Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2017 5:09

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Coffret Johnny Hallyday, ses premiers pas au cinéma
MessagePublié: 13 Oct 2016 12:19 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4282
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
J'avais acheté ce coffret en espérant de bons petits nanars en mode yéyésploitation, mais il n'en fut rien. On se trouve finalement en présence de films certes un peu datés mais légers et sympathiques, bref, taillés sur mesures pour des vedettes comme Frank Alamo, Sylvie Vartan, Les Chaussettes Noires et Johnny. Donc...


Les parisiennes

Film à sketchs centrés sur des portraits de parisiennes "typées" : la comédienne, la femme mariée, la jeune fille en fleur... On retiendra surtout le premier sketch avec Darry Cowl et une séquence musicale avec Eddy Mitchell et les chaussettes noires ainsi que le dernier, conçu par le manager de Johnny pour mettre en valeur sa jeune vedette pas encore tout à fait star. Même s'il joue de façon assez approximative, il partage la vedette avec la toute jeunette Catherine Deneuve, laquelle lui chante à cappella quelques strophes de Retiens la nuit. Aujourd'hui, ça a quand même un côté Priceless...


Cherchez l'idole

Poussé par sa fiancée pas gentille, un jeune et gentil carreleur va cambrioler la maison de la gentille Mylène Demongeot pour lui voler un pendentif en diamant. Poursuivi par la police, il planque le bijou dans une guitare avant d'apprendre qu'elle faisait partie d'un lot vendu à 5 vedettes : la gentille Sylvie Vartan, le gentil Frank Alamo, la gentille Nancy Holloway, le gentil Johnny Hallyday et le gentil Charles Aznavour.
Intrigue prétexte à caser le maximum de vedettes dans un minimum de temps, le film saisit bien l'ambiance de l'époque, même dans ses raccourcis scénaristiques les plus faciles, comme la façon dont nos héros parviennent à se faufiler au côté des vedettes puisqu'on nous refait 15 fois le coup du "ah, vous venez pour l'audition/le gala/le concours? Allez-y !", "Oh m'sieur Hallyday, on voudrait trop faire la route dans vore bus de tournée !" "Mais pas de problème voyons, on est tous un gros tas de chouettes copains !" quand on ne va pas directement au micro d'Europe 1 demander en direct au gentil Jean-Jacques Debout où se trouvent les 5 vedettes. Tranquille.
Après, ce film m'aura permis de faire la découverte d'un incroyable énergumène qui malheureusement n'a pas eu de longue carrière dans la chanson (même si Jean Yanne himself lui a écrit quelques textes), un certain Hector, un punk tendance dark faussement dandy halluciné avant l'heure : https://videopress.com/v/9k7UsNPG


Les Poneyttes

S'il faut chercher un petit potentiel nanar dans ce coffret, on le trouvera ici avec cette histoire d'un jeune arriviste aux dents longues qui voit tout son univers s'écrouler suite à la révélation d'un scandale le concernant. Si le fond est appréciable, montrant le crépuscule de la période yéyé, nous en montrant les dessous vulgairement matérialistes dans une avalanche de mauvais goût vestimentaire et décoratif, sur la forme, on a quand même droit à des séquences assez hallucinantes comme la chambre de notre héros, entièrement "automatisée" avec des mains qui sortent des murs pour lui donner ce dont il a besoin ou un bal costumé final (avec sosie de Salvador Dali) à la base volontairement risible mais que la pauvreté des répliques anônées sans conviction fait basculer dans le nanar. Et puis il y a aussi cette scène où notre Johnny national... Mais je vous laisse juger : http://www.dailymotion.com/video/x2cb5r7_les-poneyttes-film-1967-johnny-hallyday-le-mauvais-reve-1968-by-zapman69_music

Le film ne sortit jamais en salles. On se demande pourquoi...


A tout casser

Cette fois, Johnny est en vedette, dans un festival de tenues vestimentaires douteuses dont un blazer rose fluo du plus bel effet. Il incarne un jeune rocker qui décide d'ouvrir une boîte de nuit avec ses potes, malheureusement au dessus du repaire d'une bande de malfrat qui vont alors tenter de les déloger. Heureusement arrive Eddie Constantine qui vivra une belle amitié franche et virile avec le jeune chanteur. Un fim anecdotique, bénéficiant tout de même de la présence de Michel Serrault en grand méchant karatéka ainsi que de la réalisation pro de John Berry.

_________________
"Les amoureux de la pellicule" cherche son producteur: http://www.youtube.com/watch?v=tbJk1ySa_xA

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr