Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 22 Mai 2018 18:18

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Juil 2008 6:10 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9400
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
Greyhunter a écrit:
Citer:
On m'en avait dit beaucoup de bien, et en fait, grosse déception. Ca m'a laissé de marbre, quelques bonnes idées, une musique superbe, mais je me suis ennuyée.

:shock: :shock: :shock: :shock: :shock:




c'est à peu près la même chose pour moi, je me suis bien ennuyé et j'ai bien baillé

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 17:13 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Nov 2004 10:42
Messages: 1037
Localisation: dans un temple coréen où Bob tourne un kung fu taiwanais
Alors moi je suis typiquement dans la catégorie de ceux qui ont trouvé ça pas forcément mauvais mais au final très proche d'une brioche qui se dégonfle. Surtout que oui, à l'époque, Requiem était le truc supra culte que tout le monde se devait de kiffer au 100ème degré. Quelle ne fut pas ma déception en traversant difficilement ce film et tout ce qui est m'énerve chez Aronowski depuis : ça fait presse bouton. Il y a plein de qualités (esthétique (un poil clipesque qud meme) et jeu d'acteur notamment) mais ça se veut très subtil alors qu'en fait, c'est super gros sabot. Et il nous tourne bien le truc sous entendant "attention c'est subtil"...

Pareil pour the fountain, c'est beau, ça fait ouah cosmic travel, mais au final, le film se la pète trop, monte crescendo nous laissant dans l'attente d'une partie finale plus que solide, qui arrache, alors que non, finalement il n'a pas grand chose à dire. Le message n'a pas de portée ou il est lacunaire, on est pas vraiment impliqué, je sais pas, il y a quelque chose qui fait que ça sonne faux chez ce gars là, quelque chose qui me fait un peu penser à Miike d'ailleurs ;). Pourtant Aronowski prend son temps pour réaliser lui.

Sinon, j'avais bien aimé Pi jusqu'à temps de découvrir Tetsuo (bien comme il faut le pompage stylistique).

_________________
"Tu es comme la queue du chien, tu ne seras jamais droite" - Jageera le terroriste ultime


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 19:21 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Bung a écrit:
Ambassadeur a écrit:
de prendre quelques risque


Effectivement, dire "la drogue c'est pas bien et même que c'est mal " c'est un grand défi intellectuel.

D'ailleurs, Hunter S. Thompson doit s'en retourner dans sa tombe.


Il prend effectivement le risque de s'exposer à ce genre de critiques de la part des grands intellectuels. Mais je parlais plutôt de la mise en scène, très clipée, ce qui est généralement considéré comme un défaut de "djeunesse" pour un réalisateur.

(En même temps je me demande ce que ça peut être, un message "intelligent" sur la drogue : "la drogue c'est plutôt mauvais mais ça a aussi de bons côtés?")

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 20:19 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 05 Sep 2007 20:01
Messages: 91
Peut etre un questionnement plus "societal", plus complexe dans le sens où son utilisation est, dans d'autres cultures, notemment religieuses, "bénéfiques" ? Quand est-ce qu'on verra dans un film un type qui défend la drogue non pas en disant "la drogue c'est trop cool" mais au moins de défendre l'idée qu'on se fracasse mais on se marre bien ?

Parce que, choisir de dire que "la drogue c'est pas bien" c'est profond, c'est original, c'est du jamais vu, d'ailleurs le flipper dans le bar en bas de chez moi continue d'afficher le message - depuis qu'ils existent.

D'ailleurs sa mise en scène clippesque n'est là que pour dissimuler un scénario tellement plat qu'il en devient non-euclidien.

L'exemple typique étant le moment où les deux personnages du film poussent le meuble télé dans les rues... Il aurait pu laisser le meuble à sa place, pas besoin de cette fioriture pour nous démontrer son incompétence scénaristique.

En fait, la différence entre un film intelligent et un film crétin, c'est un film qui se débat sur son "message", sur ce qu'il raconte, pas sur sa forme technique.

En l'occurence, je trouve qu'on a trop parler de sa forme :|

Donc pour toutes ces raisons, et surtout du fait que je me suis bien emmerdé, je ne l'ai pas apprécié.

NB:
Citer:
Mais au moins de défendre l'idée qu'on se fracasse mais on se marre bien ?


Qui a été fait (Las Vegas Parano).

Edit: Pareil que Drelium , je n'avais pas vu son message, c'est bien dommage j'ai usé mes doigts pour pas grand chose :)


Dernière édition par Bung le 11 Août 2008 20:32, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 20:32 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10697
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Bung a écrit:
Quand est-ce qu'on verra dans un film un type qui défend la drogue non pas en disant "la drogue c'est trop cool" mais au moins de défendre l'idée qu'on se fracasse mais on se marre bien ?

Plutôt que Las Vegas Parano (qui n'est quand même pas une diatribe pro-toxique), je citerai La Beuze. Et 15.000 autres films du même genre (les Cheech and Chong, Jay and Bob strike back...).
Sinon, Reefer Madness the Movie Musical est un chef d'œuvre très bien.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 20:39 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 05 Sep 2007 20:01
Messages: 91
Kobal a écrit:
Las Vegas Parano (qui n'est quand même pas une diatribe pro-toxique)


Non certes, d'ailleurs le bouquin lui a plus ou moins servi de catharsis au "malheureux" auteur ^^

Maintenant je n'attends pas nécessairement un film "pro-" ou "contre-" la drogue, mais plutot un film qui défend une idée bien à lui.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 20:47 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Bung a écrit:
Maintenant je n'attends pas nécessairement un film "pro-" ou "contre-" la drogue, mais plutot un film qui défend une idée bien à lui.


La drogue c'est mal, sauf quand on a un cancer en phase terminale.
(les invasions barbares)

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 22:08 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Juil 2004 13:12
Messages: 1436
Localisation: Devant un ordinateur.
Bung a écrit:
En fait, la différence entre un film intelligent et un film crétin, c'est un film qui se débat sur son "message", sur ce qu'il raconte, pas sur sa forme technique.

Qu'il me soit permit d'intervenir, mais l'intelligence d'un film ne peu pas se réduire à ce qu'il raconte. Il y a plusieurs autres dimensions, comme la façon dont les images sont utilisées pour raconter, la manière dont la forme sert ou non le fond. En l'occurrence, Aronofsky essayait de trouver des moyens plus originaux de porter son message, qui pourrait se résumer à "la drogue c'est de la merde" et essaye non pas de dissimuler son scénario derrière la mise-en-scène, mais plutôt de trouver un moyen de le rendre plus efficace (même s'il doit bazarder la subtilité pour ça). En l'occurence c'est là où réside l'intelligence du film. La preuve en étant que beaucoup (pas moi) ont été marqué par Requiem For A Dream. Ca explique le montage clip MTV de Requiem, et le mélange de The Fountain.
Après bien évidemment, il y a une limite à ce que la technique peut faire supporter du scénario, et l'approche de DA ne marche pas sur tout le monde...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 22:24 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 05 Sep 2007 20:01
Messages: 91
wilsonleyack a écrit:
Qu'il me soit permit d'intervenir, mais l'intelligence d'un film ne peut pas se réduire à ce qu'il raconte. Il y a plusieurs autres dimensions, comme la façon dont les images sont utilisées pour raconter, la manière dont la forme sert ou non le fond.


Certes, mais si tu as un scénario un tant soit peu interessant, le réalisateur peut le filmer de façon tout à fait conventionnel, personne n'y fera vraiment attention.

Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.


Dernière édition par Bung le 11 Août 2008 22:39, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 22:35 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Bung a écrit:
Peut etre un questionnement plus "societal", plus complexe dans le sens où son utilisation est, dans d'autres cultures, notemment religieuses, "bénéfiques" ? Quand est-ce qu'on verra dans un film un type qui défend la drogue non pas en disant "la drogue c'est trop cool" mais au moins de défendre l'idée qu'on se fracasse mais on se marre bien ?

Parce que, choisir de dire que "la drogue c'est pas bien" c'est profond, c'est original, c'est du jamais vu, d'ailleurs le flipper dans le bar en bas de chez moi continue d'afficher le message - depuis qu'ils existent.


Je souhaitais surtout mettre en évidence que résumer un film en une phrase lapidaire, quel que soit le "message" (s'il y en a un?), permet rarement de le faire paraître "intelligent". C'est d'ailleurs tout de suite plus intéressant quand tu développes ton point de vue, plutôt que de citer une de mes phrases hors contexte.

Sinon pareil que Wilson, je pense que l'intérêt se situe plutôt dans la manière de transmettre (le "coup de poing") que dans ce qui est transmis (drogue = "a pas bon, a beurk" et "nous sommes tous des junkies"). Avec une nuance toutefois : au-delà du récit édifiant il y a également un certain amoralisme, un peu plus original. En effet, d'un certain point de vue, la mère du héros et la copine du héros sont heureuses dans leur déchéance (en tous cas elles semblent plus heureuses que les 2 héros).

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 23:03 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Avr 2005 18:07
Messages: 308
Localisation: Dans le dog van
A sa sortie, le film ne m'avait pas plus, aussi bien sur sa forme que sur son fond, je le trouvait trop propre, académique (scolaire), pas assez crado même quand un des type a une gangrène.
la seul scène vraiment marrante a mes yeux c'est la scène avec les vieux et les filles qui font du ASS TO ASS ! ASS TO ASS ! ASS TO ASS ! :-D

_________________
"C'est sur ma mère que tu pisses !"
-Braindead-

Les Yeux Ont Des Oreilles : http://lyodo.blogspot.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Août 2008 23:08 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Juil 2004 13:12
Messages: 1436
Localisation: Devant un ordinateur.
Bung a écrit:
wilsonleyack a écrit:
Qu'il me soit permit d'intervenir, mais l'intelligence d'un film ne peut pas se réduire à ce qu'il raconte. Il y a plusieurs autres dimensions, comme la façon dont les images sont utilisées pour raconter, la manière dont la forme sert ou non le fond.


Certes, mais si tu as un scénario un tant soit peu interessant, le réalisateur peut le filmer de façon tout à fait conventionnel, personne n'y fera vraiment attention.
Si, moi, parce que je suis contrariant, et que je considère que le scénario ne fait qu'une partie du film. A la rigueur, si tu as un bon scénario et que tu te contentes de le filmer de façon bateau, écrit un bouquin!
Après tout, comme l'a dit un critique :
"A movie is not about what it is about. It is about how it is about it."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2008 3:06 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 18:26
Messages: 639
Localisation: Transylvanie
Bung a écrit:
Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.
Vite dit .... Parle pour toi. Ce que je peux détester ces sentences définitives "le cinéma - la musique - l'art c'est comme ça et pas autrement, le spectateur - l'auditeur - le lecteur ( belle tentative de transformer sa propre opinion en vérité établie à peu de frais ) il est comme ci et réagit comme ça."

_________________
Votre soeur est un loup garou !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2008 11:51 
Hors-ligne
en direct du Skywalker Ranch de Grenoble
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:48
Messages: 3667
Localisation: Lucas Valley, Marin County, California U.S.A.
Bung a écrit:
Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.


Image

_________________
Lantak a écrit:
Personne a une idée de scénario ? Je comprends pas mes rushes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2008 14:25 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 18:26
Messages: 639
Localisation: Transylvanie
Alcatel a écrit:
Bung a écrit:
Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.


Image
Très bon exemple. Dautres qui me viennent à l'esprit :
Image
Image
Ainsi que nombre films basés sur le schéma assiégés / assaillants ( La nuit des morts vivants, un paquet de Carpenter, Halloween de ce même Carpenter qui ne rentre certes pas dans ce schéma ).

_________________
Votre soeur est un loup garou !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Août 2008 16:25 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 05 Sep 2007 20:01
Messages: 91
Stirba a écrit:
Bung a écrit:
Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.
Vite dit .... Parle pour toi. Ce que je peux détester ces sentences définitives "le cinéma - la musique - l'art c'est comme ça et pas autrement, le spectateur - l'auditeur - le lecteur ( belle tentative de transformer sa propre opinion en vérité établie à peu de frais ) il est comme ci et réagit comme ça."


Je n'impose rien à personne, et oui, pour moi un film vide de sens est un non-film.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2008 6:47 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Citer:
Je n'impose rien à personne, et oui, pour moi un film vide de sens est un non-film.


Et donc tout le cinéma de divertissement n'existe même pas à tes yeux? Quand je regarde Piège de Cristal ou Predator, je n'essaie pas d'y trouver un sens profond, et pourtant j'adoooore ça!


Et je ne parlerai même pas des films avec un but principalement artistique, genre Pierrot le fou, qui a une intrigue de fond assez banale, mais qui se démarque totalement sur la forme.

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2008 10:02 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
La Broche a écrit:
:shock: :shock: :shock:


Alors ça, je ne pensais pas que ce film serait un jour fracassé comme ça.
Depuis quand les films sur la drogue se doivent ils de passer un message nihiliste pour être originaux ? Enfin, je ne vois pas ce qu'il y a de gnan gnan à faire un film sur l'addiction (c'est le thème central du film, plus que la drogue, d'où les séquences sur la TV).
Excusez moi, mais ce matin je suis tombé sur les programme de "call TV" de M6 (qui n'existaient pas à l'époque du film) et de ce point de vue, le film est plus que d'actualité (deux jeunes présentateurs qui promettent à la ménagère que la prod offre généreusement 5000 euro et que pour augmenter ses chances il faut multiplier les appels, conseils JE CITE de "pote, ami, frangin" !
Pour le reste, le réalisateur à choisi de ne pas faire de fin ambiguë, et je trouve ça un peu concon de trouver ça facile. Car l'exercice est sûrement plus difficile que de faire un film branchouille qui ne se mouille pas.
Je me souviens lors de la séance le contraste entre le premier fix où les gens rigolaient un peu dans la salle (pensant être devant un film de djeuns) et le silence de mort après la dernière note du Kronos Quartet à la fin.
Personnellement, ce fut l'une des deux grosses claques de l'année de sa sorte (avec Fight Club, quel bon cru). M'enfin, je suppose que c'est le sort de tout film plein de partis pris (de réalisation notamment) que d'être porté au pinnacle pour être descendu par la suite.


+ l'infini double mirroir pluzun

A la sortie du ciné, les gens n'en menaient pas large, c'était assez étrange comme situation de sortie ciné (ou en général ça papote à tout va), et c'est bien le 1er film qui m'est donner cette situation à voir.

Par contre, par pitié, que les gens qui montent les reportages sportifs à la télé arrêtent de foutre la BO de ce film à tout bout de champ :?



Citer:
Par contre, tu as un scénario écrit sur un bout de nappe, t'auras beau avoir un génie des images, rien ne pourra empêcher le spectateur de bailler.


ça m'est venu tout de suite à l'esprit:
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2008 15:14 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Août 2008 14:07
Messages: 3
bousk8 a écrit:

Par contre, par pitié, que les gens qui montent les reportages sportifs à la télé arrêtent de foutre la BO de ce film à tout bout de champ :?


Boah c'est quasiment la musique officielle de Pascal le grand frère, il faut faire avec.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Août 2008 19:50 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Mai 2007 13:51
Messages: 890
bousk8 a écrit:
Par contre, par pitié, que les gens qui montent les reportages sportifs à la télé arrêtent de foutre la BO de ce film à tout bout de champ :?


Oui. Et qu'ils foutent la paix à Bjork et Massive Attack par la même occasion!!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr