Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 17 Sep 2019 3:12

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La guerre des gangs (Contraband) - Lucio Fulci (1980)
MessagePublié: 30 Nov 2014 17:44 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Image

A l'époque de ma (re)découverte de Fulci et de ses élans gores, le visionnage fortuit de la BA de la Guerre des gangs m'avait bien scotché la rétine, avec ses gerbe de sang mafieux. Puis, l'exploration du polar rital avait confirmé mon attrait pour cette branche bien souvent rentre dedans du ciné d'exploitation. La réunion des deux concepts s'annonçait donc grandiose, jusqu'à ce que la réalité douche un peu mon enthousiasme.
Hélas, la Guerre des gangs n'est ni le meilleur poliziottesci, ni le meilleur Fulci. Ni même vraiment dans la moyenne respective. Principal problème : le film est plutôt chiant. Il ne s'y passe pas grand chose, la plongée dans l'univers de la contrebande de cigarettes est planplan et ce n'est pas Fabio Testi dans son rôle d'endive humaine apathique qui pourrait parvenir à sauver le morceau. Son impuissance à endiguer les méfaits du méchant Marseillais vendeur de dope en fait un personnage pitoyable, l'acmé de ce travers étant atteint lorsqu'il assiste via une conversation téléphonique au viol sordide de son épouse, ne faisant rien pour l'empêcher ni même pour se soustraite au chantage (comme raccrocher le téléphone, par exemple). Il faudra d'ailleurs la survenue d'un Deus ex Machina totalement saugrenu pour ramener la paix à Naples.

Bon, côté gore, Fulci respecte tout de même sa promesse d'un beau spectacle : ça gicle, les têtes éclatent, on crame du visage au chalumeau. Cette violence graphique tranche avec le style habituellement plus soft du poliziottesci et quand on lit l'intéressant petit livret fourni avec le DVD, cette rupture pourrait s'intégrer dans une volonté plus globale du réalisateur de détourner les codes de ce genre (le héros nul qui n'arrive à rien s'expliquerait ainsi). Mais même si cette interprétation est intéressante, je n'ai pas pour autant accroché au résultat à l'écran. Restent tout de même la mise en scène des quartiers populaires italiens et le côté très gentillet des contrebandiers italiens en comparaison du terrible Marseillais (ce qui s'explique par la participation à la production de véritable contrebandiers qui avaient apparemment un droit de regard sur le scénario).

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr