Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 28 Mai 2018 2:23

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 16:52 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
oui a écrit:
Tu dis que cet état d'esprit ne correspond pas à celui qu'exigerait une production un minimum structurée, comme celle de Bulk. Mais je ne suis pas de cet avis.
Les producteurs savent très bien qu'en faisant ce genre de film, ils vont toucher à la fois un public amateur de parodies, mais aussi (et surtout) les amateurs de nanars. Or du moment que ca se vend, et qu'ils vont donc largement rentrer dans leurs frais (et dégager pas mal de bénéfices), je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas donner des moyens à leurs délires.

Pour moi, Amazing Bulk est un exemple de "nanarsploitation". On offre au public amateur de nanars ce qu'il a envie de voir, en évitant donc de trop insister sur l'aspect parodique, et en cherchant a paraitre le plus naze possible.
C'est sur que c'est pas bon pour la crédibilité artistique, mais à mon avis, ca leur passe largement au dessus de la tete.


En même temps, sans être méprisant pour l'esprit nanar, je crois que c'est un peu prétentieux d'imaginer que des gens font des faux nanars pour satisfaire les pulsions de certains cinéphiles déviants. Ils peuvent s'amuser à faire des films pour vidéo-clubs, pour chaînes du câble, des programmes qui seront souvent bêtes et méchants dans lesquels l'amateur de mauvais cinéma sympathique trouvera de quoi se satisfaire, mais je ne suis pas convaincu que le nanar soit aussi important dans l'univers cinématographique, ça reste une micro-niche, un plaisir coupable pour quelques allumés et parfois même méprisé par une certaine intelligentsia du septième art. Avoir le réflexe de faire des films volontairement nanars, expression qui tient déjà du contre-sens, me paraît tordu comme raisonnement d'autant que comme le dit ROTOR, ce n'est pas un genre, mais un état d'esprit qui peut prendre des formes très diverses. Bon courage pour reproduire tout cela et espérer toucher une cible "large".

Néanmoins, je comprend le débat. Il est légitime de douter du sérieux de l'entreprise, durant le visionnage c'est une question qu'on peut se poser: est-ce qu'ils ont fait ça pour rigoler ? La médiocrité de l'ensemble étant ce qu'elle est, la raison nous rappelle à l'ordre, "non, ce n'est pas possible, c'est forcément une blague"... .

Mais pour ma part, je rejoins l'impression de Kobal: rien, absolument rien en dehors des génériques au début ne laissent supposer une parodie. Le film est fait, joué avec grand sérieux si bien qu'on est littéralement foudroyé par la poursuite finale, craquage complet en matière d'effets spéciaux hideux et ne servant à rien. C'est surtout dans cette scène où on sent un relachement concernant le premier degré du film mais je l'ai plus vu comme un aveu d'impuissance, un moment où les concepteurs ont dû se dire "c'est complétement naze, alors autant faire n'importe quoi". Un peu comme si, oui, devant le fait accompli on avait rajouté des choses pour faire croire que c'était pour de rire. Mais je pense que Bulk est surtout comme d'autres films de divertissement, il conserve une part d'humour mais pas dans la volonté de se moquer d'un autre film. Il n'est qu'un mockbuster qui tente de jouer dans le terrain de son aîné en se basant sur des techniques d'effets spéciaux proches de celles de Sin City, pour faire bande-dessinée, sauf qu'on a confié la réalisation du projet à une bande d'albanais sans connaissance en informatique et ne disposant sur leurs ordinateurs que de Paint et Powerpoint. Il me paraît présomptueux de penser que les responsables de cette chose l'ont crée en se disant "et si on faisait un film qui serait parodique non pas dans le fond, mais dans la forme ? Avec plein d'effets spéciaux foireux, mais volontairement! Comme pour se moquer du tout SFX". Je pense sincèrement que la question de la parodie ne se poserait même pas si les effets spéciaux étaient meilleurs. De toute façon, on peut même poser le problème d'une autre façon: si, je dis bien "si", il s'agit d'une parodie, elle est alors complétement ratée car le message de l'auteur est sabordé par sa propre médiocrité, car rien n'est drôle volontairement.

Ceci étant dit, c'est peut être même autant un défaut qu'une qualité d'avoir des ajouts numériques aussi immondes: on finit par douter du caractère réfléchi de l'oeuvre mais surtout, de ne pas faire attention aux acteurs qui cabotinent, au scénario qui part en live, aux hommages consternants (de là où il est Kubrick doit être bien content d'être mort plutôt que subir ça de son vivant)... . Clairement, il faut le vivre pour le croire, c'est mille fois pire en mouvements et on ressort avec la sensation qu'on a vécu une de ses épreuves qui redéfinissent, à vie, notre vision du septième art et la façon qu'on aura de juger les films qui suivront. Après cela, on relativise tout, au point de penser qu'Asylum font des films tout à fait correct et que Jeff Leroy mérite un Oscar. Il y a un avant et un après Bulk.

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 17:17 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juin 2004 12:39
Messages: 179
Kobal a écrit:
Sérieusement, qui va payer 20 $ pour acheter ça ?


Si je tombais sur ce DVD à 20 euros, je l’achèterais sans hésiter. Et je crois que ce serait la meme chose pour tous les nanardeurs qui auraient lu ta chronique.

Wolfwood a écrit:

En même temps, sans être méprisant pour l'esprit nanar, je crois que c'est un peu prétentieux d'imaginer que des gens font des faux nanars pour satisfaire les pulsions de certains cinéphiles déviants. Ils peuvent s'amuser à faire des films pour vidéo-clubs, pour chaînes du câble, des programmes qui seront souvent bêtes et méchants dans lesquels l'amateur de mauvais cinéma sympathique trouvera de quoi se satisfaire, mais je ne suis pas convaincu que le nanar soit aussi important dans l'univers cinématographique, ça reste une micro-niche, un plaisir coupable pour quelques allumés et parfois même méprisé par une certaine intelligentsia du septième art.


Je pense que tu sous-estimes le potentiel que représente le public nanardeur.
J'ai l'impression que c'est de moins en moins une niche, et que le nanar intéresse de plus en plus de monde, meme si la plupart sont des nanardeurs occasionnels.

Wolfwood a écrit:
Avoir le réflexe de faire des films volontairement nanars, expression qui tient déjà du contre-sens, me paraît tordu comme raisonnement d'autant que comme le dit ROTOR, ce n'est pas un genre, mais un état d'esprit qui peut prendre des formes très diverses. Bon courage pour reproduire tout cela et espérer toucher une cible "large".


Moi, je pense qu'on peut reproduire "artificiellement" cet etat d'esprit.

Wolfwood a écrit:


Mais pour ma part, je rejoins l'impression de Kobal: rien, absolument rien en dehors des génériques au début ne laissent supposer une parodie. Le film est fait, joué avec grand sérieux si bien qu'on est littéralement foudroyé par la poursuite finale, craquage complet en matière d'effets spéciaux hideux et ne servant à rien. C'est surtout dans cette scène où on sent un relachement concernant le premier degré du film mais je l'ai plus vu comme un aveu d'impuissance, un moment où les concepteurs ont dû se dire "c'est complétement naze, alors autant faire n'importe quoi". Un peu comme si, oui, devant le fait accompli on avait rajouté des choses pour faire croire que c'était pour de rire.


Je pense que ce sérieux apparent fait partie de la démarche. Il vise à renforcer l'aspect grotesque du film.


Wolfwood a écrit:
Mais je pense que Bulk est surtout comme d'autres films de divertissement, il conserve une part d'humour mais pas dans la volonté de se moquer d'un autre film. Il n'est qu'un mockbuster qui tente de jouer dans le terrain de son aîné en se basant sur des techniques d'effets spéciaux proches de celles de Sin City, pour faire bande-dessinée, sauf qu'on a confié la réalisation du projet à une bande d'albanais sans connaissance en informatique et ne disposant sur leurs ordinateurs que de Paint et Powerpoint. Il me paraît présomptueux de penser que les responsables de cette chose l'ont crée en se disant "et si on faisait un film qui serait parodique non pas dans le fond, mais dans la forme ? Avec plein d'effets spéciaux foireux, mais volontairement! Comme pour se moquer du tout SFX". Je pense sincèrement que la question de la parodie ne se poserait même pas si les effets spéciaux étaient meilleurs. De toute façon, on peut même poser le problème d'une autre façon: si, je dis bien "si", il s'agit d'une parodie, elle est alors complétement ratée car le message de l'auteur est sabordé par sa propre médiocrité, car rien n'est drôle volontairement.


Je ne pense pas qu'ils aient voulu se moquer d'autres films, mais uniquement de leur propre médiocrité (meme si cette dernière est plus jouée qu'autre chose). C'est pour ca que je distingue les parodies (qui visent à se moquer d'autres films) des nanars volontaires (qui se tournent eux-meme en ridicule).

_________________
Je suis de retour, et vous ne m'aviez même pas vu partir!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 17:25 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Ma théorie sur la genèse de Bulk, qui rejoint celles de Kobal et Wolfwood:

TomCat est fondée par des mecs qui ont envie de faire des films mais qui manquent désespérément de moyens (et de talent?). Du coup ils se disent qu'ils vont faire des imitations au rabais de blockbusters, comme Asylum, et que ça leur permettra de gagner de l'argent sans grand investissement de départ. Leur choix se porte sur une imitation de Hulk, et histoire de marquer leur originalité, ils décident de n'utiliser que des décors générés par ordinateur.

Manque de temps ou budget vraiment trop faible pour se payer autre chose que des équipes d'animation totalement à la ramasse? Toujours est-il qu'à un moment, les gars de TomCat regardent le résultat, et devant le spectacle réussissent à ne pas se faire seppuku sur-le-champ mais préfèrent jouer la carte "Bon, on va faire croire qu'en fait tout ça était volontaire depuis le début". Ils décident donc de rajouter au dernier moment les cliparts disséminés par-ci par-là, la course-poursuite finale, et peut-être même la scène Kubricko-coïtale. L'honneur est donc sauf, personne ne croira qu'on a pu créer ces scènes (et par extension tout le film) dans un esprit sérieux.

On peut aussi avancer une autre théorie sur la création de ce film, mais elle implique d'énormes quantités de drogues diverses, disponibles à volonté dans les studios TomCat.

Concernant les 13 studios d'animation, j'ai une idée mais je ne connais pas assez le domaine pour savoir si elle est plausible: est-il possible qu'ils aient acheté des décors, objets, etc... en CGI à des studios dont ce serait la spécialité, avant de s'occuper eux-même de l'assemblage du bouzin?


Au-delà de Bulk, le plus sidérant reste encore qu'ils alignent dans leur catalogue un film avec Thierry Lhermitte au casting. Et là on entre carrément dans une autre dimension!

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 17:33 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Wolfwood a écrit:
oui a écrit:
Tu dis que cet état d'esprit ne correspond pas à celui qu'exigerait une production un minimum structurée, comme celle de Bulk. Mais je ne suis pas de cet avis.
Les producteurs savent très bien qu'en faisant ce genre de film, ils vont toucher à la fois un public amateur de parodies, mais aussi (et surtout) les amateurs de nanars. Or du moment que ca se vend, et qu'ils vont donc largement rentrer dans leurs frais (et dégager pas mal de bénéfices), je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas donner des moyens à leurs délires.

Pour moi, Amazing Bulk est un exemple de "nanarsploitation". On offre au public amateur de nanars ce qu'il a envie de voir, en évitant donc de trop insister sur l'aspect parodique, et en cherchant a paraitre le plus naze possible.
C'est sur que c'est pas bon pour la crédibilité artistique, mais à mon avis, ca leur passe largement au dessus de la tete.


En même temps, sans être méprisant pour l'esprit nanar, je crois que c'est un peu prétentieux d'imaginer que des gens font des faux nanars pour satisfaire les pulsions de certains cinéphiles déviants. Ils peuvent s'amuser à faire des films pour vidéo-clubs, pour chaînes du câble, des programmes qui seront souvent bêtes et méchants dans lesquels l'amateur de mauvais cinéma sympathique trouvera de quoi se satisfaire, mais je ne suis pas convaincu que le nanar soit aussi important dans l'univers cinématographique, ça reste une micro-niche, un plaisir coupable pour quelques allumés et parfois même méprisé par une certaine intelligentsia du septième art. Avoir le réflexe de faire des films volontairement nanars, expression qui tient déjà du contre-sens, me paraît tordu comme raisonnement d'autant que comme le dit ROTOR, ce n'est pas un genre, mais un état d'esprit qui peut prendre des formes très diverses. Bon courage pour reproduire tout cela et espérer toucher une cible "large".



Pourtant quand on voit DD Avenger ou Jesus Christ Vampire Hunter, on est clairement dans le film qui reprend les codes du nanar sans pour autant réellement le parodier. Là, l'aspect "nanar volontaire" est une forme de refuge qui permet de faire un truc assez mauvais, mais conscient. C'est rarement hilarant, nous sommes d'accord. Mais je pense vraiment que ce terme, bien que contre sensique, peut s'appliquer à certains films.
Pour Bulk, ne serait-ce que si la question se pose, et qu'elle fait douter les plus fines lames de ce forum, ça veut dire que le film a largement sa place ici !

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 17:47 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10697
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
DD Avenger, je sais pas, mais JCVH ne donnait pas l'impression de vouloir être autre chose qu'un délire entre potes, le résultat était d'ailleurs très amateur. Pour Bulk, on a tout de même un film produit par une compagnie d'allure professionnelle (ils ont un véritable catalogue à la vente).

Maintenant, Bulk est tellement autre que Oui peut aussi avoir raison, même si son hypothèse ne peut pas expliquer l'ensemble de la cata.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 17:58 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Sep 2004 23:45
Messages: 6645
Localisation: planète zorglub 3 ; dans la galaxie du bluk-bluk zogotounga
C'est pas plutôt "l'esthétique" de la série Z que ce genre de films essaient de parodier ou de prendre volontairement de façon humoristique. Et dans ce cas là on pourrait parler de "série Z volontaire" ou "parodie de série Z", plutôt que de nanar volontaire, et du coup avoir une certaine logique.

Non parce que sinon on assimile directement série Z et nanar, alors qu'il y a des bonnes séries Z et des nanars avec des moyens.

_________________
http://www.rotorfrance.com/
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 18:04 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5375
Ils préparent un film avec Thierry Lhermitte : http://tomcatfilmsllc.com/nothing-sacred

Et sinon, la chro est excellente et reflète bien la totale incapacité du spectateur à comprendre pourquoi ce film existe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 18:17 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2173
Localisation: au Bayou du Diable
Un bon point pour la chro qu'elle est bien, à la hauteur du challenge. Pour rebondir sur le débat autour du film, je rejoins ROTOR sur le concept de "nanar volontaire" qui est un vrai contresens. Quant à savoir si c'est un film tourné entre potes pour se marrer, la question reste posée : Pourquoi tenter de le commercialiser ? Ce qui est fait entre potes reste entre potes, je n'ai jamais essayé de faire distribuer mes délires persos (parce que oui, j'en ai fait aussi).

De plus, l'idée d'en faire une "version nanarde de Hulk" me paraît vraiment trop invraisemblable. Je n'irais pas jusqu'à dire que Nanarland eut la primeur et la prétention d'inventer le concept du nanar, mais on ne peux pas dire que ce soit devenu complètement mainstream. Et ce serait même un danger, perdre justement cet esprit notamment au travers de personnes trouvant allègrement que tout film avec Patrick Bruel est un nanar. Cela me fait remonter l'idée de Moutier qui râle sur Nanarland en pensant que l'on conchie les films chroniqués. Nanarland, c'est le site des mauvais films SYMPATHIQUES !



Mais bon, Bulk c'est...autre chose.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 18:55 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
ROTOR a écrit:
C'est pas plutôt "l'esthétique" de la série Z que ce genre de films essaient de parodier ou de prendre volontairement de façon humoristique. Et dans ce cas là on pourrait parler de "série Z volontaire" ou "parodie de série Z", plutôt que de nanar volontaire, et du coup avoir une certaine logique.

Non parce que sinon on assimile directement série Z et nanar, alors qu'il y a des bonnes séries Z et des nanars avec des moyens.


Ben ces films, sont des séries Z quelques part.
Et parler de "nanar volontaire est notamment un moyen de ne pas assimiler série Z et nanar, justement : je pense à ces films qui ratent volontairement des effets en référence aux films qui les ratent involontairement (une partie des nanars, donc).
Donc, comment dénommer un genre de film qui créent volontairement des accidents (mauvais cadrage, effets speciaux cheap exprès, mannequins en mousses volontairement très visibles). A l'extrême, que penser quand Planet Terror fait exprès de mettre des cameraman dans le champs, ou que dans Captain Orgazmo on enchaine une explosion de maquette et un mannequin en mousse (et que c'est ostensiblement fait pour que l'on se dise "tiens ils ont fait exprès") ... En gros, nanar volontaire, pour moi c'est une façon plus poétique de désigner une "parodie de Nanar", et par extension c'est aussi parfois des films qui s'abritent derrière la parodie de films ratés pour s'autojustifier (en gros par exemple pour DD, je pense qu'ils ont fait mal certaines choses volontairement, et que ça les arrangeait parce qu'ils ne savaient pas les faire bien...) vous suivez :-D ?

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 18:55 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10697
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Barracuda a écrit:
Ils préparent un film avec Thierry Lhermitte : http://tomcatfilmsllc.com/nothing-sacred

Ca, c'est vraiment ouf de chez ouf. Faudrait chopper Lhermitte pour lui demander comment il en est arrivé là, et surtout, est-ce qu'il savait dans quoi il s'embarquait. Y'a aussi Nahon au générique.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 18:58 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Kobal a écrit:
Barracuda a écrit:
Ils préparent un film avec Thierry Lhermitte : http://tomcatfilmsllc.com/nothing-sacred

Ca, c'est vraiment ouf de chez ouf. Faudrait chopper Lhermitte pour lui demander comment il en est arrivé là, et surtout, est-ce qu'il savait dans quoi il s'embarquait. Y'a aussi Nahon au générique.


J'avais pas vu :shock: :shock: :shock: :shock:

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 30 Sep 2012 20:06 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Je me demande si TomCat ne fait que produire ou s'ils ont aussi un rôle de distributeur international? A droite on peut voir du film d'horreur 100% japonais, des animés (moches), etc...

Quand à Nothing Sacred, la BA fait tellement cheap qu'on peut se demander si ce n'est pas une tentative pour commercialiser un film amateur ou semi-amateur, ou un travail d'étudiant. Vu qu'il doit avoir des possibilités bien plus rémunératrices que ce film, je doute que Lhermitte y soit pour cachetonner. La logique voudrait qu'il y ait joué par amitié ou pour se marrer et qu'il soit à la limite du caméo. (ou alors que la vision de Bulk nous a fait basculer dans une autre dimension, où ces films ont un énorme succès et où Bulk a décroché quatre Oscars dont celui des meilleurs effets spéciaux)

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 9:22 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Déc 2003 10:26
Messages: 1620
Localisation: Sur un cheval, la corde au cou
Dans les trucs voisins de ce Bulk, on peut penser à Birdemic : les gars avaient vraiment fait ce truc au premier degré. Ce n'est que suite à la réception hilare de leur film, qu'ils se sont résolus à faire une suite, orientée pour les fans de Z parodiques. Mais à la base ce n'est pas lu public qu'ils visaient. On peut penser que pour Bulk c'est pareil.

_________________
Le Eli Wallach suisse écrit dans Daily Movies ! Daily Movies, le mag qui défenestre les lamantins. Approuvé par les sbires et les Ninja Varriors !
http://www.daily-movies.ch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 9:32 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4295
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Je trouve que la chronique retranscrit parfaitement l'ambiance du film, un gros WTF permanent où absolument rien ne fonctionne. Et je reste sur mon avis posté suite au visionnage de la B.A. : en regardant Sin City ou "Capitaine Sky et le monde de demain", les margoulins de Tomcat se sont dit qu'aujourd'hui, on pouvait faire un film entièrement sur fond vert et on fait ce truc vite fait et ce n'est qu'une fois le tournage fini qu'ils ont réalisé que si le tournage ne coûtait pour ainsi dire rien, la réalisation des décors c'était autre chose.

Après j'imagine que le gros fourre-tout final vient de deux trucs : déjà, le film était trop court (et c'est pas faute de réutiliser quinze fois les mêmes plans comme pour la scène de poursuite avec les flics) et il était déjà tellement mal foutu qu'il valait mieux jouer la carte de la parodie barrée. Du coup, je me demande s'ils n'ont pas cru que multiplier les plans nonsensiques rallierait un certain public à leur cause. Et j'en viendrais presque à pencher pour une tentative d'humour pythonesque. Parce que je sais pas pour vous mais moi, la scène avec les deux gardes me rappelle furieusement une scène de La vie de Brian avec également deux gardes qui se moquent du nom d'un personnage (Bigus Dickus), ce qui causera leur mise à mort. Et de ce point de vue, les plans bizarres de fin de Bulk pourraient renvoyer à la séquence du même film des Pythons où Brian, chutant du haut d'une tour, tombe dans un vaisseau extra-terrestre qui passait pas là...

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 9:52 
Hors-ligne
Plante vivace ornementale
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 2004 0:17
Messages: 7805
Localisation: Ici...là, juste à droite
minsk a écrit:
Dans les trucs voisins de ce Bulk, on peut penser à Birdemic : les gars avaient vraiment fait ce truc au premier degré. Ce n'est que suite à la réception hilare de leur film, qu'ils se sont résolus à faire une suite, orientée pour les fans de Z parodiques. Mais à la base ce n'est pas lu public qu'ils visaient. On peut penser que pour Bulk c'est pareil.



je suis globalement d'accord. Faire un film cheap pour faire plaisir à un public précis et avoir conscience qu'on fait un truc vraiment pas terrible c'est une chose.
Faire un film sans moyen en se disant qu'on va utiliser l'argent intelligemment pour être efficace et se planter en faisant une bouse c'en est une autre.

_________________
Citer:
Nanaralnd et une bon site (je connaisais pas) mais il abuse defois, mettre the punisher ou armaggedon il peuvent aller ce pendre.

Forumeur anonyme, quand tu nous tiens....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 9:56 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Comme je l'ai dit dans le topic TomCat du forum général, j'ai surtout l'impression que cet éditeur pratique de l'édition à compte d'auteur. Tu es réalisateur? Tu as fait un film? Viens nous voir, coco, nous on te l'édite en DVD, on en assure la promo à l'international et toi, en échange, tu raques pour nos services. In fine, ils se foutent totalement de ce qu'ils éditent, du contenu et de la qualité, vu que l'auteur/réalisateur paye pour être édité. Même logique qu'avec Eddy Magior en son temps.

Sinon, excellente chro du Dr Kobal.

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 10:03 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4295
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
zord a écrit:
Même logique qu'avec Eddy Magior en son temps.


Ils pourraient au moins fournir les différents chapeaux pour la promo internationale... :-D

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 12:44 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3333
Une magnifique chronqiue, un magnifique débat : Bulk réveille le forum, et ça me rend très heureux (plus que le film qui m'a tellement stupéfait que depuis j'en ai perdu la parole et ne peut plus m'exprimer que par borborygmes incompréhensibles, en plus de ne plus pouvoir marcher qu'en me dandinant du cul).

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 01 Oct 2012 18:21 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10697
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
@ Deathtripper21 : j'avais pas pensé à cette référence là, bien que l'arrivée de Bulk au château de Von Kantlove me faisait déjà penser à Lancelot attaquant en boucle Camelot. Mais bon, peut-être qu'on va chercher un peu trop loin. Ou alors Schoenbrun est décidément un génie. Quand on regarde sa fiche imdb, on s'aperçoit qu'il est tout d'abord monteur... Comme un certain Mattéi. :-D

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Amazing Bulk - Lewis Schoenbrun (2010)
MessagePublié: 02 Oct 2012 14:21 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Bon, je n'ai pas envie de plomber l'ambiance, ni de faire mon pisse-froid, mais je dois bien dire que ce film relève plus du navet qu'autre chose.

C'est juste les effets spéciaux, le non-jeu et le nawak final qui font aimer le film, mais pas le film lui-même. Pour moi la bande-annonce et la poursuite finale suffisent pour l'hallucination et la surprise. Pas grand chose à prendre dans les trois quarts du film (décidément je m'ennuie beaucoup en ce moment). Et pourtant c'est grandement hallucinant. Les effets visuels atomisent vraiment tout. On pense avoir tout vu. Puis on découvre Poing de force. On repense avoir tout vu. Puis on découvre Bulk et sa scène de poursuite d'anthologie, dont je ne me lasse pourtant pas! Le stock-shot du doigt sur le bouton, sans le même cadre ni la même qualité d'image, volé comme un Mattéi pris dans le sac, remet un pic d'hallucination dans l'oeuvre. Mais je dois bien dire que le film ne vaut pas le coup pour autant.

Ceci dit, la chro de Kobal se doit d'être sur le site, car le peuple doit savoir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr