Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 27 Juin 2019 4:58

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Août 2004 12:20 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Déc 2003 13:11
Messages: 349
Localisation: Nissa
1 mois avant la sortie du film, il faut savoir que Hot Vidéo avait consacré 4 pages à ce truc en disant tout à fait sérieusement que c'était la comédie de l'année

AHAHAHAHAH

_________________
"Regarde moi avec ma cocaïne !!!" Robert Zdar in "Heat Street"

"Just 'cause I don't want to act the fool all night long, don't mean I can't ... I can"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Août 2004 12:23 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Déc 2003 13:11
Messages: 349
Localisation: Nissa
Citer:
en tps que "voisin" de marc cesillon, je trouve douteux....


Détens toi un peu mon grand


Image

_________________
"Regarde moi avec ma cocaïne !!!" Robert Zdar in "Heat Street"

"Just 'cause I don't want to act the fool all night long, don't mean I can't ... I can"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Août 2006 11:37 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juil 2006 19:01
Messages: 121
Vu hier sur cinecinema.
Que dire ??
Que Igor SK(cool le pesuedo) est bien le Philippe Clair de l' an 2000.Auccun gags ne fonctionnent et une vulgarité digne de M'sieur clair.
Quand je pense que sur allociné les meilleurs critiques d' internautes disaient que c' était des comédiens d' avenir... :shock: :shock:
Oui d' accord avec eux des comédiens d' avenir dans le cinéma ringard. :lol:
Les sucesseurs de Paul Préboist,Jean Lefebvre ou Michel Galabru sont la.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Nov 2006 13:15 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juil 2006 19:01
Messages: 121
J' ai encore revu le film( et oui je suis maso :-D :lol: ) et je me demande si on devrait pas faire sur ce site une catégorie acteur nanar en devenir.

Par exemple pour Matthias Vankhache qui a joué dans le très mauvais "sexy boy" et l' ignoble "mauvais esprit".
C' est surement le Jean-Marie Vauclin du 21 ème siecle car il est présent dans les pires comedies actuelle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Nov 2006 13:43 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Mai 2005 11:32
Messages: 966
Localisation: entre la terre et la lune...
alex007 a écrit:
J' ai encore revu le film( et oui je suis maso :-D :lol: ) et je me demande si on devrait pas faire sur ce site une catégorie acteur nanar en devenir.

Par exemple pour Matthias Vankhache qui a joué dans le très mauvais "sexy boy" et l' ignoble "mauvais esprit".
C' est surement le Jean-Marie Vauclin du 21 ème siecle car il est présent dans les pires comedies actuelle.


Ouais sauf que c'est chaud de déduire des acteurs nanars en devenir, imagine qu'il joue prochainement dans un chef d'oeuvre, on peut pas encore déduire grand chose de sa carrière....

En plus en contre exemple, Armelle Deutsch a commencé dans des films pas terrible (la boite, sexy boys, nos amis les flics, le carton) et puis elle a tout de même réussi à relever le niveau... (faut dire que je la kiffe bien depuis le début donc même sexy boys j'avaisbie aimé :oops: )

Enfin bref mon point de vue c'est si t'as un scénario nanar avec un réal nanar, t'aura beau être le meilleur acteur de la terre, tu seras à chier...
Donc pour Matthias attendons une ou deux bouses supplémentaires pour le catégoriser, en plus pour moi il est pas nanar juste totalement insignifiant, cela dit en février sort "Fracassés" avec lui, un film qui est en attente de sortir depuis deux ans avec entre autres vincent desagnat et filip des 2B3.... (et armelle deutsch aussi :-D )

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Août 2008 14:06 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
Ces critiques de spectateurs me donnent l'eau à la bouche :

Citer:
j'ai vu les gaous un soir par hasard à la télé, très tard. j'ai tellement ri que j'ai réveillé tous ceux qui dormaient déjà. j'ai failli m'étrangler au moins 10 fois. je n'avais pas autant ri depuis la sortie des "bronzés font du ski". ce film, c'est 1h30 de délire absolu!!!!!!!! à voir ABSOLUMENT


mais surtout :

Citer:
J'ai adoré retrouver l'esprit, le fun et la verve du grand Jean-marie Poiré; les comédiens sont le futur splendid, mareva galanter dans ce rôle décalé démontre son talent, une valerie lemercier sex bombe;j'exige Les Gaous 2, Le retour !!



Et devinez, quel grans quotidien français avait fait l'unique critique positive du film ....... France Soir !

France Soir a écrit:
On ne décernera pas dans "Les Gaous" de prix d'interprétation. On donnera toutefois sans ciller la palme du rire et de l'hilarité à cette comédie signée Igor SK. (...) Un premier film, à prendre absolument au "12e degré", qui pourrait un jour devenir culte de par le comique de certaines scènes.


Ils sont visionnaires à France Soir 8)


Sinon, la (géniale) chro de ce film fait que ce soir, sa diffusion sur France4 ne devrait pas me laisser insensible :-D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Août 2008 20:16 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Juin 2005 18:20
Messages: 135
Je suis actuellement entrain de regarder l'engin, et que dire sinon que :smiley3:

Le montage mon dieu, le montage... La Poiré touch à son meilleur t'entends?!

Bigard en cul-de-jatte, Cantona en flic avé l'aksan, Moscato en Moscato... j'ai éclaté de rire au moins 10 fois depuis le début.


A voir bourré.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Août 2008 9:42 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
crotte de zob, ma TNT déconnait hier soir sur certaine chaîne, dont faisait partie France4 :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Août 2008 0:38 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Déc 2006 12:36
Messages: 2606
Localisation: chez Dupont Vidéo, avec Adeline et ses copines
me suis laissé avoir par la chro et vos commentaires élogieux. ce truc est certes mauvais mais possède un capital sympathie carrément négatif.

la seule chose qui pourrait éventuellement à mes yeux paraître nanar c'est l'accent paysan bidon et à géométrie variable de Matthias Vankhache.
accent qui a une nette tendance à augmenter au cours du film. mais c'est peu en 90 min...

petite pensée quand même pour matthias qui a réussi à se ringardiser encore plus vite que Samuel le Bihan...
Image

ah et il y a Stone (de Stone&charden) qui joue une sorte de hippie entourée d'une bande qui se balade en combi volkswagen.

et il y a aussi Raphael Mezrahi dans un petit rôle, quelle richesse décidément...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Août 2008 9:47 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 2006 10:47
Messages: 201
Et Max Boublil en dealer d'ecstasy (pas crédité sur imdb ou allociné, faut pas avoir honte mon gars).

Le film balance entre consternation (montage épileptique, gros plans en plongée, gags prévisibles et pas droles, le paysan qui écoute et parle aux animaux) et résignation (un nombre incroyable de faux raccords rigolos, tous les seconds couteaux évoqués plutôt pas mauvais sauf Charlotte Jullian à la fin, des gags vulgaires et grotesques).

Au final, ça se regarde quand même, je n'ai pas eu le vertige que me procure Philippe Clair habituellement, ni le dépit d'un Max Pécas.

Mélange de teen-movie (avec une sacrée bande son: les producteurs ont dû bien raquer pour plaire à la fois aux fumeurs de joints et aux gobeurs de pillules. Et y'a même du Enigma) et de comédie provinciale forcément bancale, surtout à cause des personnages complètement inconsistants : le parisien type le plus agressif au monde sans jamais prendre de coke et surtout Richard Bohringer en patriache fermier finalement très mou du gland (contrairement à d'autres dans le film). J'oublierai volontairement le cafetier, la folle, le producteur de spectacle, le défoncé permanent, le glandeur de banlieue...

Bravo à Bigard quand même, il fut magnifique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2008 0:05 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Mai 2007 13:51
Messages: 890
tagolo a écrit:
Bravo à Bigard quand même, il fut magnifique.


C'est où "gnifique"???

















(Je suis déjà très loin!)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2008 12:15 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Mai 2008 6:37
Messages: 213
Localisation: TrOmAvIlLe ......
Je vous trouve pour la plupart très dur envers ce film !
Ok ça casse pas des briques mais on a vu 100 fois pire , pourquoi dire que le réal cherche à faire ci ou ça , je pense que le but premier est de faire rire ( Bon ca ne marche pas tout le temps ) mais franchement y'a de bons trucs tout n'est pas à jeter je pense .......


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2008 12:39 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
Quewaaaa ????

Le film ne casse pas des briques ? si, mais en mousse :-D

Le réal filme tout ça avec ses pieds, il applique à la lettre la Poiré's touch dans toute sa laideur,

Les acteurs sont en totale roue libre,

Tous les "gags" sont visibles à des kilomètres et ne font jamais mouche,

Toutes les situations ou presque sont sujettent à moquerie tellement on redéfini le fond du panier !

Ce film est pour moi et pour beaucoup d'autres un nanar (pas grandiose certes, mais appréciable à divers degré) , au pire, les Gaous peut être considéré comme un infâme navet, mais jamais on ne pourra lui attribué l'étiquette de film humoristique avec des trucs à garder.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2008 15:38 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Mai 2008 6:37
Messages: 213
Localisation: TrOmAvIlLe ......
Donc vous aimez bien ce film ? :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Août 2008 15:53 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
Pour ses défauts : oui, pour ses qualités (???) : non.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Sep 2008 16:36 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 07 Sep 2008 16:18
Messages: 1
Bonjour à tous !

Bon, je me suis décidé à poster sur ce forum car ... j'ai vu ce film. Pour situer, j'ai récemment vus "Bienvenue chez les ch'tits" et "Camping", que je n'avais pas hésité à qualifier de grosse merde.

Et pourtant, j'aurais dû me méfier, il y a peu de temps j'étais tombé sur "Ma femme s'appelle Maurice" chez ma nana, et on a coupé au bout de 40 minutes.

Mais là, d'un coup, Camping est devenu une oeuvre tout à fait respectable.

"Les Gaous". Le nom résonne encore dans ma tête : j'ai vraiment vu ce que j'ai vu ? On avait trop bu peut être, ou fumé trop de cigarettes rigolotes. Pour tout vous dire, on a mit 7 heures à le voir, on l'a coupé 3 fois pour se mettre autre chose entre temps.

Chaque scène laissait place à une nouvelle consternation, mais attention, ceux qui ne l'ont pas vu jusqu'au bout : IL Y A UN TWIST FINAL AU SCENARIO !!

Faire une critique de ce film ? Mais par où commencer ? Les acteurs ? Les jeunes sont des ringards ultimes finis, les vieux ont achevé leur carrière à mes yeux en une heure et demie de film. Les personnages ? Même les américains ne savent pas faire de tels clichés, la palme au parisien con que t'y crois même pas ou encore aux cailleras qui braquent des DAB avec ... des machettes. Mais qui sont quand même les noirs cools du film, paske bon ils font ça pour aider les potes oO

Le scénario, peut être. Vous n'avez jamais ressenti cela auparavant, expérience unique : on a l'impression que le film ne finit jamais. Dès que les tribulations d'un personnage sonne la fin imminente de son périple, hop, on switche sur un autre personnages. Et des personnages, il y en a beaucoup, si bien que le film mets 20 minutes à les présenter, mais surtout si bien que d'une scène à une autre, on retrouve des personnages tellement lointains qu'on les pensait d'un autre film. Je vous fais le tableau : les deux héros (qui sont divisés au début du film), le patron, la mère du héros, le fils du patron, son colocataire, la gonzesse que tu sais pas ce qu'elle fout dans l'histoire, le parisien con, sa femme, les 3 villageois (que le film finit par oublier à Paris, plus d'argent ?), les bazanés de service, et j'en oublie sans doute. Les dialogues tombent tous à plats, pas un seul gag n'est drôle, rien ne fonctionne.

Mais on peut aussi parler de la réalisation et du montage de ce film, bref le volet technique. Je ne suis pas très connaisseur en la matière, mais je vais vous parler d'une scène, dans une bar, environ aux 2/3 du films. Nous avons regardé 3 fois cette scène pour vérif., résultat du calcul : 17 plans en 16 secondes. Oui, il fallait le faire, et bah c'est fait. Tout les plans se font avec des micro-traveling et des contre-plongés on ne peut plus vulgaires. Quand à la musique, c'est complètement déstructuré et expérimental : on passe d'un morceau de piano à des riffs punks de guitare electrique, allez comprendre.

Bref, tout ça pour dire que .... je ne sais pas. Ce film pose beaucoup d'interrogations sur le cinéma français. Je pensais Dubosc et sa clique être les champions de la bauferie la plus naze, dieu, j'étais stupide. Bref, je vous recommande cette expérience, unique au monde.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Sep 2008 18:12 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Avr 2007 12:06
Messages: 177
Localisation: En train de regarder sur la gauche de ton écran
C'est tellement rare de voir des films de cet accabit de nos jours, en plus français, que de mon point de vue , j'ai pris du plaisir à le regarder. Les gags sont nuls, les acteurs très approximatifs. Mais il y a si peu de ce genre de comédie, comme on en faisait dans les 70's et 80's, que je dis chapeau à ce film. Il faut de tout pour faire un monde. (enfin pas trop quand même)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Août 2009 1:21 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Déc 2008 19:00
Messages: 383
Trouvé sur wikipedia (préparez-vous à du grand délire)

Citer:
Igor Sékulic réalise son premier film en 2004, Les Gaous, une comédie antiraciste pour adolescents qui met en vedette de jeunes comédiens aux côtés de Ticky Holgado, Richard Bohringer, Jean-Marie Bigard et Régis Laspalès etc. Le film est coproduit par Matrix (UK), Studio Babelsberg Motion Pictures (Allemagne) et France Télévisions. Il est salué par un prix au festival du film pour la jeunesse de Rome et des sélections dans plusieurs festivals : le HBO US Comedy Arts de Aspen, le Boston International Film Festival, les festivals de Ljubljana (LIFFE), Belgrade (Fest), Cluj (Tiff), Sofia, Salento etc. À travers une histoire d'amour, le film raconte comment une bande d'ados de province et de banlieue lance un défi à la bourgeoisie Parisienne. La bande son produite par EMI mèle la musique originale de Vincent Prezioso aux titres des groupes Sublime, Primal Scream, Timo Maas, Audio Bullys, The Streets etc. Malgré une sortie française discrète, le film rencontre son public en salles hors de France atteignant le top 10 en Russie contre King Kong et le top 5 en Hongrie contre Les Indestructibles de Disney.


J'ai vu les Gaous (et jusqu'au bout moi ! ;-) ) que j'ai trouvé affreusement nul. Pourtant je suis un amateur des sitcoms d'AB productions alors je suis plutôt tolérant question des gags pas drôles sur situations ineptes, réalisation merdique et "acteurs" n"ayant jamais pris de leçon de comédie dans leur vie!

Je pense que ça voulait surfer à la base sur la vague de films de djeuns-cité (Besson y arrive bien) à la sauce teenmovie ricaine (on était en 2000 avec Elle est trop bonne et American Bye) mais lorgné en même temps vers la comédie populaire classique bien de chez nous qui se déroule en campagne (sans le curé, le gendarme) histoire d'attirer le public plus conventionnel.

Car plus que le réalisateur, je trouve que ce sont les acteurs qui coulent le film. C'est bien simple, à part Richard Bohringer, ils sont tous TOUS TOUS exécrables, du héros campagnard et ses potes, des seconds rôles comme des "apparitions" de guest. Tellement mauvais même au point qu'il est impossible de rire de leur performance même au trente-quatrième degré (et ça c'est impardonnable surtout sur ce forum :D ).

_________________
Quiconque lisant cette signature va mourir dans une semaine !

http://vimeo.com/22189628


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Sep 2009 0:07 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Juil 2008 21:58
Messages: 51
Localisation: Là où sont localisés les missiles de Rambo 3
On va peut-être me reprocher de relancer un vieux sujet, mais y a-t-il un volontaire pour compléter la chronique de ce film, visible sur le site ? L'auteur de la chronique, Akton, avoue en effet n'avoir pas été capable de regarder plus de 45 minutes du film. Du coup, la chronique a pour principale qualité de donner envie de voir le film (enfin, mon opinion n'engage que moi...) et pour principal défaut de laisser le lecteur dans le flou : s'agit-il d'un nanar ou d'un navet ?

Comme je n'ai pas vu le film, je ne peux malheureusement pas en compléter la chronique, mais y a-t-il parmi vous quelqu'un qui veut bien s'y coller (et prévenir l'équipe de Nanarland quand ça sera prêt) ?

_________________
Il avait la parole facile et banale, du charme dans la voix, beaucoup de grâce dans le regard et une séduction irrésistible dans la moustache.
Guy de Maupassant, Bel-Ami


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gaous - Igor Sekulic, 2004
MessagePublié: 19 Jan 2011 11:04 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2006 13:52
Messages: 2835
Localisation: Mulligan's steack-house.
Alors j'ai vu la bête hier soir, et je suis d'accord, il faudrait au moins un addendum, parce que ce film le mérite. Malgré un petit coup de mou au milieu, le début et la fin paraissent avoir été réalisés par un hamster hystérique et caféinomane dopé aux méta-amphétamines. Seigneur ce montage... à certains moments, afin de dépasser le maître Poiré, Igor SK nous gratifie de plans qui ne durent même pas une seconde !! Les acteurs sont tous mauvais comme des cochons, surtout les actrices soit dit en passant, même si ma préférence va à Hervé Lassïnce qui explose tous les degrés de l'échelle de cabotinage, dite échelle de Jacques Dufilho !
Bref si il est question de faire un petit rajout à l'excellente chronique d'Akton, moi j'viendrai ! :smileoue:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr