Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 23 Mai 2018 15:56

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 04 Sep 2007 18:39 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
ce soir pour la 23650187346503eme fois sur FRANCE 3 !

je l'ai jamais vu :oops:

fo que je retrouve mon dvd........

Image
Image
Image
Sa femme et son enfant ayant été assassinés sous ses yeux par des soldats de la guerre de Sécession, Josey Wales décide d'exterminer tous les responsables de ce double meurtre. Le chapeau rabattu sur les yeux, laissant à peine filtrer le bleu de son regard, le visage entaillé d'une balafre, les joues mangées par une barbe hirsute, crachant de longs jets de salive brunâtre pour exprimer son mépris et sa colère, Josey Wales massacrera les coupables, un par un, impitoyablement; sanglantes tueries d'une violence et d'un réalisme rarement égalés, en contre-point, de brûlantes scènes d'amour.
Image
Image
Image
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Sep 2007 19:10 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Août 2004 7:10
Messages: 568
Localisation: non loin de l'île aux 30 cercueils
Image

Image

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Sep 2007 19:52 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2007 17:49
Messages: 127
Un film ou c'est que Clint, il a la classe dedans!! :D :D :D

_________________
Superflo, toujours là quand il faut!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Sep 2007 20:01 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10697
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Mon avis qui trainait quelque part...

Paie ton résumé mensonger au dos du DVD.
Sinon, un gros bof pour moi : y'a pas vraiment d'histoire, les scènes d'action ne rendent pas bien, les persos vont et viennent sans qu'on les comprenne trop (houlala, la blondasse, 2 phrases et j'avais déjà envie de la claquer), bref ça a du mal à se tenir à quelque chose, zic sans plus, réal' plate, ambiance trop propre (western américain quoi). Bon, tout n'est pas à jeter, loin de là, mais c'est sans plus.
Par contre, j'hallucine en lisant un peu partout que ce film est considéré comme un chef d'oeuvre.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Sep 2007 22:17 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Déc 2004 15:26
Messages: 594
Pas chef d'oeuvre pour moi mais pas loin, un excellent western ou Clint fait du Clint avec classe, de l'humanisme pro-indien non neuneu, une galerie de personnages attachants et une fin superbe.

_________________
Quand ce sera la fin de la musique, ramasse ton pistolet et essaye de me tuer.
Essaye.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 04 Sep 2007 22:28 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
A noter que c'est Philip Kaufmann qui devait réaliser à la base, mais Clint s'est rapidement embrouillé avec lui (l'orgueil du réal') au début du tournage et l'a rapidement limogé pour prendre sa place (pratique quand on produit également :)). Du coup, la Guilde des Réalisateurs infligea une amende aux alentours de 90 000 $ à Clint, et le cas fit jurisprudence : un acteur-producteur ne peut pas virer le réal' une fois les prises de vues commençées sous peine d'amende.

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Nov 2007 19:09 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
Image
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Nov 2007 19:39 
Hors-ligne
Schtroumpf Grognon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Nov 2003 7:19
Messages: 4057
Localisation: En train d'expérimenter la disco tamoule
J'adore! Mon préféré de Clint, envie de le revoir tiens.

_________________
La femme est l'avenir de l'homme
Dit le poète quand il déconne
La femme est l'avenir de l'homme
Qu'on chante pour flatter la conne
Rien n'est l'avenir de personne
Sauf l'asticot qui consomme.

(le Professeur Choron)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 15 Jan 2014 6:25 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mars 2007 17:09
Messages: 1108
Localisation: Dans mon repaire de maître du moooooooooooooooonde !
Le bouquin qui l'a inspiré :

Image

Hop : http://nebalestuncon.over-blog.com/arti ... 70795.html

_________________
Hop : Antoine VOLODINE, Des anges mineurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 15 Jan 2014 12:53 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2007 16:07
Messages: 386
Localisation: dans un sanctuaire, sur les hauteurs de Sparte
Du bon Clint, avec pas mal de rythme et de suspense. Mais un net ton, dans le même genre, sous ce qui reste comme mon Eastwood préféré :

Image

_________________
"Success is a state of mind." (Tommy Wiseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 16 Jan 2014 17:26 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mars 2009 14:20
Messages: 526
Localisation: Avec le Justicier, dans la ville
La même chose que Venez-tous.

Je le trouve agréable à regarder, j'aime bien le personnage du vieux chef indien. Mais il reste bien en-deçà du niveau de L'Homme des hautes plaines ou Pale Rider pour ne citer qu'eux.

_________________
« - J’aimerais bien que tu restes. On va manger des chips. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 16 Jan 2014 21:58 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1681
Pas un chef d'œuvre du western (la trilogie leonienne et les John Ford viennent bien avant) mais un très bon film, avec un certain sens de la narration et des personnages ciselés. J'en garde un très bon souvenir et même un peu ému quant aux séquences émotions.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Josey Wales, hors la loi - Clint Eastwood - 1976
MessagePublié: 05 Déc 2014 11:42 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1188
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Mon Clint préféré et, je n'hésite pas à le clamer, un chef-d’œuvre.

C'est à la fois un western et un road-movie, perso j'y vois un parallèle évident avec l'Odyssée : le héros part à la guerre, pour un long voyage fait de rencontres et d'épreuves, avant de rentrer chez lui après une longue absence. Chez lui, pour Josey, c'est renouer finalement avec son passé, lorsque enfin il retrouve l'assassin de sa femme et de son fils et le tue (désolé pour le spoiler), il semble avoir du mal à y croire, comme s'il se réveillait après un long cauchemar. Il y a beaucoup de scènes touchantes : la mort du jeune Jamie, qui était le dernier ami rattachant Josey à son passé, est émouvante par sa dureté et sa froideur ("Il a grandi dans un monde de mort et de sang, mais il l'a accepté sans se plaindre."), la scène d'amour avec Sondra Locke où Josey est toujours hanté par la mort de ses proches, le pacte de paix avec le chef des Indiens...

On a un héros, devenu solitaire, qui se retrouve malgré lui à devoir fonder toute une communauté, communauté parfaitement hétéroclite. Jamais Josey ne parlera de son passé à ses nouveaux amis, comme si le héros (et le spectateur) oubliait partiellement les raisons de sa quête pour se concentrer sur ces nouvelles rencontres, jusqu'à ce qu'en plein moment de quiétude, un flashback vienne le ramener à cette blessure secrète qui ne cicatrisera jamais vraiment. J'aime beaucoup cette façon de faire de nous, les spectateurs, les seuls témoins du parcours de Josey. Paradoxalement, en bifurquant sur d'autres péripéties, le récit rend la quête de vengeance de Josey encore plus présente, en faisant ressentir l'isolement de ce personnage.

On trouve déjà dans "Josey Wales" un ton proche du futur chef-d’œuvre de Clint, "Impitoyable", dont il est un peu l'ébauche par moments. En témoigne la scène où Josey explique à ses compagnons comment tuer un assaillant : "Vous ne pouvez pas faire marche arrière. Alors, il faut être méchant. Et quand je dis méchant, je veux dire sans pitié." Le ton du film est plutôt sobre mais avec une pointe d'amertume, renforcée par la très belle partition musicale de Jerry Fielding. L'auteur du roman original était un membre du Ku Klux Klan, et donna pourtant naissance à un très beau film empreint de pacifisme et prônant l'égalité raciale. Bon, certes, il y a un léger parfum d'idéal sudiste et les "méchants" sont tous des Nordistes. Mais la scène où Clint dit "Je crois que cette guerre n'a épargné personne." offre une certaine nuance et fait volontairement écho à la guerre du Vietnam qui venait tout juste de se terminer. Au final, "Josey Wales" est un très beau film, avec un héros cynique et ambigüe qui crache sur les cadavres, loin d'être tout propre sur lui (la scène où il mate le viol de Sondra Locke en prenant bien son temps pour intervenir), une galerie de personnages attachants (Chief Dan George est génial) et complexes (John Vernon est magnifiquement ambigüe), de la violence non-édulcorée et un ton un poil nihiliste qui donne de la force à la mise en scène impeccable du grand Clint.

_________________
On ne peut tuer celui qui ne veut pas mourir...

Aux frontières du sexe et de la démence Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr