Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2020 13:23

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Taxi Driver - Martin Scorsese - 1976
MessagePublié: 12 Oct 2007 21:36 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Déc 2006 21:56
Messages: 2317
Localisation: Derrière une moustache (et aussi Lyonnais par intérim).
Image

Citer:
Vétéran de la Guerre du Vietnam, Travis Bickle est chauffeur de taxi dans la ville de New York. Ses rencontres nocturnes et la violence quotidienne dont il est témoin lui font peu à peu perdre la tête. Il se charge bientôt de délivrer une prostituée mineure de ses souteneurs.


Vu au cinéma en VOST, j'ai adoré et c'est un de mes films préférés de tous les temps !
L'ambiance poisseuse de New York, le côté documentaire (les scènes de nuit sont vraiment prises sur le vif) et tout le côté psychologique (la recherche d'un but dans la vie pour Travis, qui mène à l'horreur) m'ont bouleversé ! Quant à l'interprétation et la réalisation, IRRÉPROCHABLE !
Je suis fan.
:worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Oct 2007 22:29 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juin 2007 16:50
Messages: 274
Localisation: A la muscu,pour ressembler à un dessin de Rob Liefeld
Le génie du génie Scorcese avec "les affranchis"
:worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship01: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
"-Vas-y,Mike!!!"
"-BRUNO,connard!!"
"-Vas-y,Bruno connard!!!"

"-Espèce de gros bouffeur de spaghettis,dont les 3 derniers films ont été de telles merdes que même les patronnages ont refusé de les programmer gratuitement..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 1:15 
Hors-ligne
en direct du Skywalker Ranch de Grenoble
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:48
Messages: 3667
Localisation: Lucas Valley, Marin County, California U.S.A.
Immense scénario de Paul Schrader transcendé par l'immense mise en scène de Marty transcendée par l'immense De Niro.

_________________
Lantak a écrit:
Personne a une idée de scénario ? Je comprends pas mes rushes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 8:49 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mars 2007 17:09
Messages: 1108
Localisation: Dans mon repaire de maître du moooooooooooooooonde !
Heu...

Tout est dit ! :-D

:worship: :worship: :worship:

_________________
Hop : Antoine VOLODINE, Des anges mineurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 12:04 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7022
Localisation: au collège et a la plage
la plus belle tagline du cinema

Image

bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=bqLyTdcMLhc

Image
Image
Image
Image
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 21:41 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Déc 2004 15:26
Messages: 594
:worship01: :worship01: :worship01: :worship01:

Chef d'oeuvre absolu. De Niro magistral, des scènes mémorables, une ambiance étouffante, une fin anthologique...

_________________
Quand ce sera la fin de la musique, ramasse ton pistolet et essaye de me tuer.
Essaye.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 21:55 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2005 21:25
Messages: 2534
Localisation: "dans une partouze à Troyes, en train de jeter du pop corn"
ET HARVEY KEITEL ON EN PARLE PAS ????????? Le plus grand acteur du monde ! (Avec Walken :-D).

_________________
"rhaaa aaahaaa regardez qui est là, cette salope de Solange !"

( femmes en cage )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 22:22 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7022
Localisation: au collège et a la plage
sport rulez !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 22:24 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Déc 2006 21:56
Messages: 2317
Localisation: Derrière une moustache (et aussi Lyonnais par intérim).
Tous les acteurs du film rulzent ! En plus au début y'a Joe Spinell. 8)

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Oct 2007 22:34 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Un film mémorable, à voir au moins une fois même si on n'est pas cinéphile.

La scène de fin: limite hallucinante, et surtout elle montre très bien la différence d'effet entre un petit calibre et un (très) gros calibre!

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Oct 2007 9:57 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Juil 2004 13:12
Messages: 1436
Localisation: Devant un ordinateur.
L'un de mes films préférés de tout les temps. Tout s'accorde parfaitement dans ce film. Robert DeNiro est juste merveilleux : Bickle n'est pas un type sympa, mais j'ai quand même envie de le regarder. L'ambiance est bien sombre (et Marty himself est un peu flippant ici). Et la BO (la dernière du grand Bernard Herrman) colle absolument bien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Oct 2007 16:29 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Jan 2006 12:54
Messages: 468
wilsonleyack a écrit:
L'un de mes films préférés de tout les temps. Tout s'accorde parfaitement dans ce film. Robert DeNiro est juste merveilleux : Bickle n'est pas un type sympa, mais j'ai quand même envie de le regarder. L'ambiance est bien sombre (et Marty himself est un peu flippant ici). Et la BO (la dernière du grand Bernard Herrman) colle absolument bien.

La scène du taxi avec Marty qui parle de tuer sa femme de façon particulièrement sociopathique est excellente.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Oct 2007 20:39 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Août 2004 7:10
Messages: 568
Localisation: non loin de l'île aux 30 cercueils
Click here to watch taxidriver
Image

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 22:45 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Oct 2007 11:35
Messages: 8
Localisation: vhsland
C'est un de mes films préférés. Genialissime, un pur chef-d'œuvre, la réalisation de Scorsese et l'interpretation De Niro sont époustouflantes.
L'ambiance est lourde et la musique colle parfaitement a l'ambiance ainsi que les differentes interpretations du film.

:worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Taxi Driver - Martin Scorsese - 1976
MessagePublié: 01 Mai 2015 8:23 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10713
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Image

Après Scarface, me voici dans le monument ciné du poids lourd d'en face, monsieur De Niro qui est étonnamment méconnaissable de jeunesse dans ce film. Il ressemblerait presque à un croisement entre Daniel Auteuil et Stuart Smith, avec une pincée de Dupontel sur la fin. Bon, ces blasphèmes étant proférés, que dire de plus de ce film culte ? Qu'il est toujours agréable de retrouver à l'écran le New-York dépotoir urbain et sa faune nocturne aussi déjantée qu'inquiétante (aaah, les macs), sa violence banale (le braquage !), ses filles à tous les coins de rue, ses ciné porno (avec pop corn !)... Et magnifique Harvey Keithel en pimp hippie, m'évoquant là aussi un sosie d'un autre grand nom du cinéma, Tommy Wiseau.

Travis y transporte son âme en peine, sa haine de soi qu'il projette sur les autres pour se donner une contenance misanthrope, faute de mieux, sa drôle de quête d'une rédemption qui semble plus constituer un motif d'habillage de ses élans suicidaires (le rapport aux armes à feu est d'ailleurs bien illustré dans ce qu'elles peuvent apporter de réconfort et de sentiment de maitrise à un tel personnage en déshérence qui a d'ailleurs besoin de s'équiper en quantité grotesque qui finira pas se retourner contre lui). Il voudrait faire quelque chose de beau pour compenser sa laideur intérieure, mais se montre particulièrement malhabile, que ce soit dans les choix de ses sorties ciné ou dans sa vision très simpliste de la prostitution ; et à défaut de beau, il lui reste le spectaculaire équivalent suicidaire (l'assassinat) mais là aussi, quel maladroit derrière cette façade de gros dur you're talking to me ! Sans doute est-ce dû à sa rupture au monde (et à lui-même), une société qu'il ne comprend plus et qu'il ne peut désormais regarder qu'à travers son rétroviseur/filtre. Le film ne se veut pas très explicite sur l'origine des failles de Travis même si le contexte politique incite à les attribuer aux méfaits traumatiques du Vietnam (une façon de dénoncer l'indicibilité de ses conséquences sur les USA ?).
Un film glauque donc, dont la fin m'a paru très étonnante et de prime abord plutôt déplu, avant que je la reconsidère comme un probable fantasme de réussite du personnage, l'utilisation du rétroviseur rendant les événements vaporeux, avec ce mystérieux plan final qui laisse le spectateur plein d'interrogation.

C'est en écrivant cet avis que je m'aperçois de la force de Taxi Driver. Car si au visionnage, l'aspect contemplatif, l'attitude confuse de Travis ou certains choix de réalisation m'ont par moment laissé mitigé, sa relecture d'ensemble a posteriori offre une cohérence psychologique et thématique très appréciable et lui confère une véritable puissance cinématographique. Bien entendu, De Niro a toute sa part dans ce fait, avec son jeu tout simplement possédé, bien loin de sa future évolution de carrière (cela dit, tous les acteurs sont très bons).
A revoir pour en apprécier tout le jus, donc.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Taxi Driver - Martin Scorsese - 1976
MessagePublié: 01 Mai 2015 18:13 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Un monument du cinéma urbain 70's.

Je l'ai vu il y a déjà plusieurs années et ça me laisse toujours une forte impression. Rien à redire sur l'aspect glauque décrépi et sale du New York de l'époque. Ce qui m'a surtout interpelé, c'est la montée progressive de la tension centrée autour du personnage de Travis entrecoupée de scènes plus légères (ses tentatives de drague sur Cybill Sheperd, dont on n'entend plus beaucoup parler aujourd'hui) et son caractère foncièrement ambigu, montrant un type bien, mais avec une part de violence et de folie intrinsèque, qui peut à tout moment basculer dans la folie furieuse, du bon ou du mauvais côté. Potentiellement dangereux, mais aussi émouvant par ses tentatives pataudes de trouver sa place dans une société qu'il ne comprend pas toujours et où il se sent un peu déboussolé. En fait, Travis, c'est un peu John Rambo un peu plus socialisé et qui parviendrait (plus ou moins) à se réintègrer. L'ambiguité est également perceptible avec le personnage de Jodie Foster car même s'il veut dés le début la libérer de son proxénète, on sent qu'il s'en faut de peu pour qu'il soit de l'autre côté de la barrière. Une ambiance qui aurait pu dériver vers le glauque et le tragique irrémédiable mais se termine finalement sur une note optimiste surprenante, mais assez raccord avec le reste. Bien sûr, De Niro a très bien su restituer cette ambiguité et ce côté sympa-mais déglingué et un peu inquiétant (perso, j'ai trouvé qu'il avait un petit air de Thierry Lhermitte, surtout dans la scène du miroir).

Un film prenant, témoin de ce que Scorcèse pouvait faire de plus original et osé.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Dernière édition par Paul Kersey le 04 Oct 2015 18:34, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Taxi Driver - Martin Scorsese - 1976
MessagePublié: 04 Oct 2015 11:02 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Remontée du dernier topic scorsesien en date pour partager ce lien : http://www.franceinter.fr/emission-on-aura-tout-vu-martin-scorsese-raconte-par-sa-musique

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr