Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Bio Producteur Nanar: Dick Randall
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=17&t=23145
Page 1 sur 1

Auteur:  kentaifina [ 04 Mai 2018 8:59 ]
Sujet du message:  Bio Producteur Nanar: Dick Randall

Question : quel point commun y-a-t-il entre le film italien «Le Château de l’horreur », l’espagnol «Supersonic Man » et le franco-italo-hongkongais «Bruce contre-attaque » ? Bon, d’accord, ce sont tous des nanars chroniqués en ces lieux. Mais à part ça ? Hé bien, mes jeunes amis, sachez que ces films si différents les uns des autres ont tous été financés ou co-financés par le même homme, Dick Randall, le Menahem Golan du pauvre, le pygmalion protéiforme du nanar européen à budget microscopique. Sa filmographie ressemble à un chaudron bouillonnant, qui renfermerait tel un alambic de sorcier tous les ingrédients du cinéma bis européen de la grande époque : érotisme cheap, films d’horreur approximatifs, polars anémiques, et même kung-fu, importé tout droit d’Asie à la grande époque des sous-Bruce Lee ! Un tel homme ne pouvait que susciter l’intérêt de Nanarland, tant son histoire est méconnue.

Image

Les données biographiques concernant Dick Randall sont plutôt floues : IMDB le classait comme un canadien, né en Ontario, mais des témoignages directs nous ont appris que l’homme était américain, né à New York au sein d’une famille juive de Brooklyn. Dick Randall aurait vu le jour le 25 août 1925. Après une enfance et une jeunesse paraît-il un peu difficiles (il aurait été élevé à la dure par un oncle et une tante), il commence à travailler dans le cinéma durant les années 1950, se lançant dans une activité de producteur et, surtout, de distributeur de films. Il est en relation avec la firme AIP, dirigée par James H. Nicholson, principale importatrice de films bis européens aux Etats-Unis, pour des circuits de drive-ins et de salles de quartier. Dick Randall semble avoir connu à la fin des années 1950 ce que Richard Harrison nous a décrit comme «un problème fiscal », qui l’aurait décidé à s’expatrier. Selon Mike Monty (voir l’interview de ce dernier), le problème en question aurait été de nature assez grave, jusqu’à valoir à notre homme une brève peine de prison. Toujours est-il que Dick Randall éprouve ensuite le besoin de changer d’air et s’embarque pour l’Europe. Il produit en 1958 un film érotique en Suisse, et se fixe définitivement en Italie, où il va faire une carrière des plus remarquables. Dick Randall fonde à Rome plusieurs sociétés de production et de distribution, dont la principale porte le nom de Spectacular Trading Films. Toutes ses entreprises sont domiciliées dans le même bureau, mais reliées à des téléphones différents ! Il devient au passage devient un bon ami de Richard Harrison, qu'l a rencontré à Rome et qui se trouve être l'ancien gendre de James Nicholson, patron d'AIP et relation d'affaires.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/