Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2017 5:18

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: The Beast of the Yellow Night - Eddie Romero (1971)
MessagePublié: 26 Avr 2016 0:02 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1116
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Catégorie Trop Bons Films

Image

The Beast of the Yellow Night
d'Eddie Romero
avec John Ashley, Mary Charlotte Wilcox, Vic Diaz, Leopoldo Salcedo, Eddie Garcia, Ken Metcalfe

Je m'attendais à un nanar de monstre ringard commettant des meurtres gores dans les ruelles de Manille avec des flics dépassés qui mènent l'enquête pendant les trois quarts du film avant que l'armée n'affronte le craignos monster au cours de la baston finale dans la campagne. Y a bien tout ça dans le film mais pas seulement. L'action démarre en 1946 où un déserteur américain, traitre à la solde des Japonais pendant la guerre, doublé d'un chef de gang, d'un meurtrier et d'un violeur, est poursuivi dans la jungle philippine par les autorités. Notre homme mange des baies toxiques et alors qu'il agonise, apparait le Diable (joué par ce cabotin de Vic Diaz) qui lui propose la vie sauve contre son âme. Vingt-quatre ans plus tard, le criminel immortel se met à éprouver des scrupules et l'envie de mourir. Satan le punit en le transformant en craignos monster assoiffé de sang.

La psychologie du héros/criminel est étonnamment développée et l'acteur John Ashley se montre très juste dans ce rôle ambigu et tourmenté. Le réalisateur refuse tout manichéisme et même le monstre éprouve des réticences à tuer autrui. C'est davantage une bête apeurée qui tue par instinct ou pour se défendre. Et c'est un autre vieux bandit aveugle et rangé des voitures venant en aide au héros/monstre qui tire la morale de l'histoire sur l'humanité qui subsiste même chez ceux qui ont pu commettre des actes criminels. On est donc plutôt surpris par la sobriété des interprètes, l'élégance de la mise en scène (il y a une scène de sexe sous filtre rouge-orangé qui fait assez penser à du Mario Bava) et la complexité inattendue de l'intrigue et des personnages de ce qui avait toutes les allures d'une série Z horrifique de seconde zone. Au final, c'est un film étrange mais qui s'apprécie au premier degré.

Citer:
Un criminel en fuite fait un pacte avec Satan et devient son disciple. Lorsque le damné est pris de scrupules, son maitre le change en monstre tueur. Ce film philippin surprend par la complexité inattendue de son intrigue et de ses personnages et par l'élégance de sa mise en scène. A part le look ridicule du craignos monster, nulle trace de nanardise ici.

_________________
On ne peut tuer celui qui ne veut pas mourir...

Aux frontières du sexe et de la démence Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr