Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2019 20:00

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Nov 2005 22:22 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2005 19:55
Messages: 2419
Localisation: en train de sauver Hollywood
Jay-M a écrit:
Le groupe Lime Light, et la chanson est écrite par Jon Lord.


le Jon Lord de Deep Purple...grandeur et décadence... :-D

_________________
Comme un aveugle dans une orgie, j'allais devoir y aller avec mes mains...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: QQ questions sur white fire
MessagePublié: 10 Nov 2005 6:29 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2005 1:48
Messages: 475
Localisation: Paris ... Enfin ... A coté ...
COBRA a écrit:
Bon çà y'est, çà s'est fait, je viens de mater "white fire" (merci la mule).

Pas mal, mais je pense qu'il est un peu surestimé, je m'attendais à plus de folie furieuse mais çà n'en reste pas moins un morceau de choix.

Voilà j'ai qq questions en suspens :

- Au début, avez vous remarqué que JM pallardy se prend réellement un coup de lance flamme dans la tête? En effet à l'instant où il descend de la jeep, on voit très distinctement son visage à travers les flammes et même sa chevelure qui dégage une fumée grise (et vous me ferez pas avaler qu'il s'agit d'un trucage numérique :wink: )
JM Pallardy serait il allé jusqu'à mettre en péril sa vie pour ce film?

- Robert Ginty, dit que lorqu'il sera en possession du white fire, lui et sa soeur seront riches, et que çà en sera fini de l'esclavage. de quel esclavage parle t'il? Qui tient qui en esclavage?

- Si le white fire se situe dans la mine que dirige Gordon Mitchell, donc sa propre mine pourquoi ne va t'il pas le prendre lui même? (c'est sa mine après tout).

Les coucous des figurants à la caméra reste surement le moment le plus nanar du film (c'est énorme, avec Fred Williamson imperturbable devant)

Voilà j'en resterai là pour les questions, si qq'un peut m'éclairer un peu et confirmer ma thèse du lance flammes.

Merci.


Exact, je l'avais remarqué aussi, il sort du champ les cheveux enflammés et qui fument bien en se tenant la tete donc OUI ! je le clame Haut et Fort !

:!: Pallardy est tellement un amoureux (sic) du cinéma qu'il s'investit à 250% dans ses rôles, allant même jusqu'à mettre en péril ses richesses capillaires à travers des scenes dangereuses car extrêmement mal réglées ! D'ailleurs, le Mr lance flamme à un espèce de mouvement genre "Who Putain ! je pensais pas qu'il allait cramer comme ça le bougre !" Pour 3 sec plus tard, prendre sa tete de gros sadique " Ha Ha ! regarde mes dents ! Je fais peur comme ca, Hein ?! :!:
Les preuves en Images :


Image
Un certain Pallardy se cache dans cet image ... Saurez vous le retrouver ?

Image
Bravo ! Tu as trouvé !

Image
"He's On fire !"

Image
"Heu ... Merde, reviens J-M, je déconnais !"

Image
-"Who putain ! Ca va ?"
-"Mais oui crétin, vas y ! joue ! Ca tourne encore !!"

Image
"Ha oui Merde ... J'oubliais ... GNAAAAAA !! Je suis un méchant !!!!"

N.B: Désolé pour les liens ImageShack mais j'ai la flemme d'aller ouvrir un compte free a 7heures du mat' ;) Cliquez sur les images pour les voir en grand ;)


Dernière édition par H3bus le 31 Mai 2007 23:41, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 10 Nov 2005 11:32 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Juil 2005 19:14
Messages: 92
Localisation: LYON, capitale de la gaule
Merci pour les caps H3bus :wink:

C'est tout simplement énorme : incompétence + dêche financière = cascades foireuses mettant en péril la vie des acteurs.
Il aurait pu au moins enfiler plusieurs couches de vêtements et porter une cagoule, ou bien s'enduire de cette huile spéciale que les cascadeurs ont dans les scènes de feu... Mais non, le père Pallardy il est comme çà.

_________________
"Sors de ton monde et pense comme un hero et arrete d 'etre un zero Shipolata de mes boules!! "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Déc 2005 15:51 
Hors-ligne
Une main de fer dans un gant...de fer
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:36
Messages: 3292
Localisation: dans un carton au bord de l'autoroute
un message d'alcatel sur le fait qu'il y a une chronique d'internaute sur dvdclassik:
http://www.dgz15.net/raccoon/viewtopic.php?t=8316

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2006 20:30 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Jan 2006 23:13
Messages: 40
Localisation: To loose... con!
Sur un site de vente de DVD online, je suis tombé sur ça...
contre-chronique de feu!

Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, l’Histoire du cinéma recèle des injustices plus ou moins dramatiques.

A l’instar d’un Soy Cuba ou d’un Manuscrit trouvé à Saragosse (dont les critiques sont disponibles sur le présent site), il aura fallu attendre que l’acharnement d’un cinéphile (grâce soit rendue à Jean-François Davy) finisse enfin par payer, pour pouvoir découvrir, dans de bonnes conditions, l’un des meilleurs films français de l’après-guerre : l’extraordinaire Vivre pour survivre de Jean-Marie Pallardy. C’est donc dans une fort belle édition DVD (mais à quand une copie 35 mm qui rendrait enfin justice au travail formel de l’auteur ?) que l’on s’apprête à réécrire un chapitre entier du septième art hexagonal.

Dans son très bel ouvrage consacré à Jean-Marie Pallardy (Pallardy ou l’arpenteur de l’infini, éditions Knacki Balls, 1989) Jean Costantin soulignait fort justement la spécificité du cinéma pallardien: "Découvrir Pallardy c’est faire l’expérience ultime, et quasi-mystique, de ce que les utopistes nomment ‘nouveau commencement’. Devant nos yeux ébahis, c’est comme si le cinématographe révélait enfin sa finalité : filmer l’homme tel qu’il est depuis l’origine et appréhender son devenir (…) voir un film de Pallardy, c’est poser un regard de nouveau né sur le monde qui s’offre à nous, dans sa pureté originelle".

Prenant le film d’action comme prétexte, Pallardy investit notre imaginaire et nous permet de redéfinir notre statut de spectateur. Chaque gunfight, chaque cascade, chaque course-poursuite, filmés avec un sens du cadre et de l’espace époustouflants, ne prend sens que dans le réseau mental que le spectateur tisse avec la complicité de l’auteur : "Il s’agit de faire comprendre au spectateur qu’il n’est pas uniquement un récepteur passif, mais aussi un ‘actant’ du geste cinématographique" (Jean Costantin, opus cité). Vivre pour survivre nous convie effectivement à une mise en abyme spectaculaire et spéculaire. Derrière la figure du double, qui donne sa thématique à l’œuvre, Pallardy livre un exemple concret de film d’action cérébral (après tout, la pensée est une forme d’action intérieure ; comme le faisait remarquer Fred Williamson dans une récente interview).

L’histoire de Vivre pour survivre (co-écrite par le plus grand scénariste turc Röbi Barath, ici non crédité pour une sombre affaire de droit) est très simple, limpide même, aussi cristalline que la pierre deleuzienne à laquelle elle fait référence. Mike Donnely et sa sœur gagnent leur vie en traficotant des diamants. Ils étouffent, également, dans l’œuf une relation incestueuse pourtant salvatrice. Confrontés au fameux White Fire (le plus grand et plus dangereux diamant du monde, qui symbolise ici de manière assez évidente, mais jamais didactique, leurs instincts réfrénés) ils ne pourront plus longtemps réprimer ce désir sans en payer le lourd tribut. Mike perd son amour et sa sœur. Les cailloux qu’il jette, par dépit, dans l’eau frissonnante (dans l’une des scènes les plus bouleversantes jamais tournées) sont autant de fragments qui renvoient au diamant diabolique. Pourtant une seconde chance va s’offrir à Mike, en la personne d’Olga, une jeune femme qui ressemble étrangement à sa sœur Ingrid. En bon lecteur de Deleuze, Pallardy et Röbi Barath illustrent brillamment la théorie des cristaux de temps (l’actuel et le virtuel comme deux faces d’une même médaille).

Donner le visage de sa sœur à Olga, c’est faire se rejoindre l’actuel et le virtuel. Le fameux "Dommage que tu sois ma sœur", adressé à celle que Mike aimait, a pour corollaire un "Dommage que tu ne sois pas elle", adressé à celle que Mike aimera, que Pallardy a la décence de taire, mais l’audace de figurer (en sacralisant les gestes des futurs amants, par la grâce de sa caméra caressante). L’explosion finale du White Fire (séquence que John McTiernan a dû visionner plus d’une fois… comprenne qui pourra !) accomplit donc le programme de ce couple incestueux. Le tabou a explosé, l’amour peut être consommé.

Au-delà de ce courageux et vibrant plaidoyer pour l’inceste, Pallardy pose, dans son film, les jalons d’un "world cinéma" engagé. Tourné en Turquie, avec des acteurs locaux mais aussi des acteurs américains méprisés par Hollywood (magnifique Robert Guinty à la mirifique chevelure poivrée, et au charisme proche d’un Steeve McQueen, bien que de physique très "walkenien") et des techniciens européens, Vivre pour survivre voulait contrer l’uniformité qui régnait alors dans le film d’action américain, et lui opposer une vision rousseauiste des choses. Cela explique d’ailleurs la campagne calomniatrice que le film essuya, avant d’être rangé au placard par des technocrates zélés du septième art.

Vous comprendrez donc aisément l’importance de réhabiliter une telle œuvre, sommet incandescent de la carrière d’un immense artiste méconnu (Les géniaux et révolutionnaires Overdose et Le ricain, sur lesquels nous reviendrons prochainement au cours d’une semaine Pallardy, ont d’ailleurs été honteusement pillés par le Tarantino de Jackie Brown et le Eastwood d’Un Monde parfait).

Qu’on se le dise : Vivre pour survivre est le genre de diamant qui donnera toute sa valeur à votre cinéphilie




============

J'en perds mon français :shock:
TARANTINO a plagié PALLARDY et puis quoi encore?
A noter qd meme white fire a un co-réalisateur turc, on comprend mieux...
Sans autre commentaire.

_________________
@@
u
__,


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2006 20:45 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2005 15:54
Messages: 1408
Localisation: Tout près de la cinémathèque française...
It iz é joke ! Die zweite degré.

_________________
Tue et tue encore !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: arf
MessagePublié: 16 Jan 2006 1:18 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Sep 2005 16:44
Messages: 58
Localisation: Dans Outremonde
un peu avant la fin, "le Black Ninja" (je me souviens plus du nom de l'acteur) se bat contre un type à la chemise ouverte... qui ressemble étrangement à Jean-Pierre Raffarin! 8)

Je vous conseille également de remater la bagarre dans le bar lorsque black ninja sort le fameux "ma patience a des limites...". Il y a plein de détails amusants lorsque vous regardez un par un les figurants...

Du grand n'importe quoi!!

:-D

_________________
Non mais elle est dingue cette pétasse !
:-)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2006 20:33 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 10 Fév 2006 16:11
Messages: 11
Localisation: quelque part sur skull island
vivre pour survivre c'est ZE nanar d'action:
- un scenario incohérent et imcompréhensible.
- fred williamson ne sert strictement à rien, juste à meublé (et rendre encore plus incohérent) l'histoire.
- les bastons: sublime, ça à été choregraphier par Lui Chia Liang j'en suis sur.
- la chirurgie ne sert à rien: qui à remarquer une difference entre avant et après l'opération sur l'héroine (à part peut être le grain de beauté je suis pas sur).
- white fire ou le premier film dédicacé un réalisateur, faut avouer on avait jamais vu ça...
je vais m'arrêter là, il faut le voir c'est tout!

au passage bonjour à tous, je suis nouveau sur le forum

_________________
go godzilla go
jurassic lizard superstar hero


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2006 0:37 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 04 Fév 2006 0:21
Messages: 1
http://www.dvdclassik.com/Critiques/dvd_whitefire.htm


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2006 3:45 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 08 Jan 2006 18:19
Messages: 58
Localisation: A Rungis , chez ma mère , comme un bon fils
"nazexploitation"! Quand on tiens un filon... :-D

_________________
Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette!!!!!!!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2006 23:29 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Jan 2006 10:26
Messages: 80
Localisation: Genève
Jay-M a écrit:
Le groupe Lime Light, et la chanson est écrite par Jon Lord.


Est-il possible d’acheter cette B.O magnifique en C.D ou même en Vinyle, et d’ailleurs question idiote, existe-t-elle dans un quelconque support ?

Merci d'avance pour tout renseignement.

_________________
La vie humaine ne dure qu'un instant. Passons-la donc à faire ce qui nous plaît. En ce monde fugace comme un songe, c'est folie que de vivre misérablement adonné aux seuls choses qui nous rebutent…Hagakuré (livre 2)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Fév 2006 0:05 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
on peut l'écouter sur le radioblog de nanarland.

et si on demande poliment, certains forumeurs peuvent te laisser une surprise dans tes mp :wink:

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Fév 2006 0:22 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Jan 2006 10:26
Messages: 80
Localisation: Genève
nanja monja a écrit:
on peut l'écouter sur le radioblog de nanarland.

et si on demande poliment, certains forumeurs peuvent te laisser une surprise dans tes mp :wink:


Je sais, et je ne me prive jamais du plaisir d’écouter radio blog. :wink:

Quand au mp3 j’avoue que j’en serais très touché, et je remercie bien fort mon futur bienfaiteur.

:applause:

_________________
La vie humaine ne dure qu'un instant. Passons-la donc à faire ce qui nous plaît. En ce monde fugace comme un songe, c'est folie que de vivre misérablement adonné aux seuls choses qui nous rebutent…Hagakuré (livre 2)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Fév 2006 15:34 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Fév 2006 22:11
Messages: 15
C'est vrai que ce film est un peu déroutant, je comprend pas pourquoi lors de la scène de combat contre les dockers, un des dockers dépose la tronconneuse et s'éloigne en courant pour que le héros la prenne :shock:

Puis ya plein d'autres trucs qui m'ont fait marrer, entre autre une scène ou un gars lance une menace du genre tu vas me dire qui c'est sinon je vais devoir te violer devant tes camarades!

La scène de baston où le gars dit son truc sur la patience a des limites, tout le monde se tape dessus pour que dalle, et surtout ya un mec qui se jette de sa chaise, se plie alors qu'on l'a pas encore frappé et se casse direct dans l'escalier.

Le final assez explosif, avec un gars qui fait une roulade lamentable sur un talus avec une mitraillette à la main, puis les lancers de dynamite, les rochers en carton pâte.

Et puis la coupe de cheveux du héros, tantôt effet saut du lit tantôt brushing. Les moustaches des méchants sont bien nanardes aussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Fév 2006 17:37 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Gary Sunday a écrit:
C'est vrai que ce film est un peu déroutant, je comprend pas pourquoi lors de la scène de combat contre les dockers, un des dockers dépose la tronconneuse et s'éloigne en courant pour que le héros la prenne :shock:


c'est parce que celui-là ne fait pas partie de la bande qui coure après bob ginty :wink: il est là, tranquille, peinard, à tronçonner du bois (occupation somme toute normale sur un dock), quand arrive une plâtrée de sbires armés d'un couteau pour 4 ! naturellement, il prend peur, et laisse sur place son outil de travail encore allumé :-D

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mars 2006 9:35 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 21 Mars 2006 21:35
Messages: 3
Localisation: Suisse
Gary Daniels a écrit:
nanja monja a écrit:
on peut l'écouter sur le radioblog de nanarland.

et si on demande poliment, certains forumeurs peuvent te laisser une surprise dans tes mp :wink:


Je sais, et je ne me prive jamais du plaisir d’écouter radio blog. :wink:

Quand au mp3 j’avoue que j’en serais très touché, et je remercie bien fort mon futur bienfaiteur.

:applause:


Oui la BO est fantastique, et surtout le titre principal 'White Fire', qui apporte à la fois sérieux et dérision dans le film, et qui surtout apparait vraiment dans les bons moments. Juste après le coup de la flechette dans le front de la soeur, par exemple. :D

Si quelqu'un aurait le mp3, merci de me le faire partager. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mars 2006 12:47 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Mars 2006 11:32
Messages: 165
Localisation: Sur la corde raide
WHite fire whiiite fiiire !! Y'a pas à dire, ce film est GRAND ! Plus que les acteurs approximatifs et la réalisation à l'emporte-pièce (et ce doublage...), c'est le scénario qui élève White Fire au rang de Nanar d'exception.
Ah, ces incohérences : mais pourquoi Robert et ses potes entrent-ils dans la mine l'air de rien alors qu'il sait qu'ils ne sont pas les bienvenus ? Ou alors si, mais il le sait pas.. Ou... Et merde ! Au bout d'un quart d'heure, on a déjà plus la force de vouloir tout expliquer, tellement tout part en vrille.
Perso, mon passage préféré est celui où un flic (ou un expert en assurance, ou quèqu'chose dans le style) vient voir Gordon Mitchell pour lui parler du White Fire, dont l'existence est normalement cachée par ce dernier (Gordon Mitchell, pas le White Fire, enfin j'me comprends). Le monsieur sort un petit bouquin, se met à parler du diamant, de ses origines, puis finit carrément en poésie ! À ce moment, j'ai été totalement hypnotisé...
Une seule chose à dire : merci M. Pallardy !!

PS : néanmoins, ce film est un cran au-dessous de La Revanche de Samson, car Robert Ginty n'est pas Paul Hay...

_________________
"Sordide humanité... Vous ne méritiez pas Giscard !"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Mars 2006 12:57 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 2005 19:51
Messages: 34
J'ai une petite question.

On vient de m'offrir en cadeau le dvd de la version anglaise de White Fire. (oui, j'ai de très bons amis :D )
Cette version est-elle aussi puissante que celle française ?

Je n'ose pas encore le regarder de peur d'être déçu, j'en attends tellement... Rassurez-moi svp :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Avr 2006 22:01 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Août 2005 20:02
Messages: 34
Localisation: Caen
Hé, les amis.

Tout comme Gary, j'aimerais beaucoup acquérir la BO.
Peut etre qu'il serait possible qu'on me dise ou je pourrais trouver le morceau ?
La radio blog est une bonne chose, mais lorsque je n'ai pas accès au net je ne peux pas l'écouter. Et j'aimerais beaucoup pouvoir me balader dans la rue, les cheveux au vent en chantant "White fire ! White fire ! Oooh ooooh"

Vive les bienfaiteurs !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Mai 2006 16:15 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 10 Mars 2004 9:59
Messages: 110
Localisation: Dans un star destroyer filmé en marche arrière
Skorvaska a écrit:
J'ai une petite question.

On vient de m'offrir en cadeau le dvd de la version anglaise de White Fire. (oui, j'ai de très bons amis :D )
Cette version est-elle aussi puissante que celle française ?

Je n'ose pas encore le regarder de peur d'être déçu, j'en attends tellement... Rassurez-moi svp :)


J'ai peur que non. Le doublage français contient quelques perles ("le WhaïteFaïrhe") qu'il serait dommage que tu rates. En VO le film vaudrait facilement un point de moins. Désolé...

_________________
1 Figurant + 1 pizza aux anchois sur la tronche = 1 zombie de "Virus Cannibale"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr