Forum Nanarland.com
http://forum.nanarland.com/

Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)
http://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=5&t=22178
Page 1 sur 1

Auteur:  JACK TILLMAN [ 11 Oct 2016 0:20 ]
Sujet du message:  Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

La notule de Nikita : http://www.nanarland.com/onsestfaitavoi ... ilm=ratman


Image

Ratman
Titre original : Quella villa in fondo al parco
Titre alternatif : Terror House
Réalisé par Giuliano Carnimeo
avec David Warbeck, Eva Grimaldi, Nelson de la Rosa, Janet Agren, Werner Pochath

Un petit bis horrifique italien tendant vers le Z, unanimement jugé navet, mais dont j'ai plutôt apprécié le visionnage personnellement. J'ai beau être conscient que c'est complètement naze, j'adore ce genre de film.

Tout n'est pas à jeter dedans, il y a quelques scènes assez marrantes. L'intro avec le savant fou qui nous explique qu'il a "introduit du sperme de rat dans des ovules de guenon" créant ainsi un hybride incontrôlable qui "a sous ses dents et sous ses griffes un poison très puissant dont la caractéristique principale est de transmettre une sorte de leptospirose instantanée, une morsure ou un coup de griffe peut tuer un être humain en quelques secondes" nous fait nous interroger une fois de plus sur l'intérêt que peuvent bien avoir de telles expériences pour l'Humanité. Ensuite viennent les séances photo complètement ridicules du mannequin joué par la superbe Eva Grimaldi et son photographe survolté (joué par Werner Pochath) qui la mitraille de son appareil et parle sans arrêt pour dire des conneries pas possibles à son modèle du genre "Oh ouiii, sois plus sexy ! Bouge ton corps, c'est ça oui oui ! Tu es une sirène, la déesse de la mer !" ou bien "Vas-y, fais corps avec la nature ! Sois sauvage ! Ressens la jungle !" ces séquences sont de loin les plus drôles du film. Il y a aussi la faculté de téléportation de Nelson de la Rosa qui fait furieusement penser à Droopy (il fait "pikabouh !" à ses victimes en sortant d'un frigo, d'un sac à main...) et la connerie proverbiale des victimes qui se séparent sans arrêt sous les prétextes les plus stupides, voire pour faire des trucs obscurs (la femme qui part soi-disant chercher de l'aide et qu'on retrouve en train de chercher on ne sait quoi dans le tiroir d'une maison en ruines super-glauque juste avant que "Ratounet", comme l'appelle le savant fou, ne lui tombe sur le râble). Nelson de la Rosa est aussi un élément des plus sympathiques car il semble s'amuser comme un petit fou à jouer au monstre qui fait peur sur les rares plans où on peut l'admirer ricaner et faire la grimace. Hélas, cent fois hélas, la star du film est bien peu présente à l'écran...

Image
Il est pas mignon Bruno Mégret ?


C'est là qu'on touche aux aspects qui transforment ce qui avait tout pour être un nanar bidonnant en navet décevant, car le film est dans l'ensemble très sombre et "Ratounet" ne nous est quasiment jamais montré très distinctement (ce qui est complètement idiot de la part du metteur en scène puisqu'il avait à sa disposition un "vrai" monstre réaliste sans effet spécial). Ses attaques sont furtives, confuses et mal filmées, et coté gore les effets spéciaux se limitent à quelques giclées de faux sang, et encore là aussi on ne voit pas grand chose. Ensuite, le rythme est très lent et si le film trouve une certaine ambiance "un peu" angoissante à partir du moment où la belle (Eva Grimaldi) est traquée par la bête dans la maison du savant fou, le réalisateur se servant assez adroitement du décor pour créer le suspense, le film se révèle au final plutôt soporifique qu'horrifique. David Warbeck et Janet Agren, sensés être les deux héros enquêtant sur la disparition d'Eva Grimaldi et sur la vague de meurtres sévissant dans l'île, ne servent au final strictement à rien dans l'histoire et sont juste là pour meubler. Sans être de loin le pire navet de la Terre (si si, d'expérience je peux dire qu'il existe bien plus chiant que "Ratman"), le film n'exploite pas les éléments qui auraient pu en faire une bonne bisserie ou un gros nanar et n'a pas beaucoup d'arguments plaidant en sa faveur, en dehors de deux ou trois scènes rigolotes et surtout d'une mythique scène de douche avec Eva Grimaldi reluquée sous toutes les coutures par l'homme-rat et par le spectateur !

Image
De loin la meilleure scène du film.

Auteur:  Jekyll [ 07 Fév 2017 14:17 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Wouaaah! Le souvenir! J'avais ce film en VHS à l'époque! Perdu depuis, malheureusement... Je ne pourrai donc pas être objectif sur le coup, et il faudrait que je le revois pour me refaire une idée neuve...

Mais il me semble effectivement qu'il était un peu longuet, un peu mou... Et qu'avec les copains, c'était plutôt les scènes de nudité qui suscitait notre intérêt de spectateur! ^^

Auteur:  JACK TILLMAN [ 07 Sep 2017 16:50 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Salut Jekyll, désolé je vois ta réponse très en retard et du coup je ne sais pas si tu liras ce message comme tu ne t'es pas connecté depuis le mois de mars mais si tu souhaites revoir le film sache qu'il est disponible en entier et en version française sur YouTube : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... McpXd47faA
:wink:

Auteur:  Lawrence Woolsey [ 08 Sep 2017 17:05 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Quand j'étais petit, la jaquette me terrifiait quand j'arpentais le rayon horreur du Vidéo-club de mon village... Toute une époque.

Auteur:  JACK TILLMAN [ 09 Sep 2017 18:49 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

La jaquette est effectivement géniale. Je regrette beaucoup de ne pas avoir connu l'époque des vidéo-clubs.

Auteur:  Cyborg [ 10 Sep 2017 20:13 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Drôle d'accroche : "La cruauté du rat, l'intelligence de l'homme".
Depuis quand c'est cruel un rat, on dit même plutôt qu'ils sont intelligents. Par contre l'homme, lui, pas de problème pour être cruel.

Auteur:  Paul Kersey [ 21 Sep 2017 6:53 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Symboliquement, le rat a toujours ete vu comme porteur de mort, surtout a cause des epidemies de peste du XIVe siècle. Et puis en meute, les rats peuvent s'attaquer a des animaux blesses.

Sinon, j'ai un vague souvenir du film au pitsch appetissant (pas autant cependant que les mensurations d'Eva Grimaldi :oops: ) mais finalement bien mou et tout sombre. La notule est donc fiable.

Et l'affiche est effectivement geniale.

Auteur:  GHOSTS OF HELL [ 16 Oct 2017 14:09 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

salut les gars se film tres sympathique si vous recherchez se film venez ici http://ghostsofhell.forumouf.com/t267-ratman-1988#3056 je le posterai a la demande !!!! a bientot

Auteur:  Stem [ 16 Oct 2017 16:12 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Petit 1: Les liens vers les warez sont interdits sur le forum.
Petit 2: Tu t'es donné du mal pour rien en l'uploadant, vu que c'est un navet dont personne ne veut.

Auteur:  Jekyll [ 28 Oct 2017 14:08 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

JACK TILLMAN a écrit:
Salut Jekyll, désolé je vois ta réponse très en retard et du coup je ne sais pas si tu liras ce message comme tu ne t'es pas connecté depuis le mois de mars mais si tu souhaites revoir le film sache qu'il est disponible en entier et en version française sur YouTube : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... McpXd47faA
:wink:


Yo JACK TILLMAN! Effectivement, je n'étais pas venu par ici depuis une éternité, honte à moi! Merci pour le lien, je vais me mettre ça de côté et me le mater ultérieurement (pour halloween, qui sait? ;) )

J'ai moi même bien connu l'époque des vidéos-clubs (les sorties ciné à la campagne, c'était pas trop ça! ^^), mais c'est en fait dans une grande surface locale que j'avais trouvé ma VHS de Ratman. Je regrette profondément de m'en être séparé en faisant une brocante il y a une éternité, même si le film n'est pas terrible...

Auteur:  JACK TILLMAN [ 28 Oct 2017 20:39 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Il n'y a pas de quoi. :wink: Ça peut effectivement être une idée pour une soirée Halloween. Enfin, ne le regarde pas trop tard non plus, car sinon tu risques de piquer du nez pour peu que tu ne sois pas au taquet afin d'endurer les terrrrifiantes longueurs... :dormir:

Auteur:  Stem [ 03 Août 2018 21:53 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Navet, plutôt. La notule fait état d'un meublage beaucoup trop présent pour être drôle à quelque degré que ce soit.

Auteur:  JACK TILLMAN [ 05 Août 2018 13:44 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Je crois qu'il est inutile de te fatiguer, Stem. Intoxia est manifestement totalement sourd à tout conseil ou à toute critique et pollue le forum de messages bateaux, quasi-illisibles et à coté de la plaque. Il a de toute évidence vu le film dont il est question ici, mais perso j'ai des doutes sur la sincérité de ses messages (quant à leur pertinence...). Soit c'est un troll, soit un gars qui ne fait vraiment aucun effort pour s'intégrer.

Auteur:  JACK TILLMAN [ 23 Sep 2018 16:19 ]
Sujet du message:  Re: Ratman - Giuliano Carnimeo (1988)

Étant donné que tous tes posts sont illisibles et à la limite du compréhensible (ta réponse ci-dessus ne fait pas exception), que tu ne tiens aucun compte des conseils ou des remarques qui te sont faits (tes réponses envers Stem sont au contraire systématiquement agressives), que tes interventions sur le forum sont parfois sans rapport avec les sujets concernés (le thread de La fête des voisins), que tu n'as visiblement pas consulté les règles de fonctionnement du forum, que tu ne lis manifestement pas les autres messages des forumeurs avant de poster quelque part, que tu ne fais pas la différence entre un navet, un nanar et un blockbuster lambda tout en affirmant avec virulence que c'est exactement la même chose quand on t'explique le contraire (sur Nanarland ça s'appelle du trollage), et que tu n'apportes globalement rien de bien constructif aux fils sur lesquels tu interviens, il y a de quoi se poser légitimement la question...

De plus, pourquoi t'es-tu inscrit sous deux pseudos différents en te répondant à toi-même dans le topic The fakes Bruce Lee database ? Peut-être n'arrives-tu plus à te connecter à ton premier compte mais les forumeurs qui ressentent le besoin de dialoguer avec eux-mêmes sont généralement perçus comme suspects.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/