Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Août 2018 16:11

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 10 Avr 2010 22:48 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2008 12:13
Messages: 636
Image

C'est quoi ce mot "louf" ? Encore un terme qui n'a pas survêcu aux 80's.

L'inspecteur Cates, flic brutal et toujours de mauvais poil, doit retrouver Ganz, un bandit évadé après avoir abattu deux gardiens. Le prisonnier Reggie Hammond peut l'aider à le retrouver. Il prend sur lui de le faire libérer pendant 48 heures afin de l'aider, en contrepartie d'un remise de peine. Reggie accepte bon gré mal gré mais commence à regretter lorsqu'il se rend compte du sale caractère de son partenaire forcé pour 2 jours...


Le 1er buddy-movie (sauf si on tient compte de La Traversée de Paris).
C'est un film très sympathique et qui repose entièrement sur son duo d'acteurs (Eddy Murphy dans son 1er rôle au cinéma, avant le triomphe du Flic de Beverly Hills). Le scénario tient sur une feuille de papier chiotte mais on s'en badigeonne le cul avec le pinceau de l'indifférence. Pourquoi ?
Primo : les deux acteurs, autant Eddy Murphy que Nick Nolte, font le show. Nick Nolte, c'est Cates, un flic alcoolo et blasé. Murphy joue Reggie Hammond, un truand tiré à 4 épingles qui a la tchatche facile et qui ne pense qu'à forniquer. Perso j'adore la scène où il se fait passer pour un flic dans un bar de gros facho réac, il est vraiment très drôle.
Deuxio : même si les scènes d'action (fusillades + courses poursuites) ont pas mal vieilli, elles restent assez rythmées pour ne pas nous ennuyer
Enfin le gros point fort du film : les punchlines. Il y a, comme dans tout bon film d'action de cette époque, facile une punchline toutes les dix répliques (et encore je vise large). Je me souviens avoir lu aussi que ce film détenait à sa sortie le record du nombre de "fuck" prononcé à l'écran. C'est aussi le premier film où je vois un noir en traité un autre de negro. Enfin tout ça pour dire que ça fait pas dans la subtilité (mais c'est ça qu'est bon).

Cates : Tu vas pas me brouter encore avec tes paperasses !

Pute : Va te faire foutre !
Cates : Plutôt deux fois qu'une !

Collègue : Bravo , Sherlock de mes deux !

Reggie : On ira chez mes potes pour être smart et après on ira au cul !

Barman : Tu préfèrerais pas un p'tit noir !
Reggie : Un p'tit noir qu'il a dit !
Barman : Va te faire englander sale negre

Reggie : Tu sais que je suis un cauchemar ambulant ! Je suis un nègre à plaques ! Avis aux cow-boys du coin : Il y a un nouveau shérif et il s'appelle Reggie Hammond !

Cates : T'es qu'un pauvre zulu avec un matricule et un pyjama à rayures !

Reggie : Cette boite , c'est réservé pour les nègres ! Les faces de craies comme toi restent dehors !

Cates : C'est la merde, un espece de dingue me pique mon feu et se balade dans les rues et tire dans le tas. Et moi, au lieu d'etre là ou j'suis bien, chez moi au lit avec ma nana en train de la faire reluire, je m'fais chier là comme un con. J'ratisse les rues avec un tiré à quatre épingles tout charbonné et cave que c'en est pas croyable.
Reggie: Dis donc coco, si t'es pas heureux tu t'casses, j'moccuperai de Ganz tout seul tu sais
Cates : Me fais pas rigoler t'es con comme un verre à pied. Tu me peles le jonc depuis qu'on a commencé cette chasse à la bredouille. T'es vraiment bon qu'a faire joujoute. Jusqu'à present tu m'a servi à rien.
Reggie : Tu sais que toi aussi tu m'as vachement impressioné. Fallait un super flic pour enfoncer la porte de deux gougnottes.

Cates : C'est ta caisse ?
REggie : Ouais, un enfoiré de pâlichon avais pris la dernière cadillac bleu ciel





Au passage, si un jour vous entendez parler d'un "48 heures de plus", où que vous l'apercevez dans un bac à soldes, ce n'est rien. Comme l'héroïne blondasse de Devil Story, vous avez fait un mauvais cauchemar et vous allez vous réveiller dans quelques minutes, car n'oubliez pas, ce film n'a pas de suite :twisted:

_________________
"Toi tu fermes ta gueule sinon je t'enfonce la tête dans ton cul et tu pourras plus causer que par ton trou de balle"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 10 Avr 2010 23:12 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Juin 2004 18:12
Messages: 1140
Localisation: Disparu au San Carlos
Un excellent souvenir d'enfance, je l'avais maté dans un autocar et je n'avais même pas été malade ! :oops:

_________________
Chaîne Youtube HW : abonnez-vous !

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 10 Avr 2010 23:15 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10700
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Louf, c'est le mot fou passé à l'argot louchébem, non ?

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 11 Avr 2010 9:12 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4297
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Kobal a écrit:
Louf, c'est le mot fou passé à l'argot louchébem, non ?

Tout à fait.

C'est aussi l'abréviation de louftingue (complètement barré) ou encore loufoque mais ça m'étonnerait que le casseur en question enchaîne les calembours à la Pierre Dac.

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 11 Avr 2010 9:24 
Hors-ligne
en direct du Skywalker Ranch de Grenoble
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:48
Messages: 3667
Localisation: Lucas Valley, Marin County, California U.S.A.
Un peu déçu par ce film, faut dire que si on a déjà enchaîné quelques films du genre plus récents avant, le modèle initial a du mal à se démarquer... L'arme fatale par exemple a haussé le standard du buddies movie.

_________________
Lantak a écrit:
Personne a une idée de scénario ? Je comprends pas mes rushes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 12 Jan 2014 1:49 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 461
Localisation: Près de Paris...
ça reste un très bon film policier, avec un putain de duos d'acteurs et des putains de punchlines.
Un des points forts, c'est quand même la qualité de la VF avec Nick NOLTE doublé par Alain DORVAL et Eddie MURPHY par Med HONDO. J'ai jamais vu ce que ça donnait en VO, mais sans leurs voix, je pense j'aurai vraiment l'impression de voir un autre film.

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 12 Jan 2014 5:34 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1727
Très bon Buddy-movie qui constitue même un modèle du genre (avec le duo Mel Gibson-Danny Glover dans L'arme fatale) et qui fut le premier du genre que j'ai vu.
Le rythme et le divertissement sont assurés, le duo Nolte-Murphy fonctionne, les gags font mouche et il y a de la tension.

Ceci dit, j'ai revu récemment "48 heures de plus" (également très bon, même si c'est surtout de la redite) et j'ai quand même halluciné en constatant à quel point ces deux films étaient d'une grossièreté décomplexée. Mais alors vraiment grossier, du genre à faire rougir Tarantino et les frères Farelly. Toutes les deux phrases, il y a un juron ou une allusion sexuelle. Ajoutant à cela qu'il y a pas mal d'insultes racistes (contre les noirs et les blancs), je ne suis pas sûr que le même film puisse être fait de nos jours car de ce côté, ça s'est quand même bien aseptisé. Ceux qui se plaignent de la vulgarité des films d'aujourd'hui devraient revoir les deux "48 heures", ils relativiseraient.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 12 Jan 2014 14:19 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Je trouve le duo plus équilibré que celui de l'arme fatale, dans lequel Glover est un peu le side-kick de Mel Gibson. Ici Nolte et Eddy Murphy sont sur un pied d'égalité.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 13 Jan 2014 20:11 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1727
Quand même, Danny Glover participe bien à l'enquête et puis le duo des contraires (vieux flics noirs père de famille et respectueux du protocoles-jeune flic blanc chien fou et célibataire) est bien trouvé et était original à l'époque. Non franchement, j'ai trouvé que ce duo était assez équilibré, enfin surtout dans le 1, pour els suites, c'est en effet d'avantage Danny Glover side-kick de Mel Gibson.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 14 Fév 2014 15:18 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2005 19:55
Messages: 2419
Localisation: en train de sauver Hollywood
Paul Kersey a écrit:
Très bon Buddy-movie qui constitue même un modèle du genre (avec le duo Mel Gibson-Danny Glover dans L'arme fatale) et qui fut le premier du genre que j'ai vu.
Le rythme et le divertissement sont assurés, le duo Nolte-Murphy fonctionne, les gags font mouche et il y a de la tension.

Ceci dit, j'ai revu récemment "48 heures de plus" (également très bon, même si c'est surtout de la redite) et j'ai quand même halluciné en constatant à quel point ces deux films étaient d'une grossièreté décomplexée. Mais alors vraiment grossier, du genre à faire rougir Tarantino et les frères Farelly. Toutes les deux phrases, il y a un juron ou une allusion sexuelle. Ajoutant à cela qu'il y a pas mal d'insultes racistes (contre les noirs et les blancs), je ne suis pas sûr que le même film puisse être fait de nos jours car de ce côté, ça s'est quand même bien aseptisé. Ceux qui se plaignent de la vulgarité des films d'aujourd'hui devraient revoir les deux "48 heures", ils relativiseraient.


En matière de vulgarité, ils ne battront jamais "cours après moi shériff"... :-D

_________________
Comme un aveugle dans une orgie, j'allais devoir y aller avec mes mains...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 48 heures - Walter Hill - 1982
MessagePublié: 14 Fév 2014 21:15 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1727
Jeff Hersson a écrit:
Paul Kersey a écrit:
Très bon Buddy-movie qui constitue même un modèle du genre (avec le duo Mel Gibson-Danny Glover dans L'arme fatale) et qui fut le premier du genre que j'ai vu.
Le rythme et le divertissement sont assurés, le duo Nolte-Murphy fonctionne, les gags font mouche et il y a de la tension.

Ceci dit, j'ai revu récemment "48 heures de plus" (également très bon, même si c'est surtout de la redite) et j'ai quand même halluciné en constatant à quel point ces deux films étaient d'une grossièreté décomplexée. Mais alors vraiment grossier, du genre à faire rougir Tarantino et les frères Farelly. Toutes les deux phrases, il y a un juron ou une allusion sexuelle. Ajoutant à cela qu'il y a pas mal d'insultes racistes (contre les noirs et les blancs), je ne suis pas sûr que le même film puisse être fait de nos jours car de ce côté, ça s'est quand même bien aseptisé. Ceux qui se plaignent de la vulgarité des films d'aujourd'hui devraient revoir les deux "48 heures", ils relativiseraient.


En matière de vulgarité, ils ne battront jamais "cours après moi shériff"... :-D


Pas vu, ça donne quoi?

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr