Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 22 Août 2019 11:00

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 284 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 15  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2007 22:53 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Oct 2004 20:21
Messages: 765
Localisation: Lyon
minsk a écrit:

Bilan : les trois-quarts de la prod' française en 2005 c'est des drames sentimentaux intimistes ou des comédies !


Je suis d'accord

On a de bon acteurs en france, mais on manque de bon scenaristes. Tout les mois on à le droit au film dans lequel le type fait une crise de la quarantaine, remet son couple en question et découvre que son fils se drogue et que sa femme le trompe. En principe y a vincent Lindon, Jean Pierre Daroussin, Jean Pierre Bacri, Bernard Campan ou Daniel Auteuil au générique. Les acteurs seront invités dans toutes les emissions, Isabelle Motrot va trouver ça génial, le film va faire de l'audience lors de sa diffusion et nous en attendant on se fait ch...

Le film de genre est mal vu en France, en tout cas de la part de la critique. J'ai lu pleins de fois "On est français, alors on va pas faire des films à l'americaine" résultat les films de genre français sont distribués dans l'anonymat, La promo est inexistante (sauf s'il y a une star au générique comme c'était le cas pour "A l'interieur" avec Beatrice Dalle), peu de salles les diffusent et ils restent à peine 15 jours à l'affiche.

_________________
Due to my strong personal convictions, I wish to stress that this message in no way endorses a belief in the occult.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2007 23:27 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 10 Juil 2006 19:14
Messages: 476
Localisation: Lugdunum
Ed Wood a écrit:
minsk a écrit:

Bilan : les trois-quarts de la prod' française en 2005 c'est des drames sentimentaux intimistes ou des comédies !


Je suis d'accord

On a de bon acteurs en france, mais on manque de bon scenaristes.


Pas d'accord. Dire que le cinéma français n'est pas varié OK. Mais je pense sincèrement qu'on n'a pas à rougir de nos scénaristes. Quels sont les éléments qui te permettent de pointer ce manque :?:

On a quand même Luc Besson comme bon scénariste :-D

_________________
http://www.spidart.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2007 23:37 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Oct 2004 20:21
Messages: 765
Localisation: Lyon
gallo31 a écrit:
Ed Wood a écrit:
minsk a écrit:

Bilan : les trois-quarts de la prod' française en 2005 c'est des drames sentimentaux intimistes ou des comédies !


Je suis d'accord

On a de bon acteurs en france, mais on manque de bon scenaristes.


Pas d'accord. Dire que le cinéma français n'est pas varié OK. Mais je pense sincèrement qu'on n'a pas à rougir de nos scénaristes. Quels sont les éléments qui te permettent de pointer ce manque :?:

On a quand même Luc Besson comme bon scénariste :-D


Les éléments je les évoques dans mon post. Si on a de bons scenaristes, ils sont pas assez exploités.

Quand a Besson, c'est pas terrible dans l'ensemble mais ce gars essaye au moins de produire des films de genre (action, horreur). Les americains ont Joel Silver, Jerry Bruckheimer, Spielberg, Les Wenstein, nous on doit se contenter de Besson.

_________________
Due to my strong personal convictions, I wish to stress that this message in no way endorses a belief in the occult.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2007 23:38 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2005 22:48
Messages: 236
Localisation: Paris
Le système de production français repose sur des fonds publics, les avances sur recettes décidées par les commissions du CNC.

Ce qui est théoriquement soumis, c'est un scénario. Ce qui compte dans la pratique pour attribuer les avances, c'est le nom du réalisateur, le plus souvent auteur ou co-auteur dudit scénario.

Le système français est orienté autour de la personne du réalisateur (sauf dans le cas Besson et quelques autres exceptions), là où le système américain a une logique favorisant le producteur. Il va écrire son script avec l'aide éventuelle d'autres collaborateurs mais ils ne doivent pas interférer avec sa vision, même si le type n'est pas très doué pour l'écriture. De même, le producteur est censé être là pour signer les chèques et trouver des solutions en cas de dépassement de budget pas pour constituer une opposition au réalisateur (avec le système d'avances, il est tranquille et récupèrera sa mise, donc autant ne pas se mouiller)

C'est ce qui fait qu'un "bon" scénario d'un inconnu a moins de chances de se faire tourner qu'une énième variation pas encore très développée signée par un metteur en scène relativement connu (et plus doué pour la réalisation que s'il laissait ça à un scénariste à part entière) : les commissions sont partisanes du moindre effort en cette matière.

_________________
Trust me, I know what I'm doing


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2007 23:51 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2005 3:16
Messages: 1180
Localisation: Trolleur Atitré de Nanarland
Citer:
(sauf s'il y a une star au générique comme c'était le cas pour "A l'interieur" avec Beatrice Dalle),


En plus si c'est pour des films comme A l'intérieur on est mal barré, l'initiative était belle, mais c'est un gros gros navet.

_________________
" Si on supprimait tous ce qui nous rend dingue, toute la société y passerait: le mariage, la guerre, le métro, les abattoirs, les clapiers, les tables d'opérations, etc"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 0:17 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Sep 2004 23:45
Messages: 6644
Localisation: planète zorglub 3 ; dans la galaxie du bluk-bluk zogotounga
Sledge Hammer a écrit:
Le système de production français repose sur des fonds publics, les avances sur recettes décidées par les commissions du CNC.

Ce qui est théoriquement soumis, c'est un scénario. Ce qui compte dans la pratique pour attribuer les avances, c'est le nom du réalisateur, le plus souvent auteur ou co-auteur dudit scénario.

Le système français est orienté autour de la personne du réalisateur (sauf dans le cas Besson et quelques autres exceptions), là où le système américain a une logique favorisant le producteur. Il va écrire son script avec l'aide éventuelle d'autres collaborateurs mais ils ne doivent pas interférer avec sa vision, même si le type n'est pas très doué pour l'écriture. De même, le producteur est censé être là pour signer les chèques et trouver des solutions en cas de dépassement de budget pas pour constituer une opposition au réalisateur (avec le système d'avances, il est tranquille et récupèrera sa mise, donc autant ne pas se mouiller)

C'est ce qui fait qu'un "bon" scénario d'un inconnu a moins de chances de se faire tourner qu'une énième variation pas encore très développée signée par un metteur en scène relativement connu (et plus doué pour la réalisation que s'il laissait ça à un scénariste à part entière) : les commissions sont partisanes du moindre effort en cette matière.


oui, et en plus les commissions préfèrent souvent donner à un projet plutôt orienté "auteur" et qui ne trouvera pas forcément son public (et donc ne rapportera rien) qu'à un projet bassement "commerciale".

_________________
http://www.rotorfrance.com/
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 8:06 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
Ed Wood a écrit:
Quand a Besson, c'est pas terrible dans l'ensemble mais ce gars essaye au moins de produire des films de genre (action, horreur). Les americains ont Joel Silver, Jerry Bruckheimer, Spielberg, Les Wenstein, nous on doit se contenter de Besson.


niveau producteur, parce que niveau réal on en a qui sorte du lot et on livré de bon film de genre comme Chirstopher Gans, Olivier Dahan, Florent Emilio Siri ou Alexandre Aja.

A noté qu'aucun d'eux n'a été produit par Besson

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 9:33 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5028
Haute Tension d'Aja est produit par Europa.

_________________
http://www.script-o-film.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 9:48 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Août 2004 10:37
Messages: 345
Localisation: Aux frontières du réel
Silver Von Lyndon a écrit:
Citer:
(sauf s'il y a une star au générique comme c'était le cas pour "A l'interieur" avec Beatrice Dalle),


En plus si c'est pour des films comme A l'intérieur on est mal barré, l'initiative était belle, mais c'est un gros gros navet.


Oui voilà, les initiatives genre A l'Intérieur ou Sheitan, on s'en passera, merci bien. C'est presque aussi insupportable que les semptiternelles crises de la trentaine/quarantaine, mais pour d'autres raisons.

_________________
"Quand je sais, je sais" -Tom Cruise

"L’amour à la campagne, c’est comme l’amour dans un poulailler. C’est sincère." -JJ Annaud


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 10:26 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Oct 2004 20:21
Messages: 765
Localisation: Lyon
gregoire01 a écrit:
Ed Wood a écrit:
Quand a Besson, c'est pas terrible dans l'ensemble mais ce gars essaye au moins de produire des films de genre (action, horreur). Les americains ont Joel Silver, Jerry Bruckheimer, Spielberg, Les Wenstein, nous on doit se contenter de Besson.


niveau producteur, parce que niveau réal on en a qui sorte du lot et on livré de bon film de genre comme Chirstopher Gans, Olivier Dahan, Florent Emilio Siri ou Alexandre Aja.

A noté qu'aucun d'eux n'a été produit par Besson


Ils ont tous fait un film de genre en France qui pour n'on pas fait beaucoup d'entrées en France (a part le pacte des loups) et depuis ils partent tous tourner aux USA.

_________________
Due to my strong personal convictions, I wish to stress that this message in no way endorses a belief in the occult.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 12:04 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2005 22:48
Messages: 236
Localisation: Paris
Ce sont pour la plupart des protégés de Canal. Le fait qu'Olivier Dahan se soit vu confier une production prestigieuse comme "La Môme" après une série de bides coûteux comme "Le Petit Poucet" ou le ridicule des "Rivières pourpres II" est assez troublant.

Quant au discernement des Américains, ce sont quand même eux qui ont repéré Pitof après "Vidocq" pour lui confier "Catwoman".

Si vous voulez parler d'occasions manquées pour le cinéma français, voici un petit échantillon :

- Daniel Toscan du Plantier à la tête de la Gaumont : la Gaumont vient de se faire racheter par Seydoux et il bombarde un jeunôt (DTDP a 36 ans à l'époque) pour la diriger. Toscan s'attache à produire des cinéastes internationaux prestigieux (Fellini, Bergman, Herzog, Bresson, Tarkovski) ou des films d'opéra, ce qui lui permettra ensuite de la ramener dans les journaux de 20 heures dès qu'un des réalisateurs avec lesquels il a bossé meurt. Mais il ne s'intéresse guère aux productions commerciales et à leur renouvellement. Evidemment, au bout de quelques années, Toscan a mis la boîte au bord de la faillite. On lui laisse une maison de disques classiques, Erato, qu'il coule pareillement, et les films d'opéra puis la promotion du cinéma français.

- Ciby 2000 : la boîte de prod de Francis Bouygues, qui a souffert du même syndrome que Toscan du Plantier, à savoir se constituer un catalogue de films en achetant des noms reconnus. Mais les tentatives de cinéma populaire ont capoté et Bouygues s'est fait plumer en Amérique.

- Canal + au milieu des années 90 : du fric en pagaille dont on ne sait plus que faire (avant que Jean-Marie Messier trouve où l'engloutir) et une équipe réduite pour décider de soutenir particulièrement tel ou tel projet (regardez le nombre de films qui remercient Nathalie Bloch-Lainé au générique...). Il y a eu un moment où Canal a cru que tout ce qu'ils touchaient aller marcher. D'où des projets imposés au forceps (sans avoir réfléchi sur le film quand il était en cours de production) du style "Dobermann", les premiers Dahan, les réalisations d'Antoine de Caunes, jusqu'aux tentatives laborieuses de faire du cinéma bis façon "Samouraïs" et "Bloody Mallory". Et ensuite le fiasco de leur prise de contrôle d'Universal.

- les chaînes de télévision. Elles doivent investir une part de leur chiffre d'affaire mais elles choisissent souvent n'importe quoi, ainsi qu'on me l'avait expliqué. "Immortel (Ad Vitam)" a été un projet approuvé par TF1 pour une seule raison : il y avait du fric à dépenser et Mme Le Lay adorait les BD de Bilal. Quant à France Télévisions, une contrainte traditionnelle imposée par le PDG (je ne sais pas si c'et toujours valable avec Carolis) c'est qu'ils doivent produire chaque année un film qui se retouvera sélectionné à Cannes, histoire qu'il puisse faire sa monter des marches.

- le poids dans le système de production de Claude Berri. On ne trouve plus dans les journaux d'article défavorable à Claude Berri. Ça n'est pas un hasard vu que Berri a des parts importantes dans Renn Productions, Pathé, AMLF et par montage financier dans une bonne part des boîtes "indépendantes". Un film comme "Les Sentiments" (avec Bacri en quadra tenté par le démon de midi, pour un résultat qui repompe allègrement "La Femme d'à côté" de Truffaut) a été tourné par Noémie Lvosky, une amie de la compagne actuelle de Berri, et a carrément obtenu le Delluc à sa sortie.

_________________
Trust me, I know what I'm doing


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 12:50 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5366
Tu évoquais juste avant les commissions du CNC, qui siège là-bas ? Des fonctionnaires un peu indépendants ou plutôt des gens "du milieu" qui auraient tendance à favoriser leurs amis ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 13:07 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Barracuda a écrit:
Tu évoquais juste avant les commissions du CNC, qui siège là-bas ? Des fonctionnaires un peu indépendants ou plutôt des gens "du milieu" qui auraient tendance à favoriser leurs amis ?


Un ami à moi qui a un temps bossé à la planification comptable du CNC m'a confirmé que là-bas, c'était un peu le royaume du piston, l'empire du renvoi d'ascenseur et le grand-duché du népotisme.

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 13:19 
Hors-ligne
Max Thayer lui doit tout!
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:08
Messages: 6154
Localisation: New York. Année : 2037. Mission: Rétablir l'ordre.
Barracuda a écrit:
Tu évoquais juste avant les commissions du CNC, qui siège là-bas ? Des fonctionnaires un peu indépendants ou plutôt des gens "du milieu" qui auraient tendance à favoriser leurs amis ?


Ce sont des collèges de gens d'horizons variés qui peuvent être des fonctionnaires, mais sont pour beaucoup des gens du milieu artistique au sens très large, aussi bien des cinéastes que des scénaristes, des écrivains, des acteurs, des photographes, des professionnels de l'audiovisuel, des pros de l'industrie du cinéma, etc.

la commission d'avance sur recettes est actuellement composée de

Claude DURAND (édition littéraire)
Marie MASMONTEIL (productrice)
Lubna AZABAL (actrice de théâtre)
Dominique BESNEHARD (agent)
Emmanuel BURDEAU (critique aux cahiers)
Françoise GAZIO (productrice / metteur en scène)
Bourlem GUERDJOU (réalisateur)
Bruno NUYTTEN (photographe)
Marcia ROMANO (scénariste)
Michèle RAY-GAVRAS (productrice)
Rachid BOUCHAREB (réalisateur)
Guy BRAUCOURT (festivalier - cannes)
Marc CHOLODENKO (écrivain)
Pascale FERRAN (réalisatrice)
Serge LALOU (producteur)
Linh-Dan PHAM (actrice)
Manuel PRADAL (réalisateur)
Laurent CHAMPOUSSIN (producteur)
Michel CREPU (journaliste)
Prune ENGLER (festivalière - la rochelle)
Laurence FERREIRA-BARBOSA (réalisatrice)
Grégory GAJOS (distributeur)
Alain GOMIS (documentariste)
Christian JEUNE (festivalier - melbourne)
Pascal LEGITIMUS (acteur)
Philippe LIEGEOIS (producteur)
Melvil POUPAUD (acteur)
Marjane SATRAPI (plasticienne)
Claire SIMON (réalisatrice)


mais il y a divers collèges (un autre qui attribue des primes à la qualité sur présentation du film réalisé par exemple, des aides à la coproduction francophone, européenne, étrangère, aides à la musique, à l'écriture, au cinéma du tiers monde, à la rénovation du parc de salles, à la distribution, au court métrage, à l'édition vidéo, à la conservation du patrimoine, etc.)

Citer:
oui, et en plus les commissions préfèrent souvent donner à un projet plutôt orienté "auteur" et qui ne trouvera pas forcément son public (et donc ne rapportera rien) qu'à un projet bassement "commerciale".


Ben évidemment, elles ont été créees pour ça ! Cela dit, l'argent du CNC c'est comme les aides aux agriculteurs, elle est redistrubué à 90 % sous forme d'aide automatique au prorata du cout de production, autrement dit elle bénéficie surtout aux grosses machineries. Cette aprème je vais voir un film d'auteur français de 2h30, sur le prix de mon billet le CNC va pomper une taxe qui servira en majorité à financer les conneries à Luc Besson.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 13:59 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2005 22:48
Messages: 236
Localisation: Paris
Je me souviens en tout cas que "Le Jour et la nuit" avait bénéficié du soutien de la commission d'avance sur recettes dans des conditions assez folkloriques : BHL était président de la commission l'année où un film de Costa-Gavras (ou un autre, je ne suis pas sûr à 100 %) s'est fait aider, quelques années plus tard Costa-Gavras était président de la commission et "Le Jour et la nuit" a reçu l'avance. Ce film reste d'ailleurs avec "Pola X" de Leos Carax un des plus gros gouffres des avances sur recettes, vu qu'il a coûté quelque chose comme 350 francs d'avance par spectateur dans les salles...

_________________
Trust me, I know what I'm doing


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 14:03 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Sep 2004 23:45
Messages: 6644
Localisation: planète zorglub 3 ; dans la galaxie du bluk-bluk zogotounga
le rôdeur a écrit:
Citer:
oui, et en plus les commissions préfèrent souvent donner à un projet plutôt orienté "auteur" et qui ne trouvera pas forcément son public (et donc ne rapportera rien) qu'à un projet bassement "commerciale".


Ben évidemment, elles ont été créees pour ça ! Cela dit, l'argent du CNC c'est comme les aides aux agriculteurs, elle est redistrubué à 90 % sous forme d'aide automatique au prorata du cout de production, autrement dit elle bénéficie surtout aux grosses machineries. Cette aprème je vais voir un film d'auteur français de 2h30, sur le prix de mon billet le CNC va pomper une taxe qui servira en majorité à financer les conneries à Luc Besson.


mouais, à mon avis ce sont plutôt les conneries de Besson qui serviront au financement de ton film d'auteur français de 2H30 qui ne rapportera quasiment rien au CNC, vu que le compte de soutien du CNC n'est alimenté que par les taxes sur les places de ciné (TSA), la diffusion télé et vidéo, et aussi par les remboursements des aides versée (que les producteurs ne peuvent reverser que si le film a bien marché).
Et de plus, les aides automatiques ne marchent pas comme ça : le film génère de l'argent qui est reversé à l'entreprise qui a produit le film en question. donc il faut que ce soit luc besson qui ait produit le film d'auteur de 2H30 pour qu'il puisse bénéficier des sous pour produire ses conneries plus tard.
Ce sont surtout les avances sur recettes qui aident le cinéma d'auteur, et elles ne rapportent rien au CNC vu que ce sont des prêts sans intérêt et remboursable sur les recettes en salles.

_________________
http://www.rotorfrance.com/
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 14:52 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5028
A noter aussi que dans les 3/4 des cas, les avances sur recettes permettent au producteur de rembourser les dettes de son film précédent.

_________________
http://www.script-o-film.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 16:11 
Hors-ligne
Max Thayer lui doit tout!
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:08
Messages: 6154
Localisation: New York. Année : 2037. Mission: Rétablir l'ordre.
a noter que dans la plupart des cas, l'avance sur recettes est attribuée à des premiers films qui ne verraient jamais le jour sans l'aide, que souvent ces films s'avèrent bons, qu'elle soutient à bout de bras l'animation et le documentaire et que lorsqu'elle soutient des cinéastes "installés" ce sont souvent de bons choix. C'est un peu facile de ne parler que de Breillat ou Carax, jamais de Cédric Kahn ou Bertrand Bonello, Jacques Rozier, Chantal Ackerman, Michael Hanneke, Jacques Bral, Daniel Duval, John Lvoff, Dominique Moll, Yolande Moreau, Richard Dembo, Pierre Salvadori, Laurent Cantet, Emmanuel Carrere, Olivier Assayas, Didier le pêcheur, François Dupeyron, Michel Deville, Bruno Podalydes, Pascal Thomas, et j'en passe.

Si on prend la peine de compulser la liste des films aidés, au lieu de bêtement répéter les énièmes clichés sur Doillon /Rohmer & co, on s'aperçoit c'est quand même d'un bon rapport qualité prix ! s'attaquer à l'exception culturelle c'est choisir la mauvaise cible. C'est laisser le champ libre à l'uniformisation, aux comédies à lettrage rouge sur fond blanc et aux conneries pseudo-américaines ou pseudo-télévisuelles.

Et puis j'en ai rien à branler que les films que j'aime soient rentables ou non ou subventionnés de partout, je ne suis pas expert-comptable . Moi je veux + de "la moustache", de "roberto succo" de "la salle de bain" "de "diagonale du fou" de "extérieur nuit" de "à vendre" de "le paltoquet" de "l'emploi du temps" et même si on est que 3 dans la salle, et bien que les autres aillent se marrer la bite dans un multiplexe devant les films de Patrick Braoudé ou les 4 fantastiques contre le surfeur à la con si ça leur chante, ça nous fera de l'oxygène.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 17:32 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Sep 2004 23:45
Messages: 6644
Localisation: planète zorglub 3 ; dans la galaxie du bluk-bluk zogotounga
je suis d'accord avec toi. Le CNC est une très bonne chose et beaucoup de cinéastes étrangers nous envie notre système d'aide à la production, et je soutiens à 100% l'exception culturelle (d'ailleurs je comprend pas qu'on puisse être contre, ou alors c'est qu'on aime pas le cinéma).
C'est juste que les commisions du CNC, en voulant favoriser le culturel et l'artistique, sont parfois complètement déconnectées des attentes des spectateurs, et donneront plus facilement à un scénario intimiste tendance art et essai d'un jeune cinéaste qui fait son premier film plutôt qu'à un projet commercialement viable mais peut-être moins artistique d'un autre jeune cinéaste qui fait son premier film aussi.
Donc c'est bien de vouloir jouer la carte de l'artistique avant tout, mais il n'y a pas que des fan de godard et Rohmer qui ont envie de se lancer dans le cinéma, et c'est là où le CNC ne joue pas son rôle pour créer de la diversité culturelle (si le CNC avait joué son rôle un grand cinéaste comme Norbert Moutier aurait pu faire de véritables chef d'oeuvres :-D )

_________________
http://www.rotorfrance.com/
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Sep 2007 18:59 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Je crois qu'une partie de la problèmatique qui nous interesse n'est paés directement liée à ce débat "film d'auteurs Vs gros films". C'est plutôt "pourquoi quand les français font un gros film, ils le font mal".
Pourquoi en france quand un film fantastique est lancé, il n'arrive pas à la cheville des récentes productions espagnoles, mexicaines ou anglaises. Pourquoi eux ils ont "Le labirynthe de Pan" et nous on se fade du Atomik Circus. Pourquoi nos comédies grand public nivellent par le bas avec un esprit beauf enervant, alors que les anglais ils ont Hot Fuzz, et les espagnols des gens comme Alex de la Iglesias... Pour moi, l'un des derniers bon films français grand public, dans le registre de la comédie, c'est OSS117.
Le pire c'est que par le passé, on a su faire des oeuvres grand public, de qualité et pas abrutissantes. Certains Bebel par exemple, ou certains Pierre Richard avec Depardieu.
C'est un peu vain d'opposer des petits auteurs aux grosses machines. Par contre, à budget equivalent et distribution aussi importante, il me semble qu'en ce moment on est nettement en dessous d'autres pays (angleterre, espagne, Corée...)

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 284 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 15  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr