Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 18 Août 2018 21:26

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 24 Juil 2014 15:48 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4297
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Image

Citer:
Les Vampires, une société secrète dominée par Le Grand Vampire et son âme damnée Irma Vep, terrorise Paris en multipliant enlèvements, vols et assassinats. La police est dépassée et seul le journaliste Guérande, aidé de Mazamette, tente de mettre hors d'état de nuire ces dangereux criminels.


Image

En 1915, la Gaumont subit les assauts de la concurrence, notamment de la Pathé qui vient d'annoncer la sortie prochaine des Mystères de New York. C'est tout naturellement que Louis Feuillade, met en chantier avec les moyens du bord un projet reprenant les ingrédients de son Fantomas, précédent succès de la firme tourné en 1913. Les Vampires nous racontera donc en 10 épisodes les audacieux méfaits de cette bande de malfrats commettant sans états d'âme les pires forfaits : meurtre à la bague empoisonnée, destruction de navires par un canon installé dans un appartement montmartrois, vols de bijoux dans une soirée mondaine dont tous les convives ont été endormis au gaz soporifique...

Image

Image

Le tout est sublimé par une photographie magnifique qui tire admirablement parti de son relatif manque de moyens en décidant de filmer de nombreuses scènes en décors naturels, nous permettant de découvrir les images du Paris des années 1910, comme lors de la formidable scène d'évasion sur les toits de Paris (que Georges Franju reprendra dans sa série télé L'homme sans visage, scénarisé par Jacques Champreux, petit-fils de Louis Feuillade) ou lorsque les pérégrinations de nos héros les entraîne aux portes d'un Paris aujourd'hui disparu.

Image

Image

Mais on ne peut pas dissocier Les Vampires de son anti-héroïne Irma Vep, interprétée par la première vamp du cinéma et ancienne complice de Colette lorsque celle-ci était une vedette de cabaret : Musidora. Aujourd'hui encore, on reste fascinés devant ce personnage fort, un des tout premier (sinon le premier) sex-symbol de toute l'histoire du cinéma dont le costume noir moulant nous prouve que le cinéma d'avant n'était pas toujours aussi guindé et prêchi-prêcha qu'on le croit.

Image

Image

Image

Feuilleton en 10 épisodes constituant au final un film de plus de sept heures posant les bases du cinéma réaliste fantastique en ce sens qu'il tire une sorte de poésie de l'étrange et du macabre, Les Vampires est un des premiers chefs d'oeuvre de l'histoire du cinéma, un film anticonformiste dans sa manière d'opposer les fabuleux vampires jouissant de la vie, escaladant les murs parisiens et rampant aux plafond et des héros particulièrement fades, rendant l'ultime cri de haine d'IRMA VEP plus émouvant que ne l'est le happy-end convenu de nos héros... Un monde de fourberie, de messages codés, de chausses-trappes où les bandits rivalisent d'ingéniosité et de témérité pour commettre leurs forfaits, à l'ambiance noire particulièrement soignée. Le meilleur de Feuillade et un des plus grands films de tous les temps, tout simplement !

Image

Image

Liste des épisodes :

La Tête coupée
La Bague qui tue
Le Cryptogramme rouge
Le Spectre
L'Evasion du mort
Les Yeux qui fascinent
Satanas
Le Maître de la foudre
L'Homme des poisons
Les Noces sanglantes

A noter que la Gaumont a sorti un superbe coffret DVD de ce cinéroman, une des plus belles éditions dvd que j'ai pu voir. Un véritable indispensable pour tous les amoureux du 7e art et une raison supplémentaire de vouer une reconnaissance éternelle à Henri Langlois, dont on fête actuellement le centenaire de la naissance. Rappelons que sans son acharnement à récupérer et préserver tout ce que le cinéma a pu produire depuis sa naissance (entreprise qui a culminé avec la création de la Cinémathèque Française par Langlois et Franju en 1936), et que le monde des arts considérait avec mépris, nombre d'oeuvres majeures comme les Vampires, dont il a littéralement récupéré les bobines sur un trottoir, auraient pu totalement disparaitre.

Image

Sinon, tous les épisodes sont dispo sur le net, ce qui ne semble pas illégal puisque la page Wikipedia consacrée au film propose elle-même un lien vers les épisodes en question : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Vampires_%28film%29

Image

Critique d'époque de Louis Aragon :

Citer:
"C'était l'œuvre d'un piètre metteur en scène, Louis Feuillade, qui s'est depuis cette époque signalé par la nullité de sa production. Film Gaumont, c'est aussi tout dire. Mais d'admirables acteurs, et le choix d'un sujet qui tombait par hasard à pic, à cette époque, firent de ce qui aurait pu être une platitude l'une des épopées qui marquèrent, plus vivement que la Marne ou Verdun, l'esprit de quelques hommes. Le feuilleton cinématographique était alors une nouveauté. Une fièvre véritable prenait ces adolescents, et ce n'était pas tant la suite d'un roman qu'ils attendaient, que sa fin. L'entraînement où ces aventuriers précis et émouvants se trouvaient précipités, voilà qui posait pour la première fois d'une façon grandiloquente et manifeste le problème intellectuel de la vie qu'on a voulu, depuis, réduire à quelques petits cas littéraires: Leibniz, Rimbaud ou Barrès. Il était facile de généraliser du cas de Moreno ou d'Irma Vep à celui de toute créature humaine: l'impossibilité d'éviter la catastrophe terminale. A ce point étonnant de confusion morale où les hommes vivaient, comment ceux-ci qui étaient jeunes ne se fussent-ils point reconnus dans ces bandits splendides, leur idéal et leur justification? Et pour rendre plus exaltante cette constatation, cet enthousiasme défendu, les journaux dénonçaient le cinéma école du crime. Les enfants en proie à la révision des idées n'allaient-ils se parer à leurs propres yeux d'un prestige incomparable en acceptant secrètement ce lieu commun de la presse? Oui, ils couraient où les appelait le CRIME, le seul soleil qui ne fut point encore sali.

A cette magie, à cette attraction, s'ajoutait le charme d'une grande révélation sexuelle. Les théâtres étaient ou fermés ou entrouverts à peine. Le Moulin Rouge venait de flamber. Dans cet incendie qui pouvait être un désastre pour la sensualité de milliers de jeunes gens, que restait-il qui donnât sa forme et son sceau aux désirs d'un peuple naissant? Il appartint au maillot noir de Musidora de préparer à la France des pères de famille et des insurgés".

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 25 Juil 2014 14:46 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 14 Nov 2007 21:30
Messages: 141
J'ai du en voir une bonne moitié.

C'est effectivement excellent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 25 Juil 2014 20:48 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3333
Personnellement, je ne trouve pas les héros si fades : le personnage principal a exactement une tête de gland avec sa coiffure étrange, et Mazamette est l'un des meilleurs side-kick qui soit, sorte de ninja à moustache qui arrive aux moments les plus improbables.

Globalement, c'est la puissance absolue, dont je n'ai jamais vu la fin, et ça craint du boudin.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 25 Juil 2014 22:16 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4297
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Perso, j'adore le running gag de la famille de Mazamette, qu'il invoque des qu'il est pris en flagrant delit de double jeu.

Sinon je pense que quand tu verras la toute fin, tu comprendras pourquoi les heros paraissent mievres et fades face aux Vampires. :wink:

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 26 Juil 2014 0:47 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 14 Nov 2007 21:30
Messages: 141
L'acteur qui joue Mazamette est formidable.

Je crois qu'il joue Coquentin le détective dans"Judex".


Edit:c'est Marcel Levesque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Vampires - Louis Feuillade, 1915
MessagePublié: 11 Nov 2014 21:47 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 14 Nov 2007 21:30
Messages: 141
ça y est:j'ai revu l'intégrale.

C'est magistrale.
Marcel Levesque et Musidora sont vraiment d'excellents acteurs.

La tenue standard du gang,les yeux hypnotiseurs de Moreno,les ballades sur les toits de Paris.

Qui est le Louis Feuillade d'aujourd'hui?

Snif...

Des films comme ça,j'en voudrais tous les mois.

Note:les vampires apparaissent dans la série de recueils de nouvelles"les compagnons de l'ombre"chez Rivière Blanche.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr