Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Nov 2018 1:05

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Doctor Who
MessagePublié: 11 Jan 2008 12:16 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Multi-diffusé en ce moment sur France 4 (mercredi soir, jeudi après-midi...). Les DVD de France Télévisions sont apparemment dans le commerce et c'est tant mieux parce que la VF ne rend pas justice au jeu des comédiens britanniques.

Image

Depuis quelques mois, je suis devenu totalement fan de cette série anglaise, qui est un véritable monument télévisuel chez nos voisins (plus de 730 épisodes à ce jour !!). "Doctor Who" est l'une des plus anciennes séries de S-F : la série originelle a duré entre 1963 et 1989, avant d'être relancée en 2005 (l'un des plus gros succès de la BBC de ces dernières années). L'univers exploré est si complexe que la série suscite, en Grande-Bretagne, un engouement comparable à celui de "Star Trek" (voire presque "Star Wars") aux Etats-Unis, avec conventions de fans, adaptations en BD, romans, etc...

Le thème : un savant extraterrestre à l'apparence humaine explore le temps et l'espace à l'aide d'une machine bizarroïde, qui ressemble à une vieille cabine de téléphone anglaise, et est beaucoup plus grande de l'intérieur que de l'extérieur. Au hasard de leurs voyages (à travers tout l'univers, dans le passé, dans le futur...), le héros et ses compagnons terriens découvrent des problèmes à résoudre, des injustices à combattre, des invasions d'alien à repousser, etc. L'ambiance de la série et l'intelligence des scénarios la font ressembler à une sorte de mélange de "Star Trek" et "X Files".

Le héros, "le Docteur", n'a pas de nom, le titre de la série "Doctor Who", étant plus une question qu'autre chose. Il vient d'une race extraterrestre, les seigneurs du temps, devenus fainéants et improductifs à force d'être hyper-évolués : le Docteur s'est donc rebellé contre l'inactivité de sa race pour explorer l'univers, en prenant la Terre comme point d'ancrage. Son histoire et son origine extraterrestre ont été révélées progressivement, au fur et à mesure que le succès de la série stimulait l'imagination des scénaristes. Dans les tous premiers temps, la série avait un ton éducatif, avec l'exploration des autres époques, mais elle a très rapidement opté pour l'aventure, quand le Docteur s'est mis à affronter régulièrement les Daleks, sorte de nazis de l'espace occupés à exterminer les "races inférieures" du cosmos. Tournés très rapidement, avec peu de moyens, les épisodes devaient composer avec des trucages très cheap, compensant le manque de sous par l'imagination des scénarios, un peu comme "Chapeau Melon et Bottes de Cuir".

Une idée "géniale" a permis de pérenniser la série : l'acteur principal, William Hartnell, ayant des problèmes de santé qui lui rendaient difficiles les tournages très soutenus, et de mauvaises relations avec la prod', il a été décidé en 1966 de le remplacer en faisant mourir et renaître le héros... sous les traits d'un deuxième comédien. On a donc inventé au Docteur le pouvoir de se régénérer sous une autre forme chaque fois qu'il meurt. A chaque "régénération", le Docteur change d'apparence, d'âge (il vieillit ou rajeunit selon l'humeur) mais aussi de personnalité, ce qui permet d'inventer davantage de gimmicks pour le personnage et de donner de la liberté aux comédiens. En gros, le Docteur, sorte de dilettante cosmique a un peu l'air d'être un guignol doublé d'un gaffeur, et ses gadgets sont assez ringards en apparence (des lunettes 3D qui permettent de voir les créatures invisibles, etc.) mais il n'en est pas moins très efficace dans la lutte contre les menaces galactico-temporelles. Dix acteurs à ce jour ont incarné le personnage dans la série officielle, David Tennant étant l'actuel titulaire du rôle. Le Docteur est toujours accompagné de "compagnons" humains qui le suivent dans ses voyages spatio-temporels, et permettent de renouveler le casting.

La série a vécu son âge d'or dans les années 1970, avec les épisodes joués par Jon Pertwee, et surtout Tom Baker, qui a incarné le Docteur pendant sept ans (1974-1981). La série a été diffusée aux Etats-Unis et dans d'autres pays (j'en ai vu des épisodes à la télé italienne) mais ne s'est jamais imposée en France, malgré des tentatives. Dans les années 1980, beaucoup de fans anglais estiment que la série est devenue plus inégale, les scénarios étant moins matures et inventifs. La série s'est finalement arrêtée en 1989 : un téléfilm en 1996 a tenté de relancer "Doctor Who" mais, malgré le succès d'audience en Angleterre, la production américaine n'a pas suivi. Ce n'est donc qu'en 2005 que la série a vraiment redémarré - avec d'abord Christopher Eccleston (qui n'a voulu faire qu'une saison), puis David Tennant - sous une forme modernisée et un budget un peu plus à la hauteur de l'ambition des scénarios. Dans cette nouvelle série, la race des seigneurs du temps a été exterminée dans une guerre galactique et le Docteur continue ses explorations, plus seul que jamais et plus dépendant de ses compagnons (le danger des paradoxes temporels l'empêchant de revenir dans le passé pour sauver son peuple).

Personnellement, je suis absolument fan de la série, qui me paraît aussi inventive que divertissante (avec un mélange d'action et d'humour assez bien dosé), ainsi qu'une galerie de personnages récurrents ou semi-récurrents qui fidélise pas mal. Bien que le budget soit plus grand que par le passé, il n'en reste pas moins que les anglais ont moins de fric que les américains, et les effets spéciaux ont donc parfois un côté un peu cheap, qui a cependant toujours fait partie du charme de la série, qui ne s'est jamais prise totalement au sérieux; il faut aussi s'habituer à l'image en DV, mais ce n'est pas gênant dans tous les épisodes. Heureusement, les scénarios sont très bien troussés et si on se prend au jeu, on s'amuse beaucoup. En tout cas, moi, quitte à me répéter, je suis fan !

Si vous voulez aller au fond des choses, je vous conseille d'aller sur wikipedia anglophone, où les fans anglais de la série se sont déchaînés en créant une foultitude de fiches ultra-complètes sur tout ce qui touche à la série (personnages, épisodes, etc.) :

http://en.wikipedia.org/wiki/Doctor_Who

GOD SAVE THE SCIENCE-FICTION BRITANNIQUE !

Image

Image

NB : il y a eu aussi deux version cinéma dans les années 1960, avec Peter Cushing. Ces films s'inspiraient des tous débuts de la série, alors que l'origine extraterrestre du Docteur n'avait pas encore été révélée (ni inventée !) par les scénaristes. Le Docteur devient donc un scientifique terrien, et "Who" est son nom de famille. Par contre, on retrouve la machine cosmique en forme de cabine de téléphone, et les Daleks. Ces films ne sont pas considérés par les fans comme faisant partie de l'univers "officiel".

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 12:37 
Hors-ligne
LE PATRON
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:28
Messages: 7021
Localisation: au collège et a la plage
je suis en train de voir la saison 1 et effectivement, c'est excellent passé la barriere de l'image video et des effets speciaux pas tous tip top !

voici des copier coller d'un ami totalement fondu du doctor :

The DeathScythe a écrit:
Image

La régénération du Docteur, décédé après les événements de Logopolis, se passe extrêmement mal : ses anciennes personnalités prennent d'assaut sa psyché fragilisée.
C'est à Tegan et Nyssa de prendre les commandes du Tardis et à faire face à l'enlèvement d'Adric par le Maitre.
Le Seigneur du temps renégat compte en effet se servir des dons du jeune mathématicien de génie pour prendre sa revanche sur son vieil ennemi agonisant !

Un serial qui voit les grands débuts de Peter Davison dans le rôle d'un Docteur complètement aux antipodes de ses prédécesseurs: bien plus jeune et dynamique, plus affable également, il se débrouille bien malgré une entrée en matière délicate ou il doit feindre la folie et jouer "la manière de" ses glorieux ainés.
L'aventure est bizarrement découpée en deux grandes parties, l'une se déroulant entièrement dans le Tardis et l'autre sur la pacifique planète Castrovalva à l'architecture moyenâgeuse bien fichue pour du studio...

En bonus comme d'hab des archives d'époque et des facturettes !

A suivre: Quand le Docteur se la joue Sherlock.
.



The DeathScythe a écrit:
Image

Après les événements survenus sur Traken, le Docteur décide enfin de faire réparer le dispositif de camouflage de son Tardis, en panne depuis des décennies…
Il doit pour cela se rendre sur la planète Logopolis, dont les habitants sont de véritables ordinateurs-calculateurs vivants !
Mais le Tardis accueille deux passagers clandestins : Tegan, une hôtesse de l’air australienne, et bien plus grave, un deuxième Tardis appartenant à une sinistre vielle connaissance qui va être à l’origine d’une des pires catastrophes de l’Histoire.
Dans le même temps, le Seigneur du Temps est observé et suivi par une étrange figure spectrale…

C’est la fin d’une époque pour la série avec le départ de son acteur fétiche pendant 7 longues années…
Tom Baker part en beauté dans une histoire dramatique ou la survie de l’Univers est en jeu, quitte à tout sacrifier ou à s’allier avec le diable. Logiquement il campe un Docteur moins loufoque que d’habitude, grave et fataliste.
Ce sont aussi les vrais débuts d’Anthony Ainley dans le rôle du Maitre, succéder à Roger Delgado n’est pas facile et l’on à affaire à un ennemi plus proche du super vilain de BD que du Moriarty des Seigneurs du temps vu jusque la. Néanmoins cela fonctionne assez bien et on s’habitue vite à son rire machiavélique qu’il lance à chacune de ses scènes.

Les plus gros regrets restent quand même un premier épisode assez chiant (dont une bonne partie consiste à voir une mégère se plaindre du pneu crevé de sa voiture) et un manque de spectaculaire comparé à la menace du moment (mais bon Doctor Who sans contraintes budgétaires...)

Gros bonus avec un documentaire de près d’une heure sur le départ de Tom Baker et son remplacement par le jeune Peter Davison qui balance pas mal sur le caractère difficile du 4eme Docteur (lui-même l’avoue sans problèmes) ainsi que des extraits des journaux tv et émissions d’époque (dont un passage hilarant ou un jeune téléspectateur conseille à Davison de s’habiller en garçon de café et d’avoir un chimpanzé habillé comme compagnon !)

A suivre : la tenue de Cricket et le céleri au revers de la veste sera furieusement tendance !

Coté série moderne : l’épisode spécial Noël de cette année à été vu par plus de 12 Millions d’anglais soit 50% de l’audience totale, le plus gros score pour les aventures du Docteur depuis le City of Death de 1979 (et à l’époque l’une des 3 chaines nationales était en grève !)

De plus Murray Gold en a profité pour remixer une nouvelle fois le celebre theme du générique: plus péchu avec des percus !

http://www.youtube.com/watch?v=vFG8M8siIsU




The DeathScythe a écrit:
Image

Le Docteur et son jeune compagnon Adric sont contactés par le Gardien de la planète Traken. Agonisant, celui-ci leur demande de l'aide pour faire face à la présence d'un mal caché qui menace l'harmonie de Traken...
Or, Traken est connue pour être la planète de la bonté, tout être animé de trop mauvaises attentions est immédiatement changé en statue.
Sous le regard suspicieux des consuls et avec l'aide de Tremas, successeur désigné du gardien, et de sa fille Nyssa; les deux voyageurs enquêtent...

La BBC prépare tout doucement la fin de cette 18eme saison du Docteur, qui sera la dernière de l'ultra populaire Tom Baker après 7 longues années (record !), avec une aventure plaisante aux accents assez shakespeariens qui voit l'apparition d'une nouvelle compagne et un retour inattendu...

Niveau bonus comme d'hab: une featurette sur le tournage, une sur le retour du Maître , des extraits d'émissions tv d'époque (avec un révolutionnaire baladeur cassette portable !!!)...


A Suivre: La fin d'une époque...



The DeathScythe a écrit:
Image

Alors qu'UNIT reçoit la visite de deux visiteurs pas forcement les bienvenus (un émissaire du gouvernement anglais et un agent américain chargé de mettre la main sur Le Maitre, un seigneur du temps renégat apparu récemment sur Terre.), un vaisseau alien en perdition s'écrase en Grande Bretagne.
Ses occupants, les Axons sont des êtres dorés pacifistes et en échange d'un peu d'aide font dont aux terriens d'une source d'énergie révolutionnaire: l'Axonite.
Le Docteur est disposé à les aider (surtout si cela permet de réparer son Tardis) mais bien sur tout n'est pas aussi idyllique que cela, surtout que les Axons "hébergent" dans leur vaisseau un invité inattendu...

Une petite aventure pas révolutionnaire mais sympathique, très psychédélique et relativement bien fichues pour une prod tv de 1971 –décors organiques, streums en spaghettis bolognaise- qui nous permet de voir Le Maitre sous sa première incarnation télévisée (Roger « méchant écrit sur mon front » Delgado) et de se régaler avec ses scènes de confrontations avec le Docteur (Jon Pertwee, meilleurs potes à la ville).
A noter aussi une musique bontempi de meilleur aloi et les mésaventures d’un drôle de clodo baragouinant –un Father Jack avant l’heure- !
Coté bonus quelques featurettes et un documentaire technique sur la restauration des masters et les conversions Pal-NTSC et réciproquement …

A Suivre: le début de la fin d'une epoque...



The DeathScythe a écrit:
Image

Le Docteur et sa "jeune" concitoyenne Romana décident de prendre un peu de bon temps en passant quelques jours de vacances à Paris, « le plus bel endroit de l’Univers ».
Tout commence bien avec une visite à la tour Effel, un petit tour dans nos fameux bistros, tout juste nos seigneurs du temps ressentent un étrange sentiment de « déjà-vu »…
Evidemment rien ne peut durer éternellement et c’est au cours d’une visite au Louvre devant la célèbre Joconde que le Docteur dérobe le bracelet d’une femme, un artefact indubitablement bien trop technologiquement avancé pour les terriens…
La femme est l’épouse et complice du richissime et étrange conte Scarlioni et celui-ci est bien décidé à récupérer le bracelet qui à une impotence capitale pour ses plans…
Les Seigneurs du temps ainsi que le détective Duggan (qui frappe d’abord, pose des questions ensuite et réfléchit enfin…) se retrouveront ainsi mêles à une affaire le trafic d’œuvres d’art et les expériences temporelles !


Tourné en 1979, City of death est le premier épisode tourné en dehors de la grande Bretagne, il s’agit aussi d’un scenario qui sera vite repris en main par le célèbre Douglas Adams, révélé peu avant grâce au feuilleton radiophonique « Le guide du routard galactique » qui n’hésite pas à injecter une bonne dose de son style particulier dans cette aventure…
La patte de l’auteur comique se retrouve ainsi dans un script ou l’humour absurde et les délires et paradoxes temporelles cohabitent.
Tom Baker se régale avec ce script délirant et va encore plus loin que d’habitude dans son coté pince sans rire et loufoque à la fois, son binôme avec Lalla Ward fonctionne impeccablement (il y a de la romance dans l’air) et le méchant Julian Glover (apparu chez Spielberg et Lucas et futur ennemi de Bond) et génial en méchant elegant et suave…
Une histoire considérée comme une des meilleures de la série et qui présente de nombreuses similitudes avec la nouvelle version des aventures du Docteur dont elle constitue un peu le precurseur…
Guettez également la présence au detour d'une scene d’une guest star adaptée en la personne de John Cleese himself !

L’édition est à la hauteur avec, en plus des commentaires et des galeries habituelles, un documentaire totalement dans l’esprit de l’histoire sur la genèse du scenario et le tournage (avec des enregistrements d’archive d' Adams lui-même !) ainsi que les interventions des scénaristes actuels de la série, un document vidéo rare avec notamment des prises ratées, des featurettes sur les effets spéciaux à base de poulets et un vrai faux reportage hilarant !

Prochainement : et si les adorateurs du monstre en spaghetti géant n’avaient pas totalement tort ?



The DeathScythe a écrit:
Image

UNIT , l’organisation internationale ayant recueilli le 3eme Docteur, exilé sur Terre par les seigneurs du temps, assure la sécurité sur un projet gouvernemental top secret et révolutionnaire baptisé « Inferno » dont le but est de récupérer une nouvelle source d’énergie en pénétrant la croûte terrestre.
Le Gallifreyen comptant bien utiliser l’énergie de la centrale nucléaire du complexe pour remettre en marche son Tardis, se joint volontiers aux militaires…
Cependant sur le site la tension est a son comble : Stahlman le directeur du projet entre ouvertement en conflit avec les émissaires du gouvernement et le spécialistes en forage et le Seigneur du temps, trop « timorés » à son goût alors même que les dysfonctionnements se multiplient et qu’un meurtre particulièrement brutal vient d’être commis…
Mais cela n’est rien en comparaison avec ce qui attend les chercheurs et l’étrange expérience que subit le Docteur suite à un essai raté avec sa machine temporelle…

Dernière aventure de la première saison du 3eme Docteur, une saison considérée comme l’une des plus réussies malgré un challenge pas évident à la base (série en sursis, un nouveau Docteur, la couleur, un format plus long de 7 épisodes et des scénarios se passant uniquement sur Terre pour raisons budgétaires…).
Brassant de nombreux thèmes à priori pas forcement liés (la « science sans conscience », la contamination, les mondes parallèles…) sur un ton finalement assez grave, avec un Jon Pertwee impeccable en Seigneur du Temps déchu : mi dandy (avec costume de Mandrake !) mi homme d’action (il conduit sa propre voiture « Bessie » et pratique l’aïkido vénusien !!!) ; il s’agit selon les Whoviens acharnés d’un des sommets de la série…
Les seuls petits problèmes viennent du look final des monstres (alors qu’en phase intermédiaire en zombies de Romero/Argento avant l’heure aux gémissements bizarres, ils sont parfaits !) et une durée un peu plombant (plus de deux heures) même si c’est très dense…

En bonus comme d’hab : commentaire audio, vidéos d’archive, doc complet sur le tournage et featurette sur UNIT et son rôle dans les aventures du 3eme Docteur !


A suivre : une aventure à Paris signée Douglas Adams : forcement dingue !!!

(Superflo si vous voulez les mater je vous les passe, faut pas être réfractaire au rétro et au rudimentaire mais bon quand on mate des Corman par paquet de douze… :wink: )



The DeathScythe a écrit:
Image


Le 7eme Docteur accompagné de la très « années 80 » Ace, se retrouvent en 1963 au même endroit ou, un mois plus tôt, le 1er avatar du seigneur du temps avait décidé d’embarquer les deux professeurs de sa petite fille pour des aventures à travers le temps et l’espace (1er épisode de la série, en 63 justement !).
Comme souvent, cette arrivée coïncide avec une crise, lorsque des militaires se font attaquer par un assaillant inattendu…
C’est le début d’une course contre la montre qui s’engage entre le Docteur et l’armée, une milice fascisante et deux factions rivales de Daleks (comme si une armée de Daleks ne suffisait pas !) pour la récupération d’un artefact surpuissant, caché dans le coin par le Gallifreyen.

Pas mal de clins d’oeil et de références dans cette histoire qui célébrait le 25eme anniversaire de la série. On retrouve le mésestimé Sylvester Mccoy dans le rôle du docteur, un docteur à l’accent écossais à couper au couteau et assez bouffon au 1er abord mais extrêmement calculateur et manipulateur.
A la décharge du comédien, il faut dire que ses premières aventures sont de qualité très relatives mais que la deuxième partie de son règne est très bonne avec une dernière saison qui constitue un quasi sans faute…
Remembrance constitue la 1ere aventure de cette deuxième phase et est donc divertissante et regardable, même si le climax surprenant est évacué en 5/10 minutes montre en main et que les Daleks sont loin d’être aussi redoutables et flippants que dans « Genesis » ou que dans le « Dalek » de la nouvelle série… (cf la scène ou l’un d’entre eux se fait éclater à la batte de baseball boostée…)

Peu de bonus, le dvd étant l’une des premières sorties de l’équipe de la BBC : on retrouve néanmoins un commentaire audio, une piste son isolée, des sous titres informatifs, scènes coupées, bêtisiers et scènes multi angles (ce qui est déjà bien plus que pas mal de dvd « collectors » traditionnels !!!)




The DeathScythe a écrit:
Image

Les Seigneurs du temps, pourtant connus pour leur politique non-interventionniste, décident que la menace que les Daleks représentent pour toute forme de vie est trop importante et qu’il faut agir…
Ils demandent donc à leur « enfant terrible », le Docteur, accompagné de ses compagnons d’alors, Sarah Jane Smith et Harry Sullivan, de remonter jusqu'à la naissance de cette race de mutants sur une planète Skaro ravagée depuis 1000 ans par une guerre « sale » fratricide entre les Thals et les fascisants Kaled.
Sa mission: empecher la création des poivrieres tueuses ou faire en sorte qu'elles soient moins dangereuses pour l'Univers.

Considérée par beaucoup de Whovians comme la meilleure histoire du docteur le plus populaire, elle éclaire définitivement les zones d’ombres et les soucis de continuité qui entourent la genèse des populaires daleks, tout en en refaisant une véritable menace après des histoires ou ils apparaissaient un peu faiblards.
Les parallèles avec le Nazisme (sous entendus depuis le début des Daleks mais jamais aussi évidents) en font également une histoire particulièrement sombre, surprenante pour une série de 1975 destinée à tous les publics…
Enfin c’est la première apparition du terrible Davros, génie sans conscience ni morale avec une performance remarquable de l’acteur Michael Wisher malgré les limitations que constituent les masques et autres prothèses (son acolyte, le fort « gestapiste » Nyder est assez fascinant également).

L’édition dvd est un modèle sur lequel bien des éditeurs devraient prendre exemple sur ce travail minutieux de restauration surtout lorsqu’on sait à quel point la BBC faisait du travail de cochon quand à la conservation de leurs œuvres à l’époque (de nombreuses histoires des 2 premiers docteurs sont définitivement perdues !).
Les bonus sont nombreux, informatifs, sans aucune langue de bois et drôles (Tom Baker, le 4eme docteur, est franchement savoureux et les leçons pour apprendre à parler Dalek sans modulateur vocal hilarantes.)
Et tout est sous-titré en anglais (bien que la diction impeccable des acteurs empêche toute difficulté majeure).

Conclusion j’ai craqué et me suis pris d’autres histoires des différents docteurs (dont celle écrite par Douglas Adams, le regretté auteur du Guide du routard intergalactique)




une tonne de dvd sont sortis :shock: petit florilege :

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image

Image

Image
Image

Image
Image


Image
Image

Image
Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image


Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image


Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image


Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image


Image

Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

Image
Image

:shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 12:41 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2007 17:49
Messages: 127
:gifbounce: :gifbounce: :gifbounce: :gifbounce:

Je crois qu'avec Dr House, c'est ma série préférée. Mais à ne pas reagerder en français!

_________________
Superflo, toujours là quand il faut!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 12:42 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
IL LES FOOOOOOOO TOUS !!!! :wahooo: :shock: :electro: :electro: :electro: :electro: :electro: :smiley3: :giffarandole:

Ca c'est un des épisodes où plusieurs incarnations du Docteur se rencontrent du fait d'un paradoxe temporel :

Image

:D

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 12:56 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Les anglais éditent même "Doctor Who magazine" ! :shock:

Sur la couv', c'est Kylie Minogue, qui joue l'un des rôles principaux dans l'épisode de Noël 2007 (50% de l'audimat en Angleterre) :

Image

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 13:04 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
Ouéééé je vais m'y mettre !


Et les spin-offs alors?

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 13:12 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Ozymandias a écrit:


Et les spin-offs alors?


Comme moi-même j'ai débuté il y a peu, je renonce à résumer, tellement c'est fouillis :

http://en.wikipedia.org/wiki/Doctor_Who_spin-offs

:lol:

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 16:30 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Avr 2004 17:03
Messages: 1067
Localisation: Dublin
Veritable phenomene de societe. D'ailleurs David Walliams et Mark Gattis - 2 acteurs qui ont grandi avec la serie - en ont fait une gentille parodie/hommage.


http://www.youtube.com/watch?v=pnP_BB_9fMs


Merci pour le topic. C'est vrai que ca manquait.

_________________
Slan & Slainte! Connistes, l'avenir vous appartient!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 17:09 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Il y a aussi la parodie avec Rowan Atkinson (et une platrée de guest-stars), "Doctor Who and the Curse of fatal death" :

http://www.youtube.com/watch?v=KVpKxgD- ... re=related

http://www.youtube.com/watch?v=bAHhuDOB ... re=related

http://www.youtube.com/watch?v=TXRmpm0M ... re=related

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Jan 2008 20:52 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2005 12:44
Messages: 463
Localisation: Dans ta tête
Heu, il me semble qu'il y avait déjà un topic destiné à Dr Who, ici : http://www.2xit.be/nanarland/viewtopic.php?p=411569

Quoi qu'il en soit, c'est une série vraiment excellente. Et Torchwood, qui est pour l'instant le seul spin-off que j'aie vu, est très bien aussi.

Vraiment à voir, mais en VOST !

_________________
Yoda-Ben², écrivain d'horreur du Côté Obscur de la Farce :
"- Vous parlez tout seul ?
- Oui, c'est le seul moyen d'avoir une conversation intelligente."
Black Adder


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Jan 2008 1:24 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Juin 2006 18:35
Messages: 1269
Localisation: Österreich, l'empire des Schnitzels, des Strudels, de la bière, du Sauerkraut et de Mozart.
Quand je pense que je n'en encore jamais vu un seul !!! :oops:

_________________
Image
LINUX FOREVER!

MANISSA.WEEBLY


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Jan 2008 12:07 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2004 22:45
Messages: 1007
Localisation: Lille, le monde par extension
Comme dit sur l'autre topic : J'adore, du moins les saisons 2005. C'est plein d'humour, de la bonne SF et le tout avec des scénars rarement plats.



A part ça j'ai souvenir que TF1 fin des années 80 avait diffusé quelques épisodes le dimanche matin (le syndrome tripode).

Un jour je passerais le pas et j'attaquerais les anciennes saisons, mais pas d'ici les 32 jours 12h qui nous séparent de la saison 2005 numéro 4 !!!




Ps : pour torchwood je suis plus dubitatif, sauf pour l'épisode 12 ^-^.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Jan 2008 14:40 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Tsan a écrit:
Comme dit sur l'autre topic : J'adore, du moins les saisons 2005. C'est plein d'humour, de la bonne SF et le tout avec des scénars rarement plats.



A part ça j'ai souvenir que TF1 fin des années 80 avait diffusé quelques épisodes le dimanche matin (le syndrome tripode).

Un jour je passerais le pas et j'attaquerais les anciennes saisons, mais pas d'ici les 32 jours 12h qui nous séparent de la saison 2005 numéro 4 !!!




Ps : pour torchwood je suis plus dubitatif, sauf pour l'épisode 12 ^-^.


A priori c'est cette histoire qui a été diffusée sur TF1

Image

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Jan 2008 23:31 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Je n'ai pas tout à fait fini de mater la saison 1, mais d'après les rumeurs il semble que l'édition DVD de France Télévisions ne comprenne pas le "Christmas Special", soit l'épisode de Noël, car il compterait comme un "hors-série". C'est bien dommage, car celui de Noël 2006 est passé chez nous récemment (à noël 2007, donc) et non seulement il était excellent, mais en plus il faisait immédiatement suite à l'épisode précédent. :?:

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2008 2:16 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Mai 2007 13:51
Messages: 890
Hé, bah, je suis tombé dessus. Hasard Extraordinaire, moi qui ne regarde jamais la télévision, encore moi en période des fêtes, et là, bam... "Ho, Docteur Who, depuis le temps que j'en entend parler je vais me taper un épisode." C'était effectivement l'épisode de Noël et c'était complètement barré.... tout ce que j'attendais de cette série, d'ailleurs.

Mon second épisode de Doctor Who à ce jour (avec le premier épisode pas celui de 2004, celui des années 50, que j'avais piqué pour déconner chez un copain...)
J'attends d'avoir un peu de temps libre avant de me faire une intégrale (enfin une intégrale des saisons du 21eme siècle, pour celle du 20e, on verra.)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2008 8:38 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Mad_Ouaf a écrit:
Hé, bah, je suis tombé dessus. Hasard Extraordinaire, moi qui ne regarde jamais la télévision, encore moi en période des fêtes, et là, bam... "Ho, Docteur Who, depuis le temps que j'en entend parler je vais me taper un épisode." C'était effectivement l'épisode de Noël et c'était complètement barré.... tout ce que j'attendais de cette série, d'ailleurs.


Tu as vu le suivant, avec les flics de l'espace à têtes de rhinocéros ? :lol:

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2008 9:28 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3689
Localisation: Cherche sont beschrell
Nikita a écrit:
Je n'ai pas tout à fait fini de mater la saison 1, mais d'après les rumeurs il semble que l'édition DVD de France Télévisions ne comprenne pas le "Christmas Special", soit l'épisode de Noël, car il compterait comme un "hors-série". C'est bien dommage, car celui de Noël 2006 est passé chez nous récemment (à noël 2007, donc) et non seulement il était excellent, mais en plus il faisait immédiatement suite à l'épisode précédent. :?:



Le spécial noél, c'est pas à partir de la saison 2 (au vu de l'acteur principal sur la couverture du magazine)

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2008 9:29 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4807
Localisation: Ploumizolin
Juste pour savoir, c'est lui le nouveau docteur Who?

Image

Parce que c'était le héros d'une excellente série "Life On Mars", j'adore comme il joue !
Par contre, Dr Who y'a trop de truc c'est vraiment décourageant (genre, bon ben je me lance dans la série, j'ai 895 épisodes à regarder pour être à jour. Le problème c'est que quand je les aurais vu, j'aurais 246 épisodes de retard. A ce rythme, je regarderai la série dans les temps en 2018) !
Dommage parce que j'ai 200% confiance en les gouts des anglais !

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Jan 2008 10:04 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
La Broche a écrit:
Juste pour savoir, c'est lui le nouveau docteur Who?

Image


Non, lui, c'est le méchant de l'ancienne série, "The Master", qui revient dans sa nouvelle incarnation :


http://en.wikipedia.org/wiki/Master_%28Doctor_Who%29


Il apparaît dans la troisième saison, donc les épisodes où il intervient n'ont pas encore été diffusés sur France 4, mais ça ne saurait tarder.

La Broche a écrit:
Par contre, Dr Who y'a trop de truc c'est vraiment décourageant (genre, bon ben je me lance dans la série, j'ai 895 épisodes à regarder pour être à jour. Le problème c'est que quand je les aurais vu, j'aurais 246 épisodes de retard. A ce rythme, je regarderai la série dans les temps en 2018) !
Dommage parce que j'ai 200% confiance en les gouts des anglais !


Sinon, ne te préoccupe pas trop, tu peux attaquer la nouvelle série sans avoir connu l'ancienne (c'est mon cas, je n'avais vu dans mon enfance que certains épisodes des années 70). A partir du moment où tu connais simplement le principe de la série, tu peux te lancer. Bien sûr, il y a quelques détails qu'on manque par rapport aux téléspectateurs anglo-saxons, mais ce n'est pas super grave.

Un conseil si tu veux te lancer : comme je l'ai écrit plus haut, le wikipedia anglophone est ton ami sur ce coup-là, parce que les fans anglais ont vraiment fait un boulot de dingue pour résumer tout l'univers de la série. A partir du moment où tu sais qui sont les Time Lords, les Daleks, les Cybermen, etc. , c'est pas trop difficile de s'y retrouver.

Par contre, il est conseillé de commencer par la première saison pour bien suivre les autres. (je pense que pour ça tu devrais avoir quelque assistance du côté d'Ajaccio ;) ).

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Jan 2008 11:46 
Hors-ligne
Détecteur de plans nichons
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2003 20:16
Messages: 13165
Localisation: A bord d'un Messerschmitt en flammes
Au fait, apparemment, la série est diffusée par France 4 le mardi soir et non plus le mercredi, pour cause de rien du tout.

_________________
Image
"Ach ! Dans mon pays, on appelle ça... LA SOUPE AUX SCHULTZ ! HAHA !" (La Guerre des espions)
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr