Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Total Recall - Paul Verhoeven - 1990
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=29&t=16804
Page 3 sur 3

Auteur:  Pedro la rocaille [ 20 Mai 2009 19:12 ]
Sujet du message: 

gregoire01 a écrit:
john matrix a écrit:
Lapincompris! :!: Qu'est-ce qu'il ya d'ambigu à la fin avec le ciel bleu?


c'est que le ciel bleu fait partie du programme de voyage de Total Recall. Donc le héros est peut être encore dans le programme et fini lobotimisé.


pas con du tout çà, j'ai jamais fait gaffe, d'autant plus que le scénar est adaptée d'un roman de Philip K. Dick (Blade Runner, Minority Report) qui s'y connaissait en triturage de méninges. Y'a qu'à voir le débat de Blade Runner sur le fait de savoir si Deckard est un répliquant ou non,

Moi, je dirais que le héros est SÛREMENT encore dans le programme et finit lobotomisé

Auteur:  Mad [ 22 Mai 2009 8:57 ]
Sujet du message: 

Verhoeven, le maitre des films bien bourrins, bien gores et qui pourtant ont un cerveau: Robocop, Starship Trropers, Total Recall... et connaissant un peu le bonhomme et son pessimisme, à mon avis notre héros finit lobotomisé...

Auteur:  Melloctopus [ 22 Mai 2009 9:19 ]
Sujet du message: 

Et puis que de personnalités françaises dans le film ! :-D

Mimi Mathy, Jean-Pierre Bacri et....Lionel Jospin !!!! :-D :-D

Auteur:  Mad [ 22 Mai 2009 9:33 ]
Sujet du message: 

Melloctopus a écrit:
Et puis que de personnalités françaises dans le film ! :-D

Mimi Mathy, Jean-Pierre Bacri et....Lionel Jospin !!!! :-D :-D


crétin :-D

Auteur:  goldenchild [ 22 Mai 2009 9:55 ]
Sujet du message: 


Auteur:  Bastos [ 22 Mai 2009 14:16 ]
Sujet du message: 

Il me semble que Bacri/Ironside a déjà été posté.

Les autres... :-D

Auteur:  Meowcate [ 23 Juil 2010 14:11 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

UP, pour l'avoir revu tout récemment j'aimerai faire un résumé de l'histoire dans l'ordre chronologique des évènements (dans leur historique, pas dans l'ordre du film), histoire d'avoir vos avis, car à chaque fois que je le vois je le comprends différemment, aussi j'aimerai savoir comment d'autres l'interprètent.

Pour plus de lisibilité, je laisserai mon pavé en clair plutôt que le cacher en blanc, alors autant prévenir :



TOUT ce message est un énorme SPOILER de la trame du film.





Compte tenu des discussions précédentes, je pars du fait qu'on agit dans le réel (Rekall n'a pas fait le voyage) et que le psy à la pilule mentait (c'est LE moment clé du film entre rêve et réalité, selon l'interprétation).

Grâce à son entreprise d'extraction minière et son commerce exclusif d'oxygène, Cohaagen règne en seigneur et maître sur Mars, un règne que supporte mal la couche basse de la population, en particulier les mutants qui veulent libérer leur planète de son joug. Dirigé par le mystérieux Kuato, les mutants se regroupent en milices pour résister à l'oppression armée de Cohaagen.
Mais ce dernier est bien entouré, avec des hommes sur qui compter, comme son ami et associé Hauser, avec lequel il fait la découverte d'une gigantesque machine extraterrestre implantée sur Mars et pouvant servir (en théorie) à créer une atmosphère respirable sur la planète, ce qui mettrait en péril sa situation. Même en gardant le secret, l'information arrive jusqu'aux oreilles de Kuato, qui sait au mieux que Cohaagen veut lui cacher quelque chose à tout prix.

C'est alors que Cohaagen et Hauser ont une idée pour infiltrer les mutants, en dépit de leur don surprenant à reconnaitre les espions. En premier lieu, Hauser se rapproche de Melina, une des rares non-mutantes du groupe, en s'affirmant comme un anti-Cohaagen désireux de rejoindre le combat. Cela dure quelques temps, durant lequel il saura la séduire, mais il part au moment propice pour éviter d'être démasqué par Kuato. Le lien Hauser-mutant étant créé, Cohaagen passe à la seconde phase du plan, à savoir préparer le terrain pour le futur Quaid. Des indices sur la marche à suivre sont préparés (le mot à l'hôtel, les enregistrements de Hauser, le rôle de Benny...). Il ne reste plus qu'à préparer la nouvelle vie de Hauser.

Il se fait implanter une nouvelle identité par le biais d'une technologie de reconstruction mémorielle et devient Quaid : tout une vie en mémoire, une femme, un boulot, des amis... tout ce qui formait Quaid, et le forme encore, a été conçu pour le maintenir sous surveillance (sa "femme" reste avec lui à la maison, son pote Larry le surveille au boulot...). Il est attendu que Quaid se fasse pleinement à sa nouvelle identité et patienter le moment propice sur Mars pour démarrer la mission dont il sera sans le savoir l'acteur principal.
Mais... c'est là qu'arrive un défaut auxquels les ingénieurs n'ont pas pensé (mais remarqué, d'où un supplément de surveillance), à savoir que Quaid garde des traces fortes de Hauser dans sa mémoire, qu'il revit encore et encore dans ses rêves où il pense à Mars et à Melina. On peut dire alors que Quaid ne s'est pas substitué, mais superposé à Hauser. Et quand il découvre l'agence Rekall, c'est le drame, malgré les conseils de son "pote" Larry (qui craint que ce voyage-souvenir n'influe sur la reconstruction mémorielle) il s'y rend pour choisir un voyage, le voyage dont il rêve depuis longtemps, à savoir la vie de Hauser : rendez-vous sur Mars, en agent secret, avec un avatar féminin identique à Melissa.

Et boum, Larry avait vu juste. Pendant son implantation de souvenir, la personnalité de Hauser ressurgit et tente d'échapper à Rekall qui "est en train de griller sa couverture". Cohaagen apprend cela, et même si Quaid a repris le dessus il tente de l'arrêter par le biais de Larry qui tente de l'embarquer de force. Les choses dégénèrent, c'est ensuite sa femme Lori qui tente de l'arrêter en appelant son vrai mari en renfort, Ritcher. Ce dernier ne connait pas le statut de taupe de Hauser/Quaid, on lui a en fait expliqué que Hauser était un traitre qui avait tenté d'échapper à Cohaagen, et dont on aurait collé une nouvelle identité pour pouvoir le contrôler en attendant le moment où ses alliés mutants viendraient le sortir de là.
Ne parvenant pas à l'arrêter, et comme Quaid est déjà dans son rôle de fugitif, Cohaagen se décide à lancer l'opération plus tôt que prévu avec le premier indice (l'homme à la mallette). Il laisse Ritcher lui courir après pour renforcer Quaid dans cette histoire, mais l'aide du même coup à lui échapper, même s'il a parfois du mal à contrôler son mercenaire.
Partant de là, le reste de l'histoire se suit sans problème.


Les éléments qui m'ont poussé à choisir la théorie de la réalité :
- Comme le docteur le stipule, l'implantation du souvenir n'a pas encore été faite. C'est au cours du protocole préparant Quaid à ce souvenir que Hauser a été réveillé alors qu'ils sondaient son esprit. Je ne vois pas pourquoi Quaid aurait inventé sa propre création de souvenirs.
- Le film ne se concentre pas que sur Quaid, on voit à plusieurs reprises des plans sans lui. Si cela était un rêve, j'imagine que la mise en scène aurait été fixé sur lui, le spectateur découvrant les évènements à travers ses yeux : il imagine les situations arriver, mais pas comment elles se préparent en coulisses (c'est ainsi que fut tourné eXistenZ, le jeu se concentre bien sur le héros).
- Lors de la séance du psy, Quaid comprend qu'il s'agit d'un piège en voyant Edgemar transpirer de peur à l'idée qu'il ne le croit pas, et donc le tue. Une telle peur serait exagérée s'il était "réel dans le virtuel", comme il le dit lui-même cela ne devrait rien lui faire s'il était "tué" dans son rêve.

Auteur:  Ambassadeur [ 25 Juil 2010 20:00 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Le film est fait pour que chacun puisse choisir la thèse de la réalité et la thèse du rêve.

Arguments pour le rêve:
-"ciel bleu sur mars" fait partie du programme recall
-la fille fait partie de l'implant recall, on voit sa photo quand quaid s'endort
-dès qu'il quitte recall les événements prennent exactement la tournure demandée. Et ils s'accélèrent brutalement quand il descend le type de Recall.
-le fondu blanc à la fin du film (et non pas fondu noir) signifierait que Quaid est lobotomisé.

Auteur:  bandtape [ 11 Août 2010 23:33 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Michael Ironside, selon moi, vole souvent la vedette à Arnold : quel fou furieux ; la poursuite dans le métro, aïe aïe aïe...

Auteur:  Otheym [ 12 Août 2010 9:43 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Pourquoi le mec de Rekall transpire t il ? Parce que Quaid commence a partir en toupie. C'est un moment où notre héros doit choisir... sauf qu'il rêve donc il a un contrôle sur les éléments. Comme il croit qu'il est Hauser, son inconscient influe dans ce sens.

Comme par hasard dès qu'il tue le type, tout le monde débarque. comme dit au dessus !

Rekall en fait se sert des souvenirs de ses patients pour créer ces rêves, même pour une croisière-ego. Quand à Melinda (pas Melissa :D) il en a déjà revé, quand il demande pour sa femme parfaite, il la choisit en fonction de cette Melinda.


Enfin c'est un débat sans fin :D

Auteur:  gregoire01 [ 12 Août 2010 10:15 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Otheym a écrit:

Enfin c'est un débat sans fin :D


c'est pour ça que j'adore ce film, au final toute les version se tiennent et on a chaque argument arrive un contre argument.

ça se termine jamais mais les débat sont interessant.

Auteur:  Kobal [ 21 Jan 2011 22:13 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Je ne l'avais pas revu depuis très longtemps, et j'ai été surpris de constater à quel point nombres de scènes étaient restées intactes dans mes souvenirs. Y'a pas à dire, mais le film accumule les séquences chocs (les mutants, la décompression, les triple-nichons, le retrait de la sonde crânienne, la goutte de sueur, etc). Par ailleurs, Total Recall supporte plutôt bien son âge : la majorité des effets spéciaux restent globalement très acceptables, voire tout simplement magnifiques. Certes, certains effets sont plus flagrants (des insertions sur blue screen ou des animatronics), mais l'ambiance du film facilite la tolérance. Quel plaisir que de retrouver à l'écran un univers typiquement dickien (les objets persécuteurs tels les taxis qui refusent de démarrer sans adresse précise, les troubles identitaires, la réalité qui s'effondre en quelques instants...), avec cet aspect futur démodé (tout est loin de n'être que nouvelle technologie). Alors oui, Dick n'avait sûrement pas imaginé qu'une montagne autrichienne viendrait tout faire péter dans son histoire, mais après tout, pourquoi pas. Et puis cette confrontation Schwarzie/Ironside, raaah...
Reconnaissons qu'à la revoyure, quelques défauts apparaissent plus nettement : l'action fait un peu datée par moment, manquant de fluidité, avec d'ailleurs une fusillade finale qui tire un poil trop en longueur. Mais au final, nous avons là un très bon film.

Auteur:  Le Grand Cthulhu [ 22 Jan 2011 15:05 ]
Sujet du message:  Re:

Enorme ce film. L'action, le scénario tordu et à plusieurs interprétations, ... peut-être un des meilleurs films de SF.

Bastos a écrit:
Il me semble que Bacri/Ironside a déjà été posté.

Les autres... :-D


Dans son test du jeu vidéo tiré du film, le Joueur du Grenier le compare à Silvio Berlusconni. :-D

Auteur:  Rogojine [ 05 Mai 2014 20:29 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Vu pour la première fois l'autre jour à la télé. Je m'attendais à un bon film, mais pas à ce point là ! D'habitude je ne suis que moyennement années 80s compatible mais ici je me suis éclaté. J'adhère complètement au style ironico-bourrin de Verhoeven.

Le "On se voit à la fête Richter !" m'a tué Pour rappel Scharzy brandit les deux moignons de Richter à ce moment là :-D

Un autre truc, plus subtil, qui m'a plu, c'est lors de la rencontre entre Quaid et Kuato. Quaid dit qu'il cherche qui il est vraiment, et Kuato lui répond "un homme se définit par ses actes". Ce genre de philosophie de comptoir, que l'on retrouve dans des pelletées de films d'aventure à base de héros qui sauvent le monde, de prophéties etc, est ici détournée par le fait qu'elle est prononcée par un petit bonhomme hideux (mon Dieu que Kuato est moche !) à un gros costaud, dont les actes depuis le début du film consistent essentiellement à massacrer tous les adversaires qui s'opposent à lui. Comme sauveur du monde on a vu mieux :lol:


Pour ce qui est du débat, je pense que l'aventure est dans la réalité. Rationnellement je ne peux pas le prouver, mais je ne peux pas me résoudre à penser que Scharzy n'est qu'un simple ouvrier en bâtiment :) Il est impossible de trancher de toute façon donc autant choisir la version que l'on préfère.


Par contre, en dehors du débat rêve/réalité, deux points du scénario me laissent perplexe: (attention Spoiler ALERTE)


- L'histoire d'amour avec Melina. En principe, Hauser l'a séduite pour la manipuler, il ne l'aime donc pas. Mais dans ce cas, pourquoi Quaid rêve-t-il d'elle, décrit son physique à Recall et a le coup de foudre ? Si son ancienne personnalité de Hauser ne l'aime pas, pourquoi est ce qu'elle reste aussi présente dans son inconscient ?

- Le fait que Richter n'ait pas été informé du plan de Hauser et Cohagen. Richter et Hauser sont censés être les deux bras droits de Cohagen, c'est étonnant que Cohagen se prive de la présence de Hauser sans explication à Richter. En plus, je peux comprendre que le plan n'ait été révélé à personne lors de sa conception pour ne pas le compromettre, mais c'est quand même un risque énorme pour Cohagen d'envoyer Richter sans le prévenir, Hauser risque de se faire tuer. Alors qu'il est beaucoup plus simple de prévenir Richter tout en lui disant de faire semblant de vouloir le tuer pour ne pas éventer le plan.

Fin du SPOILER

Auteur:  PlanNichon FromOuterSpace [ 06 Mai 2014 13:49 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

D'après mes souvenirs, pour le dernier point, la réponse est "trop parfait", dixit notre autrichien favori: c'est du pipeau pour faire croire au héros qu'il fait parti du complot, la décision finale de le tuer ne vient que du fait qu'il n'est plus manipulable et qu'il devient donc une réelle menace, et non plus un atout pour mettre fin à la rébellion.

Auteur:  Paul Kersey [ 15 Mai 2015 8:18 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

Grand souvenir d'un monument de la SF d'action 90's mâtiné de suspens et de touches d'humour bienvenues. Veroheven était alors en pleine forme et livre une excellente adaptation du roman de Philip K Dick.

Et bien sûr, là encore, le remake n'apporte rien à l'original, au contraire.

Auteur:  tiya104 [ 24 Juin 2015 10:11 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

j'ai du voir ce film 2 fois film protection sony xperia z3 coque sony xperia z3

Auteur:  La créature du lac gris [ 02 Juil 2015 15:29 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

tiya104 a écrit:


Je trouve ça magnifique comme message.

Auteur:  Melloctopus [ 02 Juil 2015 16:08 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

La créature du lac gris a écrit:
tiya104 a écrit:


Je trouve ça magnifique comme message.


Il est loin le temps du bot Matheo qui aurait espéré que Schwarzy sera à la hauteur de ce nouveau défi ! :-D

Auteur:  Buck Banzai [ 01 Juin 2019 16:17 ]
Sujet du message:  Re: Total Recall - Paul Verhoeven - 1990

TOTAL RECALL est juste un film mythique qui symbolise parfaitement toute la folie des 80's. Franchement, tout est dingue dans ce film. Le scénario reprend fidèlement la nouvelle de Philip K. Dick pour point de départ pour ensuite créer cette folle poursuite sur Mars, cette histoire de prophète mutant et la civilisation des stellaires. Franchement, l'histoire est d'une originalité folle, loin du formatage du cinéma commercial. Le rythme ne faiblit jamais, l'action est d'une violence phénoménale, le pire est que ça a été lancé comme un blockbuster (le budget était élevé pour l'époque). Le design futuriste a peut-être vieilli mais les maquillages de Rob Bottin sont exceptionnels. Des films fous comme ça, ça manque aujourd'hui au cinéma.

Page 3 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/