Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 13 Déc 2018 14:31

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Ken le Survivant Le Film - Tony Randel, 1995
MessagePublié: 26 Mai 2004 19:31 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 15:52
Messages: 521
Localisation: Vivisection is coherence
http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... d_film=ken

Un oubli impardonnable réparé après nouvelle vision...

Ken Le Survivant (Fist of the North Star)

Genre : “Tu ne le sais pas encore mais ce film est déjà mort” (post-apocalyptique monstrueusement cheap)

Un film de Tony Randel (EU / Japon, 1995, 1h28) avec Gary Daniels (Ken), Costas Mandylor (Lord Shin), Isako Washio (Julia), Chris Penn (Jackal), Malcolm McDowell (Ryuken)…

"Habitués de Nanarland, vous le savez, le futur sera post-apocalyptique ou ne sera pas. Ici, c’est carrément la merde. Du monde que nous connaissons, ne subsistent qu’une grande tour en carton-pâte à la décoration post-communiste et un bidonville peuplé d’une vingtaine de figurants hagards, protégeant coûte que coûte leur unique bidon d’eau potable des pluies acides et des hommes de main de l’impitoyable Lord Shin, tyrannique chef de l’armée de la Croix du Sud. Ceux-ci font des visites régulières en ville, en tirant au hasard et en rigolant très fort du haut de leurs improbables motos du futur, pendant que leur boss roule des mécaniques et rivalise d’aphorismes abscons avec Julia, jolie quota asiatique retenue contre gré (“Ton problème Julia, c’est que tu ne vois rien de l’avenir, car tu es bloquée dans le présent” “Pas le présent Shin, je suis bloquée dans le passé”). Mais heureusement, Ken-shiro, le légendaire chevalier de Vega, est de retour sur ses terres après plusieurs années d’errance, pleinement conscient des troubles qui ravagent son peuple (“C’est de la propagande envoyée par le Sud” “Oui, je sais”). Traumatisé par sa dernière rencontre avec Lord Shin, qui lui a valu la perte de Julia sa bien aimée, ainsi que sept cicatrices disgracieuses sur le thorax, il compte bien se venger de ce fieffé salopard en lui tatannant sauvagement la gueule".

Tout démarre en 1989. Un manga hallucinant traumatise la terre entière, il s’agit bien sûr du Akira de Katsuhiro Otomo, modèle toujours inégalé de maîtrise absolue d’une animation adulte. Dans ce sillage qui s’avère fort lucratif, les compagnies américaines se penchent succinctement sur cette culture foisonnante. C’est First Look Pictures qui emporte le morceau en 1994, avec ce projet d’adaptation du manga mythique de Buronson et Tetsuo Hara, en co-production avec une boîte japonaise. La nouvelle fait saliver, Hokutu No Ken étant un monument de nihilisme naïf, avec une forte inclination pour la barbaque d’adversaires impies répandue sur un sol détruit par la folie meurtrière de l’homme. Malheureusement, il faut vite déchanter au vu des forces en présence.

Le monde sans pitié de Ken :
Image

A la réalisation et au scénario, Tony Randel, responsable du pas terrible Hellraiser 2 : Hellbound, du catastrophique Amityville 1992 et du monstrueux Ticks. Nanti d’un budget avoisinant l’abstraction, il se démène du mieux qu’il peut pour livrer un récit synthétique, pratiquant l’ellipse avec un acharnement méritoire. Niveau casting, c’est un véritable festival de seconds couteaux, venus apporter une crédibilité désespérée au métrage : Malcolm McDowell y joue le père de Ken (rajout scénaristique complètement vaseux par rapport au manga originel) - enfin, le temps de l’intro et d’une apparition ectoplasmique toute pourrie (qu’un summum de perversion mentale rapprocherait d’une scène identique dans le Hamlet de Shakespeare, les deux monologues entrant - malgré eux ? - en résonance) ; un Chris Penn post Reservoir Dogs dans le rôle de l’immonde Jackal (la tête bardée de lanières de cuir pour éviter qu’elle explose, suite à une prise fatale de Ken) ; l’immense Melvin Van Peebles en simple figurant (à voir sa gueule dans le film, il semble content de ne pas plus se compromettre) ; l’inénarrable Costas Mandylor en méchant aux looks et aux poses gay pas super assumés (il adore que des hommes torses nus le frappent). Mais surtout, la véritable révélation du film (et je cite un forumer vraisemblablement défoncé au crack d’IMDB), l’abyssal Gary Daniels.

Melvin Van Peebles sans doute à la recherche de son fils...
Image

Inside the Actor's Studio avec Gary Daniels :
Image

Car une fois passées les indigences d’un scénario con comme une huître (bien que respectant étrangement la candeur surréaliste de l’anime), les carences flagrantes de budget transcendées par une mise en scène qui passe son temps à mettre en valeur ce manque de moyens, la mauvaise volonté permanente du film pousse à se concentrer sur l’impressionnante non-performance de cet acteur revêche. A priori casté pour sa connaissance “approfondie” de la culture manga (il a un petit rôle dans Niki Larson avec Jackie Chan), cet ancien champion de kickboxing et de karaté nous livre une composition sous Tranxène mettant à l’amende toutes les action stars usuellement désignées comme monolithiques. Certes, Ken n’est pas vraiment à l’origine un personnage volubile au charisme éclatant, mais franchement, méritait-il pour autant d’être personnifié par ce monument de marbre dont les capacités faciales ébranlent l’Actor’s Studio sur ses bases ? Pas vraiment. Mais au milieu du marasme ambiant, Gary Daniels fait presque figure de cerise malsaine sur un gâteau rongé de l’intérieur. Notre héros atteint de tel sommet de non-jeu qu’on en vient vite à avoir l’impression que l’essentiel des efforts de mise en scène fournis par Tony Randel se sont bornés à masquer les manquements flagrants et hilarants de son acteur principal, à coups de contre-champs, d’insistances sur les intrigues parallèles, de cuts violents à chaque tentative d’expression plus ou moins émotionnelle.

Pour la suite, laissons parler la jaquette : “Un spectacle impressionnant. (…) Ken le Survivant associe magistralement science-fiction et art martiaux, aventures futuristes et légendes vieilles comme le monde. (…) le film frappe autant par des combats parfaitement chorégraphiés que par des décors de toute beauté”. Vous l’aurez deviné, tout ceci n’est que mensonges, calomnies, ragots d’enfants en bas âge. En particulier pour ces décors fastueux mentionnés avec une force évocatrice du désespoir : on a systématiquement droit à la même vingtaine de figurants (et ce n’est pas exagéré !) évoluant dans les mêmes cinquante mètres carré de tôles, de bidons renversés et de murs tagués, associés à d’audacieux plans larges d’étendues désertiques dans lesquels notre brave Gary s’ébroue n’importe comment.

En définitive, un film qui passe absurdement son temps à essayer de pallier à ses carences incessantes, parvenant à peine à retranscrire le caractère too much de l’animé au gré de quelques plans. Et la consécration d’un futur géant parmi les plus grands… Question de sensibilité sans doute, mais si Ken Le Survivant reste un spectacle regardable, c’est en grande partie à la grâce malicieuse de ce bloc de non-charisme insubmersible dans les situations les plus grotesques. A tel point qu’à la seconde vision, j’avoue avoir craqué nerveusement à la moitié du film en me concentrant sur son seul jeu, entraînant dans ma fougue mon camarade d’infortune. Ce dernier, une fois le film terminé, enclencha aussitôt la radio, pour passer violemment à autre chose. Et le destin, dans sa grande mansuétude, de faire résonner la chanson “Mort à la Poésie” de Philippe Katerine sur les ondes FM…

Drexl

3/5

_________________
ImageImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Mai 2004 23:10 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Image


Typiquement le genre de chronique qui donne envie de voir le film! :D

Je me souviens que Mad Movies en avait fait toute une tartine au moment du tournage! :lol:

A noter tout de même que la scène de Gary Daniels dans "Niki Larson" est de très loin la meilleure du film (c'est lui qui affronte Jackie Chan dans une parodie de Street Fighter II!)

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mai 2004 9:26 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9408
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
y avait kan même une ou 2 scènes de gore bien rendues .... c bien dommage pour ce gachis

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mai 2004 10:12 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2004 17:30
Messages: 589
Localisation: Fontainebleau
Super chronique (si si, sincérement).

Dommage que les images ne s'affichent pas. :?:

Mais bravo tout de même.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mai 2004 10:45 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Fév 2004 13:32
Messages: 276
Localisation: bac à surgelés
Bravo pour le style et l'humour, la lecture de cette chronique est très agréable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Mai 2004 17:26 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Mars 2004 12:24
Messages: 150
Moi j'ai vu ce film au lycée (il y a 7ans environs) et j'aime bien aimé quelques scènes assez marrantes, comme celle avec un Shin maso qui dit "encore!" en souriant quand il se prend des beignes au début et celle du mec qui ramasse sa machoire avant de crever.

_________________
Il lui suffit de 5 centièmes de secondes pour revêtir son scaphandre de combat... mais revoyons plutôt la scène au ralenti!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Mai 2004 23:43 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4809
Localisation: Ploumizolin
Ayé j'ai remis les images.

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Mai 2004 11:08 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9408
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
ah cool et bravo pour gary daniels et son jeu d'acteur

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Juin 2004 17:50 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 15:52
Messages: 521
Localisation: Vivisection is coherence
merci pour les images labroche, let's build a snowman together (on pourrait l'appeler beowulf)

_________________
ImageImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Juin 2004 19:08 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès

Inscrit le: 18 Fév 2004 10:45
Messages: 419
Localisation: Sur un (stockshot) de porte-avions
très bonne chronique, un post apocalyptique qui se démarque des autres.
c'est Ken bourdel :twisted:

_________________
Hell is not a bad place to be


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Juin 2004 20:15 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Avr 2004 18:52
Messages: 903
Localisation: bordeaux
j'ai toujours trouvé que chris penn avait la classe, même dans "best of the best"

_________________
"Je crois pas en Dieu...Est-ce que je finirais au paradis ou en enfer, j'en sais rien...La seule chose que je sais c'est que je finirais ma vie dans une urne...Ca doit etre mon coté politique..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Juin 2004 6:56 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Juin 2004 11:22
Messages: 2
Localisation: certaines forets equatoriales
"Inside the Actor's Studio avec Gary Daniels" : j'adore! Ils auraient quand même pu faire doubler le film par l'equipe qui s'etait occupé de l'adaptation francaise de la serie télé. Imaginez: dernière scène, ken, qui a deja survecu à l'enfer de la cabane en tole, de la solitude dans le desert (avec apprentissage de cassage de caillou) et du hangar infernal aux cinquante figurants (tous plus incompetents les uns que les autres), arrive enfin devant Shin. La, il lui balance une bonne vieille attaque du "Hokuto de cuisine", celle qui fait bien ressortir ses capsules de smarties collées sur le torse, et emu d'avoir vaincu sort en fixant la caméra : "Yé touyours confiance en la youstice de mon pais", avec un accent mexicain à couper au hokuto de cuisine lui aussi.
Certain que le film aurait encore gagné en valeur nanaresque, mais pas sur que ca plaisent aux fans du manga culte de Tetsuo Hara; au risque de voir augmenter le nombre d'Hara-Kiri. Allez, SEPPUKU!

_________________
"Decidement les temps comme les oeufs sont durs...Et la bétise n'a pas de limite..."
Philippe Ogouz


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Juin 2004 11:21 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Mai 2004 16:51
Messages: 241
Localisation: In the Navy
Dommage que la chronique soit déjà en ligne, je viens de trouver une jaquette française...

Image

_________________
C'est moi, Spidy, le gonze à l'aise!

"A ce point de ridicule, le film prend une dimension nouvelle et s'offre alors comme un divertissement réjouissant" (Critique de "Comment le désir vient aux filles", Max Pécas, 1972)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Juin 2004 18:18 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Juin 2004 11:41
Messages: 221
J'a trouvé pourquoi l'acteur principal avait une palette de jeu si étendue. En fait c'est le sosie caché de vikash dhorasoo, ils permutaient pour nous offrir une palette d'expression si complète .
Image

_________________
Pouf pouf


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Août 2005 11:05 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
J'up ce topic car j'ai maté le film hier, et pfiouuu, faut que je me soulage.
Adapté Ken sur le grand écran, c'est déjà pas facile (le sujet est plutôt intéressant mais très casse-gueule), mais là, en plus d'échouer, c'est du gros vautrage dont il s'agit. Tony Randels massacre allégrement l'univers de Kenshiro en mélangeant plein d'éléments de cet univers dans son shaker à nanar, sans qu'on comprenne trop le pourquoi de certains changements : en effet, pourquoi Lynn est-elle aveugle alors qu'elle est censée être muette ?? Surtout que cela est sans grande conséquence car de toutes façons, Ken la guérit très vite ??? Pourquoi, pourquoi ?? Et pourquoi Julia est créditée au nom de Charlie ? Et pourquoi Yagi (devenu Jagger dans la VF du DA) devient-il Chacal (Jackal de son vrai nom), autre perso existant déjà ? Mais pourquoi Bat devient blond à la brosse, et pourquoi n'est-il pas bon en mécanique ? Pourquoi une telle prolifératin d'armes à feu ? Pourquoi les loubards n'ont-il pas de crêtes de punks ? Bref, je sais bien qu'il n'y a pas de réponse à ces questions, mais quand même...
Bon, revenons vite fait au film pour parler du manque cruel de Hokuto ; à part 2-3 scènes bien ridicules (comment humilier Ken en lui faisant mettre des coups de doigts malhabiles dans un gars qui ne bouge pas), on assiste à de la baston de comptoir... Et les FX à coups de vieux maitres qui volent ou de Lynn possédée ? Et surtout, le meilleur ultimate pour la fin : Gary Daniels !!! Je ne l'avais jamais vu atteindre un tel point de non jeu ; il prend une gueule de golio tout au long du film, et la seule façon de voir qu'il est pas content, c'est quand il baisse un peu la tête, histoire de donner l'impression qu'il fronce les sourcils. Au niveau jeu d'acteur, ça doit être le frère spirituel de Mark Gregory ce gars-là !! Bon c'est pas le seul non plus (Chris Penn le débonnaire, beuaaaargh).
Bon, je m'arrête là, mais c'est bel et bien un beau nanar très cheap. Et puis voir l'univers de Ken se faire démolir ainsi m'a donné envie d'une chose : me retaper la série complète en manga, donc tout se finit bien. :D
Retenons ces 2 phrases parmi tant d'autres :
-Bienvenue dans le futur !! (suivi d'un plan de 10 secondes sur le visage fixe de Chris Penn, soit 9 s de trop)

-Le chevalier de Vega et l'Etoile du Sud ne doivent pas se battre.
-C'est vrai mais ce n'est pas un combat, c'est une exécution.
(Et il l'abat avec son gun)

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2005 12:43 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9408
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
tu veux voir un exprit de ken, story of ricky

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2005 12:46 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Raccoon a écrit:
tu veux voir un exprit de ken, story of ricky

Oui, je l'ai déjà vu, et c'est clair qu'il respecte beaucoup plus cet état d'esprit. Par contre, je l'avais obtenu par des moyens frauduleux (comme d'hab' quoi), mais j'ai jamais réussi à trouver une version en chinois sans ST anglais intégrés qui fassent cracra quand je rajoute ceux en VF.
Et pis y'a pas de DVD zone 2 je crois....

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2005 12:52 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9408
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
euh je pense que si

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2005 12:56 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Pas trouvé en tout cas ; le mieux est un zone 2 UK avec des st english.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2005 12:59 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
http://www.cinesnap.com/detail_film.php?num=33079

Matez un peu la catégorie en haut à droite. :-D

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr