Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Fureur sur le Bosphore - Sergio Grieco (1965)
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=5&t=21620
Page 1 sur 1

Auteur:  JACK TILLMAN [ 25 Nov 2014 16:38 ]
Sujet du message:  Fureur sur le Bosphore - Sergio Grieco (1965)

Catégorie Kitschs et bis sympas

Image

Fureur sur le Bosphore
de Sergio Grieco (alias Terence Hathaway)
avec Ken Clark, Franco Ressel, Margaret Lee
Citer:
Une petite "jamesbonderie" franco-hispano-italienne de 1965, avec super-espion playboy, vamps à choucroutes, gadgets, sbires turcs à moustaches et méchant armé d'un rayon laser désintégrateur. Pas nanar, juste kitsch.


Le scénar est archi-classique mais c'est ce qui fait son charme : un gentil savant, le professeur Kurtz, a inventé "le rayon Beta", un super-rayon laser de la mort qui tue, pour le bien de l'humanité et pour garantir la paix dans le monde, cela va de soit. Mais une organisation secrète le kidnappe et les services secrets américains envoient Dick Malloy, leur meilleur agent, pour enquêter à Paris, puis Madrid et enfin Istanbul. Il affrontera plusieurs bandes de vilains (des terroristes, des Soviétiques) et croisera diverses femmes fatales en tenues légères : la fille du professeur Kurtz qui se fera enlevée à son tour, une espionne de la CIA qui sera elle aussi kidnappée (décidément), une bourgeoise milliardaire, une séduisante inconnue qui s'avèrera être le bras droit du méchant...

Ce dernier, joué par cette pure trogne de bad guy de Franco Ressel, nous offrira un final rigolo lorsque, armé de son canon à rayon Beta, il désintégrera ses ennemis dans une frénésie de "mouhahaha !" sardoniques et de rayons fluos qui font "piou-piou !". Comme autre passage nanar, on peut aussi citer l'enlèvement du professeur Kurtz : le savant se rend à son hôtel à Istanbul, suivi de son garde du corps. Celui-ci est alors demandé au téléphone. C'est bien sûr un piège des vilains. Mais la connerie du garde du corps est assez hallucinante, car il restera pendant près de dix minutes à écouter un enregistrement d'opératrice répétant sans cesse "Allo ? Allo ? Istanbul à Washington... Allo ? Allo ?", laissant tout le temps aux gredins de kidnapper le professeur, alors que n'importe qui aurait raccroché au bout de dix secondes. Une séquence assez ahurissante de bêtise.

Mais sinon, c'est un film d'espionnage qui se tient à peu près, avec son lot d'action, de poursuites, de bagarres, de répliques à l'emporte-pièce et de rebondissements et autres twists scénaristiques. C'est loin d'être fauché, on est visiblement dans le haut du panier du spy movie rital des 60's, comparé à un film comme "Opération Requin Blanc" c'est quand même un peu plus fortuné. Un divertissement plutôt sympathique.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/