Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 23 Août 2019 16:20

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Fév 2008 23:47 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 2006 10:47
Messages: 201
wow, ce truc est sorti en Blu Ray ET en HD DVD, ça donne envie de s'équiper :twisted:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Fév 2008 0:38 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1339
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
Alors, petite rétrospective :

La scène du début m'a bien fait marrer dans la surenchère de cascades
impossibles, avec en plus un héros torse nu, tout pour me rappeler un Prince
of Persia des cités. Celle de la capture du casino clandestin aussi, de la pure
Bessonerie dans un futur où les parigos racailles deviendront virtuose de
gymnastique et expert en arts martiaux, de vrais ninjas, manque plus que la
cagoule.

Après cela cependant, j'ai regardé d'un oeil distrait (dommage que je
n'avais pas de chips sous la main). Bon, la droguée est enfermée non pas
des années mais six mois, c'est toujours ça.

Par contre, d'où vient le message "zavez raison les jeunes, ils s'en foutent de
vous, tout ça ?". J'y vois plutôt quelque chose "si vous continuez comme ça,
les flics vont prendre des mesures extrémistes, mais (comme le montre la
fin) cela peut encore changer".

Donc en bilan, les deux premières scènes à retenir pour chaque perso, assez
marrantes. Le reste est bien navet : pas de scenar consistant, une fin bâclée
(d'abord k2 veut en retenir un, mais il les laisse partir tous les deux ensuite,
avec un sourire façon ami-ami). Dans la catégorie Bessonerie, il n'y a que
Yamakasi que j'ai trouvé plus inconsistant. Nanar en devenir p-e oui, mais
pour l'instant assez morne.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2008 15:13 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Oct 2007 9:38
Messages: 123
peter wonkley a écrit:
Image


:shock: Putain, c'est quoi cette incrustation affreuse de la fille ?

_________________
Tonight, we dine au Zaure !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2008 23:26 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2007 21:09
Messages: 1046
Photoshop ! 8)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Fév 2008 12:53 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2005 16:13
Messages: 840
Localisation: sur les plateaux de tournage No1, No4, No10, No12, No30, No51, No62
tiens le nouveau flim de Pierre Morel ( le réa) va sortir: "Taken" avec liam Neeson

_________________
Gondoliers: attention aux requins!
« Fast & Furious 7 » ? « Un film sur des cons qui font les cons dans des voitures de cons alors que l’acteur est mort dans une voiture con. » François Forestier


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Nov 2009 17:02 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1339
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
Big Up Big Up, pour tous mes couzins de Nanarland, wesh !

Le film est repassé hier soir en 2e partie. J'ai donc eu droit à un deuxième
visionnage de l'oeuvre, passé l'effet de surprise.
Et une question m'est venue : sommes-nous devenus ici sur ce forum des
"bien pensants" ?
Pour moi, et je pense pour d'autres ici, ce film a un public ciblé "jeune con",
paradoxalement le genre de public qui va plutôt télécharger illégalement le
film qu'aller payer 5 à 12€ (selon les régions) pour l'équivalent sur grand écran.
Mais peut-on taxer ce public de "jeune con" ? s'il y a eu des critiques élogieuses
de l'autre côté de l'océan, serait-ce nous qui au final serions en faute face à
une majorité ? que nos goûts pour ce qu'on estime être le "grand cinéma"
sont en fait maintenant classés dans la rubrique "cinéma intello" ?

Toute cette non-culture véhiculée par les dernières bessoneries ne seraient
elles pas au fond une nouvelle culture (j'entends par là "durable") et que
nous ayons la même incompréhension face à cette nouveauté qu'en avaient
nos pères face à la culture jeune de notre époque ?

En d'autre terme, je ne sais pas à quel point le film se prend au sérieux,
mais il y a assez de spectateurs qui le prennent eux au sérieux. Est-ce cela
l'avenir du cinéma ?

J'avais déjà une grosse colère à devoir télécharger Morse pour profiter du
film, un chef d'oeuvre sorti dans si peu de salles, quand à côté Twilight
déclenchait une histérie mondiale chez les femmes, des très jeunes aux
un-peu-moins jeunes.

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Nov 2009 12:47 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Jan 2009 19:20
Messages: 572
Localisation: sur un tranpoline, tirant sur des mannequins en mousse avec des bombinettes
je me suis parfois posé des questions similaires, d'autant plus inquiet que je suis trop jeune (et de loin) pour être un vieux sénile catégorie "de mon temps...".

mais j'en suis venu à constater que, comme le montre sur ce site des carrières comme celle des charlots, que il y a toujours eu des œuvres dont le succès sort du cadre de sa qualité (partfois seules la présence de scènes d'action ou d'humour, voire un nom d'acteur, suffit à faire le succès d'un film), quitte à être oubliés quelques temps plus tard.
c'est valable dans tout les domaines, les chanteurs à midinette se sont transformés en boys-bands puis en groupes à midinettes(je ne connais pas la qualité de la musique des jonas brothers mais ils foncionnent comme ça), le comique pouet-pouet existe depuis toujours et continue d'exister...
en somme, la situation filmique n'a pas changé, et Besson est peut être tout simplement un exemple de succès discutable.

_________________
"quand on sait de façon absolue que tout est irréel on ne voit vraiment pas pourquoi on se fatiguerait à le prouver"
Cioran, phrase découverte par nanar-addict


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Nov 2009 14:24 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Pour moi, clairement, ce sont des films qui s'apparentent à des tubes FM. Avoir du succès n'est absolument pas incompatible avec être un film naze (voire un nanar selon moi. Je l'ai revu aussi l'autre soir en partie, et vraiment, je pense que c'est nanar qui va encore s'amplifier avec l'age !).
David Guetta, a beaucoup de succès en France et aux etats-unis. Est-ce le renouveau de la musique ? Est-ce qu'il produit des morceaux appelés à devenir des classiques ? La réponse est évidente.
Pour moi les prods Besson, et spécialement B13 c'est pareil : un truc calibré pour marcher à un moment T (Communautarisme, brossage d'n public de caille dans le sens du poil, yamakasis, urban culture, Jean Gab1)... Bref, pleins de choses qui font que c'est l'inverse de ce que pense Meowcate qui va se passer : dans 15 ans, les nouvelles générations ne comprendront pas ce film, et ses problématiques, sa mise en scène, son esthétique sa bande son seront affreusement datés.

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Nov 2009 16:57 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Fév 2007 10:34
Messages: 240
Localisation: MickeyVille
La Broche a écrit:
Pour moi, clairement, ce sont des films qui s'apparentent à des tubes FM. Avoir du succès n'est absolument pas incompatible avec être un film naze (voire un nanar selon moi. Je l'ai revu aussi l'autre soir en partie, et vraiment, je pense que c'est nanar qui va encore s'amplifier avec l'age !).
David Guetta, a beaucoup de succès en France et aux etats-unis. Est-ce le renouveau de la musique ? Est-ce qu'il produit des morceaux appelés à devenir des classiques ? La réponse est évidente.
Pour moi les prods Besson, et spécialement B13 c'est pareil : un truc calibré pour marcher à un moment T (Communautarisme, brossage d'n public de caille dans le sens du poil, yamakasis, urban culture, Jean Gab1)... Bref, pleins de choses qui font que c'est l'inverse de ce que pense Meowcate qui va se passer : dans 15 ans, les nouvelles générations ne comprendront pas ce film, et ses problématiques, sa mise en scène, son esthétique sa bande son seront affreusement datés.


Et ceux qui trouvent ce film génial aujourd'hui se demanderont "mais comment on a pu regarder ça ?", et seront peut-ètre les premiers à le trouver nanar (voir pire). C'est le principe même de la mode, sitôt à la mode sitôt démodé. C'est en tout cas exactement l'effet que ça me fait quand je regarde les vieux 45 tours que j'achetai vers 10-12 ans.

_________________
"Je tiens à féliciter les Steven Seagal et autres Chuck Norris qui malgré une paralysie faciale ont réussi une très belle carrière à Hollywood"
Mr Manatane

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 22 Avr 2010 21:24 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Bon, vu ce soir grâce au vidéos pirates qu'on trouve sur free (du coup qualité pas géniale mais ça va quand même).

La première réaction que j'ai en voyant ce film est que Pierre Morel est un auteur, qui a une vraie originalité : les filles kidnapées, droguées et prostituées. C'est beau. Y en a-t-il dans from paris with love ?

La deuxième est l'émerveillement devant la performance de Bibi Naceri : sachant tous les problèmes de son frère, j'aimerais bien savoir si c'était de la vraie ou de la fausse coke sur le tournage.

Mais surtout, j'ai envie de dire que Banlieue 13 est un sacré plaisir coupable. C'est clairement con et démago comme pas permis, mais les cascades sont mortelles. D'ailleurs, c'est dommage que Morel soit un imbécile qui découpe trop son action : quand on a des types de ce niveau, faut faire virevolter la caméra, être le plus fluide possible (comme par exemple Matthew Vaughn le réalisateur de Stardust et Kick-ass), pas surdécouper comme pour un vulgaire film de panda bouffi essoufflé et doublé.

Après, certains ici ont parlé de référence à New York 97, mais c'est plutôt des guerriers du bronx qu'on peut parler tant tout est cheap dans ce film. C'est vraiment une grosse série b de vidéo club. Mais au moins on s'emmerde pas trop.

J'ai bien envie de voir le 2 maintenant.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 23 Avr 2010 14:17 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Perso, quand je vois Taken et From Paris With Love, je me dis que si ce Banlieue 13 a permis d'arriver à ces films (en tant qu'entraînement pour le réalisateur), alors il n'a pas que des mauvais côtés (même si c'est glauque et putassier comme pas permis).

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 10 Juil 2010 21:27 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Juil 2008 21:58
Messages: 50
Localisation: Là où sont localisés les missiles de Rambo 3
Je cite la chronique du film : Là où le bât blesse c‘est que se dégage du film une idéologie plus que puante qui fait peur à voir. (...) En ces temps où le communautarisme a tendance à s’exacerber dangereusement, comment interpréter le fait que le message de Banlieue XIII pourrait être : « vous avez bien raison, amis des cités de haïr ceux qui n’y vivent pas, de toute façon ces gens vous honnissent et voudraient vous voir rayés de la carte. Ne comptez ni sur la police, ni sur l’Etat, ni sur l’armée. Faites la justice vous-mêmes en tunant vos voitures et en apprenant le kung-fu. ».

Je ne suis pas d'accord avec cette interprétation. Au contraire, et sans vouloir intellectualiser le film (je serais bien con de le faire...), Besson semble vouloir dire que l'Etat et ses institutions sont l'ultime recours quand le gouvernement dérape. Ainsi, à la fin de Banlieue 13, les héros comprennent que le méchant ministre qui agit au nom du méchant gouvernement veut détruire la Banlieue 13 ; les héros le font savoir aux journalistes, qui le font savoir au grand public ; une fois la vérité révélée, le méchant gouvernement est obligé d'abandonner son plan diabolique. J'ai cru d'ailleurs comprendre qu'à la fin du film, le gouvernement démissionne, ce qui explique pourquoi le plan de destruction est abandonné (imaginez que demain, les médias révèlent que Sarko veut dynamiter la banlieue ; il serait obligé de démissionner, pour être remplacé par le président du Sénat ; le gouvernement chute, mais l'Etat demeure...).

En somme, Banlieue 13 (qui reste un film bien con, et par moments nanar - je pense surtout au début, avec ses bullet-times tout pourris et son générique façon Panic Room du pauvre) n'est certainement pas un film contre l'ordre établi, mais plutôt un film qui célèbre l'ordre établi : « amis des cités, si le gouvernement veut vous rayer de la carte, rebellez-vous au nom de la sûreté de la République, comptez sur l'aide des médias, comptez sur l'opinion publique qui peut éventuellement vous soutenir, et vous aurez gain de cause ». Même quand c'est saupoudré de gimmicks "djeuns" et de voitures tunées, ce n'est pas vraiment un message nihiliste ou communautariste ...

_________________
Il avait la parole facile et banale, du charme dans la voix, beaucoup de grâce dans le regard et une séduction irrésistible dans la moustache.
Guy de Maupassant, Bel-Ami


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 11 Juil 2010 9:48 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès

Inscrit le: 05 Nov 2009 18:09
Messages: 279
Promizoulin a écrit:
Je cite la chronique du film : Là où le bât blesse c‘est que se dégage du film une idéologie plus que puante qui fait peur à voir. (...) En ces temps où le communautarisme a tendance à s’exacerber dangereusement, comment interpréter le fait que le message de Banlieue XIII pourrait être : « vous avez bien raison, amis des cités de haïr ceux qui n’y vivent pas, de toute façon ces gens vous honnissent et voudraient vous voir rayés de la carte. Ne comptez ni sur la police, ni sur l’Etat, ni sur l’armée. Faites la justice vous-mêmes en tunant vos voitures et en apprenant le kung-fu. ».

Je ne suis pas d'accord avec cette interprétation. Au contraire, et sans vouloir intellectualiser le film (je serais bien con de le faire...), Besson semble vouloir dire que l'Etat et ses institutions sont l'ultime recours quand le gouvernement dérape. Ainsi, à la fin de Banlieue 13, les héros comprennent que le méchant ministre qui agit au nom du méchant gouvernement veut détruire la Banlieue 13 ; les héros le font savoir aux journalistes, qui le font savoir au grand public ; une fois la vérité révélée, le méchant gouvernement est obligé d'abandonner son plan diabolique. J'ai cru d'ailleurs comprendre qu'à la fin du film, le gouvernement démissionne, ce qui explique pourquoi le plan de destruction est abandonné (imaginez que demain, les médias révèlent que Sarko veut dynamiter la banlieue ; il serait obligé de démissionner, pour être remplacé par le président du Sénat ; le gouvernement chute, mais l'Etat demeure...).

En somme, Banlieue 13 (qui reste un film bien con, et par moments nanar - je pense surtout au début, avec ses bullet-times tout pourris et son générique façon Panic Room du pauvre) n'est certainement pas un film contre l'ordre établi, mais plutôt un film qui célèbre l'ordre établi : « amis des cités, si le gouvernement veut vous rayer de la carte, rebellez-vous au nom de la sûreté de la République, comptez sur l'aide des médias, comptez sur l'opinion publique qui peut éventuellement vous soutenir, et vous aurez gain de cause ». Même quand c'est saupoudré de gimmicks "djeuns" et de voitures tunées, ce n'est pas vraiment un message nihiliste ou communautariste ...


Je suis pas convaincu que le lascar des cité le comprendra comme ca mais bon...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 12 Sep 2010 20:34 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Juil 2008 21:58
Messages: 50
Localisation: Là où sont localisés les missiles de Rambo 3
Higestromm a écrit:
Je suis pas convaincu que le lascar des cité le comprendra comme ca mais bon...

D'accord, mais je voulais simplement dire qu'il ne faut pas tomber dans l'excès consistant à crier au poujadisme et au danger public à chaque fois qu'une production Besson pointe le bout de son nez...

(Oui, je sais, j'ai mis beaucoup de temps à répondre au précédent message :wink:)

_________________
Il avait la parole facile et banale, du charme dans la voix, beaucoup de grâce dans le regard et une séduction irrésistible dans la moustache.
Guy de Maupassant, Bel-Ami


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 27 Nov 2015 13:54 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Libération a écrit:
De «Bande de filles» à «Banlieue 13», six films sur l'identité française d'après le New York Times

Le New York Times a dressé une liste de six films français relativement récents évoquant «l'identité de la nation». «Est-ce que la France est définie par son langage et ses traditions, par sa géographie, ou par ses idéaux universels de liberté, de fraternité et d'égalité ? Les cinéastes et artistes se sont frottés à ses question, souvent avec plus de puissance que les politiques» écrivent les deux critiques du NYT qui ont sélectionné les films Caché, Banlieue 13, Indigènes, Un Prophète, Bande de filles et Des hommes et des dieux, justifiant pour chacun leur choix via un court texte de présentation critique.


http://www.nytimes.com/2015/11/28/movies/six-french-films-that-speak-to-the-identity-of-the-nation.html?_r=0

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 28 Nov 2015 12:22 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2013 18:08
Messages: 312
C'est fait par le réalisateur de Taken et Gunman ça peut pas être si nul ...

Et au passage,il y a eu une suite ...

_________________
" Autant en Emporte le Vent c'est Twilight dans le vieux sud ! " Durendal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 28 Nov 2015 21:18 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2005 3:16
Messages: 1180
Localisation: Trolleur Atitré de Nanarland
ANILIL21 a écrit:
C'est fait par le réalisateur de Taken et Gunman ça peut pas être si nul ...

Et au passage,il y a eu une suite ...


Si, si, c'est très nul.

_________________
" Si on supprimait tous ce qui nous rend dingue, toute la société y passerait: le mariage, la guerre, le métro, les abattoirs, les clapiers, les tables d'opérations, etc"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 28 Nov 2015 23:26 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2013 18:08
Messages: 312
et la suite elle vaut quoi :-D ?

_________________
" Autant en Emporte le Vent c'est Twilight dans le vieux sud ! " Durendal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 29 Nov 2015 19:40 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Les deux sont nuls, mais pour moi plus navets que nanars, et de maniere differente. Le premier se distinguait surtout par ses scenes d'actions racoleuses et pas si bien foutues ainsi que son casting globalement mauvais, le second par ses peripeties ahurrissantes de connerie et d'invraisemblance, les deux degageant un sens de l'ethique des plus douteux montrant une forte complaisance envers le crime organise.
Ce qui est interessant, c'est que le deux est franchement pro-gouvernemental, la ou le premier etait ambigu, avec un president de la republique (Philippe Torreton qui semble tout le temps se demander ce qu'il fait la) integre mais depasse par les evenements et qui finit par reprendre le controle de la situation grace aux gentils chefs de gangs, tandi que son ministre felon (Levantal, plutot bon) est chatie comme de juste. J'ai d'ailleurs trouve la scene finale ahurrissante de niaiserie. Bref, on attaque les institutions (police, armee, ministre) mais on epargne l'autorite supreme du president. Double discours bien opportuniste et toujours une vision de la societe bien craignos.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Banlieue 13 - Pierre Morel - 2004
MessagePublié: 11 Mars 2016 9:53 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Août 2014 18:32
Messages: 100
Je sens que je vais me faire conspuer en donnant mon avis qui diverge de beaucoup ceux d'entre vous.

Pour moi, c'est un petit plaisir coupable.
Les scènes d'action s'enchaînent biens même si on peut noter quelques exagérations, le thème de la banlieue isolée par un mur me fait furieusement penser à New York 1997 de John Carpenter (mais en version plus propre et moins chaotique, et le film est très loin d'être au niveau du chef-d’œuvre de celui de Carpenter) et les interprètes ne sont pas trop mal (avec un Bibi Naceri qui ressemble beaucoup à Frank Ribéry mais sans la balafre et parlant un français plus que correct :rigole: ).
Personnellement, je m'attendais à pire, notamment un humour graveleux à la "Taxi" avec ses personnages pas très intéressant et, disons-le, assez antipathique. Mais ici, le film évite ce genre d’écueil: les personnages sont assez bien construits et possèdent une certaine "prestance", dans le genre on évite les clichés trop grossiers et on n'en fait pas des tonnes (à part le propriétaire du casino clandestin), l'humour graveleux est mis de côté (à part le passage de la petite culotte) et le scénario tient assez bien la route. Par contre, le personnage de la sœur de Leïto ne sert pratiquement à rien, sauf à jouer la demoiselle en détresse (et elle se remet vachement bien de son sevrage à la cocaïne durant 6 mois. C'est quoi son truc pour être clean en deux-temps trois-mouvements?)
Mais bon, il ne faut pas se mentir, il vaut mieux prendre ce film au second (ou au troisième) degrés et mettre son cerveau en mode décontraction pour pouvoir l'apprécier.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr