Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 21 Jan 2019 6:05

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 26 Oct 2012 13:30 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4307
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Nouveau UP à la suite de la découverte d'un article tiré du blog de L'ouvreuse décortiquant une critique des Cahiers du cinéma signée par... Christophe Honoré (qui fait une apparition en guest star dans les commentaires) : http://louvreuse.net/Instant-critique/honore-vs-verhoeven.html

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 26 Oct 2012 18:44 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3333
Marrant, j'étais persuadé d'avoir mis ce lien sur ce sujet il y a au moins un an. Ce qui est amusant, c'est la réponse d'Honoré dans les commentaires.

Mais au fond, quelque soit ce qu'Honoré voulait vraiment dire, la meilleure réponse qu'on peut apporter c'est celle-là : http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Video/VIDEO-Pascal-Laugier-The-Village-est-un-film-d-extreme-droite-3479346 à partir de 3min30.

En clair : qu'est-ce que le réalisateur des chansons d'amour (que j'ai adoré à sa sortie) et de non ma fille tu n'iras pas danser (que j'ai détesté de la première à la dernière minute) pourrait dire sur Verhoeven ? ou sur Hollywood ?

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 27 Oct 2012 10:05 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4307
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
kevo42 a écrit:
Marrant, j'étais persuadé d'avoir mis ce lien sur ce sujet il y a au moins un an. Ce qui est amusant, c'est la réponse d'Honoré dans les commentaires.


Vous je sais pas, mais moi chaque fois que je lis "votre message m'a bien fait rire", j'imagine toujours le gars (qu'il soit connu ou pas) lire le message, péter une durite, exploser sa tasse à café, se mettre à parler tout seul en mode "MAIS POUR QUI IL SE PREND CE CONNARD ? AH, IL SAIT PAS A QUI IL A AFFAIRE ! ! !" écrire coup sur coup trois réponses franchissant chaque fois plus allègrement le point godwin, donner un coup de pied au cul du chien et, au bout d'une demie heure de ce régime, s'effondrer sur son fauteuil et se mettre à écrire, calmé "Votre message, que je viens de découvrir à l'instant, m'a bien fait rire. Et permettez-moi de vous répondre du tac-au-tac avec le sang froid et la répartie cinglante qui me caractérise, que vous êtes dans l'erreur, ce que je vais à présent démontrer dans un argumentaire en trois points qui ne paraîtra contradictoire par rapport à mes précédents écrits que pour les forumeurs obtus avides de traîner dans la boue tous ceux qui sont plus intelligents qu'eux. En d'autres termes, des nazis..."

Oui, j'ai pas mal fréquenté le forum allociné à sa grande époque.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 27 Oct 2012 11:53 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3333
Oui, oui, c'est comme Rose Rosch qui dit dans l'interview que tu as postée qu'on l'a très mal comprise pour expliquer exactement la même chose que ce que tout le monde avait compris.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 27 Oct 2012 14:39 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
deathtripper21 a écrit:
kevo42 a écrit:
Marrant, j'étais persuadé d'avoir mis ce lien sur ce sujet il y a au moins un an. Ce qui est amusant, c'est la réponse d'Honoré dans les commentaires.


Vous je sais pas, mais moi chaque fois que je lis "votre message m'a bien fait rire", j'imagine toujours le gars (qu'il soit connu ou pas) lire le message, péter une durite, exploser sa tasse à café, se mettre à parler tout seul en mode "MAIS POUR QUI IL SE PREND CE CONNARD ? AH, IL SAIT PAS A QUI IL A AFFAIRE ! ! !" écrire coup sur coup trois réponses franchissant chaque fois plus allègrement le point godwin, donner un coup de pied au cul du chien et, au bout d'une demie heure de ce régime, s'effondrer sur son fauteuil et se mettre à écrire, calmé "Votre message, que je viens de découvrir à l'instant, m'a bien fait rire. Et permettez-moi de vous répondre du tac-au-tac avec le sang froid et la répartie cinglante qui me caractérise, que vous êtes dans l'erreur, ce que je vais à présent démontrer dans un argumentaire en trois points qui ne paraîtra contradictoire par rapport à mes précédents écrits que pour les forumeurs obtus avides de traîner dans la boue tous ceux qui sont plus intelligents qu'eux. En d'autres termes, des nazis..."

Oui, j'ai pas mal fréquenté le forum allociné à sa grande époque.

Tu viens de décrire mon quotidien.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 04 Nov 2012 12:06 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 07 Mars 2010 13:45
Messages: 80
Le problème avec SS T, c'est que les personnages sont totalement inintéressants.
Alors que dans Robocop on s'attachait à Murphy, à la reconquête de ses souvenirs prétendument "effacés" de sa mémoire, ici il n'y a aucun personnage "fort".
Lewis sa co-équipière intrépide, Bodicker et Jones les défenseurs d'une OCP déshumanisante, d'un monde corrompu, tout ça donnait une vraie dimension à l'histoire.
Les pubs et extraits de JT insérés dans le film étaient judicieusement choisis avec une ironie qui tombait toujours à pic (ex celle sur le coeur artificiel).
Dans SS T, le même procédé est repris mais tombe à plat...Certes on reconnait la recette utilisée dans Robocop, avec des effets spéciaux ayant grandement progressé..mais cela ne suffit pas à faire un bon film.
Sans personnages intéressants, (ici ce ne sont que des silhouettes en carton) on s'ennuie et on regarde sa montre en attendant la fin.
Ceci dit, j'attends sa chronique en tant que "nanar", les chroniques ici étant souvent bien plus intéressantes que les films eux mêmes. :)

_________________
Si moi j'ai changé,
Et que vous avez changé,
Tout le monde peut arriver à changer !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 04 Nov 2012 12:25 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mars 2007 17:09
Messages: 1108
Localisation: Dans mon repaire de maître du moooooooooooooooonde !
...

:kill:

_________________
Hop : Antoine VOLODINE, Des anges mineurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 04 Nov 2012 12:47 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3333
Ma chronique du nanar Starship Troopers :


C'est des mecs ils doivent lutter contre des araignées géantes qui voyagent par météorites. Genre ça se peut pas. Le film est rempli de plans nichons gratuits, et il y a un acteur bien connu des films moisis : Casper Van Dien.

A la fin, y a Barney Stinson en trois-quart cuir façon troisième reich, ce qui est un hommage évident au führer en folie.

Je donne à ce film un bon 4/5.

Lol.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 04 Nov 2012 13:24 
Sans compter qu'il a affublé Boris Kodjoe du nom d'un, du plus grand général de la Waffen-SS :D


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 23 Déc 2012 9:30 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Et bé, le film ne fait absolument pas son âge (15 ans !) que c'en est stupéfiant. Les effets spéciaux sont toujours aussi terribles, malgré leur ampleur ambitieuse, que ce soit les séquences spatiales (y'a pas à chier, la maquette, ça claque) ou les arachnides dont le design est légendaire. Seuls les plans larges du brain bug trahissent sa fabrication numérique (mais les gros plans sur sa tronche sont gluants à souhait) et quelques fonds verts sont parfois mal intégrés. L'emballage cinématographique est de toute façon à la hauteur des enjeux, avec une brochette d'acteurs qui emporte l'adhésion (Denise Richards était alors bien craquante) avec leur gueule de publicité ambulante pour le recrutement.
D'ailleurs, l'aspect subversif (évident malgré les critiques de l'époque) est tellement bien intégré au script qu'il n'empêche pas de profiter des séquences d'action et des batailles de masse... d'un gore diablement étonnant pour un film mainstream (Verhoeven, quoi). Ce côté boucherie est à mettre au crédit de l'horreur de la guerre, l'espérance de vie des personnage étant en effet bien faible (même les chiens civils meurent, suprême infamie !). Enfin bon, la douleur, c'est dans la tête !
Par certains aspect, Starship Troopers m'a rappelé La Guerre sans fin de Haldeman : le fameux taux de perte élevé, les douches communes, l'ennemi sous-estimé et en partie inconnu... Ne manquait que la ration de beuh pour soldat (mais là, ils ont la bière et le foot).

Par contre, si on voulait chipoter un peu, on pourrait se demander pourquoi la Fédération n'a-t-elle pas construit un bouclier anti-météorite autour de la terre ou n'envoie-t-elle pas quelques missiles nucléaires sur Big-K, plutôt que des fantassins. Je ne sais pas si le livre prévoit quelques explications à ce sujet.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 23 Déc 2012 11:04 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès

Inscrit le: 05 Nov 2009 18:09
Messages: 279
Kobal a écrit:
Par contre, si on voulait chipoter un peu, on pourrait se demander pourquoi la Fédération n'a-t-elle pas construit un bouclier anti-météorite autour de la terre ou n'envoie-t-elle pas quelques missiles nucléaires sur Big-K, plutôt que des fantassins. Je ne sais pas si le livre prévoit quelques explications à ce sujet.


Le problème c'est que Chuck Norris ne cautionne pas le nucléaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 23 Déc 2012 19:50 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Juin 2005 16:32
Messages: 1307
Localisation: Se promène avec un style et une classe inimitable !!!
Kobal a écrit:
Et bé, le film ne fait absolument pas son âge (15 ans !) que c'en est stupéfiant. Les effets spéciaux sont toujours aussi terribles, malgré leur ampleur ambitieuse, que ce soit les séquences spatiales (y'a pas à chier, la maquette, ça claque) ou les arachnides dont le design est légendaire. Seuls les plans larges du brain bug trahissent sa fabrication numérique (mais les gros plans sur sa tronche sont gluants à souhait) et quelques fonds verts sont parfois mal intégrés. L'emballage cinématographique est de toute façon à la hauteur des enjeux, avec une brochette d'acteurs qui emporte l'adhésion (Denise Richards était alors bien craquante) avec leur gueule de publicité ambulante pour le recrutement.
D'ailleurs, l'aspect subversif (évident malgré les critiques de l'époque) est tellement bien intégré au script qu'il n'empêche pas de profiter des séquences d'action et des batailles de masse... d'un gore diablement étonnant pour un film mainstream (Verhoeven, quoi). Ce côté boucherie est à mettre au crédit de l'horreur de la guerre, l'espérance de vie des personnage étant en effet bien faible (même les chiens civils meurent, suprême infamie !). Enfin bon, la douleur, c'est dans la tête !
Par certains aspect, Starship Troopers m'a rappelé La Guerre sans fin de Haldeman : le fameux taux de perte élevé, les douches communes, l'ennemi sous-estimé et en partie inconnu... Ne manquait que la ration de beuh pour soldat (mais là, ils ont la bière et le foot).

Par contre, si on voulait chipoter un peu, on pourrait se demander pourquoi la Fédération n'a-t-elle pas construit un bouclier anti-météorite autour de la terre ou n'envoie-t-elle pas quelques missiles nucléaires sur Big-K, plutôt que des fantassins. Je ne sais pas si le livre prévoit quelques explications à ce sujet.


Oh la, si on commence à causer tactique, les pontes de la fédération sont la plus grande bande de nullards que j'ai jamais vu..... :-D :-D :-D :-D

_________________
"et sinon à la porte.....et c'est pas la première fois qu'on fabrique une porte à la hâte pour virer un ptit trou de balle qui fait son malin !"
Perceval le Gallois, spécialiste en camouflage breton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 23 Déc 2012 23:32 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Fév 2006 22:40
Messages: 329
Si je me souviens bien (j'ai lu le bouquin y a 10 ans), ils justifient ça par le fait que les bestioles vivent dans des terriers inaccessible aux bombes, un truc comme ça.
Sinon oui, les tactiques militaires du film sont très difficilement justifiables. :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 24 Déc 2012 0:50 
La plus grosse erreur tactique du film, le 1er, c'est l'envoi de l'infanterie, qui bien entendu se fait massacrer et c'est que là qu'ils réagissent et qu'ils envoient l'aviation et bien entendu là c'est les 8 pattes qui se font massacrer.
Tant de vies humaines aurait été sauvé si ils avaient commencé par ça...

Cela dit les britanniques ont perdu 30 000 hommes lors des 5 premières minutes de la bataille de la Somme en 1916, comme quoi, la réalité fait pire que la fiction.

Mais ce film est surement ce qui se fait de mieux en matière de combat contre des pas-beaux venus d'une autre planète


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 01 Jan 2013 12:06 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2007 16:07
Messages: 386
Localisation: dans un sanctuaire, sur les hauteurs de Sparte
Kobal a écrit:
Et bé, le film ne fait absolument pas son âge (15 ans !) que c'en est stupéfiant.

C'est marrant. Autant j'admets que les FX ont bien vieilli (en tout cas les araignées), autant j'ai en tête le souvenir d'un film très marqué esthétiquement par les années 90 (surtout pour le look des personnages). Pour tout dire, j'en garderais presque l'image d'une série B SF génération Powers Rangers :oops: Et puis quand même, avec un titre pareil ils auraient pu mettre du Yes dans la BO.

_________________
"Success is a state of mind." (Tommy Wiseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 03 Jan 2013 13:50 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2004 22:45
Messages: 1007
Localisation: Lille, le monde par extension
venez-donc-chez-moi a écrit:
Kobal a écrit:
Et bé, le film ne fait absolument pas son âge (15 ans !) que c'en est stupéfiant.

C'est marrant. Autant j'admets que les FX ont bien vieilli (en tout cas les araignées), autant j'ai en tête le souvenir d'un film très marqué esthétiquement par les années 90 (surtout pour le look des personnages). Pour tout dire, j'en garderais presque l'image d'une série B SF génération Powers Rangers :oops: Et puis quand même, avec un titre pareil ils auraient pu mettre du Yes dans la BO.


C'est parce que tu regardais "powers rangers in space" (ou un titre approchant) plus jeune, série où les casques des fantassins de Starship troopers avaient été réutilisés. Quant à l'esthétique, c'est pas tant le côté 90 qui est hurlé mais le soap (pour ne pas dire cruche) qui était marqué.
Je l'ai revu lors de la rétrospective de Lille3000 sur grand écran ... et comment dire, ça n'a vraiment pas pris la moindre ride.


Et pour la remarque sur la Guerre Eternelle, oui totalement et ce serait génial que ce bouquin soit porté à l'écran ... ... ... il manquerait toutefois des scènes de cul gay à n'en pas douter.

_________________
Image


Dernière édition par Tsan le 03 Jan 2013 18:36, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 03 Jan 2013 15:05 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9406
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
ils n'ont qu'à utiliser des stockshots de Brokeback Mountain.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 03 Jan 2013 15:08 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 462
Localisation: Près de Paris...
Lors de sa sortie, je me rappelle que Paul Verhoeven avait dit qu'il ne voulait pas faire un film sur un petit groupe de soldats, comme on en fait depuis le Viet Nam, mais qu'il souhaitait refaire un grand film épique avec des larges cohortes de combattants, comme dans les films sur la Seconde Guerre.

Sinon,

Image

Death From Above, c'est ce qu'il a marqué sur l'hélicoptère du capitaine Kilgor dans Apocalypse Now

Image

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 22 Juil 2013 13:55 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juil 2013 4:08
Messages: 13
Localisation: New Caprica
Salut les gens !

Je vous invite cordialement à venir me lyncher ici pour fêter mon introduction au site des mauvais films sympathiques, il y a aura du gateau à couper le squeele !

Citer:
Par contre, si on voulait chipoter un peu, on pourrait se demander pourquoi la Fédération n'a-t-elle pas construit un bouclier anti-météorite autour de la terre ou n'envoie-t-elle pas quelques missiles nucléaires sur Big-K, plutôt que des fantassins. Je ne sais pas si le livre prévoit quelques explications à ce sujet.


Ah, c'est ce que le film veut critiquer aussi, avec pour le souligner une parole de Barney qui dit en substance qu'ils devaient sacrifier des hommes avant d'engager une grosse opération. En gros l’infanterie mobile n'est rien d'autre que de la chair à canon, sous équipé et mal entrainés contre l'ennemi. Dans le livre, la première bataille est perdue tout comme dans le film et en représailles inutiles, la Fédération vitrifie la planète. Mais toutes les batailles sont planifiées avec soin, les soldats lourdement équipés et les décisions militaires sont à l'opposé du cynisme évident de celles du film.

_________________
La procrastination, c'est avant tout une galette de sarrasin


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 21 Avr 2015 21:15 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1793
Raah, là aussi je pensais avoir posté, décidément!

bah pour ce film, au risque de me faire lyncher, j'en garde un souvenir mitigé.

Pour les bons points, Veroheven savais toujours filmer des scènes d'action et de grand spectacle, la mise en scène est impeccable et léchée, mêlant bien scènes de boucherie et esthétisme classe. Les effets spéciaux sont extraordinairement beaux tout en étant relativement crades, et assez originaux pour l'époque.

Le bât blesse (partiellement) pour le scénario et le casting. Pour l'histoire, c'est globalement bien amené, mais ultra-répétitif (les persos vont au turbin, encaissent, les survivants se retrouvent un moment plus calme, puis ils retournent au turbin...) et les personnages sont assez peu caractérisés: on a le héro, le pote grande gueule, la belle fille et point barre, un comble pour Veroheven qui nous a habitué à mieux de ce côté. Leurs actions ne servent pas réellement le développement de l'histoire et ils sont au final assez peu attachants. Quant à l'aspect satire, je l'ai trouvé confus ou ambigu, Veroheven montrant l'envers de l'embrigadement militaire mais également une fascination pour l'action pur et dur et la violence. d'un autre côté, cet aspect ambigu sert un peu le film en montrant une vision plus complexe de la guerre que le simple antimilitarisme béat, mais j'ai eu l'impression de ne pas très biens avoir où il voulait en venir. pour le casting, bah désolé, la plupart, c'est à dire les jeunes acteurs interprétant les personnages principaux, jouent mal, mais alors vraiment. Van Dien est vraiment très fade, Denise Richards semble avoir perdu tout le talent qu'elle avait dans "Sexrimes", Jake Busey, d'habitude assez bon en second rôle, est exécrable. Seuls les seconds couteaux vétérans (Michael Ironside, Clacy Brown) s'en sortent bien.

Au final, un bon film, mais qui souffre de quelques scories irrémédiables. Et sinon, oui le roman de Robert Heinlein est très différent, plus psychologique, plus centré sur son héro solitaire et sur les changements géopolitiques de son époque futuriste. Je ne saurais dire s'il est supérieur au film car l'optique est vraiment différente tout en étant rattaché à la même thématique.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr