Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Le Regard d'Ulysse - Theo Angelopoulos (1995)
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=29&t=21201
Page 1 sur 1

Auteur:  Captain Beyond [ 11 Fév 2014 12:41 ]
Sujet du message:  Le Regard d'Ulysse - Theo Angelopoulos (1995)

Image

Angelopoulos, Le Regard d'Ulysse.

Chef-d'oeuvre mythocontemplatif ultime, ou record historique de touchage de nouille?
(Trois heures, tout de même.
Eaux sauvages ou Wendigo, par comparaison, font figure de blockbusters épileptiques.)

Il n'est pas facile d'apporter une réponse claire. Une analyse serrée s'imposerait.
Angelopoulos me botte, et ici, Angelopoulos fait tout de même trois heures d'Angelopoulos à 300 %. Il faut donc avoir envie de plans fixes sur cinq minutes, et de suivre un Harvey Keitel fabuleusement à contre-emploi, mutique ou philosophe, qui déambule dans le gris, dans la neige, ou parfois dans le brouillard balkanique, et qui lâche sous le nez de maints directeurs de cinémathèques, de tragédiennes cariatides ou de militaires orwelliens, des tirades pythico-mystiques définitives:"Au commencement Dieu créa le voyage, puis le doute, puis la nostalgie." Pas moins.
A quatre reprises, de la Macédoine à Sarajevo, il rencontre la même femme qui est, logiquement, tantôt sa copine, tantôt sa femme, tantôt sa petite-fille potentielle.

L'argument? La quête, la Quête incessante, la Quête éternelle: un cinéaste erre à la recherche des trois premières bobines perdues du cinéma grec. Errance infinie à travers les Balkans et la tragédie de l'histoire et la permanence des mythes. Retrouver le regard perdu de l'origine; sculpter le regard d'Ulysse, "qui contient toute l'aventure humaine."
C'est un gros morceau, donc, et même si tout le monde a salué la beauté transie de cette fresque, la reconstitution post-apocalyptique d'un Sarajevo hagard et fantomatique, et la scène où la statue de Lénine fracassée est transportée sur le fleuve, il faut bien convenir comme de nombreux critiques qu'on sent l'intention appuyée, voire peu discrète, de produire un chef-d’œuvre.

S'il y a de vrais cinéphiles dans la salle, je soumets donc ma perplexité à votre sagacité. Pour moi, je like sans hésitation, à condition de faire des pauses (en 95 à sa sortie, ça m'avait impressionné, première fois qu'on avait au cinoche un entracte après une heure et demi...):
https://www.youtube.com/watch?v=h4g6K-jOPAc

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/