/sanstitreor.jpg

Auteur:  Kobal [ 14 Mars 2010 1:12 ]
Sujet du message: 

Oui et non.

C'est juste qu'il faut lire ce qui est écrit. :wink:

Auteur:  Melloctopus [ 14 Mars 2010 10:32 ]
Sujet du message: 

J'avais un doute c'est tout ! ^^

Auteur:  David [ 15 Mars 2010 17:56 ]
Sujet du message: 

Superbe chronique. J'ai bien ri sur la fin... avec les pinces à tétons. :-D
Il m'a l'air bien carabiné ce film. J'imagine que la sortie DVD ne devrait pas tarder, à moins que sa production ne soit pas même compensée par les hypothétiques ventes de la chose ?

Auteur:  wallflowers [ 15 Mars 2010 18:17 ]
Sujet du message: 

bravo Zord ! Excellente chronique et très marrante de plus est. Même si certaines phrases sont longues à lire si l'on retient son souffle. :-D


Citer:
rendra t-elle compte que l'amour triomphe de tout, même des pinces à tétons?



bwhahahhaha X 26

Auteur:  John Nada [ 17 Mars 2010 21:46 ]
Sujet du message: 

La chronique est en ligne :

http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... ulesdesirs

Je salue bien bas cet excellent texte de Zord ! :worship01:

Auteur:  charlie le nain [ 17 Mars 2010 22:52 ]
Sujet du message: 

John Nada a écrit:
La chronique est en ligne :

http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... ulesdesirs

Je salue bien bas cet excellent texte de Zord ! :worship01:



:applause: :applause: :applause: :applause:

Quand même, la quantité de "direct to nanarland" en 2009-2010 c'est assez impressionnant. Celui-là à l'air hardcore... :-D

Auteur:  Sylvestre Picard [ 19 Mars 2010 11:33 ]
Sujet du message: 

deathtripper21 a écrit:
Personnellement, je suis client des nanars d'auteurs français.

Je sens que celui-là est d'un assez haut niveau.

Mais comme le dit Zord dans sa chronique, le côté nanar vient en partie du décalage entre sa prétention et la maladresse de la réalisation qui nous permet d'en rire sans craindre d'être jeté dans le purgatoire des incultes par une certaine catégorie de spectateurs qui se rêve minoritaire.
Tout le contraire d'un film comme Non, Ma Fille Tu N'iras pas danser qui est pour moi (comme je le disais dans ma "chronique") un nanar en devenir pour l'instant auréolé de la sacro-sainte étiquette du film d'auteur français de qualité, donc intouchable...

Peut-être que là aussi, la nanardise ne s'apprécie que si on a bouffé du film d'auteur français jusqu'à l'écoeurement.
Qu'en pensent nos deux courageux nanardeurs du dimanche matin?

Tout à fait, voilà une belle analyse.

Page 2 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/