Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 26 Sep 2018 11:22

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Pour elle - Fred Cavayé (2008)
MessagePublié: 26 Sep 2015 11:54 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4303
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Image

Citer:
Lisa et Julien sont mariés et mènent une vie heureuse et sans histoire avec leur fils Oscar. Mais leur vie bascule, quand un matin la police vient arrêter Lisa pour meurtre.
Elle est condamnée à 20 ans de prison.
Persuadé de l'innocence de sa femme, Julien décide de la faire évader.
Jusqu'où sera-t-il prêt à aller "pour elle" ?


Ce qui frappe d'emblée dans les films de Fred Cavayé, c'est leur énergie, le cinéaste étant l'un des seuls aujourd'hui capable en France de non seulement s'accommoder d'un budget modeste mais également de mettre cette contrainte au service de son film, l'urgence du tournage servant de pied d'appui au rythme de son film lui-même. On tourne vite, les personnages courent dans tous les sens, la caméra à l'épaule est de mise MAIS l'action reste lisible et le tout retranscrit parfaitement le chaos dans lequel évoluent ses personnages.

Image

Tout le monde le sait, tout le monde le répète, l'âge d'or du cinéma de genre, de la série B est né de cette même urgence, de ces mêmes budgets étriqués, de ces mêmes cinéastes surmotivés et créatifs portant leur film sur leurs épaules jusqu'à épuisement total, entraînant par leur passion et leur énergie tous leurs collaborateurs avec eux. Fred Cavayé parvient à retrouver cet esprit, tout en donnant une vraie patte personnelle à ses films, les rendant clairement identifiables dans la faune du cinéma de genre à la française. Ce sont également des films dont le making of est tout aussi intéressant que le film en lui-même, ce dont peu de nos cinéastes hexagonaux peuvent se vanter...

Image

Mais les films de Fred Cavayé ne sont pas que des séries B pêchues. Ce qui les distingue également, c'est sans doute la capacité de leur réalisateur à humaniser ses personnages, à centrer son intrigue sur les émotions de ses protagonistes. Bien sûr, les personnages sont archétypiques et on peut résumer l'intrigue à "un homme veut sauver sa femme/son fils" mais sa réalisation implique véritablement le spectateur dans le récit. On s'attache aux personnages, on veut qu'ils s'en sortent, et ça, ça fonctionne autant grâce aux performances des comédiens qu'à un choix scénaristique conscient.

Image

En effet, il ne suffit pas ici d'embaucher Vincent Lindon et de lui demander de jouer le gars au regard pétri d'humanité témoin et victime de la déshumanisation brutale et écrasante du Monde moderne. Même si le scénario de Pour elle n'est pas exempt de raccourcis ou d'incohérences (dont on se fout royalement le temps de la projection), ce qui lui donne un gros supplément d'âme, c'est par exemple ce choix de centrer le récit sur le personnage du fils de la famille, choix scénaristique que la mise en scène met bien en valeur sans non plus amoindrir l'aspect de vrai divertissement du film.

Image

Donc, ce qui distingue Pour elle et les autres films de Cavayé du tout venant de la production française, c'est cet équilibre entre le divertissement nerveux et l'aventure humaine, cette capacité à se poser quelque part entre les tentatives de cinéma de genre exubérantes et creuses et les pensums d'auteurs dot le scénario semble un copié/collé de manuel de psychiatrie pour les nuls. Le cinéma de Fred Cavayé est un cinéma de personnages, qui illustre parfaitement l'adage hitchcockien de l'homme ordinaire prisonnier d'une situation extraordinaire dans laquelle il ne peut survivre qu'en se dépassant et en enfreignant petit à petit toutes les règles de la société dans laquelle il vit.

Image

Cavayé sait filmer l'action, il sait aussi mettre en valeur ses personnages, il sait qu'il plan signifiant, qu'un hors-champs, qu'une ellipse permettent bien souvent de régler bien des impondérables de production et il possède un sens du cinéma à l'état brut qui lui permet de surmonter toutes les difficultés de productions sans avoir à aller se plaindre en pleurnichant sur un système pourri qui broie l'ambition et l'originalité au profit de productions confortables formatées pour les dimanches soirs de TF1.

Bref, Fred Cavayé est un vrai cinéaste au service de divertissements nerveux, efficaces et qui ne cherchent ni à épater, ni à choquer, ni à viser un quelconque statut culte par une surabondance nauséeuse de répliques et scènes prétendument choc mais maladroites et coûteuses. Et c'est ce qui rend son travail remarquable et qui me donne personnellement envie d'aller voir tous ses films en salle, ce qui, je l'avoue, est plutôt rare pour moi dans le cinéma français actuel...

Image

Du coup, il est d'autant plus intéressant de comparer Pour elle avec son remake américain : Les trois prochains jours, un film efficace au casting et à la réalisation solides mais d'une mauvaise foi totale quand on constate qu'il s'agit d'un copier/coller intégral du film d'origine alors qu'au générique, Paul Haggis apparaît comme seul et unique scénariste et qu'il faut attendre près d'une minute au générique de fin pour qu'apparaisse le crédit "inspiré du film Pour elle de Fred Cavayé", alrs qu'on a sans doute jamais vu un remake repompant autant le métrage d'origine depuis le Psycho de Gus van Sant...

Image

Cela dit, cette repompe intégrale permet avant tout de dresser comme jamais un état des lieux du cinéma de divertissement français en comparant deux films ayant le même scénario, l'un produit par une major hollywoodienne et l'autre par une société de production française, avec quand même deux "stars" au générique : Diane Kruegger et Vincent Lindon. Déjà, on peut comparer la durée des métrages : 2h07 pour la version US et 1h30 pour la française. Un confort de production d'un côté qui permet de développer les scènes et de l'autre une urgence qui oblige à la concision : on voit sans doute sur l'écran tout ce qui a été tourné, parfois un peu maladroitement, parfois un peu trop vite, ce qu'un montage nerveux parvient à masquer. Il serait d'ailleurs intéressant d'avoir accès au scénario d'origine de Pour elle pour voir si les scènes que l'on retrouve dans Les trois prochains jours sont des ajouts de Paul Haggis et sa team ou des idées de Cavayé abandonnées car trop coûteuses ou par suite de soucis de production. Je pense notamment à la scène dans le métro ou encore la scène au zoo.

Image

C'est d'ailleurs marrant de constater que le grand moment du film de Haggis, le début de l'évasion de nos héros, commence au bout de 90 minutes de métrage, soit pile au moment ou le film de Cavayé se finit. Et si les scènes que je viens d'évoquer ont été ajouter par la production US, c'est également très révélateur de le différence entre une production US qui se construit selon les codes de la structure en climax avec poursuites en voitures et scènes de tension/suspense et une production française qui tire la patte dès qu'une scène affiche l'ambition de divertir son spectateur par du spectaculaire. Et alors que Les trois prochains jours a tout du divertissement efficace avec un petit supplément d'âme appréciable, Pour elle nous laisse tout de même l'impression de se finir là où il aurait dû commencer, le film se tendant tout entier vers une résolution un peu expédiée.

Image

Au final, Pour elle est un divertissement populaire comme on en voit trop peu par chez nous, porté par une énergie peu commune, une passion du cinéma et un sens de la réalisation qui font de Fred Cavayé un des cinéastes français dont j'attends le prochain film avec impatience, un gars qui a l'énergie de s'accommoder de conditions de tournages à l'arrache mais qui maîtrise comme peu de ses compatriotes l'art de nourrir son cinéma des difficultés auxquelles il doit faire face pour mener à bien ses projets. Dans l'état actuel de la production française de films de divertissements non standardisés, c'est une qualité trop rare...

Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=E4A7medohvM

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour elle - Fred Cavayé (2008)
MessagePublié: 27 Sep 2015 12:51 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2007 16:07
Messages: 386
Localisation: dans un sanctuaire, sur les hauteurs de Sparte
J'ai nettement préféré l'original. Lindon est beaucoup plus approprié pour le rôle que Crowe. Justement parce qu'il est peu habitué aux films d'action, et qu'on croit plus à son personnage de prof' de français qui doit se transcender pour sauver sa femme. Dans le remake, c'est pas loin de virer au film de gros bras.

_________________
"Success is a state of mind." (Tommy Wiseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour elle - Fred Cavayé (2008)
MessagePublié: 27 Sep 2015 15:50 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Déc 2004 13:12
Messages: 2375
Localisation: Perdu dans les beaux yeux de Phoebe Dollar
deathtripper21 a écrit:
Au final, Pour elle est un divertissement populaire comme on en voit trop peu par chez nous, porté par une énergie peu commune, une passion du cinéma et un sens de la réalisation qui font de Fred Cavayé un des cinéastes français dont j'attends le prochain film avec impatience...


Film qui devrait être... "Radin" une énième comédie avec Dany Boon. :?
C'était un peu ma crainte lorsque j'écrivais un petit quelque chose sur ce film dans les "hier soir, j'ai maté", à savoir que le bonhomme finisse par rejoindre Florent-Emilio Siri dans la liste des réalisateurs du cinéma de genre, nous offrant "Otages", "Nid de guêpes" pour ensuite rentrer dans le rang avec "Cloclo" (bon film, certes, mais qui aurait tout aussi bien pû être réalisé par un autre) et prochainement "La grande cuisine", "comédie" avec Dubosc et Lanvin... . :smile_9:

Il est encore difficile de dire si Cavayé filera le même mauvais coton, mais ceci fait à mon avis parti d'un triste constat qui veut qu'on a une tendance dans ce pays à brider les talents et chercher à tous prix à les ramener vers un cinéma sans intérêt. Et finalement plus commercial que la machine américaine elle-même où en gros, sachant que ça va faire le minimum syndical d'entrées et faire des bonnes audiences des années plus tard à la télé, on ne produirait que des comédies pour TF1 ou des drames pour France 2, délaissant l'action, l'horreur, le thriller, dont les réalisations ne servirait que de seconde division du cinéma français dans le but de répérer quelques talents qui serviront de futures yes-man pour des produits formatés. Après, on peut aussi espérer que cela ne reste que des films de commandes, comme en son temps, toute proportion gardée, Jean Rollin enchaînait les productions olé-olé pour le chèque qui lui permettrait de faire des choses plus personnelles. Un Cavayé qui fait "Radin", c'est peut être la seule solution pour ensuite, avoir les moyens pour continuer à faire des "A bout portant", "Pour elle", "Mea Culpa"... là ou Emilio-Siri semble au contraire très heureux de laisser derrière lui l'action, à la limite parfois de cracher dans la soupe.

Mais pour en revenir à l'analyse du film en lui-même, je suis d'accord et je n'aurais pas dit mieux. On a fait une mauvaise presse au remake à cause aussi sans doute de certains propos malheureux de Russell Crowe en interview qui ne faisait en gros que mettre en avant ce qui est déjà dit ici, à savoir que l'original n'avait sans doute pas les moyens de ses ambitions, heureusement que nous, à Hollywood, on a assez de blés pour faire le film que "Pour elle" aurait dû être. On ne peut pas lui donner totalement tort même si pour le microcosme du Cinéma Français suffisant, il a pû apparaître comme un donneur de leçons (c'est vrai qu'on fait jamais ça, nous autres...). Bref, je persiste sur ce que je disais: les deux versions ont des qualités et des défauts et sont tout aussi recommandables, la même histoire offrant deux approches différentes, une sorte de variation sur le même thème. Aimer l'un n'empêche pas l'autre et l'essentiel, c'est d'apprécier cette histoire qui en prenant pour base une intrigue nous racontant les préparatifs d'une évasion, nous parle aussi de l'amour et de ce qu'on est prêt à faire pour lui. Autrement dit, c'est plus profond que ce qu'on pourrait croire et c'est cela qui en fait tout l'intérêt et presque la singularité.

_________________
la-li-lu-le-lo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour elle - Fred Cavayé (2008)
MessagePublié: 22 Sep 2016 10:43 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4303
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Wolfwood a écrit:
deathtripper21 a écrit:
Au final, Pour elle est un divertissement populaire comme on en voit trop peu par chez nous, porté par une énergie peu commune, une passion du cinéma et un sens de la réalisation qui font de Fred Cavayé un des cinéastes français dont j'attends le prochain film avec impatience...


Film qui devrait être... "Radin" une énième comédie avec Dany Boon. :?


Je viens de voir la bande-annonce de Radin! dont l'affiche commence à envahir les rues et couloirs de métros parisiens et franchement, même si le scénario ne semble effectivement pas bien original ("coucou, je suis ta fille cachée et je vais t'aider à surmonter tes névroses !"), rappelant même le propre film de Boon Hypocondriaque... ben je trouve qu'il y a déjà un petit quelque chose de pas mal et que Dany Boon est un peu plus retenu que d'habitude, son personnage étant plus une sorte de connard psychorigide ordinaire que son sempiternel rôle d'exubérant avec intonations ch'tis qui ressortent ponctuellement.

Je crois que j'irais le voir, en croisant les doigts...

https://www.youtube.com/watch?v=8hmQFU2hpJM

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr