Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2018 19:13

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La Trilogie PUSHER, par Nicolas Winding Refn
MessagePublié: 27 Oct 2009 21:57 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Image

par Nicolas Winding Refn
avec Kim Bodnia, Mads Mikkelsen, Zlatko Buric
mais aussi Slavko Labovic, Kurt Nielsen, Leif Silverster Pedersen, Laura Drasbæk, Sven Erik Eskeland Larsen, Oyvind Hagen-Traberg, Anne Sorensen, Ilyas Agac, Ramadan Huseini

Il y a des oeuvres qui font connaître des mecs, dès qu'on prononce les noms des types en question, direct on pense à l'oeuvre. Des oeuvres uniques, magistrales et atypiques.
La trilogie PUSHER en fait partie.

Une tuerie, filmé façon *je suis les mecs dans la rue. Plan fixe, je vois pas ce que c'est*, le réalisme et la violence fonctionnent très bien ensemble.
Les trois films complètement indépendants, les personnages secondaires passant à personnages principaux. Chaque personnage est réel et aussi empathique. Ils ont beaux être violents, brutes, salauds, idiots, on s'attache à eux et on espère qu'ils vont s'en tirer (Ah! la scène finale du second opus).
les histoires sont d'une simplicité extrême, je suis sûr que le son est à peine retouché, le réalisme est fort, on y croit vraiment (même quand il s'agit de boucherie).
S'il y a bien un truc qui fait fonctionner PUSHER, c'est son réalisme, les lieux glauques tellement banals et quotidiens, la scène du sac plastique, le vol de voitures, ...

le premier étant le plus "neutre" et simple. Surtout à voir pour son style quasi-documentaire.
le deuxième est plus profond envers les personnages. Les relations père-fils, le fils délaissé. La fin est très belle et touchante.
le dernier montre un personnage qui parait si banal, on connaît tous quelqu'un comme lui, mais avec des problèmes plus gros.

Une trilogie choc, brute de brute, qui scotche. A ceux qui aiment le genre, je le conseille.

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Oct 2009 13:34 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Juin 2008 10:30
Messages: 600
Localisation: Sur le tournage d'un porno trash.
Une tuerie cette trilogie. Nicolas Refn est une étoile montante du ciné.

_________________
"moi j'y a été en Sibérie. Là-bas y f'sait tellement froid, qu'la flamme du poêle elle gelait !"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Fév 2010 2:07 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Je viens de voir le premier et j'ai carrément accroché. Filmé à l'arrach' en vidéo, mais avec un résultat époustouflant (jamais la réalisation sauvage ne gêne le confort de visionnage). On est plongé dans cet univers urbano-mafieux en apparence si cool, et pourtant on est tendu en permanence, persuadé que tout peut péter d'un moment à l'autre. Les persos sont excellents (Ravodan is da best tueur à gage sympa), surtout l'acteur principal qui a naturellement une tête de gentil nounours et qui parvient pourtant à dégager une impression de bad guy.
Ce qui est assez surprenant, c'est que le film a 15 ans, alors qu'il faut très moderne et qu'on pourrait penser qu'il vient tout juste d'être tourné (à quelques détails près, genre la taille des portables). Par contre, on se demande après visionnage si tous les Danois ont le crane rasé. :-D

Pressé de voir la suite.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Fév 2010 17:21 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2010 17:54
Messages: 28
Localisation: chez les keufs
Petite préférence pour le second parce que, contre toute attente, y a d'l'espoir !
Vivement "Valhalla Rising, le guerrier silencieux", un pur film de vikings tourné au pays des vikings !
Nicolas Winding Refn me semble être l'une des plus grandes révélations de ces 15 dernières années. Un cinéaste complet, surprenant, passionnant.
Sa trilogie évite de surfer sur les traces de Scorcese (que le réalisateur adore pourtant), "Bronson" est un véritable poème sur le prisonnier le plus célèbre d'Angleterre et évite tous les pièges du biopic jusqu'à s'en démarquer complètement. Alors moi j'attends de pied ferme son film de Vikings ! :P

http://www.youtube.com/watch?v=F_GfN-WtuDA

_________________
Le Nanar est un art martien


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2010 22:49 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Ce deuxième opus pourrait être sous-titré Coke en stock, tant c'est la foire à l'aspi nasal. Sinon, c'est toujours du bon, même si y'a plus l'effet découverte. La réalisation me tue toujours autant, c'est super fluide et propre alors que ça semble filmé à l'arrach. Sympa de retrouver quelques persos du 1er (Milo, connard for ever), dont le central Tony (l'acteur est génial, j'avais déjà adoré sa prestation dans Casino Royal) qui doit faire face à ses relations perpétuellement insatisfaisantes avec son père sur fond de galérien attitude (non mais quel louseur quand même !). Il est vrai que la triangulation générationnelle apporte un plus intéressant.
On retiendra par ailleurs la super cérémonie de mariage dont tout bon couple ne peut que rêver.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2010 23:05 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Kobal a écrit:
On retiendra par ailleurs la super cérémonie de mariage dont tout bon couple ne peut que rêver.


je plussoie!!! :icon_lovely:

Ce que j'aime avec le second opus, c'est que Refn s'est bien amélioré niveau technique. Alors que le 1 avait une image et un son qui ne donnait pas l'impression d'être travaillés par moments, ça me fut pas mal désagréable, dans le 2 c'est vraiment nickel tout en restant immersif et avec le côté quasi documentaire.
Et aussi Refn évite de refaire la même chose, je trouve cet opus bien différent du 1 dans l'approche des personnages et dans le traitement de la violence tout en gardant sa vision des dealers à Copenhague. Et franchement, côté personnages il gère, j'ai eu une belle affection pour Tony qui reste dans le 1 le branleur le plus relou de la Terre.

Tu vois bientôt le 3 ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 18:19 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2010 17:54
Messages: 28
Localisation: chez les keufs
machun a écrit:
Tu vois bientôt le 3 ?


Je sens que kobal ne mangera plus de viande hachée après le 3. :lol:

_________________
Le Nanar est un art martien


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 20:42 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Robert L'amoureux a écrit:
machun a écrit:
Tu vois bientôt le 3 ?


Je sens que kobal ne mangera plus de viande hachée après le 3. :lol:


Le 3, il
Citer:
arrache les tripes

dans tous les sens du terme :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 20:44 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Bah Tony est tout de même un mec méga relou. Il squatte chez toi, te pille ta thune, te taxe tes joints en se grattant les burnes, vide ton mini-bar, tente de tuer la mère de son gamin le jour du mariage de son pote, etc. T'as pas forcément envie de l'avoir dans ton réseau amical.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 20:50 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Kobal a écrit:
Bah Tony est tout de même un mec méga relou. Il squatte chez toi, te pille ta thune, te taxe tes joints en se grattant les burnes, vide ton mini-bar, tente de tuer la mère de son gamin le jour du mariage de son pote, etc. T'as pas forcément envie de l'avoir dans ton réseau amical.


Ah oui c'est sûr, mais il est souvent montré de façon très "humain" et j'ai ressenti de l'empathie par moments (la scène où il veut aller voir sa mère par exemple), j'ai toujours trouvé que c'était son père le gros connard du film,il ridiculise son fils et fait croire qu'il a été le chercher à sa sortie de taule.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 23:27 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Pour le dernier opus de cette trilogie, Milo revient avec plus d'années et de plus de kilos. On assiste ainsi à ses tentatives effrénés de ne pas être dépassé par les djeuns, les Turcs et les Albanais, tandis qu'il doit mener de front son activité de dealer ainsi que son abstinence aux prod' (pas facile, quand même). Et en plus, il a une fille reloue, bien que fort bien dotée en capacité pulmonaire. C'est la merde.
On retrouve donc avec plaisir nos personnages des bas-fonds danois (c'est génial de revoir Dorovan en cuistot, surtout qu'il n'a pas perdu la main en matière d'exactions sur vivants comme sur morts) et leur environnement glauque (la transaction de Polonaise !) et cosmopolite. Du fait de sa 3ème position, le film perd en originalité et prend le parti de prendre son temps sans toutefois ennuyer. La fin est abrupte, presque sans véritable conclusion, mais c'est une caractéristique de la trilogie.

Pusher vaut donc largement le détour pour sa réalisation surprenante et maitrisée, pour son atmosphère danoise peu fréquente au cinéma et pour ses acteurs et leur bonne trogne cinégénique (Luan l'Albanais dans cet épisode 3 !). Ça donne envie de regarder plus souvent des films from Copenhage (et bien entendu de surveiller la carrière de Nicolas Winding Refn).

Il vaut quoi le documentaire sur le réalisateur, d'ailleurs ?

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Fév 2010 23:45 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Kobal a écrit:
Il vaut quoi le documentaire sur le réalisateur, d'ailleurs ?


Un bon docu, pas forcément original mais si on s'intéresse à Refn c'est plaisant à voir. Docu sur lui dans la merde après l'échec financier de Fear X et sa dette (5 millions de couronnes, environ 700 00 euros je crois), et il décide donc de faire ses 2 autres opus de la trilogie. Avec celui qui jouera Kusse-Kurt qui lui vient en aide, un ancien drogué bien heureux de tourner dans Pusher II, Refn paniqué, ayant du mal à commencer son script et faisant des répétitions avec celles qui joueront les prostituées.

Un truc qui m'avait vraiment épaté dans le 3, c'est pour Radovan, j'ai vraiment eu du mal à le reconnaitre et j'ai cru tout le long du film que c'était un autre acteur qui le jouait, et hop j'apprends au générique que non, c'est bien le même que dans le premier.
J'aime beaucoup ce dernier opus, on sent que les personnages vont exploser, on sais pas quand, on sait pas trop comment mais on sait que ça va dégénérer et que ça fera mal, on a beau s'y attendre, ça fait vraiment mal. Milo n'a vraiment pas perdu la main. Un bon choix pour clôturer la trilogie, un pusher face à la nouvelle génération.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mars 2010 10:00 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10704
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Je reviens sur le documentaire Gambler, présent dans le coffret. Je l'ai vraiment trouvé excellent, tant on vit les évènements et la tension qui en résulte aux côtés de Refn. Au bord de la faillite personnelle, avec sa femme et sa môme à nourrir d'un côté, les conseillers financiers qui lui expliquent des montages pas possibles pour se sortir de sa merde de l'autre, la pression d'écrire un script pour Pusher 2 dont l'objectif devient d'être un plus grand succès que le premier (le film doit éponger la dette de Refn avant de pouvoir faire du blé avec le 3ème opus), la gestion des acteurs (dont Kusse-Kurt qui peut replonger à tout moment dans la dope et qui ne supporte pas qu'on le présente comme un maquereau dealer d'héroïne), la nécessité de savoir se vendre aux producteurs pour qu'ils financent Pusher 3, on comprend mieux pourquoi le docu utilise le gimmick de l'aspirine effervescente dans un grand verre d'eau que Refn consomme à la pelle.
Le titre, gambler, se retrouve dans le fait que Fear X semble avoir été tourné alors que Refn n'avait pas encore les financements pour le faire, tablant sûrement sur un succès. Mais l'échec au box-office l'a personnellement coulé. Et le pire, c'est qu'il est obligé de jouer un nouveau coup de bluff dans le docu, lorsqu'il décide de lancer la production de Pusher 3 alors que les producteurs n'ont pas encore vu le 2ème montage du présent film (et n'ont donc encore rien greenlighté). Je peux vous dire que sa femme gueule.

Bref, un docu qui explore une certaine facette du cinéma qui demeure souvent dans l'ombre. Et en plus, on accompagne Refn qui a l'air d'être un gars super cool (parmi ses nombreuses affiche de ciné chez lui, on aperçoit Shocking Asia 2 :-D).

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mars 2010 12:00 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1577
Localisation: Rats - Notte di terrore
Kobal a écrit:
parmi ses nombreuses affiche de ciné chez lui, on aperçoit Shocking Asia 2 :-D


Il a une belle vie l'enfant de Refn, parmi des affiches telles que cannibal holocaust ou massacre à la tronçonneuse. :lol:

et je savais pas qu'il y avait une affiche pour ce docu, je sais plus qui l'a mise sur le topic du matage d'ailleurs.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Trilogie PUSHER, par Nicolas Winding Refn
MessagePublié: 05 Avr 2013 23:18 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 462
Localisation: Près de Paris...
Bonne ou mauvaise nouvelle?

Une adaptation anglaise de Pusher...

Image

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=203405.html

La bande-annonce:

http://youtu.be/uBqDHsFzgJM

Au fond, ça fait pas envie...

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Trilogie PUSHER, par Nicolas Winding Refn
MessagePublié: 18 Août 2014 10:29 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Sep 2005 17:20
Messages: 1682
Pas encore vu le remake anglais (mais j'ai le DVD), mais j'ai cru comprendre que l'acteur originel de Milo y tient le même rôle. Il y a aussi un remake indien (je ne sais pas s'il y a un numéro musical par contre).
Je me suis fait la trilogie ce week-end, et ce fut une grosse claque, avec une approche documentaire de l'univers dealers de Copenhague. Les personnages sont terriblement humains, et leur business peut éclater du jour au lendemain (les 3 films racontent sensiblement la même histoire : le quotidien peu excitant des dealers, qui bascule suite à un coup foireux ou un manque de jugeotte). Les fins sont toujours ouvertes (même si on se fait peu d'illusions sur le sort des "héros").
Mon préféré est le 2ème, avec Madds Mikkelsen qui crève l'écran en type paumé, pas foncièrement mauvais, mais qui vit dans un monde tellement glauque et qui est tellement rabaissé (d'ailleurs je me demande si Tonny n'a pas gardé des physiques mentales du premier film vu son comportement erratique) qu'il n'a presque aucune lueur d'espoir de se racheter.

_________________
Image

Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr