Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Il Etait Une Fois En Chine - Tsui Hark - 1991
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=29&t=13613
Page 1 sur 2

Auteur:  John SHAFT [ 24 Sep 2007 23:57 ]
Sujet du message:  Il Etait Une Fois En Chine - Tsui Hark - 1991

Image

Image

Image

Citer:
Fin du 19ème siècle, période mouvementé de l'histoire de la Chine. Wong Fei Hung, célèbre héros à la fois médecin traditionnel et maître d'une école de kung-fu, se voit chargé la tâche de diriger la milice de Canton afin de surveiller les agissements des Occidentaux. Parralèlement, il est secrètement amoureux de sa Tante Yi...


En 1990, le film de kung-fu semble passer de mode à Hong-Kong, les polars urbains et violents à la John Woo ont en effet la faveur du public. Et ce n'est pas Tsui Hark qui s'en plainds, puisque c'est sa boîte de prod', la Film Workshop, qui a produit Le Syndicat du Crime et lancé la mode.

C'est oublier que le père Hark, qui est d'origine Viet soit dit en passant, est avant tout un cinéphile. Il va donc tenter le coup en réalisant un film de kung-fu, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit d'un film sur Wong Fei-Hung, personnage réel ayant vécu fin 19ème début 20ème et surtout, une des figures les plus mythiques du cinéma HK (une centaine de films au compteur. L'acteur mythique pour ce rôle étant Kwan Tak-hing qui interpréta Wong Fei-hung une quarantaine de fois entre 1949 et la fin des 70's notamment chez Yuen Woo-ping, et ce à plus de 70 ans !).

La démarche de Hark est très symptomatique de sa manière de fonctionner : prendre un genre très codifié, plonger dedans et le réinventer en grande partie ou en tout cas le transformer en le pliant à sa volonté à lui.

Pour réussir son coup Tsui Hark s'entoure des meilleurs : Jet Li dans le rôle titre, et pour les combats les excellents Yuen Woo-ping et Liu Chia-yung (frère de Liu Chia-liang). Le résultat est visuelement tout bonnement époustouflant ! Les combats (certes, il y a du câble) sont grandioses (celui sous la pluie, celui avec les échelles,...), et la réalisation de Tsui Hark (cadrage oblique, focale courte,...) fonctionne à merveille. Le film fera du coup un malheur à HK, lançant une série de 6 films au total (les 2, 3 et 5 étant signés Tsui Hark). Au passage, il allait sans le savoir boulversé les combats dans le cinéma américain, via Matrix.

Seuleument, il y a un hic : les Occidentaux en prennent pour leur grade, et le film fut accusé de racisme par certains à l'époque. Et pour cause, les Occidentaux du film sont très très caricaturaux. Il faut néanmoins nuancer ici les critiques. Cela passe tout d'abord par le personnage de Tante Yi, certes chinoise mais qui vit à l'occidentale (fringues, goût pour la technologie,...) et celui d'un prêtre catholique qui fait partie des "gentils". D'autre part, comme je l'ai dit, la démarche de Tsui Hark est de travailler à l'intérieur d'un genre. En l'occurence, un genre qui a presque toujours traîter les occidentaux de cette façon (tout comme les mandchous et les japonais). Tsui Hark ne manipule donc que des archétypes dans cette histoire, même si pour le coup c'est assez maladroit.

En bref, IL LE FOOOOOOO ! :-D

2 petites choses enfin :
- c'est Jackie Chan qui pousse la chansonnette durant le générique d'ouverture
- Il faudra attendre 2000 pour voir sortir ce film sur les écrans français, soit en plein phénomème Matrix. Mieux vaut tard que jamais certes, mais il y a quand même des distributeurs qui méritent des claques.
:twisted:

Bon, en espérant ne pas avoir été trop barbant ! :-D

Auteur:  nanar-addict [ 25 Sep 2007 6:08 ]
Sujet du message: 

non non, je n'ai vu que les 2 premiers mais ile sont excellents !!

Auteur:  gregoire01 [ 25 Sep 2007 8:10 ]
Sujet du message: 

nanar-addict a écrit:
non non, je n'ai vu que les 2 premiers mais ile sont excellents !!



Pareil vu que les 2 premier qui sont effectivement excellent (une petite préférence pour le 2 qui est plus rytmé)

La VF est horrible par contre. On fait parler les personnage quand ils disent rien ou les fait taire quand ils disent normalement quelque chose. Sans oublier les changement de dialogue.
Une des pire que j'ai vu, et il est trés amusant de le voir en VF sous titré français pour se rendre compte des diférences.

Auteur:  nanja monja [ 25 Sep 2007 9:17 ]
Sujet du message: 

de la tuerie ce film, un des meilleurs kung-fu flicks récents ! :rock:

Auteur:  Ringo Lam [ 25 Sep 2007 9:22 ]
Sujet du message: 

Un film de kung fu magistral ! Les combats sont de toute beauté et le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!! :karate: :banzai: :axe:

Auteur:  John SHAFT [ 25 Sep 2007 15:12 ]
Sujet du message: 

Ringo Lam a écrit:
le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!!


J'adore aussi le combat final du D'Artagnan, qui est une décalque plan par plan ! :-D

Auteur:  john matrix [ 25 Sep 2007 15:18 ]
Sujet du message: 

Ringo Lam a écrit:
Un film de kung fu magistral ! Les combats sont de toute beauté et le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!! :karate: :banzai: :axe:


c'est pas le II ça? enfin de toutes façons les deux premiers me semblent former une entité coéhrente pas vraiment dissociable.

Par contre j'ai pas vu les suivants (ou ptête le 3, mais pas sûr)

Auteur:  John SHAFT [ 25 Sep 2007 15:26 ]
Sujet du message: 

john matrix a écrit:
Ringo Lam a écrit:
Un film de kung fu magistral ! Les combats sont de toute beauté et le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!! :karate: :banzai: :axe:


c'est pas le II ça? enfin de toutes façons les deux premiers me semblent former une entité coéhrente pas vraiment dissociable.

Par contre j'ai pas vu les suivants (ou ptête le 3, mais pas sûr)


Non non, c'est bien le I. LA scène de combat du II, c'est celle avec les tables.

Pour les suivants, le 3 et le 5 (sans Jet Li, mais avec Chiu Man-cheuk, déjà interprête principal de The Blade) sont corrects. Le 5 notamment joue beaucoup plus la carte de la kung-fu comedy. En tout cas dans mon souvenir...

Auteur:  Eric [ 25 Sep 2007 15:44 ]
Sujet du message: 

John SHAFT a écrit:
Pour les suivants, le 3 et le 5 (sans Jet Li, mais avec Chiu Man-cheuk, déjà interprête principal de The Blade) sont corrects. Le 5 notamment joue beaucoup plus la carte de la kung-fu comedy. En tout cas dans mon souvenir...


Par contre le 6 (Dr Wong en Amérique), malgré la présence de Jet Li (et Sammo Hung aux manettes) est à fuir !!!

Sinon question aux spécialistes des prod' HK : le thème musical principal, entendu dans plein d'autres films, c'est quoi ? Ca vient d'où ? C'est lié au personnage de Fei Hung ? Je demande ça parce qu'on l'entends aussi dans Claw of Steel, autre variation de la même époque sur le personnage de Wonf Fei Hung, en plus déconne (humour cantonnais inside) mais avec aussi Jet Li dans le rôle principal.

Pour la petite histoire, dans Prodigal Son, à un moment le personnage de Sammo Hung se la joue grand maitre, et on entends des accords de cette musique (et ce film est antérieur...)

:?:

Auteur:  Ambassadeur [ 25 Sep 2007 15:49 ]
Sujet du message: 

Concernant le "racisme", Jet Li est assez xénophobe au début et évolue petit à petit au contact de Tante Yi. Il représente, d'une certaine manière, la Chine traditionnelle et méfiante. Ca aurait sonné faux s'il avait d'emblée été un personnage totalement ouvert.

Auteur:  John SHAFT [ 25 Sep 2007 15:52 ]
Sujet du message: 

Ambassadeur a écrit:
Concernant le "racisme", Jet Li est assez xénophobe au début et évolue petit à petit au contact de Tante Yi. Il représente, d'une certaine manière, la Chine traditionnelle et méfiante. Ca aurait sonné faux s'il avait d'emblée été un personnage totalement ouvert.


Ah oui tiens, j'ai oublié de le préciser ça !

Auteur:  john matrix [ 25 Sep 2007 16:05 ]
Sujet du message: 

A lire sur le sujet :

Image

un hors série spécial il était une fois en chine de Feu HK orient extrême; c'est du bonheur !! le dossier est énorme, et l'analyse de l'évolution du personnage de wong fei hong est remarquable !

Trouvable d'occaz sur le net !

Auteur:  gregoire01 [ 25 Sep 2007 16:10 ]
Sujet du message: 

jeanjean a écrit:
Sinon question aux spécialistes des prod' HK : le thème musical principal, entendu dans plein d'autres films, c'est quoi ? Ca vient d'où ? C'est lié au personnage de Fei Hung ? Je demande ça parce qu'on l'entends aussi dans Claw of Steel, autre variation de la même époque sur le personnage de Wonf Fei Hung, en plus déconne (humour cantonnais inside) mais avec aussi Jet Li dans le rôle principal.



Le seul rapport que je conaisse entr Wong Fei Hong et ce générique, c'est qu'il est interprété par Jackie Chan qui a joué Wong Fei Hong dans Druken Master I et II


sinon, j'ai un mauvais souvenir de Claw of Steel, surtout une VF trés douteuse.

Auteur:  Tsan [ 25 Sep 2007 17:42 ]
Sujet du message: 

Oh oui le combat avec les échelles ... j'ai commencé mon 1ère visionnage par cette scéne ... tout de suite scotché.

Sinon dans le 2 ce n'est plus des échelles mais des chaises - tables qui forment l'autel mystique de la secte ... du lotus blanc ???. Là aussi une sacré claque.


Sinon pour la mini polémique c'est tellement caricatural que ça en est drôle en même temps vous me direz que c'est le but, et bien tant mieux.




Et c'est amusant ça ... j'ai beau avoir vu Once upon a time in china et Drunken master, j'avais jamais tilté sur le faite que c'est le même perso ... comme quoi.

Auteur:  Mr Meuh! [ 25 Sep 2007 18:20 ]
Sujet du message: 

Bah c'est pas vraiment la même interprétation, celui de Jet Li est très "traditionnel" confucéen (oui encore ! :-D ) et inscrit dans les codes du Wu De, alors que celui de Jacky Chan est insolent, ivrogne, bordélique (et accessoirement c'est un de mes films martials préféré, la scène avec la mère qui lui jete des bouteilles pour qu'il se beurre est énorme). Mais d'un autre coté la version Jet Li c'est le Wong Fei Hung de la maturité et celui de Chan celui de l'adolescence

Auteur:  Jokari Joestar [ 25 Sep 2007 18:59 ]
Sujet du message: 

Le premier film d'arts martiaux que j'ai vu et qui m'a impressionné par ses combats de folie. Le côté nationaliste du film m'a un peu fait tilté, mais ma foi, cela montre que les Américains n'ont pas le monopole dans l'exaltation de leur pays.
J'ai cependant une préférence pour le second épisode, "La Secte du Lotus Blanc", effectivement plus rythmé et plus clair (je dois avouer que dans le premier, j'avais un peu de mal à bien distinguer les disciples de Wong Fei Hung, tous habillés de la même manière), aux combats peut être encore plus fous (le combat des tables, le mec qui se bat avec une serviette) et qui gomme un tant soit peu la représentation péjorative des Occidentaux (mais après tout, c'est de "bonne guerre") en faisant d'une secte de Chinois fanatiques les grands vilains du film.
Je n'ai pas vu les épisodes suivants, mais ils ont l'air plus dispensables.
Sinon, je plussoie pour Drunken Master 2 (je n'ai pas vu le premier), un des meilleurs films de Jackie Chan.

Auteur:  nanja monja [ 25 Sep 2007 19:45 ]
Sujet du message: 

Mr Meuh! a écrit:
Mais d'un autre coté la version Jet Li c'est le Wong Fei Hung de la maturité et celui de Chan celui de l'adolescence

et dans iron monkey, on a droit à un wong fei-hung enfant.

Auteur:  J-L [ 25 Sep 2007 20:47 ]
Sujet du message: 

jeanjean a écrit:
John SHAFT a écrit:
Sinon question aux spécialistes des prod' HK : le thème musical principal, entendu dans plein d'autres films, c'est quoi ? Ca vient d'où ? C'est lié au personnage de Fei Hung ? Je demande ça parce qu'on l'entends aussi dans Claw of Steel, autre variation de la même époque sur le personnage de Wonf Fei Hung, en plus déconne (humour cantonnais inside) mais avec aussi Jet Li dans le rôle principal.

Pour la petite histoire, dans Prodigal Son, à un moment le personnage de Sammo Hung se la joue grand maitre, et on entends des accords de cette musique (et ce film est antérieur...)

:?:


(pris sur notre forum du hkcinemagic.com) :

C'est une musique traditionnelle, connue sous le nom de "Under the general orders" (désolé on n'a pas la transcription cantonaise ou mandarine). Par contre, on est incapable de dire qui l'a composé à l'origine, on n'est d'ailleurs pas sur que ce soit connu en Chine même.
La musique a été reprise pour la série des Kwan Tak Hing et est devenue associé au personnage de Wong Fei Hung pour le public de Hong Kong. Mais c'est une combinaison cinématographique, rien de plus, donc on peut l'entendre dans d'autres films de KF sans que ça pose de problèmes.


Les paroles d'Under the General Orders :

naam yi dong ji keung
nan er dang zi jiang
A man of determination

O hei o siu man chung long
Ao qi mien dui wan chong lang
Defiantly facing the ten thousand layered waves
Defiantly facing insurmountable odds

Yit huet yit sing hung yat gwong
Yit huet jeung na hung yat gwong
Re xue sheng na hung ri guang
Burning with righteous spirit like this red sunlight

Daam si tit da
Dan si tie da
Courage like forging iron
With resolute courage

Gwat ji jing gong
Gu ru jing gang
Character as strong as stainless steel
With an uncompromising character

Hung kam baak chin jeung
Xiong jin bai qian zhang
A mind a hundred thousand feet wide
With the broadest mind

Ngaan gwong maan lei cheung
Yan guang wan li chang
A vision ten thousand miles long
With a far-sighted vision

Sai fen yiu faat ji keung
Ngoh faat fen to keung
Wo fa fen tu jiang
I energetically and determinedly work towards my plan:
I vow to achieve my ambition:
I go all out to make the country strong:

Jo ho hon
Zuo hao han
To be a good Han/Chinese/man
To be a great hero.

Jo goh ho hon ji
zuo ge hao han zi
In order to be a good Han/Chinese/man
In order to be a great hero

Mui tin yiu ji keung
Mei tien yao zi jiang
Every day you must push yourself

Yit huet naam ji
Yit huet naam yi hon
re xue nan er han
The righteous spirit of a hero

bit sing hung yat gwong
bei tai yeung gang gwong
bi tai yang geng guang
is like the noonday sun
burns brighter than the sun.

Yeung hoi tin wai ngoh jeui neng leung
Rang hai tien wei wo ju neng liang
Sea and sky yield their power for me to gather

Heui hoi tin pik dei
Qu kai tian pi di
I will separate the heavens from the earth
I will engage in Creation itself
Let me fight for my own destiny

Wai ngoh leiseung heui cheung
Wei wo lixiang qu chuang
Towards my ideals I will charge

Hon bik boh go jong
Kan bi bo gao chuang
See azure waves tall and strong
Witness the azure waves, tall and vigorous

yau hon bik hung gwong fut ho hei yeung
you kan bi kong guang kuo haoqi yang
and see the azure skies broad and vast lifting the noble spirit
and the azure skies, as broad and vast as my indomitable spirit

Gei si naam yi dong ji keung
Ngoh si naam yi dong ji keung
Wo shi nan er dang zi jiang
I am a man of strength and determination

On bo ding hung dai ga jok dung leung
Ang bu ting xiong da jia zuo dong liang
Chin up and chest out everybody be like "beams and pillars"
Stride proudly and stick your chest out everybody be pillars of the nation
Chin up, chest out, we uphold the nation

Jo ho hon
Zuo hao han
Be good Han/Chinese/men
Be great heroes

Yung ngoh baak dim yit
Yong wo bai dian re
Use me to ignite a hundred spirits
My ambition ignites a hundred spirits;

Yiu chut chin fen gwong
Yao chu qian fen guang
Shines outwards like a thousand spectra.

Jo goh ho hon ji
Zuo ge hao han zi
To be a good Han/Chinese/man
To be a great warrior

Yit huet yit cheung yit
Re xue re chuang re
Ardent and courageous spirit
I raise my righteous and courageous spirit

Bit sing hung yat gwong
Bei tai yeung gang gwong
bi tai yang geng guang
Brighter than the sun
Burning brighter than the sun

Auteur:  John SHAFT [ 25 Sep 2007 21:51 ]
Sujet du message: 

J-L a écrit:
(pris sur notre forum du hkcinemagic.com) :

C'est une musique traditionnelle, connue sous le nom de "Under the general orders" (désolé on n'a pas la transcription cantonaise ou mandarine). Par contre, on est incapable de dire qui l'a composé à l'origine, on n'est d'ailleurs pas sur que ce soit connu en Chine même.
La musique a été reprise pour la série des Kwan Tak Hing et est devenue associé au personnage de Wong Fei Hung pour le public de Hong Kong. Mais c'est une combinaison cinématographique, rien de plus, donc on peut l'entendre dans d'autres films de KF sans que ça pose de problèmes.


:worship::worship::worship::worship::worship::worship:

Excellent boulot !! On s'était posé la question avec un pote il y a 4-5 ans, mais on n'avais pas trouvé d'infos...

Auteur:  Eric [ 25 Sep 2007 22:10 ]
Sujet du message: 

John SHAFT a écrit:
J-L a écrit:
(pris sur notre forum du hkcinemagic.com) :

C'est une musique traditionnelle, connue sous le nom de "Under the general orders" (désolé on n'a pas la transcription cantonaise ou mandarine). Par contre, on est incapable de dire qui l'a composé à l'origine, on n'est d'ailleurs pas sur que ce soit connu en Chine même.
La musique a été reprise pour la série des Kwan Tak Hing et est devenue associé au personnage de Wong Fei Hung pour le public de Hong Kong. Mais c'est une combinaison cinématographique, rien de plus, donc on peut l'entendre dans d'autres films de KF sans que ça pose de problèmes.


:worship::worship::worship::worship::worship::worship:

Excellent boulot !! On s'était posé la question avec un pote il y a 4-5 ans, mais on n'avais pas trouvé d'infos...


Respect éternel !!!

Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/