Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 17 Sep 2019 3:21

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La légende de Fong Sai-Yuk 1 et 2 - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 25 Sep 2011 19:37 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Image

Un mélange réussi de comédie légère avec son lot de quiproquos (dont des gags nuls qui m'ont bien fait marrer) et de récit historique plus sinistre (des triades qui s'opposent à la dynastie mandchoue Qing, un classique). Cela peut paraitre antinomique dis comme ça, et pourtant les séquences de jonction entre ces deux ambiances passent très bien, chapeau à Corey Yuen ! La séquence où Jet Li affronte sa future belle-mère sans devoir toucher le sol est fantastique : les deux adversaires en viennent à courir sur les têtes des spectateurs, cabriolant dans tous les sens comme des damnés. Le cinéma hong-kongais brille vraiment par ses idées folles, qui plus est superbement mises en scène.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk
MessagePublié: 25 Sep 2011 19:44 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Est-ce que c'est celui-là où il se bat contre des gens avec une fille paralysée car touchée aux points vitaux, et il peut pas la débloquer parce qu'il faudrait qu'il lui mette la main là où ça se fait pas ? Cette scène était vraiment bien.

Je suis sûr d'avoir vu la scène dont tu parles, donc je pense avoir vu ce film, mais il est pas impossible que je l'aie vu sur Prosieben en allemand. Oui, je sais, tout le monde s'en fout.

Je ne suis pas spécialiste mais il me semble qu'il y avait eu un autre film avec Fong Sai Yuk, joué par un autre acteur, qui m'avait marqué parce que des moines shaolin étaient pris au pièges d'un méchant, et quand ils s'échappaient, certains mourraient pour avoir prié devant un bouddha piégé qui explose devant eux. Quelqu'un sait comment s'appelle ce film-là ?

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 25 Sep 2011 19:50 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Non, rien de tout cela dans ce premier opus.

Fong Sai-Yuk est un personnage repris dans plusieurs films de kung-fu (dont la 36ème chambre de Shaolin), mais ta description ne me rappelle rien.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 06 Oct 2011 22:15 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Image

Moins emballé par ce deuxième opus qui peine à retrouver l'alchimie de son prédécesseur. Difficile de s'intéresser au enjeux nébuleux et vite expédiés de cette histoire de trahison au sein d'une société d'opposant politique. Le scénario est bien trop vite emballé, passant d'une scène à une autre sans trop d'explications, au point de donner l'impression d'assister à une version cut ; ainsi, j'ai bien été en peine de comprendre pourquoi Jet Li se pointe à la fin avec un attirail de samurai (un plan par ailleurs joliment iconique), tout comme la raison qui pousse le Régisseur de la Société des Fleurs Rouges à conserver auprès de lui le grand méchant traitre (Ji Chun Hua, une vraie gueule d'enculé). L'humour quant à lui vire trop souvent à la bête hystérie, en dehors de quelques passages plus rigolos (le technique de l'immobilisation utilisée sur une poule !). Même les séquences martiales sont clairement en-deçà du premier Fong Sai Yuk ; seule la baston finale et son duel sur un amoncellement de bancs retrouvent une folie technique digne du cinéma hong-kongais.

Et pour le petit Kevo42, la contradiction des valeurs chinoises entre art martial et pudeur exacerbée est bien présente dans ce film grâce au passage de la nana immobilisée par une pression d'un point pseudo-génital. :wink:

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk
MessagePublié: 20 Oct 2011 21:31 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juin 2004 22:47
Messages: 3501
kevo42 a écrit:
Je ne suis pas spécialiste mais il me semble qu'il y avait eu un autre film avec Fong Sai Yuk, joué par un autre acteur, qui m'avait marqué parce que des moines shaolin étaient pris au pièges d'un méchant, et quand ils s'échappaient, certains mourraient pour avoir prié devant un bouddha piégé qui explose devant eux. Quelqu'un sait comment s'appelle ce film-là ?

C'est "le Temple du lotus rouge", de Ringo Lam. Un kung fu flick assez différent car bien sombre, limite concentrationnaire.

sorti en dvd chez HK dans leur superbe collection "La saga du kung fu"
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk 1 et 2 - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 20 Oct 2011 22:09 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Oui, oui, c'est ça. Il était bien, celui-là.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk 1 et 2 - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 21 Oct 2011 18:26 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
J'avais bien aimé le mélange jeu vidéo kung fu/univers sombre à la Ringo Lam. On voit que le gars a une solide emprise sur sur univers, même quand il semble accepter des oeuvres de commande. J'avais été assez marqué par la décapitation de cheval...

PS : le second film du coffret, Blade of Fury, est tout aussi recommandable.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La légende de Fong Sai-Yuk 1 et 2 - Corey Yuen ( 1993)
MessagePublié: 17 Jan 2019 19:21 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Août 2018 17:37
Messages: 74
Localisation: 8e dimension
J'ai revu les deux films tout récemment et je les trouve toujours aussi funs. En tant que producteur, Jet Li semble avoir voulu reprendre un peu de l'esprit des IL ETAIT UNE FOIS EN CHINE en amplifiant le coté comédie jusqu'à la limite de l'absurde. A ce propos, le personnage de la mère est savoureux, et à certains moments carrément cartoonesque.

Dans le premier film, Jet Li s'habille en femme, participe à un concours complétement dingue où il doit se battre contre sa future belle-mère sans devoir toucher par terre, cette dernière tombe amoureuse de la mère de Jet Li sur un quiproquo, la mère de Jet Li atteint l'extase ultime en entendant son mari déclamer des poèmes et grimace pour ne pas qu'on la reconnaisse. Les combats sont fous avec l'utilisation intensive de câbles et on se marre bien.

Le second film tourné dans la foulée est une suite directe. L'histoire est un peu plus foutraque et certaines séquences sont carrément hystériques mais c'est ce qui fait aussi le charme du film : la mère de Jet Li toujours aussi délirante a la tronche déformées par les piqûres d'abeilles ou s'écrase par terre comme une crêpe tel un personnage de cartoon. Jet Li est embarqué dans un quiproquo amoureux et doit se débattre entre sa fiancée et une prétendante plutôt entreprenante. Le combat final sur un empilement de chaises est énorme.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr