Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 13 Déc 2018 10:01

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 99 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 25 Oct 2018 8:12 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
JACK TILLMAN a écrit:
Plissken a écrit:
je trouve que pour un gamin, "Carnosaur" serait 100 fois plus hypant que "Jurassic World".

Hum, si j'avais des enfants je ne sais pas si je les confierais à tonton Plissken pour une séance DVD/babysitting parce que les raptors qui éventrent les gens et leur bouffent les intestins en gros plans avec hurlements et gore à gogo... :-D :wink:

Je me rappelle avoir decouvert ce film a dix ans lors de la premiere diffusion tele et j'avais ete terrorise, je n'avais pas pu dormir cette nuit. Heureusement que depuis, youtube m'a permit de le redecouvrir en prenant ma revanche. Comme quoi, Roger Corman n'est peut-etre pas aussi prestigieux que Steven Spielberg mais il impressionne aussi son public ou du moins une partie. :-D

En gros, un blockbuster qui n'a retenu de Jurassic Park que la séquence ridicule et ratée ou Super T-Rex arrive à la rescousse sans faire de bruit et sans rien casser dans le musée, et qui ne nous propose que des scènes du même acabit sur deux heures de film.


C'est tres bien resumme, on sent que JW a juste retenu cette scene de combat final et la reincorpore en plus invraisemblable et bien plus ridicule. Tout comme les gamins paumes dans la foret (mais avec plus de CGI et des technologies plus moderne).

Apres, ca reste toujours moins grave que "Terminator Genesis" qui se permet de rayer d'un trait de plume toute la sage passe.

Le premier "Jurassic Park", malgre ses cliches et le poid du temps, reste quand meme solide comme divertissement, il a de vrais personnages, une ambiance prenante, un suspens et les dinosaures restent, sinon impresionnants, du moins convaincants.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 25 Oct 2018 22:50 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
Paul Kersey a écrit:

Le premier "Jurassic Park", malgre ses cliches et le poid du temps, reste quand meme solide comme divertissement, il a de vrais personnages, une ambiance prenante, un suspens et les dinosaures restent, sinon impresionnants, du moins convaincants.


Euh, pour "l'ambiance prenante", c'est celle des prod' calibrés kids de l'époque. Alors, je reconnais que c'est le haut du panier pour l'époque, mais si on le met en perspective avec toutes les prods qui sont sortis dans ses années-là, ben, ça reste du blockbuster comme il faut.

Je dis ça, parce qu'en le revoyant lors de la sortie 3D, y a plusieurs détails qui m'ont fait tiqué et qui ne passerait plus aujourd'hui : Ian Malcolm légèrement blessé à la jambe alors que tout dans la scène suggère qu'il se faisait méchamment couper la gambette, la boite qui se fait argiliser sous entendant une suite (rien que ça, ça hérisserait le poil de beaucoup), quelques bâtiments qui font carton-pâte (bon, j'avoue, en 3D, y a un effet "modèle réduit" qui sied bien à la thématique "parc d'attraction")...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 14 Nov 2018 7:18 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
L'un n'empeche pas l'autre. Un film de divertissement peut avoir des incoherences, meme enormes, et rester bon dans son genre.

Cela fait un bail que je n'ai pas revu le film, mais je doute en le revoyant que je le considere comme une daube, au pire, deux ou trois scenes pourront me paraitre plus cheap ou moins convaincantes.
Bon, en meme temps, j'aime tous les films avec Jeff Goldblum, donc je ne suis pas objectif. (oui, meme "Independance day2", pourtant grosse daube, j'ai pu l'apprecier grace a lui).

Sinon, une analyse interessante du film 25 ans apres:

https://youtu.be/R_JndKOiSWE

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 15 Nov 2018 17:56 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
Paul Kersey a écrit:
L'un n'empeche pas l'autre. Un film de divertissement peut avoir des incoherences, meme enormes, et rester bon dans son genre.

Cela fait un bail que je n'ai pas revu le film, mais je doute en le revoyant que je le considere comme une daube, au pire, deux ou trois scenes pourront me paraitre plus cheap ou moins convaincantes.
Bon, en meme temps, j'aime tous les films avec Jeff Goldblum, donc je ne suis pas objectif. (oui, meme "Independance day2", pourtant grosse daube, j'ai pu l'apprecier grace a lui).



Pourtant, je vois plus d'incohérences dans les films des années 80/90 (je reconnais qu'à l'époque ça passait parce que "c'était l'époque qui voulait ça") considérés avec le temps comme bon film, alors que ceux de maintenant, juste en raison d'un faux raccords le film est rangé en "daube".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 16 Nov 2018 10:32 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
En effet, ce type de reaction est exageree et je n'en suis pas, d'autant plus que je ne les repere pas facilement les faux raccords.

Apres, j'ai surtout l'impression que le principal reproche fait aux blockbusters actuels, deja plus comprehensible, est leur incapacite a creer une ambiance digne de ce nom contrairement a leurs illustres predecesseurs des 90's.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 16 Nov 2018 13:39 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
Paul Kersey a écrit:

Apres, j'ai surtout l'impression que le principal reproche fait aux blockbusters actuels, deja plus comprehensible, est leur incapacite a creer une ambiance digne de ce nom contrairement a leurs illustres predecesseurs des 90's.


Bof, je considère cela plutôt en "légende urbaine", venant de la "mauvaise foi/nostalgie" des spectateurs actuels : déjà, dans les années 90, tu avais une ribambelle de journalistes/chroniqueurs qui passaient leur temps à défoncer les films sous prétexte de "manque de personnalité/savoir-faire" et cie.

Ce qui est amusant, c'est de voir les copains de l'époque utilisaient le même genre d'argument pour dénigrer les films de maintenant. :D Y un côté "ok, d'accord, on a chacun franchi un cap, on ne voit plus le cinéma de la même manière."

J'irais pas jusqu'à dire qu'on est devenu des vieux cons, mais presque. :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 16 Nov 2018 22:52 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
C'est sur qu'il y a un cote treeees subjectif et qu'on a beaucoup entendu cela.

Mais en meme temps, notre epoque (donc les annees 2010) a contre elle la surrepresentation de remakes, reboots et adaptations opportunistes de romans a succes (d'ailleurs plus ou moins bons), dontla plupart ont quand meme beaucoup de mal a faire oublier l'original. Et ce alors que des suites et remakes des annees 1980-90 (je ne ferai pas l'injure a quiconque d'en citer) ont bien marque leur epoque.

Apres, des gouts et des couleurs.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 20 Nov 2018 19:40 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1272
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
C'est bien sûr subjectif mais ce qui rend à mes yeux les blockbusters actuels particulièrement insipides par rapport à leurs ancêtres des années 80-90, au delà de leur ultra-formatage sans aucune surprise et de leur tendance à refaire les anciens films sans y apporter grand chose de nouveau, c'est cette horrible photographie hyperréaliste lissée à mort à la palette numérique qui personnellement me fout tellement les boules que je suis incapable de regarder un de ces films tout seul. Mais ça c'est du ressenti.

Après, comme Paul l'a très bien souligné, les remakes d'il y a trente ans était de bien meilleure qualité cinématographique (certains étaient même supérieurs aux originaux) que le paquet de reboots et pales copies en mode "clin d’œil"/fan-service qu'Hollywood usine à la chaine aujourd'hui avec vingt fois plus de pognon qu'à l'époque. Et si "Les dents de la mer", "L'empire contre-attaque" et "Les aventuriers de l'arche perdue" étaient bien pensés par leurs producteurs comme des machines à sous très rentables, au moins leurs réalisateurs avaient la volonté et le talent pour en faire de vrais grands films de cinéma avec l'ambition de mettre en scène des choses qui n'avaient jamais été portées à l'écran auparavant, s'inspirant des œuvres des John Ford, Orson Welles et Eisenstein pour la réalisation et le montage de leurs divertissements grand public. Je doute que ce soit souvent le cas des daubes à 300 millions de dollars qui inondent actuellement le marché. Et quand les habituels yes-men sont remplacés par de vrais cinéphiles, c'est franchement désespérant quand ces derniers accouchent de trucs comme "Jurassic World" ou "L'éveil de la force"...

A mes yeux, le seul véritable équivalent 80's des travers du cinéma blockbuster actuel, c'est "Le diamant du Nil" de Lewis Teague, suite pétée de thunes aussi médiocre et débile que clinquante qui m'a donné l'impression de voir "La momie 4" plutôt que la suite de "A la poursuite du diamant vert". Mais sinon, en règle générale, il y avait toujours un je ne sais quoi qui faisait ignorer même les grosses incohérences/invraisemblances scénaristiques et faisait accepter qu'Indiana Jones se servait d'un canoé gonflable comme parachute.


Sinon, j'ai regardé "Jurassic World 2" avec ma frangine et après avoir attendu une quinzaine de jours pour livrer mes impressions, je trouve qu'il est moins pire que le premier. Au début, j'ai eu peur qu'ils nous fassent un remake de "Jurassic Park 2" mais finalement le scénario offre quelque chose de très relativement original et inédit qui manquait cruellement au premier. Du coup, malgré quelques clins d’œil appuyés, on a moins l'impression d'avoir déjà vu le film en mieux. C'est souvent très con et incohérent (et là je ne parle pas d'hypothétiques faux raccords) mais ça se laisse voir sans laisser un sentiment amer avec le recul. Les personnages sont aussi beaucoup moins fades. Et puis il y a Jeff Goldblum.

Mais bon inutile de le regarder plus d'une fois.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Dernière édition par JACK TILLMAN le 21 Nov 2018 10:39, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 20 Nov 2018 23:17 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
JACK TILLMAN a écrit:
C'est bien sûr subjectif mais ce qui rend à mes yeux les blockbusters actuels particulièrement insipides par rapport à leurs ancêtres des années 80-90, au delà de leur ultra-formatage sans aucune surprise et de leur tendance à refaire les anciens films sans y apporter grand chose de nouveau, c'est cette horrible photographie hyperréaliste lissée à mort à la palette numérique qui personnellement me fout tellement les boules que je suis incapable de regarder un de ces films tout seul. Mais ça c'est du ressenti.


Et ceux qui étaient ados dans les années 70 et donc 40/50 balais dans les 90s, ils te disaient que le blockbusters d'alors n'étaient même plus du cinémas, mais juste des long vidéo-clips de 2 heures. Je peux te dire que j'en ai bouffé de ce genre de commentaires lapidaires quand sortaient les actions movies style "Bad Boys". Concernant "Jurassic Park", c'était "c'est même plus du cinéma, c'est du jeu vidéo, trop de numérique, y a plus l'affect des effets mécaniques". :-D :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 20 Nov 2018 23:43 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1272
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Ben, concernant "Bad Boys", faut dire que c'était quand même un peu vrai non ? :-D

"Jurassic Park" ça n'était que les débuts du numérique donc ça restait encore assez discret par rapport à aujourd'hui même si ça pouvait déjà choquer les cinéphiles non-habitués. Cet aspect très commercial et formaté était bien là et certains pouvaient légitimement sentir une dérive en train de s'amorcer. Mais en comparaison du tout venant actuel, ces films font figures de chefs-d’œuvre par la magie de la relativisation. Tout ce que j'espère c'est que dans 20 ou 30 ans on n'aura pas évolué vers encore plus de formatage et de tout numérique au point que les blockbusters qui semblent aujourd'hui gavés de CGI paraitront softs. Non parce que c'est quand même très moche à force... (Et perso cette image hyper-lisse, froide et agressive me met vraiment mal à l'aise, c'est pas juste un effet de style "lapidaire". :wink: )

Dans une interview, Spielberg avait d'ailleurs reconnu sa part de responsabilité dans la profusion actuelle de divertissements à gros budgets "plaisir coupable immédiat suivi de grosse déception dans les jours qui suivent pour le spectateur".

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 21 Nov 2018 9:32 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
mulder29 a écrit:
JACK TILLMAN a écrit:
C'est bien sûr subjectif mais ce qui rend à mes yeux les blockbusters actuels particulièrement insipides par rapport à leurs ancêtres des années 80-90, au delà de leur ultra-formatage sans aucune surprise et de leur tendance à refaire les anciens films sans y apporter grand chose de nouveau, c'est cette horrible photographie hyperréaliste lissée à mort à la palette numérique qui personnellement me fout tellement les boules que je suis incapable de regarder un de ces films tout seul. Mais ça c'est du ressenti.


Et ceux qui étaient ados dans les années 70 et donc 40/50 balais dans les 90s, ils te disaient que le blockbusters d'alors n'étaient même plus du cinémas, mais juste des long vidéo-clips de 2 heures. Je peux te dire que j'en ai bouffé de ce genre de commentaires lapidaires quand sortaient les actions movies style "Bad Boys". Concernant "Jurassic Park", c'était "c'est même plus du cinéma, c'est du jeu vidéo, trop de numérique, y a plus l'affect des effets mécaniques". :-D :-D


Le cout du long video-clip vaut surtout pour les films de Tony Scott (RIP) ce qui ne l'a pas empeche de faire une poignee de bons films.

Bien sur, le reproche du tout-numerique n'est pas un argument en soit, surtout quand c'est bien accompagne par une histoire, des persos, une ambiance a la hauteur ("King-Kong" de Peter Jackson) mais la plupart du temps, c'est quand meme une belle excuse pour le real et son equipe afin de ne rien foutre pour tout ces autres aspects.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Dernière édition par Paul Kersey le 22 Nov 2018 8:23, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 21 Nov 2018 16:50 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1272
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Oui, pour le coup le "King Kong" de Peter Jackson était une réussite qui avait su concilier blockbuster et hommage cinéphile avec un univers construit avec soins et détails. Mais ça demeure tout de même une exception. Après, je suis peut-être un vieux con (à 26 piges, quelle horreur... :| ) et les mégaproductions hollywoodiennes actuelles sont peut-être de pures chefs-d’œuvre que les générations de demain regarderont comme de grands classiques vestiges d'un âge d'or héééééélas révolu... :radote:

Ou peut-être que comme les films des années 80, ces films se bonifieront vraiment avec le temps et trouveront un charme et une patine vintage qu'ils n'ont pas aujourd'hui. P'tain, ça me fera bizarre quand je me dirai en revoyant "Jurassic World" : "Aaaah, c'était le bon temps..."

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 22 Nov 2018 20:10 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
JACK TILLMAN a écrit:
"Jurassic Park" ça n'était que les débuts du numérique donc ça restait encore assez discret par rapport à aujourd'hui même si ça pouvait déjà choquer les cinéphiles non-habitués. Cet aspect très commercial et formaté était bien là et certains pouvaient légitimement sentir une dérive en train de s'amorcer. Mais en comparaison du tout venant actuel, ces films font figures de chefs-d’œuvre par la magie de la relativisation. Tout ce que j'espère c'est que dans 20 ou 30 ans on n'aura pas évolué vers encore plus de formatage et de tout numérique au point que les blockbusters qui semblent aujourd'hui gavés de CGI paraitront softs. Non parce que c'est quand même très moche à force... (Et perso cette image hyper-lisse, froide et agressive me met vraiment mal à l'aise, c'est pas juste un effet de style "lapidaire". :wink: )

Dans une interview, Spielberg avait d'ailleurs reconnu sa part de responsabilité dans la profusion actuelle de divertissements à gros budgets "plaisir coupable immédiat suivi de grosse déception dans les jours qui suivent pour le spectateur".


La dérive en question, on pouvait la sentir avec "Star Wars" en 77, soit 15 ans plus tôt, donc il est bien gentil le papa Spielby a vouloir tout prendre sur lui, mais son copain Lucas lui a bien mâché le travail.

Et je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que "ce soit discret dans Jurassic Park", t'as plusieurs scènes/plans tape-à-l'oeil justement pour mettre en valeur les effets spéciaux.

Rien que la 1e scène avec le brachiosaure : heureusement qu'il y avait ILM et John Williams à la musique, sinon, au niveau du montage et des plans, ouch !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 22 Nov 2018 23:39 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1272
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Sauf que des films comme "Star Wars", "ET", "Rencontres du troisième type", "War Games", "Retour vers le futur", "Les Goonies", "Les aventuriers de l'arche perdue", etc... ne laissent pas un sentiment amer dans les jours qui suivent le visionnage et donnent au contraire l'envie de les revoir. Et c'est quand même le reproche principal qui est fait à beaucoup de blockbusters actuels comme "Jurassic World", et c'est ce que pointait Spielberg dans son interview. On est arrivé dans l'ère du spectacle pour le spectacle mais vidé de toute substance que redoutait Cecil B. DeMille. Les films que je cite proposaient certes du spectacle mais aussi plein d'autres choses (genre une histoire, des personnages attachants, des dialogues marquants, des idées de mise en scène...) qui manquent cruellement à bon nombre de superproductions des années 2010. Alors peut-être que pour toi les films des années 80 étaient tous méga-pourris et les blockbusters type "Jurassic World" sont trop géniaux mais ça aussi c'est très subjectif comme point de vue.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 23 Nov 2018 0:01 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
JACK TILLMAN a écrit:
Sauf que des films comme "Star Wars", "ET", "Rencontres du troisième type", "War Games", "Retour vers le futur", "Les Goonies", "Les aventuriers de l'arche perdue", etc... ne laissent pas un sentiment amer dans les jours qui suivent le visionnage et donnent au contraire l'envie de les revoir. Et c'est quand même le reproche principal qui est fait à beaucoup de blockbusters actuels comme "Jurassic World", et c'est ce que pointait Spielberg dans son interview. On est arrivé dans l'ère du spectacle pour le spectacle mais vidé de toute substance que redoutait Cecil B. DeMille. Les films que je cite proposaient certes du spectacle mais aussi plein d'autres choses (genre une histoire, des personnages attachants, des dialogues marquants, des idées de mise en scène...) qui manquent cruellement à bon nombre de superproductions des années 2010. Alors peut-être que pour toi les films des années 80 étaient tous méga-pourris et les blockbusters type "Jurassic World" sont trop géniaux mais ça aussi c'est très subjectif comme point de vue.


Ah ben, ça dépend pour qui, parce que, j'en connais pas mal de fantasticophiles qui avaient 20 balais à l'époque de leur sortie et qui conchient ses films parce que "c'est vide, formaté pour le grand public.", parce que "Star Wars, quand ça passe après "La Planète des Singes" et "L'Age de Cristal", c'est sympa pour les gamins, mais c'est pas du bon cinéma".

Alors, non, moi, je surkiffe les années 80, mais à la revoyure, mais toutes les tares que l'on trouve dans les blockbusters actuels, on les avaient déjà à l'époque :
- attends, Star Wars, c'est bien le film où les side-kicks tombent sur le héros par hasard ?
- Les Goonies, c'est bien le film où des gamins tombent sur la carte aux trésors en rangeant leur grenier ?
- War Games, le film où un ado pirate la NASA avec simple un Commodore ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 23 Nov 2018 0:23 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1272
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
C'est sûr, si on commence à rameuter les critiques bobo-snobs style "Godard c'est génial, Lucas c'est caca, la politique des Auteurs mon cher"...

Certaines tares des blockbusters de maintenant étaient bien présentes dans "Star Wars" mais pas toutes, loin de là. Des invraisemblances et des facilités scénaristiques, il y en a toujours eu et ça ne remonte pas à "Star Wars" ou "Superman". Quand la cavalerie arrivait au dernier moment pour sauver John Wayne, c'était pas plus cohérent, mais est-ce que ça fait des westerns de John Ford et Raoul Walsh des films à mettre dans le même sac que la dernière balourdise hollywoodienne en date ? Outre certaines grosses ficelles du script, les films possèdent ou pas des qualités qui font la différence.

Enfin, ceci dit, tu me rassures quand tu dis que tu surkiffes les années 80, j'ai eu peur pendant un moment d'avoir affaire à un jeuniste venu me dire que ma nostalgie c'est de la merde.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 26 Nov 2018 8:59 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
mulder29 a écrit:
JACK TILLMAN a écrit:
"Jurassic Park" ça n'était que les débuts du numérique donc ça restait encore assez discret par rapport à aujourd'hui même si ça pouvait déjà choquer les cinéphiles non-habitués. Cet aspect très commercial et formaté était bien là et certains pouvaient légitimement sentir une dérive en train de s'amorcer. Mais en comparaison du tout venant actuel, ces films font figures de chefs-d’œuvre par la magie de la relativisation. Tout ce que j'espère c'est que dans 20 ou 30 ans on n'aura pas évolué vers encore plus de formatage et de tout numérique au point que les blockbusters qui semblent aujourd'hui gavés de CGI paraitront softs. Non parce que c'est quand même très moche à force... (Et perso cette image hyper-lisse, froide et agressive me met vraiment mal à l'aise, c'est pas juste un effet de style "lapidaire". :wink: )

Dans une interview, Spielberg avait d'ailleurs reconnu sa part de responsabilité dans la profusion actuelle de divertissements à gros budgets "plaisir coupable immédiat suivi de grosse déception dans les jours qui suivent pour le spectateur".


La dérive en question, on pouvait la sentir avec "Star Wars" en 77, soit 15 ans plus tôt, donc il est bien gentil le papa Spielby a vouloir tout prendre sur lui, mais son copain Lucas lui a bien mâché le travail.

Et je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que "ce soit discret dans Jurassic Park", t'as plusieurs scènes/plans tape-à-l'oeil justement pour mettre en valeur les effets spéciaux.

Rien que la 1e scène avec le brachiosaure : heureusement qu'il y avait ILM et John Williams à la musique, sinon, au niveau du montage et des plans, ouch !


Sur la question des effets speciaux de synthese, cela concerne une petite partie du film, moins de dix minutes a l'ecran, le reste des plans avec les dinos s'est fait avec des robots grandeur nature. Donc oui, ca restait relativement raisonnable, meme si la posterite du film et la promo faite autour d'ILM a bien exagere l'importance des effets de synthese. De ce point de vue, "JP" peut etre vu comme un film charniere, l'un des premiers a utiliser des effets speciaux numeriques et l'un des derniers a utiliser les old-schools.

Pour les invraisemblances, encore une fois, ce n'est pas un probleme, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. L'important est d'avoir une bonne histoire, bien exploitee, bien mise en scene et si possible bien interpretee. Chose de plus en plus rare de nos jours.
Apres, le gros probleme des suites tardives de gros succes 80's et 90's, c'est aussi la capacite a renouveler la franchise en question sans la denaturer, pari toujours delicat et avec lequel il est facile de se vautrer comme semble l'indiquer la chronique du dernier "Predator" par plissken.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Dernière édition par Paul Kersey le 11 Déc 2018 8:41, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 30 Nov 2018 18:52 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2008 13:37
Messages: 101
Paul Kersey a écrit:

Pour les invraisemblances, encore une fois, ce n'est pas un probleme, il y en a toujours eu et il y en a toujours eu. L'important est d'avoir une bonne histoire, bien exploitee, bien mise en scene et si possible bien interpretee. Chose de plus en plus rare de nos jours.
Apres, le gros probleme des suites tardives de gros succes 80's et 90's, c'est aussi la capacite a renouveler la franchise en question sans la denaturer, pari toujours delicat et avec lequel il est facile de se vautrer comme semble l'indiquer la chronique du dernier "Predator" par plissken.


Et cette bonne histoire a déjà été raconté par Michael Crichton dans un truc qui s'appelle "Mondwest", c'était revendiqué par l'auteur lui-même à la sortie du film.

Encore une fois, j'ai l'impression que ce que l'on reproche à "Jurassic World", on pouvait le reprocher à "Jurassic Park" à sa sortie si on avait plus de 20 balais dans les pattes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jurassic World - 2015 - Colin Trevorrow
MessagePublié: 11 Déc 2018 8:44 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1781
Si on compte aussi les sources d'inspiration, on ne s'en sort plus, d'autant que le cinema fut tres influence des ses debuts par la litterature, les arts...

Ceci dit, ca se tient aussi, une meme histoire racontee differemment de maniere aussi interessante, ca le fait. nombre d'adaptations differentes de romans peuvent en temoigner.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 99 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr