Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Barbarella - Roger Vadim - 1968
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=29&t=15284
Page 1 sur 1

Auteur:  Dr. Phibes [ 18 Mai 2008 14:45 ]
Sujet du message:  Barbarella - Roger Vadim - 1968

Barbarella. Je ne l'ai jamais considéré comme un "bon" film. Ni aucun autre film de Vadim, d'ailleurs. Mais il a la particularité d'être très kitsch et c'est son côté absurde qui m'a amusé. Comme tous les films de Vadim, celui-ci n'échappe pas à sa règle d'or : mettre en valeur les jolies formes de ses stars, en l'occurrence Jane Fonda, son épouse à l'époque.

Image


Image

Image

Image

Image

Image

Auteur:  Spoon [ 18 Mai 2008 15:00 ]
Sujet du message: 

Le titre est enrhumé: Barnarella :-D

J'aime bien ce film.

Auteur:  Dr. Phibes [ 18 Mai 2008 15:49 ]
Sujet du message: 

Comment ça "enrhumé" ? Je ne saisis pas.

Auteur:  nanja monja [ 18 Mai 2008 16:02 ]
Sujet du message: 

tu avais fait une coquille dans le titre du sujet. j'ai corrigé juste après le message de spoon.

Auteur:  Dr. Phibes [ 18 Mai 2008 18:46 ]
Sujet du message: 

Ach soooo ! :-D

Merci pour la correction.

Auteur:  daphne [ 19 Mai 2008 10:56 ]
Sujet du message: 

Image
Tiens, Christophe Alévêque a joué dedans ?

Sinon, j'en avais vu un bout y'a pas si longtemps, j'en avais entendu dire tellement de bien que j'ai été choquée de me retrouver face à un pur produit kitsh et cruche.
Enfin, pour le bout que j'ai vu.

Auteur:  benoît [ 19 Mai 2008 11:01 ]
Sujet du message: 

à la décharge de Vadim, on peut préciser qu'il a adapté la BD de Jean Claude Forest et plutôt fidèlement à mon avis car le côté kitsch absurde faisait justement le charme de la BD.

Auteur:  Dr. Phibes [ 19 Mai 2008 13:39 ]
Sujet du message: 

daphne a écrit:
Image
Tiens, Christophe Alévêque a joué dedans ?

Le David Hemmings du "Blow up" d'Antonioni, qui ne fait maintenant plus que de courtes apparitions dans divers Blockbusters, comme Gladiator, par exemple...

Image

Auteur:  Captain Beyond [ 19 Mai 2008 13:43 ]
Sujet du message: 

@Daphné & Benoît : Yep, même si le film est visuellement plus chamarré que la bd (noir et blanc oblige), et qu'au contraire, c'était le scénar' de la bd qui était le plus loufoque et surréaliste. Mes souvenirs sont vagues, mais Barbarella me semblait plus cruche dans le film. L'héroïne originelle, elle, devait être une forte tête. Mais p'têt que je raconte que des conneries, je vais relire la bd plutôt...

Auteur:  fufu [ 19 Mai 2008 14:56 ]
Sujet du message: 

Dr. Phibes a écrit:
daphne a écrit:
Image
Tiens, Christophe Alévêque a joué dedans ?

Le David Hemmings du "Blow up" d'Antonioni, qui ne fait maintenant plus que de courtes apparitions dans divers Blockbusters, comme Gladiator, par exemple...

Image


Il est mort il y a quelques années.

Il y a aussi Anita Pallenberg dans ce film, ex-de Brian Jones, puis de Keith Richards des Rolling Stones à qui elle donnera un garçon et une fille.

Auteur:  Dr. Phibes [ 19 Mai 2008 16:24 ]
Sujet du message: 

fufu a écrit:
Il est mort il y a quelques années.

En 2003 ! J'aurais du m'informer avant.

Donc, "qui ne faisait plus que..." etc.

Auteur:  John SHAFT [ 20 Mai 2008 3:30 ]
Sujet du message: 

De Laurentiis à la prod' d'une adaptation bédé. C'est très kitsch, mais moins sympa que Diabolik tout de même.

Auteur:  Stem [ 01 Sep 2017 11:08 ]
Sujet du message:  Re: Barbarella - Roger Vadim - 1968

Le fossoyeur de films vient d'en faire une vidéo

Je pense que ce film a sa place dans «Au-delà du nanar».

Auteur:  Buck Banzai [ 19 Nov 2018 20:51 ]
Sujet du message:  Re: Barbarella - Roger Vadim - 1968

Pas nanar pour moi. Je l'ai revu tout récemment et je le considère même comme un très bon film au premier degré. Tout le monde parle de kitsch mais il y a deux sortes de kitsch. Ceux qui le deviennent avec le temps par "ringardise" (le mot est un peu méchant) et ceux qui le sont volontairement avec une dimension artistique. BARBARELLA fait partie de la seconde catégorie. Tout cet univers visuel "futuriste" improbable où le plastique côtoie la fourrure, je trouve ça génial et on sent que c'est clairement réfléchi. BARBARELLA est un pur reflet de l'esprit de son époque, 1968 année érotique. BARBARELLA, c'est du pur érotisme. Pas de nudité ostensible, ou si peu, des dialogues peu explicites, tout est dans l'ambiance, le feeling. En France, on a tendance à confondre érotisme et softporn (les téléfilms du dimanche soir sur M6 n'avaient rien d'érotique, c'était du soft-porn). Pour en revenir au film, il offre de sacrés moments : le décors du labyrinthe est superbe, la séquence des poupées est cool, le plan de Pygar crucifié est iconique, la scène d'amour avec les pilules est drôle tout comme celle de la machine à orgasme qui ne tombe pas dans le vulgaire (ce qui est un exploit en soit). Tout ça sans oublier Jane Fonda, carrément sublime. On voit qu'elle s'éclate avec ses mimiques, elle a un charme de dingue dans ce film. C'est un pur trip onirique dont je ne me lasse pas.

Auteur:  mulder29 [ 19 Nov 2018 22:23 ]
Sujet du message:  Re: Barbarella - Roger Vadim - 1968

J'ai le même problème, en fait, il n'a même pas "mal vieilli", c'est qu'il est dans l'ambiance de son époque.

Tout le côté "psychédélique", ben, c'est dû au contexte "hippie/new wave", et suivant son humeur, ça passe plutôt bien.

Même chose pour "Flash Gordon", j'ai été surpris en le revoyant que, ben, finalement, il n'est pas si kitsh que ça : les fautes de gouts, c'est simplement le manque de recul du réal à vouloir "retranscrire" les cases de pulp/comics tel qu'elle.

Auteur:  JACK TILLMAN [ 20 Nov 2018 20:04 ]
Sujet du message:  Re: Barbarella - Roger Vadim - 1968

Très bon film pour moi aussi. Vadim a réussi à transposer à l'écran une BD qui avait semblé plutôt scabreuse à Jane Fonda (qui n'a accepté de la jouer que par amour pour son mari) en une comédie très légère et dénuée de toute vulgarité (le résultat plait d'ailleurs toujours à son interprète principale). Honnêtement, vous pourriez presque le regarder en famille avec vos mômes tant c'est gentillet et innocent. Les péripéties sont très distrayantes et rythmées, l'esthétique flower power kitsch a un charme fou, Fonda a un sex-appeal pas possible (même bourrée et avec la gueule de bois pour se donner du courage pendant le strip-tease du générique d'intro) et le film a de faux airs de "Flash Gordon" avant l'heure (qui possédait d'ailleurs aussi une forte dimension érotique). Une petite pépite de naïveté 60's.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/