Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2018 12:01

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: SW 8 - les derniers Jedi...
MessagePublié: 13 Jan 2018 20:44 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 2004 7:58
Messages: 1358
Localisation: Entre ciel et terre.
Bon, j'aime bien tendre le bâton pour me faire battre... M'étant déjà attiré les foudres de quelques potes aveugles qu'un simple logo SW suffit à émerveiller et donner l'illusion qu'une bouse est un chef d'oeuvre, je vais continuer ici de dégommer cette merde d'épisode 8.
Pourquoi parler d'un SW ? Parce que pour le coup, si on est objectif, on a vraiment à faire à un gros, gros nanar, mais à 200 patates US !
Bon, je pourrais évidemment réaliser une critique telle que "l'odieux connard", mais je vais faire plus court et ne pas tout détailler... quoique...
Donc, le film commence, comme si on était dans SW... Sauf que... comme il suit immédiatement l'opus précédent, on a droit à un texte déroulant qui résume les 2h15 qui ont précédé... Ca commence mal...
Bref, le parti pris de ce film est transformer la franchise en un énième épisode de "24", avec un Jack Poe Bauer et une Chloé Finn dont on suit les aventures "en temps réel", avec autant d'invraisemblances scénaristiques que dans toute une saison de 24 réunie ! C'est dire !
Et dès le début, suite à une bataille spatiale foireuse sans intérêt, on a droit à des blagues foireuses du meilleur pilote de l'alliance ! Heureusement, parce que je ne vous dis pas, le pire...
"Général "Ux"... Ta mère est tellement grosse que Anakin lui a mis un sac sur la tête avec des tuyaux et l'a confondue avec une femme des sables !"
Notre gentille alliance, à l'issue de cette bataille doit donc se barrer. On saluera au passage les fans qui admire le scénario "novateur" de Rian Johnson, qui, contrairement à son prédécesseur, ne copie pas la trilogie originale ! C'est vrai que l'évacuation d'une base, un Jedi reclus sur une planète isolée et que vient voir une jeune apprentie pour poursuivre sa formation, des quadripodes impériaux sur une planète blanche, ça n'a rien à voir avec quelque chose de cet univers. Noooon !

6 ans d'autonomie, c'est pour l'Executor, le vaisseau de Dark Vador. 2 ans, c'est pour un croiseur Mon Cal. Mais là, c'est 6h ! Le coup de la panne, même Solo (qui aujourd'hui, en embrassant de force Léia qu'il coince dans un recoin sombre de son gros vaisseau, s'attirerait les foudres de toutes les refoulées de l'univers qui lui balanceraient un "dénonce-ton-con-trebandier" !), bref, même Solo n'a pas osé le faire ! Mais là, ça n'arrête pas les scénaristes, qui de toute évidence ont chacun bossé de leur côté. Quant à Rian Johnson, il a manifestement joué les François Hollande, en acceptant les idées de tout le monde pour accoucher d'un scénario dans lequel toutes les idées précédentes des 40 dernières années sont détruites !

Le film repose donc sur une course poursuite de plus de 2h ! Ce qui reste de cette alliance, va donc être poursuivie (exactement à la même vitesse) par toute la flotte du nouvel ordre. Il faut quand même se souvenir, que, puisque le 8 suit immédiatement le 7, à la fin du 7, le premier ordre en a pris plein la gueule et a vu son armée défoncée par la perte de sa base starkiller. Mais bon... Ils sont tellement nombreux qu'on peut accepter le fait que l'armée s'est reconstituée si vite. On se demande quand même comment le premier ordre a pu naître, alors qu'à la fin du 6, il était acté que l'Empire s'effondrait. Surtout quand on voit qu'à la tête de ce nouvel ordre figure un gamin colérique qui ne maîtrise pas ses capacités, un général totalement incompétent et un grand méchant en peignoir et babouches à la gueule ravagée, tellement incompétent, qu'il ne rendra même pas compte que son "apprenti" est sur le point de le dézinguer... Mais bon... Revenons à cette poursuite...
Oubliant toute logique militaire consistant à envoyer une flottille de chasseurs (rapides) pour harceler les gros vaisseaux (lents), le premier ordre choisi de suivre à distance (toujours la même) leurs adversaires. Idée géniale, jamais osée dans un film spatial : les scénaristes imaginent la première poursuite spatiale entièrement en 2D (voire en 1D), car les vaisseaux sont juste l'un derrière l'autre ! Aucun message envoyé à une autre flotte pour intercepter de face, dessus, côté... Non, non, on est à,à, à la queuleuleu ! Mais on ne s'éclate même pas !
Heureusement, les gentils, qui sont loin d'être cons, disposent d'un plan digne d'un "Loup Génial" (pour ceux qui sont parents et disposent de cet excellent album de l'école des Loisirs pour leurs gamins) : puisque toute fuite en hyperespace est vouée à l'échec, car le 1er ordre a désormais les moyens de suivre la flotte, même en hyperespace, deux gentils (et très cons, mais on s'en fout, ils permettent de respecter le quota de noirs et d'asiatiques pour vendre le produit à l'étranger et oublier que quelques semaines plus tard, le "chef du monde libre" parlera de "pays de merde"), donc, deux gentils décident de quitter la flotte en hyperespace pour trouver un moyen de contrer la techno du 1er ordre. Euh là... une pause est nécessaire ! Donc, le 1er ordre peut suivre n'importe qui en hyperespace ? Donc, les gentils restent tous à bord de leur flotte parce qu'ils ne peuvent pas s'échapper ? Mais là, deux d'entre eux, se barrent sans être repérés et vont même pouvoir revenir, sans être inquiétés... "C'est cela, oui, c'est cela..."
Au secours, les vrais scénaristes ! Vous êtes nos seuls espoirs !, pour paraphraser la Princesse Léia. A ce sujet...
Par charité, je ne reviendrai pas sur la pathétique scène de Léia - Mary Poppins/Superman ! La pauvre ! Même droguée, elle ne méritait pas ça !
Donc, suivons le gentil noir crétin et sa copine asiatique... Bon, ça reste Disney... On intègre des personnages de différentes ethnies, mais faut pas qu'ils soient non plus trop utiles ! Ceux-là ne servent clairement à rien... L'ordre naturel du KKK est respecté ! Donald (Trump) peut aller voir le film tranquille !
On les retrouve donc sur une planète dans une scène totalement WTF dont l'ambiance n'a rien à voir avec SW ! La scène en soi n'est pas si moche... pour un Star Trek ! Là, on a juste des créatures à la con en costumes humains dans un décor "humain", le tout pour aller trouver un mec qu'on aperçoit à peine et ne servira à rien. Pourtant, lui seul était capable d'aider nos deux larbins de service... Mais coup de bol ! Alors qu'ils sont envoyés en prison, ils tombent miraculeusement sur un mec qui dispose des mêmes capacités et qui pouvait manifestement depuis tout le temps se barrer de sa cellule... ????? Je résume, parce que certains n'ont pas suivi (et même il y en a qui n'ont pas vu le film). Les deux débiles partent à la recherche du seul mec de la galaxie capable de les aider, tombent miraculeusement dans une prison sur un autre type tout aussi fort, qui s'échappe d'un coup de baguette magique, parce qu'il le pouvait dès le départ ! En fait, Rian Johnson a juste voulu intégrer la blague à deux balles de ROger Rabbit, lorsque Eddie Valliant s'emmerde à scier la menotte qui le lie à ROger et que celui-ci lui explique, une fois la menotte découpée, qu'il pouvait dès le début se libérer tout seul !
Mais comme nos deux sont archi crétins, il ne leur vient même pas à l'esprit qu'il pourrait s'agir d'un piège !
Au final, leur quête ne servira à rien... Enfin, pas totalement, car Disney, c'est les enfants et ils en profitent pour libérer des pauv' petits esclaves (bien entendu, on aura droit à un joli discours anti esclavagiste et anti vendeurs d'armes... Un peu comme Total qui finance des ONG en faveur de l'environnement pour s'acheter une bonne conscience aux yeux du grand public lobotomisé...). Qui plus est, on verra que dans le plan ultime, on profite odieusement de ces gamins pour un joli placement de produit auprès des fans qui souhaiteront s'acheter la jolie bague "Rebelle".

Bon... Laissons de côté ces deux boulets et concentrons-nous sur nos Jedis (avec ou sans "s"... J'opte pour l'adjectif variable).
Rey a du cul ! Enfin, elle le pensait ! Quoique... Comme c'est l'inverse du Luke tel que se l'imaginait, sur lequel elle tombe, on l'appellera Kule ! Rey et Kule sont sur une île déserte. Rey tombe dans le trou noir... Ca ressemble à blague ! Ca doit en être vraiment une mauvaise ! Il faut dire que ça commence par un putain de doigt dans la Rey par Kule lorsque cette dernière lui tend son bon vieux sabre... Deux ans qu'on (les fans) pleuraient à l'évocation de cette scène, tellement émouvante sur un magnifique thème du regretté John Williams (oui, apparemment, il est en activité de mort cérébrale, car sur ce film, le seul truc qui ressorte, c'est son thème de la poursuite du Faucon Millenium dans le coeur de l'Etoile Noire dans le RdJ, qu'il a entièrement photocopié, tel notre autre regretté, James Horner, au temps de sa splendeur). Bref, fan que tu es... Tu espérais voir quelque chose d'émouvant, lorsque Kule récupérerait son sabre ? Eh bien non ! Que dalle ! Il le balance dans un magnifique bras d'honneur adressé par tous les fans de la part de Rian Johnson !
De son côté, Rey, apparemment, a oublié ses cours de comédie et use de mimiques crispées lorsqu'elle bouscule le Kule pour lui demander de la former... Kule, qui, isolé sur sa putain d'île a passé son temps à traire des vaches 3D pour siroter des verres de "ça", tels qu'on le lui proposait dans la Cantina de Tatooine, n'a jamais regardé la moindre vidéo YouTube de fans s'entraînant au sabre laser, pense donc, en voyant sa petite Rey, tenir dans ses petites mains son gros sabre qu'elle agite frénétiquement pour faire des moulinets dans le vide, font d'elle une experte en art martial Jedi et il décide donc de lui accorder trois voeux... pardon, trois leçons ! "Rey frotte mon gros sabre, encore une fois ! Ca fait trop longtemps que je n'ai pas vu de femme ! On m'avait promis Mara Jade, mais DIsney l'a éliminé de l'UE !"
Le temps ne s'écoulant manifestement pas de la même façon sur cette planète, par rapport aux rebelles qui vont se faire buter dans 6h chrono, Rey et Kule passent un peu de temps ensemble, mais finalement, elle décide de se casser en emportant (discrètement) tous les tomes de l'Encyclopédie Jedi dédicacée par les plus grands maîtres. Eh oui ! Lavoisier s'applique aussi ici : les mêmes causes produisent les mêmes effets ! On garde une trace de ses secrets grâce à l'écriture et sur des bouquins ! Les artefacts Jedi et Sith, type Holocrom, on s'en fout ! C'est pour les tapettes qui se gavent de bouquins estampillés d'un logo SW, mais sans rapport avec ces films...
Profitons-en pour faire réapparaître de nulle part notre bon vieux Yoda au cours d'une scène où, toute personne n'ayant jamais vu un SW ne peut pas comprendre que ce perso, sorti de nulle part est là sous forme spectrale. Ah, et tant qu'à faire, puisque Yoda parle à l'envers et qu'on trahit le personnage en bouffon crétin, appelons-le Da-Yo. Da-yo décide, dans une ultime bouffonnerie de laisser croire à Kule qu'il détruit les secrets des Jedis qui ne sont finalement d'aucune utilité pour se former ! Quelle belle leçon de vie ! Pas besoin de modèle, de profs, il te suffit d'apprendre par toi même ! Apparemment, les scénaristes ont piqué des idées aux néo-pédagogogues complices de Najat pour contribuer à détruire notre système éducatif.

Allez... Laissons de côté ces vieux cons et leurs idées arriérées et revenons sur nos gentils qui commencent à trouver le temps long dans leur vaisseau, toujours poursuivi à courte distance par les méchants...
On apprend d'un coup que cette rebellion n'est plus constitué que des quelques centaines de personnes à bord de cette flotte. Mais surtout, ne pensons pas à nous serrer les cou...des. Cachons à Poe (qu'on laisse dans sa chambre et qu'on désignera désormais sous l'appellation Poe D'chambr') le plan génial qu'on met au point et consistant... à aller se cacher sur une vieille base d'une planète... Là encore, une nouvelle pause... s'impose ! Les rebelles sont donc poursuivi par l'énaurme flotte de leurs ennemis et ne trouvent rien de mieux que de se dire : " on va se terrer dans une base. C'est sûr que les autres ne vont pas venir chercher nous en déloger avec tout leur matos de folie !".
Profitons-en pour découvrir une jolie chasseuse de T-rex aux cheveux violets. Ben oui ! Dans l'espace, personne ne vous entendra crier à la vision d'une coupe à chier, sur une nana vêtue d'un vieux rideau moche... (tout le budget de la prod' est passé dans les centaines de scénaristes, y'avait donc plus rien pour les costumes !).
"Tiens ! se dit soudain RIan Johnson... Ca fait longtemps qu'on n'a pas mis un gros doigt dans les fans !"
Heureusement, un dialoguiste se rattrape et tue la réplique la plus célèbre de la saga "La Force m'habite !"

Profitons de la pause précédente pour préciser que cette nouvelle trilogie, qui se targue de reprendre tous les perso' conséquents de la trilogie classique, en profite pour les détruire méthodiquement ! C3-Po ? Tu auras juste deux répliques de merde ! R2-D2 ? Tu ne servais déjà à rien dans le 7 et comme ton animateur nain est mort, personne n'ira pleurer sur ton inutilité ! Chewiegum ? On t'a un peu trop vu dans le 7 ! Laissons le temps aux fans de s'habituer au fait que ton nouvel acteur mesure 10 cm de moins que l'original et justifions ça par le fait que, sous la pression des vegans, tu deviens végétarien ! Ackbar ? Faisons-le revenir pour l'éliminer dans l'indifférence générale !
De toute évidence, tout le monde se fout de tout dans ce film et personne ne prend le temps de vérifier si quelque chose est cohérent avec un UE élaboré depuis des décennies !
En fait, je pense même qu'on peut imaginer le brain storming des scénaristes autour de Rian Johnson, avec une troupe de gugusses hilares à l'idée de trahir tout ce que les fans aiment !

Pendant ce temps là à Vera Cruz... Rey sans Kule, retrouve Kylo qui en fait des tonnes et, après avoir subi moult humiliations de son grand leader Snoke qui a donc du trop fumer au point de ne pas se rendre compte que sa chose va se retourner comme un gant contre lui. "Je vais t'enfoncer le sabre dans le cul, tellement profond que t'auras le goût de merde dans la bouche" pense-t-il très fort, avant d'utilise la "Farce" pour transformer le grand leader en gros looser SNO d'un côté et KE de l'autre !
Rey et Kylo décide donc de convoler ensemble pour de nouvelles zaventures ! Enfin, c'est bien ce qu'aimerait Kylo lorsqu'il se montre, torse poil, tel un Harvey Weinstein sortant de sa douche, à sa Rey , qui finalement préfère retrouver ses potes...

Bon, les bonnes choses ont une fin... Les mauvaises aussi, mais c'est plus long à venir !
JJ avait tout piqué à l'Ep. IV, Johnson en fait autant avec le V en créant une bataille inutile avec de nouveaux quadripodes dont le scénar oublie totalement de nous dévoiler le potentiel...
Mais heureusement, Kule revient pour filer une bonne rouste à Kylo et redevient le gentil l'élu Néo dans une scène à la Matrix. Sans aucune raison, il a son sabre bleu (parce qu'une fois de plus, les scénaristes embauchés sont les seuls mecs au monde qui n'ont jamais maté un SW de leur vie) et affronte son castré junior de neveu. Mais ô surprise ! Il n'est là qu'en projection spectrale ! et épuise tellement son énergie, qu'il en disparaît laissant son caleçon pour seule trace de son passage dans l'univers.

Abordons le plan final... Comme Asylum est, de toute évidence, le co-producteur du film, le choix est fait de le terminer comme n'importe quel "Shark quelque chose". C'est donc un oeuf de Jedi qui vient d'éclore qu'on découvre à travers d'un des gamins libérés par nos deux nullos de sévice précédents...
Fin

_________________
Les profs sont de menteurs. Ne les croyez pas !
Je sais de quoi je parle, j'en suis un ! Alors, ne me croyez pas non plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: SW 8 - les derniers Jedi...
MessagePublié: 15 Jan 2018 11:51 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 14 Déc 2017 11:01
Messages: 19
Je suis surpris que dans cette chronique très critique, il n'y ait pas mention d'une scène qui pourtant, à mes yeux, mérite amplement de figurer sur une critique négative pleine de spoilers. Quid de la scène où Rose empêche Finn de nous faire le remake du sacrifice du personnage campé par Randy Quaid dans Independence Day, lorsque celui-ci précipite son F-18 sur le canon du vaisseau alien, le faisant exploser à cette occasion? Certes Finn aurait disparu (encore que, il aurait pu sauter de son vaisseau avant le boom et survivre, parce que les scénaristes en auraient décidé ainsi), mais cela aurait fait tout péter, et ils auraient pu finir par une scène "oh mais Kylo Ren a survécu, comment va-t-il se venger dans SW9?"
Et surtout, c'est le blabla totalement guimauve que sort Rose avant de trépasser à la Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises qui est à mon avis, 100% nanar.
C'est un double facepalm pour cette scène. Scène qui m'a encore plus énervé que l'autre 'génie' avec ses cheveux roses.

Je n'ai pas détesté le film dans l'ensemble, et puis je pense que le fait d'avoir lu tant d'avis négatifs avant de le voir a réduit ma déception. Si j'avais lu des louanges le qualifiant de digne émulation de l'Empire Contre Attaque, là par contre, j'aurais été plus déçu. Car c'est vrai qu'en dehors du côté visuel, ça rame (et ça cale) à plusieurs reprises...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: SW 8 - les derniers Jedi...
MessagePublié: 15 Jan 2018 19:39 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2013 18:08
Messages: 311
Rose n'est pas morte,juste évanouie,Finn la ramène à la base et elle est dans le Faucon Millénium à la fin du film.

Perso j'ai beaucoup aimé Star Wars 8 meme si c'est vrai qu'il y a des problèmes (en même temps quel Star Wars n'en a pas ?).

Je pouvais comprendre les critiques sur Star Wars 7 disant que ça ressemblait trop au 4 et que ça ne prenait pas assez de risques,mais là on a un film qui propose des choses originales et audacieuses et ça râle toujours et même encore plus que pour le 7 ...

Tout le monde se plaint du sacrifice de Finn que Rose empeche mais moi je trouve ça cool parce que :

- On s'attend à voir Finn mourir et paf on se fait surprendre.
- Finn est dans mon top 5 de mes personnages Star Wars préféré ça m'aurait donc bien fait suer qu'il meurt (et il peut encore mourir dans le 9)
- On s'en fout que Finn n'ait pas réussi son sacrifice,le simple fait qu'il était prêt à le faire et que sans une intervention extérieure il l'aurait réussi,suffit à montrer qu'il a évolué,lui qui jusque là ne pensait qu'à fuir et sauver sa peau.
- Des sacrifices c'est pas ce qui manque dans cet épisode 8 et juste avant on avait eu " Rogue One " qui était pas mal aussi dans le genre donc avec Finn ça aurait été trop.
- Rose rétablit une sorte d'équilibre,puisque jusque là tout le monde se sacrifiait et donnait l'impression que le seul moyen de gagner était de la jouer kamikaze,sauf que si tout le monde se sacrifie il reste plus personne,donc c'est aussi une bonne chose de rappeler que si des sacrifices sont parfois nécessaires il est bon aussi de sauver des vies et limiter les pertes (ce qui rejoint ce que disait Leia après l'assaut de Poe au début,d'ailleurs à la fin Poe lui même avait demandé à Finn et Rose de se replier et de ne pas tenter le diable,ce qui donne encore un peu plus de légitimité à l’empêchement du sacrifice et montre au passage que Poe aussi à évoluer et appris de ses erreurs).

Et sinon je trouve que ce Star Wars 8 propose des moments forts,des rebondissements inattendus,des magnifiques plans,que des bons personnages qui gagnent en épaisseur dans ce film,de la complexité et des nuances pour briser un peu le manichéisme habituel,des bonnes idées,de bonnes blagues ...

Nan vraiment ce film est dans mon top 3 des meilleurs Star Wars.

_________________
" Autant en Emporte le Vent c'est Twilight dans le vieux sud ! " Durendal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: SW 8 - les derniers Jedi...
MessagePublié: 22 Jan 2018 11:16 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Avr 2009 22:11
Messages: 704
Localisation: Je suis caché.... x)
Je peux difficilement voir en SW 8 un nanar, bien que l'on a constamment oscillé avec les potes entre les fous-rires incontrôlables et la consternation pendant tout le film (qui est long et particulièrement chiant). Rarement un film aura autant déchaîné les passions et divisé les gens. Je vais pas rentrer dans les détails de tout ce qui ne colle pas, ça prendrai des plombes. Ce film est écrit à la truelle, monté avec le cul et joué par des tanches (mention spéciale à Benicio del Toro qui a l'air de se demander à chaque plan si il n'a pas oublié d'éteindre le gaz chez lui).

Deux choses résument très bien ce film (comme pour l'épisode 7 d'ailleurs) :

- C'est pauvre. Mais tellement pauvre. Il n'y a aucune vie, aucune magie. On croirait voir une baston de comptoir dans un rade miteux d'un village paumé de la Creuse. L'impression constamment que la galaxie se branle littéralement du premier ordre et des rebelles :rigole:
- Depuis la sortie du film, Rian Johnson explique en interview chaque semaine chaque détail du film. A partir de là, c'est qu'il y a un soucis quelque part.

Bref, Disney m'intéresse toujours aussi peu....

Edit : bordel, qu'est-ce que la marionnette de Yoda est moche. Pitié mais arrêtez ce genre d'effets spéciaux, c'est fini les années 80 les mecs. Faut arrêter de constamment vivre dans le passé....

_________________
Dead men can't dance !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr