Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 20 Jan 2020 5:36

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Étrange Festival Lyon 2010
MessagePublié: 21 Fév 2010 18:00 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Image
L'étrange Festival Lyon est de retour pour sa 3éme édition, toujours au cinéma Comoedia de Lyon du 31 mars au 06 avril prochain.

La programmation ne vas pas tarder à être dévoilé mais vous pouvez déjà découvrir l'affiche de cette nouvelle édition.

A très bientôt :wink:

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Fév 2010 18:04 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2007 17:49
Messages: 127
c'est officiel, j'y serai pas... :cry: :cry: :cry:

putain, ton affiche est superbe!

_________________
Superflo, toujours là quand il faut!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Fév 2010 18:34 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
J'ai une impression de déjà vu tout d'un coup.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Fév 2010 16:59 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Comme vous avez pu le deviner au vu de l'affiche, Alice au Pays des Merveilles sera la thématique principale du festival. Détaillons cette dernière en attendant de découvrir les autres ainsi que les avants premières.

Les reflets d'Alice

Image

Autour de la figure de la jeune fille/femme nous avons réuni trois films qui abordent chacun le mythe d'Alice de façon différente.
Ce qu'ils ont en commun, disons-le une fois pour trois, c'est qu'ils développent chacun une esthétique exceptionnelle, et que leurs seules qualités visuelles suffiraient à leur garantir une place de choix dans le Panthéon de l'Etrange Cinéma. Mais ils sont aussi bien plus que cela.
On verra donc successivement Alice enfant, adolescente, et enfin adulte dans ces films rarement montrés en salles.

Alice de Jan Svankmajer :
Image
Alice est une adaptation du texte de Lewis Caroll, c'est à dire relativement fidèle à la lettre et à l'esprit. Sauf qu'avec Svankmajer rien n'est jamais ordinaire, et donc voici une version qui magnifie le clivage innocence/bizzarerie du matériau d'origine, à des lieues des impératifs d'un cinéma mainstream.

http://www.youtube.com/watch?v=w5oLg2WJ8h0

Valerie a týden divů de Jaromil Jires :
Image
Adaptation d'un texte de l'écrivain surréaliste Vítězslav Nezval, on s'éloigne déjà du texte fondateur. Alice s'appelle ici Valérie, et le monde merveilleux qu'elle explore est celui des adultes, cependant peuplé de créatures aussi étranges que celles du wonderland de Carroll. L'héroïne côtoie ainsi vampires et moines libidineux.

http://www.youtube.com/watch?v=as5ZdjYGdRY

Morgane et ses Nymphes de Bruno Gantillon :
Image
Voyage initiatique d'une jeune femme dans un univers sans homme ou presque, Morgane est une perle délaissée du cinéma fantastique français à l'érotisme délicatement vénéneux. Alice au pays du romantisme décadent ?

http://www.youtube.com/watch?v=XdjiSDagC8s

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Fév 2010 1:19 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
En seconde thématique, L'étrange Festival Lyon s'intéresse aux films du Mouvement Panique et nous aurons la chance d'avoir comme invité Fernando Arrabal lors de cette édition.

Panique !

Image

Dans les années 60, trois amis énervés, ayant une même conception de la vie décident de fonder un mouvement artistique Panique. Arrabal, Jodorowsky et Topor touchent alors à toutes formes d’art avec pour principale obsession : être contre pour être avec la minorité.

Chacun laissera sa trace indélébile dans le monde du 7ème art.

Viva la Muerte de Fernando Arrabal

Image

Viva la muerte s'immerge dans les fantasme morbides d’un jeune garçon en proie à une relation œdipienne durant l’occupation franquiste. L’image du père étant la clef de voute de cette bombe visuelle longtemps censurée.

http://www.youtube.com/watch?v=-cL1cOzmZ7Y

La Montagne Sacrée de Alejandro Jodorowsky

Image

Expérience mystique prenant la forme d’un trip psychédélique totalement déjanté avec un fourmillement d’idées hallucinantes transparaissant à tous les plans. Un choc !

http://www.youtube.com/watch?v=BRp7zEH9VLA

Marquis de Henri Xhonneux & Roland Topor

Image

Marquis, film sadien par excellence, ose la relecture du divin Marquis au travers de son sexe parlant, considéré comme un être vivant totalement autonome. Difficile d’aller plus loin dans la perversion burlesque.

http://www.youtube.com/watch?v=C4bZ1p528r0

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Fév 2010 17:02 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Dernière thématique du festival, un hommage au défunt Paul Bartel sera rendu.

Hommage à Paul Bartel

Image

Mine de rien, Paul Bartel est l’un des plus grands représentants de l’esprit du cinéma indépendant américain, le vrai, le beau, pas celui qu’on a apprivoisé et foutu dans une réserve à Sundance. Ancien espoir de l’écurie Corman des années 70, sa personnalité iconoclaste ne lui permet pas d’intégrer le moule hollywoodien. Car oui, Paul a un problème : la société dans laquelle il vit le fait beaucoup rire et, que ce soit au travers d’œuvres de commande ou de films dits « d’auteur », il n’a de cesse d’égratigner ses contemporains, voire de leur latter méchamment la tronche.

Venez donc nombreux découvrir, au travers de trois films emblématiques et inclassables, la carrière d’un cinéaste étonnant qu’on a trop vite enterré (Même si il est quand même mort).

La course à la mort de l’an 2000 de Paul Bartel

Image

En l’an 2000, les jeux du cirque ont fait leur retour sous la forme d’une course automobile ultra-violente où les candidats d’entretuent, n’hésitant pas à massacrer le public pour marquer plus de points. Une jeune résistante infiltre la voiture du champion national et tente de saboter la course.

D’un petit film de commande, Bartel livre une adaptation trash des « Fous du volants » sur fond de satire sociale, transformant une petite série B en œuvre d’anticipation pessimiste, outrancière et cartoonesque.

http://www.youtube.com/watch?v=7J7T1mzD8nc

Eating Raoul de Paul Bartel

Image

Mary et Paul s’aiment d’un amour tendre et pur. Un jour, Paul tue par accident un riche voisin partouzeur qui tentait de violer Mary. Découvrant que les pervers sexuels sont pleins aux as, le gentil couple passe des petites annonces roses, et assassine sa clientèle.

Confrontation entre le couple rêvé d’une Amérique puritaine et le monde décadent des années 80, Eating Raoul est une comédie noire qui ne confond jamais provocation facile et mauvais goût assumé. Chez Bartel, l’humour est froid, méchant et tombe toujours juste, comme un coup de poêle à frire.

http://www.youtube.com/watch?v=m3N5l-URMJw

Lust in the Dust de Paul Bartel

Image

Chili Verde est un trou perdu du Nouveau Mexique, décoré de quelques masures, d'une église et d'un saloon. Mais qu'est ce qui y retient sa population, majoritairement constituée de bandidos et filles légères ? Une histoire de trésor caché bien sûr. Mais où ?

Imaginons que le corpus cinématographique de John Waters copule avec celui de Sergio Leone, et qu'il en résulte un rejeton sur pellicule. Un film qui reprendrait les poncifs du western spaghetti dans le cadre d'une parodie outrée. Dans laquelle les scènes de bagarre de saloon tourneraient en catfight et où la gent féminine conduirait les pistoleros à la braguette. Un film à la distribution aussi éclectique que surprenante, avec entre autres Woody Strode, Divine et Henry Silva. Une fascinante aberration. Un film qui s'appellerait Lust in the Dust.

http://www.youtube.com/watch?v=Mtrv1jmFyeo

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Mars 2010 10:30 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Avant de vous dévoiler les avants premières de cette 3éme édition de L'étrange Festival Lyon, voici les dernières réjouissances.

Soirée carte blanche à Nanarland

Image

Entre défenseurs d'un cinéma autre, les chemins de ZoneBis et Nanarland devaient un jour se croiser. En leur présence nous découvrirons deux films excentriques en 35mm, des extraits de films improbables et beaucoup d'autres surprises.

Ninja Terminator - Godfrey Ho

Image

Quand la vengeance d’un trafiquant de drogue croise la quête d'un guerrier de l’ombre à la recherche d’une statuette d’invincibilité du temple ninja, Interpol devra s’en mêler pour faire triompher la lumière.

Godfrey Ho, l’homme qui a popularisé le copier/coller cinématographique nous offre sa spécialité : deux films pour le prix d’un réunis grâce à un douteux procédé téléphonique. Depuis la présence de Richard Harrisson et Hwang Jang Lee, qui tiennent l’affiche bien que n’ayant jamais tourné ensemble de leur vie, jusqu’aux scènes d’action invraisemblables mâtinées de dialogues rocambolesques, tous les ingrédients sont réunis pour donner un des films de ninja les plus improbables du genre.

http://www.youtube.com/watch?v=qVq-PNZhuZk

Devil Story - Bernard Launois

Image

Un jeune couple tombe en panne lors d’un voyage en Normandie. Ils vont y subir une terrible malédiction qui les verra croiser le chemin d’un tueur monstrueux, d’une momie, et d’autres envoyés du diable !

Tentative maladroite et naïve de concilier poésie fantastique et gore, Devil story est un film autre. Premier et dernier film d’horreur normand, il est sorti en pleine période faste du vidéo-club et du slasher US. S’il se pose comme une tentative d’alternative française au genre, la folie pure et involontaire qui en émane le rapprocherait plutôt du monolithe noir de « 2001 Odyssée de l'Espace », tant on devine que l'humanité n'est pas encore prête à en percer tous les secrets.

http://www.youtube.com/watch?v=Tw6zgrRPbVk

Documentaire

Marvel 14 : Les super-héros contre la censure - Philippe Roure & Jean Depelley

Image

Les super-héros Marvel sont apparus en France dans les années 60 avec le magazine Fantask puis dans Strange et Marvel. Ce dernier fut supprimé après 13 numéros et le numéro 14 n’est jamais sorti. Annoncé puis interdit, devenu mythique, un seul exemplaire vaudrait aujourd’hui une fortune, s'agit-il d'un fantasme de collectionneur ou bien d'un magazine réel ?

Le documentaire revient sur la frustration de millions de fans attendant en mars 1971 la parution du numéro désiré, censuré selon certains par les ligues de familles chrétiennes et les communistes pour sa violence et son idéologie américaine capitaliste. Mais derrière ce sujet s’en cache un bien plus important : celui de la censure en France au début des années 70 !

Un débat sera organisé après la projection en présence des réalisateurs, de Raphaël Colson (Les moutons électriques) et Claude Vistel (éditions Lug).

Un extrait est visible en cliquant ici

Film d'amour non simulé

Les Tringleuses - Alphonse Béni

Image

Paris. L'inspecteur Dubois (Alphonse Béni) enquête sur des cambriolages de gros billets et de bijoux (et au passage quelques assassinats) effectués par la Bande des Barbus. Il retrouve les malfaiteurs et en abat quelques uns avant de découvrir que l'un d'eux est son frère.

Quand polar rime avec boulard, Alphonse Béni signe un film érotico-policier bien monté. L'intrigue, bien que classique, se démarque par ses dialogues décalés et par une théorie familiale digne d'intérêt. Les scènes d'amour, entre quelques courses-poursuites, achèvent de donner du rythme au savoureux "Les mecs, les flics et les putains", mieux connu sous le nom de Les Tringleuses.

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Mars 2010 12:41 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Un film érotique avec Alfonse Béni :shock: :shock: :shock:

Il le fauuuuut !

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Mars 2010 12:50 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
Je serai en vacances dans le sud-ouest ces dates là :(

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Mars 2010 18:37 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Pour finir, voici la liste des 8 avants premières qui viennent compléter les films déjà annoncé à la programmation de cette troisième édition de l'étrange Festival Lyon.

Ouverture: Enter The Void - Gaspar Noé (Première Française)

Image

A Tokyo, Oscar, petit dealer, est blessé par balle. Tandis qu'il agonise, son esprit refuse de quitter le monde des vivants et erre alors dans la ville. Passé, présent et futur se mélangent dans un maelstrom hallucinatoire.

Troisième long métrage de son réalisateur, Enter The Void repousse les limites des expérimentations visuelles initiées dans Irréversible et transporte le spectateur dans un trip hallucinant bourré de triturations visuelles et numériques. Sur une musique de Thomas Bangalter (Daft Punk), Gaspard Noé nous montre Tokyo comme on ne l’avait jamais vu, et confirme par la même occasion qu’il est le plus doué des réalisateurs de son époque. Enter The Void sera présenté pour la première fois au monde dans sa version totalement finalisée.

En présence de Gaspard Noé

http://www.youtube.com/watch?v=UssTGcOdWqs

Cloture: Mammuth - Gustave Kervern & Benoît Delépine

Image

Pilardos vient d'avoir 60 ans et travaille depuis l'âge de 16 ans, jamais au chômage, jamais malade. Mais l'heure de la retraite a sonné, et c'est la désillusion : il lui manque des points, certains employeurs ayant oublié de le déclarer ! Il part à la recherche de ses bulletins de salaires mais durant son périple, il retrouve son passé et sa quête de documents administratifs devient bientôt accessoire...

Après les hallucinants Aaltra, Avida et Louise-Michel, le nouveau film du duo grolandais Delépine et Kervern réunit un casting surprenant (Depardieu, Moreau, Poelvoorde, Adjani, Lanners …) au service d’un scénario complètement barré. En compétition au dernier festival de Berlin, Mammuth fait un détour par L’étrange Festival Lyon.

En présence de Gustave Kervern

http://www.youtube.com/watch?v=G2NDmPEtIOs

Splice - Vincenzo Natali

Image

Célèbres pour avoir combiné de l’ADN en provenance de différentes espèces animales afin d’en créer de nouvelles, Clive et Elsa, deux jeunes scientifiques, décident d’outrepasser les limites légales et éthiques de leurs expériences en y adjoignant de l’ADN humain … A partir de là tout dérape.

Vincenzo Natali revient avec un sujet que n’aurait pas renié un David Cronenberg de la grande époque, celui de la manipulation génétique. Aidé par de formidables SPFX que l’on doit à la prestigieuse société française Buf Compagny, les délires crypto-zoologiques du réalisateur vont au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. Le cinéma fantastique possède un bestiaire déjà bien fourni, il devra dorénavant compter avec les concepts ahurissants de Splice.

http://www.youtube.com/watch?v=6GBWU6RjiLM

Accidents Happend - Andrew Lancaster

Image

La vie des Conway est jalonnée d’accidents qui ne cessent de modifier le cours de leur histoire. Tout commence par la mort par barbecue du voisin qui, par effet de boule de neige, précipitera la famille dans une succession de drames mettant à mal les liens les unissant.

Subtil mélange entre Stand By Me et Final Destination, Accidents Happen est un petit bijou méconnu en provenance d’Australie. Andrew Lancaster, le réalisateur, a longtemps œuvré dans la musique pour d’autres films, dont le sympathique Garage Days d’Alex Proyas. Il signe ici un premier film hallucinant de maitrise et d’émotion, d’une mélancolie festive et communicative. On n’avait pas jubilé de cette façon au cinéma depuis Donnie Darko.

http://www.youtube.com/watch?v=wHuDce7LYD0

Ekko - Anders Morgenthaler

Image

Un policier divorcé, qui vient de perdre la garde de son fils de six ans, s’enfuit avec lui dans une maison isolée. Cet enlèvement qui cache un acte d’amour désespéré va bouleverser le lieu désert, en apparence si calme et en réalité si dangereux.

Anders Morgenthaler avait beaucoup impressionné avec Princesse, un mélange expérimental d'animation traditionnelle et de prises de vue réelles au contenu sulfureux. Le Danois veut faire revivre l’horreur à travers les yeux d’un enfant dans Echo, son nouveau film dont l’atmosphère se situe quelque part entre Paperhouse de Bernard Rose (1988) et L’été où j’ai grandi, de Gabriele Salvatores (2003). Une proposition de cinéma aussi effrayante qu’éblouissante, suspendue entre le paradis et l’enfer.

Trailer visible sur ce lien

The Countess - Julie Delpy

Image

Erzsébet Báthory, la femme la plus puissante de la Hongrie du 17ème siècle, sombre progressivement dans la folie suite à une rupture avec un jeune homme dont elle était éperdument amoureuse. Elle se persuade alors que le sang de jeunes vierges lui procurera jeunesse et beauté. Elle initie une série d'actes sanglants, à la recherche de la jeunesse éternelle.

Julie Delpy, réalisatrice, actrice, scénariste et compositrice s’est investie pleinement dans cette adaptation du mythe de la comtesse Báthory. Loin d’édulcorer le propos originel, cette nouvelle relecture garde une noirceur bienvenue et, servie par une direction artistique splendide, retranscrit sans compromis la folle quête d’une chimérique jeunesse.

http://www.youtube.com/watch?v=ckLuPgC7VQg

Villemolle 81 - Winshluss

Image

Dans le village de Villemolle, une équipe de journalistes vient tourner un documentaire sur les aléas de la vie de cette bourgade typique, tandis qu’au même moment une météorite s’écrase et redonne vie à toutes les chairs mortes, du cimetière au barbecue compris.

Entre Groland et L’Enfer des Zombies, il y a Villemolle 81. Coréalisateur de Persepolis, auteur de la BD Pinocchio (Fauve d’or au festival d’Angoulême en 2009) et rédacteur en chef de la revue Ferraille Illustré (les Requins Marteaux), Winshluss transgresse les codes du film de zombie. On assiste hilare à la découverte de ce village pas si caricatural que ca, pour basculer ensuite et sans prévenir dans le gore craspec et la folie furieuse. Humour rentre dedans et passage d’animation en 2D et stop-motion font du film un véritable cartoon live !

http://www.youtube.com/watch?v=BEKbcBE6r90

Blackaria - Christophe ROBIN & François GAILLARD (Première Mondiale)

Image

Angela découvre les moeurs libertines de sa voisine, Anna-Maria. Cette révélation tourne à l'obsession, et la fait progressivement dériver vers de macabres visions. Un soir, elle trouve son corps mutilé et récupère les fragments d’une boule de cristal aux pouvoirs divinatoires. A partir de ce moment, futur et présent s’entremêlent, tandis que les meurtres eux continuent.

En dépit d'un budget limité, les réalisateurs offrent au spectateur un hommage sincère au giallo italien. Les meurtres y sont graphiques, les plans gore montrés frontalement, les filles sublimes et souvent dénudées. L’absence de moyens financiers est compensée par une mise en scène inventive doublée d'une musique entêtante. Blackaria a tout du futur film culte.

En présence des réalisateurs.

http://www.youtube.com/watch?v=L6smL4hADpY

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Dernière édition par Cyril le 09 Mars 2010 0:03, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Mars 2010 19:03 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Ouah ! Belle programmation.

Gaspard Noé au début, Delepine / Kervern à la fin, et le film de Winshluss au milieu, il ne manque que Rubber, et ça ferait l'intégrale des films français les plus attendus de l'année.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Mars 2010 19:07 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Ah Rubber on a essayé de l'avoir mais il aurait jamais pus être fini aux dates de notre festival :(

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Mars 2010 19:12 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Ah oui, je disais ça juste comme ça. Dupieux est en train de le mixer en ce moment même.

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mars 2010 1:54 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Des lyonnais de Nanarland viendront nous rendre visite ?

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Mars 2010 7:39 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
Comme je le disais je serais en vacances ces dates là :(

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Mars 2010 19:29 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Ozymandias est le seul Lyonnais ??? :shock:

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Mars 2010 19:38 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
Y'a des stéphanois mais ils ne sortent jamais de chez eux :-D

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mars 2010 17:27 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2003 1:28
Messages: 93
Localisation: Paris
Le site web du festival est en ligne avec toutes les infos, les horaires de projections et les tarifs.

http://www.zonebis.com/etrangefestival/

Enjoy :wink:

_________________
"Comme disait mon ami Richard Nixon, mieux vaut une petite tâche sur la conscience qu'une grosse sur l'honneur. Allez en vous remerciant bonsoir."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mars 2010 18:32 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Avr 2009 11:23
Messages: 231
Localisation: Dans la cuisine
Ozymandias a écrit:
Y'a des stéphanois mais ils ne sortent jamais de chez eux :-D


Bah la programmation nous ambiance moyennement. Quitte à nous fendre d'une mission "je cherche désespérement une place pour me garer sans y passer la moitié de mon smic et Ozy prête nous ton canapé Bolöyung" autant que ce soit pour ne pas zapper la moitié des films.

_________________
"Would you fuck me for blow?"
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mars 2010 18:41 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Déc 2007 12:02
Messages: 104
Localisation: Ain, 20 kms Lyon
l'équipe nanarland lyonnaise est un peu en sommeil avec la fin des soirées nanar le barbare, en ce qui me concerne je viendrai voir quelques films :wink:

_________________
«Vous savai pa lé gars y paré que se filme ai tiré d'une vrai histoir, la bataye des Tairmopil, et que Spart sa a vrémen existai ?
En tou ca le film il e super sai entre galdiator et kilbil et sai filmé com Matrix alor allai tous le voire» (AlloCiné)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr