Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2020 12:18

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Halloween - John Carpenter - 1978
MessagePublié: 18 Oct 2007 20:17 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7022
Localisation: au collège et a la plage
La nuit d'Halloween 1963. Le jeune Michael Myers se précipite dans la chambre de sa soeur aînée et la poignarde sauvagement. Après son geste, Michael se mure dans le silence et est interné dans un asile psychiatrique. Quinze ans plus tard, il s'échappe de l'hôpital et retourne sur les lieux de son crime. Il s'en prend alors aux adolescents de la ville.

Image

bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=LydgEmQWOp0

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Oct 2007 21:25 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Août 2004 7:10
Messages: 568
Localisation: non loin de l'île aux 30 cercueils
Image

Image

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Oct 2007 21:32 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Mars 2007 21:38
Messages: 797
Localisation: Dans la moustache de Richard Harrison...
Un classique signé Carpenter avec un psycho killer mystérieux et une musique angoissante à souhait. Il me semble avoir lu quelque part que le masque de Michael Myers était à l'origine un masque de William Shatner (le Capitaine Kirk dans Star Trek) peint en blanc...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 0:11 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
Ringo Lam a écrit:
Il me semble avoir lu quelque part que le masque de Michael Myers était à l'origine un masque de William Shatner (le Capitaine Kirk dans Star Trek) peint en blanc...


C'est exact. Avec 320.000 $ de budget, il était plus simple d'aller dan sun magasin de farces et attrapes, d'acheter un masque de Kirk/Shatner et de le peinturelurer en blanc que d'embéter l'accessoiriste et dépenser inutilement des sous.

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 2:13 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 18:26
Messages: 639
Localisation: Transylvanie
Ce qui est moins simple, c'est de créer un monstre qui entre direct au panthéon des plus terrifiantes et implacables machines à tuer, une réalisation qui joue brillament avec le cadre et le hors cadre, introduisant une touche de surnaturel, une musique inoubliable avec un thème devenu une référence d'efficacité.

On peut regarder partout, dans la catégorie "slasher" qu'il crée, pas un film n'arrive à la cheville d'Halloween.

_________________
Votre soeur est un loup garou !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 7:19 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
Stirba a écrit:
Ce qui est moins simple, c'est de créer un monstre qui entre direct au panthéon des plus terrifiantes et implacables machines à tuer, une réalisation qui joue brillament avec le cadre et le hors cadre, introduisant une touche de surnaturel, une musique inoubliable avec un thème devenu une référence d'efficacité.


Et une fin extrénement originale. C'est simple ses suites n'éxistent pas a mes yeux.


Citer:
On peut regarder partout, dans la catégorie "slasher" qu'il crée, pas un film n'arrive à la cheville d'Halloween.



+1

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 22:17 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Oct 2007 11:35
Messages: 8
Localisation: vhsland
c'est l'archétype du film de psycho-killer, c'est LA reference, LE slasher. la musique est genial : le theme avec le gimmick http://fr.youtube.com/watch?v=Df2SCoW31IY est encore marquant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 19 Oct 2007 23:00 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 10 Juil 2006 19:14
Messages: 476
Localisation: Lugdunum
Stirba a écrit:
On peut regarder partout, dans la catégorie "slasher" qu'il crée, pas un film n'arrive à la cheville d'Halloween.


C'est Mario Bava qui a créé le slasher.

_________________
http://www.spidart.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2007 0:55 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
gallo31 a écrit:
Stirba a écrit:
On peut regarder partout, dans la catégorie "slasher" qu'il crée, pas un film n'arrive à la cheville d'Halloween.


C'est Mario Bava qui a créé le slasher.


Bava a plus crée le giallo cinématographique, avec La fille qui en savait trop et surtout Six femmes pour l'assassin. Carpenter lui a assimilé le giallo en y rajoutant Psychose (référence non présente dans les Bava cités, enfin dans mon souvenir) plus d'autres trucs.

Le slasher se démarque d'ailleurs de giallo sur plusieurs points :
- Le giallo se déroule généralement dans une grande ville, le slasher dans une petite ville résidentielle.
- Il n'y a pas en général de composantes fantastique dans le giallo (sauf chez Argento à partir des Frissons de l'Angoisse). Le tueur du slasher est souvent un être surnaturel ou le devient au cours de la série
- Le giallo est beaucoup plus marqué par les intrigues policières types Conan Doyle ou Agatha Christie.
- ect...


voilou :wink:

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2007 9:34 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mars 2007 17:09
Messages: 1108
Localisation: Dans mon repaire de maître du moooooooooooooooonde !
John SHAFT a écrit:
gallo31 a écrit:
Stirba a écrit:
On peut regarder partout, dans la catégorie "slasher" qu'il crée, pas un film n'arrive à la cheville d'Halloween.


C'est Mario Bava qui a créé le slasher.


Bava a plus crée le giallo cinématographique, avec La fille qui en savait trop et surtout Six femmes pour l'assassin. Carpenter lui a assimilé le giallo en y rajoutant Psychose (référence non présente dans les Bava cités, enfin dans mon souvenir) plus d'autres trucs.

Le slasher se démarque d'ailleurs de giallo sur plusieurs points :
- Le giallo se déroule généralement dans une grande ville, le slasher dans une petite ville résidentielle.
- Il n'y a pas en général de composantes fantastique dans le giallo (sauf chez Argento à partir des Frissons de l'Angoisse). Le tueur du slasher est souvent un être surnaturel ou le devient au cours de la série
- Le giallo est beaucoup plus marqué par les intrigues policières types Conan Doyle ou Agatha Christie.
- ect...


voilou :wink:


Dans l'ensemble, je serais assez d'accord avec toi. Mais il semblerait bien qu'on ait parlé de slasher ('fin... Mad Movies, en tout cas... :roll: ) pour La baie sanglante (d'ailleurs une grosse déception en ce qui me concerne, mais bon c'est pas le sujet, pardon... :oops: ), qui n'est plus vraiment un giallo.

...

Désolé, je raffole de ces débats stériles sur les étiquettes. :oops:

N'empêche que, quoi qu'il en soit, Halloween par Carpenter est le slasher par excellence. :worship:

Hop. :-D

(accessoirement, j'avais plus ou moins essayé de distinguer les genres ici : http://nebalestuncon.over-blog.com/article-12974945.html. Mais bon, c'était un peu à l'arrache... :oops: )

_________________
Hop : Antoine VOLODINE, Des anges mineurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2007 9:40 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
C'est vrai qu'on retrouve des éléments du slasher movie dans la Baie Sanglante mais c'est plus un jeu de massacre partant complètement en Freestyle (les enfants à la fin) qu'un vrai film de psycho killer.

Pour en revenir à Halloween, le plan-séquence du début (alors qu'il ne s'agit que du deuxième film de Carpenter) me sidère toujours autant. Et les derniers plans dans la maison sont toujours aussi flippants.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2007 13:56 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
Nébal a écrit:
Mais il semblerait bien qu'on ait parlé de slasher ('fin... Mad Movies, en tout cas... :roll: ) pour La baie sanglante (d'ailleurs une grosse déception en ce qui me concerne, mais bon c'est pas le sujet, pardon... :oops: ), qui n'est plus vraiment un giallo.


Hop hop hop, très rapidement. Bava a pris (très vite) une certaine distance ironique avec le giallo. (voir aussi Une hache pour la lune de miel)

Pour revenir à Halloween et sur le plan-séquence du début, qui en plus d'être techniquement bluffant (quelqu'un connaît-il un peu les contraintes techniques liées à l'utilisation de la Panaglide ??), est surtout l'une des matrices du méchanisme de la peur dans le film : Carpenter réussit l'exploit à nous faire douter sur quasiment chaque travelling : le spectateur se demandant en effet si il voit à travers les yeux de Micheal/The Shape ou pas.

Quant on plus on sait que le gus peut surgir à tout moment dans le cadre ! Pour les spectateurs de l'époque, forcément pas habitués, le film devait être particulièrement efficace. Ce qui est malheureusment un peu moins le cas aujourd'hui puisque ce genre de film, on nous en a fait bouffer jusqu'à l'écoeurement.

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2007 13:02 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 18:26
Messages: 639
Localisation: Transylvanie
John SHAFT a écrit:
[...]Pour les spectateurs de l'époque, forcément pas habitués, le film devait être particulièrement efficace. Ce qui est malheureusment un peu moins le cas aujourd'hui puisque ce genre de film, on nous en a fait bouffer jusqu'à l'écoeurement.
Pas d'accord, le procédé reste à mon sens ultra efficace, et le restera encore 30 ans de plus. C'est à ma connaissance la seule utilisation du champ / hors champ combinée à la confusion amenée dès le départ dans le point de vue de la caméra ( vue à la première personne ou plan "normal" ? ) qui rend ce film si efficace et hors du temps.
Tous les autres films surfant sur cette vague n'ont jamais repris cette technique, ce qui le rend à la fois fondateur et unique.

_________________
Votre soeur est un loup garou !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2007 19:39 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
Ah peut-être ai-je tendance à généraliser avec ma propre expérience de spectateur. :wink:

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Oct 2007 19:43 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5029
Stirba a écrit:
John SHAFT a écrit:
[...]Pour les spectateurs de l'époque, forcément pas habitués, le film devait être particulièrement efficace. Ce qui est malheureusment un peu moins le cas aujourd'hui puisque ce genre de film, on nous en a fait bouffer jusqu'à l'écoeurement.
Pas d'accord, le procédé reste à mon sens ultra efficace, et le restera encore 30 ans de plus. C'est à ma connaissance la seule utilisation du champ / hors champ combinée à la confusion amenée dès le départ dans le point de vue de la caméra ( vue à la première personne ou plan "normal" ? ) qui rend ce film si efficace et hors du temps.
Tous les autres films surfant sur cette vague n'ont jamais repris cette technique, ce qui le rend à la fois fondateur et unique.


Bob Clark l'avait deja fait dans "Black Christmas" toutefois. :wink:

_________________
http://www.script-o-film.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Halloween - John Carpenter - 1978
MessagePublié: 02 Mai 2014 1:16 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 461
Localisation: Près de Paris...
Terrible!

Le film reste une performance technique phénoménale: avec très peu de moyens, uniquement en jouant sur le cadrage des plans et la musique, John CARPENTER crée un sentiment d'enfermement en pleine ville, une impression de traque dans un environnement familier.
Mais au-delà de la réussite formelle, CARPENTER a créé un monstre réellement impressionnant que rien n'arrête, qui n'obéit à aucune logique autre que la sienne. Pourquoi s'acharne-t-il sur ces adolescents, ou plutôt pourquoi eux en particulier? On n'a aucune réponse. Ce qui passerait pour un trou scénaristique dans un autre film devient ici un élément d'angoisse. On se dit que n'importe qui pourrait être victime de Michael MEYERS.
Quand à la fin, c'est une vraie bonne fin: pas un twist à la con qui semble vous dire "il-faut-que-tu-revoies-le-film-car-il-y-a-plein-d'indices-que-t'as-pas-vu". Non, les dernières secondes poussent à une authentique montée d'angoisse, comme si le cauchemar était loin d'être fini.

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Halloween - John Carpenter - 1978
MessagePublié: 02 Mai 2014 14:50 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9407
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
ceci dit, le petit Michael termine son périple au début d'halloween résurrection où il ne demande plus rien à personne.

On aurait d'ailleurs du en rester là.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Halloween - John Carpenter - 1978
MessagePublié: 15 Mai 2015 8:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Un grand film d'horreur à l'ambiance inimitable, mais qui a fini par être victime de son succès à force de se faire plagier par des margoulins sans scrupules (et le plus souvent sans talet).
Le tueur Michael Myers est en effet d'autant plus inquiétant sans réelle motivation et réussit le pari d'être charismatique sans montrer son visage.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr