Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Oct 2018 12:15

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 30 Août 2007 12:54 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
un film qui me hante et a chaque fois que je le vois (pas souvent quand meme !) il provoque un cataclysme dans tout mon corps !


Image

Image

Pendant la deuxième guerre mondiale, l'Empire Russe est occupé par les troupes nazies. Insoumis, il est durement frappé par la guerre. Plus de cent mille personnes ont été brûlées vives, des centaines de villages ont été rayés de la carte. Requiem pour un massacre, retrace le calvaire des habitants de cette région et notamment celui d'un jeune garçon, Fliora. Bien que trop jeune, il s'engage chez les partisans. Il connaîtra l'amour, la fraternité avec autant de violence que de souffrance.


Image

Image

Image

le dvd zone 2 sort en septembre et c'est un achat essentiel pour ce film qui ne l'est pas moins

http://www.dvdrama.com/news.php?20499&page=1

http://www.dvdrama.com/news.php?14618

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Août 2007 12:58 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Jan 2007 1:07
Messages: 547
Localisation: Mare aux canards
Ah bonne nouvelle qu'il sort enfin en dvd !
J'en avais marre de ne pad mettre la main dessus.

Merci pour l'info Peter. :P

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Août 2007 13:09 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Déc 2006 12:36
Messages: 2606
Localisation: chez Dupont Vidéo, avec Adeline et ses copines
c'est vrai, ce film est un vrai choc à la fois visuel et émotionnel.

je ne m'en suis pas encore remis.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Sep 2007 12:35 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juin 2007 16:50
Messages: 274
Localisation: A la muscu,pour ressembler à un dessin de Rob Liefeld
LE CHOC....on avait regardé ça,goguenards,avec mon pote,apres un Mario Vanpeebles..donc dans un etat propre à la rigolade et la nanarderie,on a zappé sur Arte...quand soudain...on a arreté nos gloussements: ça nous a calmé et nous a fait l'effet d'une mauvaise gueule de bois...maintenant,respect sur ce film que nous avions sousestimé des les 1eres images...je l'ai vu sous le titre"Va et regarde",c'etait sur Arte et je l'ai presque imprimé dans la rétine tellement ça retourne

On a vu aussi le making of qui suivait le film...tout aussi glauque...tirs à balles reelles sur animaux,psychologue sur le tournage pour surveiller la santé mentale du jeune acteur,etc...

Attention,chef d'oeuvre à regarder avec precaution!
et désolé de remonter ce topic avec un metro de retard

_________________
"-Vas-y,Mike!!!"
"-BRUNO,connard!!"
"-Vas-y,Bruno connard!!!"

"-Espèce de gros bouffeur de spaghettis,dont les 3 derniers films ont été de telles merdes que même les patronnages ont refusé de les programmer gratuitement..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Sep 2007 13:49 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Juil 2006 11:05
Messages: 1487
Localisation: Feu Cipango, now Montpellier
Si le terme traumatisant peu s'appliquer à un film c'est bien à Va et regarde qu'il est le plus approprié. Ce qui est d'autant plus effroyable c'est que ce qu'il décrit est arrivé à des milliers de villes et villages d'ukraine, de bielorussie. Un film qui m'a laissé la gorge nouée et le regard dans le vide pendant un bon moment aprés la vision.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Sep 2007 14:16 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
Albanian Ghost Rider a écrit:
et désolé de remonter ce topic avec un metro de retard


pas de probleme, ce film ne doit pas tomber dans l'oubli comme il a été.

le dvd est dispo sur le site de la fnac et celui de l'editeur :

http://www.potemkine.fr/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 18 Avr 2010 16:58 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
petit déterrage pour:
Donc le film est sorti sous le titre "Va et regarde" et Potemkine la édité en DVD sous le nom "requiem pour un massacre". Mais pourquoi ? C'est un phénomène qui touche peu de films et j'en profite ici pour demander pourquoi y a-t-il ces changements de titre. Surtout pour celui-ci, "Va et regarde" et "Requiem pour un massacre", c'est un peu le grand écart (pas comme "Braindead" et "Dead alive").

Sinon, j'ai pas encore vu ce film, ce que je ferais sûrement en juillet ou sinon plus tard.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 18 Avr 2010 18:47 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Mars 2010 19:40
Messages: 81
Localisation: Troyes City Plage
J'ai essayé de le regarder et de rester zen et ça aussi c'était du grand écart frontal à la JCVD.

difficile d'y repenser sans ressentir dans le dos comme un désagréable frisson, de ceux provoqués par le raclement d'ongles vernis sur le capot d'une berline (j'aime être précis, des fois).

_________________
"On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes." (Woody Allen, sans doute depuis la cabine de projection de la NE 6)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 18 Avr 2010 19:04 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
c'est pas potemkine qui a retitré le film, il était déja sorti en vhs sous ce titre

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 18 Avr 2010 19:17 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Août 2004 7:10
Messages: 568
Localisation: non loin de l'île aux 30 cercueils
Image

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 19 Avr 2010 13:19 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mars 2009 14:20
Messages: 526
Localisation: Avec le Justicier, dans la ville
Vu il y a quelques mois. Il m'avait fait un choc et calmé pour la semaine. Mise en scène extrêmement bien soignée, costumes et armes d'époques, un touche de gore et beaucoup de tragédie...
Du grand art. Total respect.

Cordialement

_________________
« - J’aimerais bien que tu restes. On va manger des chips. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 21 Avr 2010 12:46 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Merci pour la jaquette! Je pensais que c'était à sa sortie DVD le retitrage. Mais pourquoi passer de Va et regarde à Requiem pour un massacre ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 21 Avr 2010 13:17 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Août 2008 20:36
Messages: 194
parce qu'un distributeur a probablement pensé que ça sonnait bien, que ça attirerait le chaland et que ça attraperait un ou deux nigauds pensant voir un film différent.

on a vu bien pire comme retitrage hasardeux, par exemple "Quien Puede Matar a un Nino ?" devenu "Les Révoltés de l'An 2000" ou encore "Massacre at Central High", étrange mélange de psycho-killer/vigilante glauque et de satire politique osée, distribué en France sous le doux sobriquet des "Baskets se Déchaînent !"
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 03 Juil 2010 11:07 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 462
Localisation: Près de Paris...
Vu hier avec un pote qui m'a fait ce commentaire:

"Un peu comme si David Lynch faisait un film de guerre."

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 07 Juil 2010 8:56 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Fév 2010 15:44
Messages: 93
Vu grace à un pote qui m'a fait découvrir ce film en m'expliquant à quel point les situations et les images étaient poignantes. C'est vrai que c'est un des seuls films (à mon souvenir) qui traite directement des exactions des Einsatzgruppen de la SS en essayant de retranscrire fidèlement l'intensité des massacres sur le front de l'est. Meme si je plussoie gravement ce theme, car trop peu montré au ciné, je suis quand meme assez mitigé sur le film au final. Il y a certes tout un tas de plans et de séquences ayant une grosse dimension symbolique (le debut avec l'avion de reconnaissance qui guette comme un rapace sur une proie, la séquence avec la fille dans les bois...etc) il y a quand meme pas mal de moments où on se demande pourquoi le réal à voulu nous montrer ça, et ca peut paraitre un peu longuet, voire lourdingue (le coup d'aller chercher la vache pour la bouffer et les balles du bunker invisible, encore symbolique, ont peiné à me garder en haleine). Déception aussi que le film de se focalise pas un peu plus exclusivement sur les méthodes des SS, le film plonge progressivement le gosse dans un chaos total avec un final apocalyptique avec l'église mais le reste du metrage se contente juste de montrer les effets post-devastation des Einsatzgruppen et le sentiment permanent de menace, on sent la mort planer partout. En fait je m'attendais plus à un traumatisme constant sur la violence des actes directement montrés et perpétrés plutot qu'une exposition de la violence qui va crescendo. 80% du film se base sur la preparation à la rencontre directe avec les porteurs de mort de la SS.

Bref je chipote, mais attention ca reste un excellent film quand meme. Surtout si on s'attache aux dimensions symboliques en plus de prendre quelques claques sur la violence des exactions de cette periode.


Par contre, je vois sur la jaquette postée que les images sont en couleur. Pourtant quand j'ai vu le film il me semble qu'il était en noir et blanc. C'est moi qui suis sous acide ou y'a deux versions ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 07 Juil 2010 10:07 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Déc 2006 12:36
Messages: 2606
Localisation: chez Dupont Vidéo, avec Adeline et ses copines
le film est bien en couleurs.

sinon je suis très surpris que quelqu'un aie eu besoin de t'expliquer pourquoi les situations et les images sont poignantes. à moins que ce soit les explications de ton copain qui t'aient gâté la découverte de ce film. dans ce cas, il aurait peut être mieux valu le voir seul. c'est normalement un film que tu te prend en pleine tronche et c'est voulu ainsi:

attention, spoilers:
le parti pris du réalisateur est d'adopter le point de vue du candide, Fliora, qui s'engage pour jouer au soldat alors qu'il ignore tout de la réalité brutale de la guerre. le spectateur non prévenu se retrouve dans la même situation d'ignorance et ressent le crescendo avec la même intensité que le jeune acteur.
le bunker te paraît invisible? c'est ce qu'en voit fliora : quelques traçantes qui seraient jolies si elles n'étaient si meurtrières. au spectateur d'imaginer le tireur appliquant à la lettre l'ordre reçu de tirer au moindre mouvement, même sur une vache, si toutefois il sait qu'il s'agit d'une vache.
n'importe quel réalisateur aurait cédé à la dramatisation en intercalant un plan du guetteur derrière sa mitrailleuse avant le déclenchement du tir. elem klimov ne montre que ce que Fliora peut ou pourrait voir et cueille tout le monde de la même surprise. c'est ce qui fait la force de ce film.

quant à dire que la séquence du ravitaillement est lourde, c'est justement ce que les autres films ne te montrent jamais. des gens qui se cachent et qui ont besoin de se nourrir. ils ont absolument besoin de la vache pour survivre dans le marais, pas pour la bouffer, mais pour son lait bien sûr. tu vois là des paysans dont la nourriture de base est la soupe de légumes et la viande est réservée aux repas de fête.

reste le dernier point, quelle est la responsabilité de Fliora dans la disparition de sa famille et le massacre de son propre village? a-t'il attiré l'attention sur eux en cherchant une arme sur le champ de bataille proche comme le vieux du début le lui disait? la scène est particulièrement forte : lui est encore très innocent et offre à son amie un bol de la soupe de sa mère encore tiède, quand le charnier refroidit contre le mur d'une grange. il ne les verra pas car il ne peut imaginer une telle horreur. à la fin du film c'est un garçon vieilli, hanté par des fantômes pour le reste de sa vie et nul doute qu'il imagine le pire sans problème, car il l'a vécu. et le spectateur a suivi le même chemin grâce à la réalisation d'Elem KLimov.

le titre est d'ailleurs assez clair, tiré du chapitre 6 de l'apocalypse de jean, il invite à la fois Fliora et le spectateur à la même découverte, la même initiation:
Jean a écrit:
je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre: Viens et vois. je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait: viens et vois. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée. Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: viens et vois. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: viens et vois. Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ?


il y a certes des plans symboliques, assez représentatifs du cinéma soviétique, comme le maquillage de viellard du Fliora final qui tire sur le portrait d'Hitler, ou la marche des partisans sur un chemin tortueux où les saisons se succèdent pour suggérer le temps qui passe. mais je n'y ai rien vu de lourd et rien qui fasse décrocher mon attention. ce n'est pas un film de guerre, c'est la guerre de Fliora. et le carton final qui annonce que des "oradours" il y en a eu 600 en bielorussie à cette époque, enfonce le clou et replace l'histoire que l'on vient de voir dans la perspective de la 2ème guerre mondiale.

_________________
Image


Dernière édition par benoît le 07 Juil 2010 11:17, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 07 Juil 2010 11:12 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Fév 2010 15:44
Messages: 93
benoît a écrit:
sinon je suis très surpris que quelqu'un aie eu besoin de t'expliquer pourquoi les situations et les images sont poignantes. à moins que ce soit les explications de ton copain qui t'aient gâté la découverte de ce film. dans ce cas, il aurait peut être mieux valu le voir seul.


Il a pas eu besoin de m'expliquer... il l'a fait pour attirer ma curiosité sur ce très bon film que je ne connaissais pas. Il ne m'a pas spoilé le film nonplus, mais les evenements abordés qui m'a cité m'ont paru très interessants.

Je suis d'accord avec ce que tu dis, les symboliques du film me plaisent enormément (référence aux 4 cavaliers de l'apocalypse, peur de l'invisible, perte de l'innocence, contraste entre l'amour et la sensibilité avec l'horreur de la guerre, etc) et sont trés justes. Seulement, ce que je voulais dire, c'est que je les ai trouvées trop longues et a certains moments, quand on a compris où était justement la symbolique, ben ça insiste un peu trop longtemps et à certains moments je déccrochais un peu (la vache et tout ce qui touche à la famine, la rencontre avec la fille, le debut ou ils creusent dans le sable avec l'avion de reco).
Je ne dis pas du tout que ce film ne m'a pas plu, au contraire, je le trouve très fort. J'ai seulement été un peu déçu par rapport à l'idée que je m'en étais faite avant de le voir, je m'attendais à un film beaucoup plus orienté sur les exactions en elles mêmes.
Comme tu l'as dit, on nous montre là un peu l'envers du décor en nous plongeant dans le malheur des habitants qui doivent survivre comme des bêtes face à l'attrocité de cette guerre. Mais, j'ai envie de dire que tout ca on s'en doute déja, c'est d'ailleurs quelque chose d'assez commun dans toutes les guerres depuis l'antiquité (pillages, famines, viols, massacres etc) les conditions sont les memes... mais pas forcément les méthodes, et c'est ca que je m'attendais à voir d'avantage.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 07 Juil 2010 15:14 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Mars 2007 19:02
Messages: 1102
Localisation: Gentlemen, welcome to Dubai
Vu. Une véritable claque.
Pour ceux qui seraient intéressés, voici un topic dédié à ce film sur un forum consacré à la Seconde Guerre mondiale : http://deuxiemeguerremondia.forumactif. ... -t1323.htm

_________________
Satursday Morning Watchmen
He ain't gonna jump no more.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 14 Août 2010 10:03 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
A la base, il devait être titré "Tuez Hitler" par rapport à l'Hitler qui est en nous, pas l'Hitler l'unique.
Et la séquence de fin qui caractérise ce titre est juste :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:
Les images d'archives sont époustouflantes quand on les voit!

Il n'y pas vraiment de mot pour parler de ce film, il est d'une force visuelle époustouflant et d'une puissance ahurissante.
D'abord la campagne tranquille et calme, puis le brouillard et l'atmosphère très particulière où se trouve l'ennemi pourtant invisible. Et puis après, là, soit vous n'avez pas vu le film et alors je ne peux rien dire soit vous l'avez vu et ce n'est pas le peine que je dise quoi que ce soit :worship: :worship: :worship:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Requiem pour un massacre - Elem Klimov - 1985
MessagePublié: 14 Août 2010 11:05 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Oct 2004 0:34
Messages: 2803
Localisation: steak haché !
Bizarrement, en ce qui me concerne, la scène qui m'a le plus marqué, c'est quand il revient au village et qu'il traverse le marécage. C'est peut-être dû au fait qu'il ne comprend pas tout de suite ce qu'il s'est passé. La soupe encore chaude... et cette traversée, pleine d'horreur et de souffrance, qui dure vraiment longtemps !! :shock:
La scène de l'église est pourtant bien plus atroce, mais pour une raison que j'ignore, je l'ai trouvée (un peu) moins marquante. Je dis ça sans vouloir la minimiser, bien évidemment !


machun a écrit:
Les images d'archives sont époustouflantes quand on les voit!

Tu parles de celles qui sont en bonus sur le 2ème DVD ? J'ai pas réussi à les regarder. Quand c'est réel, ça devient insoutenable !! :oops:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr