Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 10 Déc 2018 5:36

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Avr 2007 20:26 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Juin 2006 22:15
Messages: 591
Localisation: Black Leather Lagoon
Itou suis-je en train de le regarder. Et pour répondre aux sceptiques de la VO, il faut bien dire qu'EN VF GENE SIMMONS EST LE SECOND PLUS GRAND MECHANT NANAR DE TOUS LES TEMPS (après l'insurpassable JAFAR de SINBAD, bien sûr) ET CEUX QU'Y SONT PAS D'ACCORD SONT RIEN QUE DES BAVEURS SUR ROULEAUX DE BAS ETAGE.

Heum.
L'idée de génie des doubleurs est d'avoir affublé le perso de Gene d'une voix de grande folle, qui ne correspond pas du tout à la voix beaucoup plus... râpeuse qu'on lui connaît sur ses disques (curieusement, dans Kiss, ce serait plutôt Paul Stanley qui correspondrait à ce style grande folle).
Ceux qui ont entendu la VO peuvent-ils confirmer?

_________________
Whatever happened to the saturday night?
(Meat Loaf, in Rocky Horror P.S.)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Avr 2007 22:01 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2005 21:25
Messages: 2534
Localisation: "dans une partouze à Troyes, en train de jeter du pop corn"
mais ça va pas non ? les bad guys, le sidekick asiat' et la scène de drague sur la terrasse du chalet où elle enchaîne les postures nanardes déchirent tout !!! et la pétoire dans la hotte ?

zêtes pas un peu difficiles ??? :-D

_________________
"rhaaa aaahaaa regardez qui est là, cette salope de Solange !"

( femmes en cage )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Avr 2007 21:29 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Et d'abord Danja est super extra méga bonne !

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stargrove et Danja, agents exécutifs - Gil Bettman, 1984
MessagePublié: 12 Juil 2012 18:04 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
J'ai enfin pu voir cette chose et c'est effectivement du lourd. Mon squeele ne s'est pas encore remis des nombreux assaults qu'il a dû subir durant ce film. On est en effet devant un objet outrancier au possible, très con et qui en plus, semble en être fier. Très honnêtement, on doute à chaque instant que le film ait pû être fait avec sérieux tant il représente tout ce qui a pû se faire de plus infâme dans les années 80 aussi bien dans les costumes que dans les décors. Mais le plus intriguant reste encore ce mélange des genres proprement surréaliste, la tambouille qui nous est servi semblant avoir été écrit par un malade mental, ayant mélangé tout et son contraire sans se soucier d'un minimum de la cohérence de l'ensemble: "oh! Et si on faisait une intrigue d'espionnage", "tiens ? Si on rajoutait des fusillades digne de Rambo", "et pourquoi pas les motards de Mad Max"... imaginer qu'on ait pû faire ce truc au premier degré fout passablement le vertige étant donné que chaque scène semble être issue d'un volet de "Hot Shots".

Les acteurs sont dans le ton et s'il n'est plus besoin de parler des prestations de Gene Simmons, en pilotage automatique, ni de celle de George Lazenby qui devait sans doute être la seule personne lucide sur le tournage à voir la tête qu'il tire, je retiendrais aussi celle de John Stamos. Non pas qu'il soit mauvais, il fait ce qu'on lui demande de faire, ni plus ni moins, mais disons que son personnage est assez remarquable quand on y pense: propulser agent secret du jour au lendemain, le bonhomme ne se laisse pas démonter et décide de mener l'enquête sur le meurtre de son père. Arrivé dans une grange, des mecs habillés comme pour le carnaval débarquent et se mette à lui tirer dessus ? Le bougre ne s'étonne pas plus que ça, tout juste énervé qu'on ait voulu lui faire la peau. Sa collègue qui l'enguelait deux scènes avant lui fait du rentre-dedans ? Lance Stargrove ne laisse pas séduire si facilement et repousse les avances de cette chaudasse car c'est un mec, un vrai! Deux guignols commencent à le molester ? D'un coup d'un seul, Lance Stargrove retrouve l'oeil du tigre et les balance par la fenêtre façon Max Thayer. J'en passe mais le type est une caricature délectable de l'action hero comme on oserait pas les interprêter dans les pires parodies et ça fait plaisir à voir. D'autant qu'il a la vanne (foireuse) facile. Non, très clairement, on peut trouver pire, c'est un fait, mais il n'empêche que ce "Never Too Young To Die" reste un de ces films à voir dans une carrière de nanardeur. Allez-y sans crainte, votre squeele vous dira merci.

Et puis tant que j'y suis, on trouve des trucs sympas sur le net comme des vidéos de tournage posté par le metteur en scène himself:
http://vimeo.com/15641359

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stargrove et Danja, agents exécutifs - Gil Bettman, 1984
MessagePublié: 29 Juil 2012 18:24 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Mai 2007 10:28
Messages: 389
Localisation: en train de manger une ouiche lorraine
Wolfwood a écrit:
Mais le plus intriguant reste encore ce mélange des genres proprement surréaliste, la tambouille qui nous est servi semblant avoir été écrit par un malade mental, ayant mélangé tout et son contraire sans se soucier d'un minimum de la cohérence de l'ensemble: "oh! Et si on faisait une intrigue d'espionnage", "tiens ? Si on rajoutait des fusillades digne de Rambo", "et pourquoi pas les motards de Mad Max"...


Le plus incroyable là-dedans, c'est que le film commence comme un post-apo lambda, avec son lot de punks fournis avec toute la panoplie (guenilles en cuir, pagnes, haches et chaîne en guise d'armes, motos et buggys customisés, coiffure ridicules...) qui se font haranguer par la folle en chef, Gene Simmons. Un film qui démarre d'ailleurs très fort lorsque Gene menace une femme ligotée en la pointant de son index orné d'un ongle pointu et que la foule scande : "le doigt ! Le doigt !" et la fille, terrorisée, hurle : "Nooooooon pas le doigt !" Inutile de dire qu'avec un minimum d'esprit mal tourné, cette scène provoque d'incontrôlables fous rires.

Mais bizarrement, tout le reste du film se passe dans un présent des années 80 très peu apocalyptique, avec un "héros" champion de trampoline et un défilé de tronches ringardes tout à fait représentatif de l'époque. Mais alors, qu'est ce que font ces abrutis de méchants avec leur look à la mad max ? Pourquoi utilisent-ils des haches et des chaînes rouillées et des tenues dont un clochard ne voudrait pas ? (comme le disait un compagnon de visionnage : "ils ont un boulot ces gens là ? Ils font quoi dans la vie ?") On dirait un 2-en-1 sauf que les protagonistes jouent dans le même film. Chapeau. Bref, ce film tient ses promesses quand au coupage de squeele !

_________________
- So what's the name of this cocktail ?
- Beer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePublié: 20 Avr 2015 9:52 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Oct 2011 20:03
Messages: 472
Localisation: Devant ton nez
zord a écrit:
Oui, mais attention. A l'époque, il n'avait pas encore tourné cette série. Il était surtout connu pour sa participation au soap "General Hospital".


Il a également joué dans "Urgences".

_________________
à bas la nanarploitation !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stargrove et Danja, agents exécutifs - Gil Bettman, 1984
MessagePublié: 20 Avr 2015 20:10 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1778
Ah je m'en souviens de ce petit classique oublié que j'ai vu il y a quelques années en VO.

Honnêtement, ce n'est pas un nanar de compétition, pour moi, ça oscille un peu entre le bis délirant et la série B routinière qui aligne sagement les clichés, le début avec la présentation de Stargrove est même assez ennuyeux, mais ça s'accélère par la suite et il y a assez régulièrement des scènes wtf. En fait, le film vaut surtout pour sa horde de punks post-apo qui, je crois que ça a déjà été dit, jure vraiment avec le reste du film. Bon sang, il y a quand même plus crédible comme méchant des 80's, des communistes, des viethmins, des soviétiques, des nazis, des islamistes, des mafieux, le gouvernement de François Mitterrand! Même les ninjas de la Cannon sont plus convaincants! Et là on nous offre une bande de marginaux aux fringues les plus dégueulasses qui soient, dont on se demande s'ils ont déjà vécu en société ne fut-ce que 5 minutes et à côté desquels les barbares de post-apo italien sont des armées organisées et puissantes (mêmes les punks mexicains de "Intrepidos punks" ont l'air plus sociables!). Ca et la prestation de Gene Simmon qui peut d'ailleurs être bon acteur quand on le dirige bien (très bon dans "Runaway" de Michael Crichton et pas mal en terroriste islamiste dans "DOA") mais qui est ici en roue libre et semble postuler pour le titre de comédien le plus cabotin (bon, en même temps, il est encore loin derrière l'interprète de Jack dans "Twin dragon encounters").
La scène de drague, elle m'a surtout paru ridicule sans plus, mais bon, Vanity en sous-vêtements, ça ne se refuse pas. :oops:


Bref, pas un monument du nanar, mais suffisamment de bons éléments pour apprécier ce petit ovni ciné typique de son époque.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stargrove et Danja, agents exécutifs - Gil Bettman, 1984
MessagePublié: 01 Sep 2018 19:22 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Mars 2006 20:29
Messages: 1869
Vous constaterez que Von Ragnar a piqué sa tenue de scène à Lynda Carter: https://youtu.be/3Cguc1_MQWw?t=31

_________________
Pile, je te tue. Face, je ne te tue pas. FACE ! Je ne te tuerai donc pas avant de t'enterrer.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr