Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2018 17:15

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 16:41 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10701
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Et y sont oùùùù les foreuuuumeuuuuuurs, lalalalalala ?!

Bon, je suis le premier à causer, à 17h00 ? Mais où sont-y donc passées les traditions du pays nanarlandais ?


Et donc, causons. Cette 10ème édition est à classer dans les bons crus, sachant que toutes les années ont été de bon cru à mon goût, dans des registres certes différents. Et si le flou persiste quant à l'avenir de cette cérémonie annuelle, JFR s'étant montré assez confus dans ses propos, cela n'a en rien atténué la bonne humeur des retrouvailles avec tous ces sympathiques gens de tous coins de notre bô pays, que ce soit grâce au partage des vraies valeurs fromagères ou aux échanges riches en contenu intellectuel et en charge affective.
Sans oublier, bien entendu, ce qui nous réunit, à savoir mater des films chelous sur grand écran dans une salle bondée, surchauffée à la turbine neuronale et zygomatique de ses participants (y compris la vieille dame qui a squatté une place déjà prise pour pouvoir mater Clodo et les vicieuses), ainsi que d'innombrables extraits, cuts et BA de tous horizons.

Sans tomber dans la piège du listing indigeste, citons des quizz magistralement menés par le célèbre duo d'animateurs-présentateurs-comiques(-producteurs ?) que le monde entier nous envie (surtout quand ils proposent des titres comme "Double anale ou triphasée", trouvée sur le fil du rasoir si j'ai bien compris), des cuts de haute volée qui sont parvenus à rester 100% inédit alors que le spectre du best of rôdait (même si un peu plus de petite culotte turque ou de cette belle famille de salopes m'aurait fait encore un peu plus plaisir), des extraits 35 mm qui m'ont fait dodeliner du cul en rythme (LA MUSICA E !) et des BA plutôt variées, même si elles assuraient leur quota satisfaisant de plans nichons (sans parler du plaisir intense à retrouver les plus belles BA pornos qui aient été diffusées par le passé).

Le plan nichon qui fut d'ailleurs le lien entre les 4 films de la soirée, tous en proposant au moins un, et parfois même accompagné de plan grosse bite zoomée (c'est sympa de voir qu'on a pensé à ces dames). On est par ailleurs pas passé loin d'une seconde thématique cran d'arrêt, tant ces couteaux cinégéniques foisonnaient. Dans le détail, ça nous donnait :

- Raw Force : beaucoup aimé cette assemblage foutraque de karateka en croisière se confrontant à un reliquat hitlérien amateur de jade sur une ile où des moines cannibales témoignent d'une saine appréciation de la vie à travers leur joie primesautière communicative. Et en plus, tout est bien qui finit bien, avec une femme pour chaque bonhomme. Une petite pensée pour Chin, ce marin cuistot martialiste qui avait tout pour interpréter Steven Seagal dans Piège en haute mer.

- Clodo et les vicieuses : une expérience effroyable qui a pourtant réussi à me surprendre par son angle d'attaque, la comédie rurale pas drôle, voire même un peu dramatique, traversée de fulgurances pornographiques antibandulatoires (sauf pour les amateurs de brin de paille dans le gland ou les urozoophiles canins). Un pur geste cinématographiquement criminel de la part de JFR dont on pressent qu'il a maintenu les Nuits Excentriques durant 10 ans dans le but de pouvoir caser un tel film ! J'en retiendrai, entre autres, cette proposition d'expression nouvelle de la part de La Broche pour évoquer l'acte onaniste : "faire pleurer Bourvil".
Cela dit, les échanges toujours aussi stimulants avec Captain Beyond en viendraient presque à me faire envisager, durant de brefs instants proches du grand mal épileptique, de me lancer dans la rédaction d'une chronique...

- Les Orgies de Frankenstein : une certaine forme de souffrance que je n'ai pu endurer que grâce à la fascination exercée par une telle absence de scrupule à délayer indéfiniment une trame scénaristique proche du néant. Ça et les accompagnements vocaux des innombrables passages de voiture à l'écran. Bon, cela confirme quand même que le choix de diffuser ce film était douteux, surtout quand on sait que Dragon Force était une alternative envisageable (et réclamée).

- Black Ninja : malgré une salle qui a donné l'impression d'avoir été définitivement achevée par la pseudo-orgie précédente, j'ai confirmé mon amour pour ce 2/1 qui apparait comme le plus compréhensibles de tous, avec une proportion gweilos/asiat' très généreuse et un rôle de haute volée pour Richard Harrison en flic ninja badass monotonal et rienàcarrerjtemmerdiste.


Un grand merci à tous, sans liste officielle, afin que vous puissiez tous, sans distinction, savoir que vous avez une place dans mon petit cœur humide.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 17:42 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2173
Localisation: au Bayou du Diable
Oaf ouaf ouaf

J'émerge doucement de mon petit sommeil pour venir poser ici mes impressions. N'en doutons pas, n'en doutons jamais, la Nuit Excentrique reste THE EVENT de l'année pour tous ceux qui aiment les bons produits régionaux (Kobal et ta teurgoule elle est où, mmmh ?) ainsi que les films de grande qualité servis par des gens de bonne compagnie.

LES PLUS :

- L'ambiance qui ne faiblit pas
- Les Nanardeurs toujours fidèles au postes qui sont la meilleure compagnie du monde
- Les produits vrais, les produits FRANÇAIS!
- Envol de félin volant sur grand écran
- Suspense au deuxième bureau
- Raw Force et sa mystérieuse île dont il est défendu d'aborder les rivages, exceptés les moines et les morts mais qui n'explique pas pourquoi et comment il y a une brochure publicitaire en vantant les mérites.
- Des huîtres à la moutarde mémorables
- Clodo et les vicieuses, soit un film sponsorisé par la SPA et Familles de France, qui réussit l'exploit de devenir encore plus consternant avec ses rajouts pornos. Bourvil, on t'aime.
- Olééééééééééééé !
- La musica CHE !
- Le trafic de pain coke bien français et son ninja noir jaune poussin qui ne l'est pas moins.
- Les cuts judicieux et les quiz rigolos
- ELLES FONT TOUT !


LES MOINS :

- LA FLOTTE ! On aurait pu espérer autre chose d'une NE en été.
- LA CLIM ! J'ai pas mal transpiré du cul et du dos pendant cet édition
- L'absence de certaines personnes : ROTOR, Nanja, Troglo pour ne citer qu'eux. Ça manquait de bretzels pour le coup.
- La dernière édition ?

INCLASSABLE :

Les friandises nippones à base de tentacule de poulpe séché qui sent comme les daphnies.

Je vous aime, je vous adore et vais poster de ce pas mes tofos.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Dernière édition par La créature du lac gris le 29 Juin 2014 21:19, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 18:31 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Encore un peu déphasé après quelques maigres heures de sommeil, donc je vais faire aussi court qu'adapté à la programmation :

Image

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 18:54 
Hors-ligne
Croque-Mort
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Jan 2004 0:28
Messages: 1524
Localisation: Paris
Ahhhh, Une NUIT EXCENTRIQUE toujours aussi Exceptionnelle.... Alors, que retiendrons-nous ?

- que l'affrontement verbal entre Braddock et Little John est toujours aussi jouissif, même au bout de 10 Nuits Excentriques.
- qu'un batteur de charme se balade bien souvent en slip, ce qui fait tout son charme, bien évidemment.
- qu'il n'y a plus de trous à Percé depuis bien longtemps. Et les Québécois en sont plutôt fiers !
- que des Moines cannibales se marrent toujours comme des psychopathes à l'idée de massacrer des jeunes filles dénudées.
- que l'union cinématographique Franco-Allemande peut nous cuisiner des huitres à la moutarde, bien indigestes.
- qu'un gentil toutou nommé Clodo s'entoure toujours de vicieuses campagnardes, toujours prêtes à baiser !
- que rien en vaut une bonne petite pipe à la paille pour bien fêter la fête du village.
- que c'est bien triste pour Bourvil de finir sa carrière en tant que portrait vivant dans un tableau.
- que les pirates et les pd portent toujours des boucles d'oreilles pour bien les distinguer
- que les voitures font toujours "Ooooollllléééé !!!" en Italie,.. ou en Allemagne, je sais plus.
- que la "MUSICA E !", la "MUSICA E !" la "MUSICA E !" la "MUSICA E !" la "MUSICA E !" la "MUSICA EEEEEEE !"
- qu'une bonne Nuit Excentrique se finit forcément par un bon (enfin, on se comprend) 2-en-1 Ninja !
- que cette Salope d'Amanda et ses medsmoiselles font décidémment TOUT (il y en a même qui suce à genoux !)
- qu'on ne peut pas s'arrêter en si bon chemin, donc.... VIVEMENT LA NE XI !!!!!

MERCI à Tous !!! :worship: :worship: :worship:

Image

_________________
http://www.cinecomedies.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 18:56 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1337
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
On ne peut envisager la fin des NE, en tout cas pas sur cette année siouplait. On a déjà été bien éprouvé par la fin d'Escale à Nanarland, on ne peut pas subir deux pertes majeures de suite :(
Je regrette d'ialleurs de ne pas avoir été pris pour les quizz, j'espérais une poignée de main sur scène pour vous remercier de toutes ces émissions 8)

Tout d'abord, la Nuit Exentrique 10 porte bien son nom : avec tout l'apport d'érotisme cette année (Clodo bien sûr, mais aussi de nombreux plans nichons dans Raw Force, les Orgies de Frankenstein 80 pour un petit plus, et n'oublions pas les quizz sur les titres de porno), c'était belle et bien la NE "X".
Ce qui me plait toujours le plus sont les sauts de pellicule qui peuvent aller jusqu'à une scène entière, où l'on peut reconnaître que ce n'est bien sûr pas la faute du monteur d'origine, mais toujours déclenchant l'hilarité générale.

Raw Force a commencé très fort, avec ses héros tout en couleur (des monsieurs muscles avec en profession "Transporteur" ou "Export comptable"), ses moines très plaisantins qui ont toujours le rire facile et l'amour des grillades fraîches (je me suis retenu d'un "sauce barbecue" sur le coup du pinceau), mais surtout et bien sûr son Führer qui, faute d'être en folie, sait se montrer être un méchant impitoyable digne d'un client de la MAAF qui se jure qu'un jour il aura les héros, il les aura un jour ! surtout quand on doit faire face à George Abitbol himself. Bravo à l'auteur de la blague sur le bunker :worship:
Quoi qu'à y réfléchir, j'y ai plus vu un croisement entre le portrait historique d'Hitler et le portrait télévisé d'Hercule Poirot dans la série éponyme. Il est peut-être belge allemand.
Beaucoup de doute sur ce final "To be continued", mais le public a été conquis :lol:

Clodo et les vicieuses... j'ai été frappé. Les scènes porno débarquent comme un cheveu sur la soupe de manière encore plus gratuites que dans Dracula Vampire Sexuel. La petite histoire du film raconté par JFR était d'ailleurs explosive... pauvre Bourvil, s'il avait su rétrospectivement ce qu'il venait y faire dans cette ultime galère. La comédie est d'ailleurs suffisamment nanarde à elle seule, les scènes porno ne font que rajouter l'incrédulité face à cette œuvre surprenante.
Salauds de parents qui abandonnent Clodo avant les vacances pour venir le récupérer l'air de rien !

Pour les Orgies de Franky, je partage pleinement l'avis de Kobal. Dur à tenir, c'est là qu'on a commencé par noter des endormissements et des départ (moi même je suis sorti trois fois prendre l'air tant ça m'abrutissait). Heureusement à partir des 3/4 du film la scène à rallonge de la course automobile a créé un très bon running gag collectif dans le public pour rendre cela plus supportable.

Pour Black Ninja, ça se regarde surtout pour une grande présence d'Harrison dans un film de ninja plutôt que de le coller à son téléphone Garfield, et fait rare dans ce genre de film, la partie asiatique ne m'a pas endormi plus que ça. Je me suis intéressé aux NE à partir de la 2e édition, et c'était la toute première fois que je voyais ce film que je n'avais pas réussi à dégoter plus tôt.


Le final des jeux sur Braddock m'a presque versé une larme de nostalgie sur l'époque où cette réplique était l'ouverture (Flash) de l'ancienne version de Nanarland. Et j'ai réussi à faire enragé ma copine en envoyant des résumés par sms dont la place était réservée mais qui n'a pas pu se libérer peu avant la date :?

Jerry Lewis a écrit:
- que c'est bien triste pour Bourvil de finir sa carrière en tant que portrait vivant dans un tableau.

Et surtout, le film se termine alors qu'il disparaît du tableau, quel symbolisme !

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 20:09 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Mars 2010 19:40
Messages: 81
Localisation: Troyes City Plage
J'ai tellement gondolé mes côtes que depuis je n'ai plus envie de rire du tout. Peut-être que je ne rirai plus jamais, mais c'est une autre histoire.

Il y a des crûs avec "plus de".

2014, c'était :

- plus de "y'a bon" et "xénophobie mon amour" (surtout le premier cut, anthologique)
- plus de "made in France" avec entre autres cette rétrospective déguisée spécial "Michael Schock" (désormais inconnu jusque sur Wikipédia)
- plus de chaleur, mais pas dans le bon sens. Je suis étonné que personne n'ait fini à poil (par contre, j'ai eu à deux reprises le même voisin de queue aux boissons qui n'avait aucun moyen de cacher qu'il avait bien transpiré)
- le paroxysme du plan nichon. Entre les films et les a-côtés c'était au choix, l'orgie permanente ou bien l'overdose.

Et surtout, plus d'huîtres à la moutarde.

_________________
"On n'a jamais vu un aveugle dans un camp de nudistes." (Woody Allen, sans doute depuis la cabine de projection de la NE 6)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 20:26 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Ouais ! C'était bien cool !
Très chouette ambiance, comme d'hab ! Pour moi, dans le top 5 des 10 nuits, même si fondamentalement elle se valent toute (ce n'était pas encore "la nuit de trop" !).
Grosse émotion en pensant que c'est la dernière, en tout cas sous cette forme, dans cette vénérable institution. Big up éternel à Jean-François qui aura rendu tout cela possible, au delà même de nos espérances !
Donc, cette nuit, je l'ai vraiment bien aimée ! D'abord je trouve que la sélection de bandes annonces était excellente. Bien trapue, dense, mais très variée (contrairement à une ou deux éditions très chargées en sexy comédies, là on avait vraiment de tout). Les extraits "madeleines" m'on bien fait plaisir.
De notre côté on était très content des cuts : on pensait faire un best-of, et devant l'abondance de matière, on a finalement fait les plus longs cuts de l'histoire des Nuits Excentriques (plus de 17 minutes par montage).
Niveau films, j'ai raté les Orgies de Frankenstein (je suis sorti discuter)
J'ai adoré Raw Force, belle découverte, belle progression dans le nawak, un beau nanar comme je les aime, durant lequel je n'ai pas vu passer le temps.
Je doit être l'un des seuls, mais j'ai aussi adoré Clodo et les Vicieuses, pour l'aspect WTF ultime, du high concept indépassable, et parce que, merde, c'est le genre de film qu'on ne peut voir qu'à la Nuit Excentrique (parce que c'est aussi ça qui donne son sens à la NE ! Et aussi il faut le dire, parce que seul c'est traumatisant et que là, on est accompagné par des gens de qualité !). Bref, j'ai adoré le côté "ce film, on ne voit qu'une fois dans une vie".
Black Ninja par contre, même si je l'adore, je le voyais pour la 4ème fois, et je l'avais bien dérushé pour une escale à Nanarland, donc je le connaissais vraiment bien. Du coup, je crois que j'aurais préféré un indédit (même si Alphone Beni, Richard Harisson et Paulo Tocha sur fond de musique de Miami Vice, ça le fait toujours).
Et puis, cette fois ci, j'ai trouvé la sélection cul très bien !
Non, vraiment, comme d'hab' la principal frustration (au delà du fait que c'est la dernière édition) vient du fait de ne pas pouvoir passer suffisamment de temps avec tout le monde ! (et de systématiquement rater les quiz de Fric et Froc, et donc l'ambiance de la salle, car je dois être en régie pour lancer les extraits)

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 20:51 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
Je vais faire court, mais putain c'était bien cool.

Merci la cinémathèque, merci la team, merci les partenaires pour les cadeaux (cette année j'ai été gâté).

GROSSE mention spéciale pour le genialissime Clodo & les vicieuses, comme Labroche j'ai trouvé ça vraiment awesome, le film estampillé 100% La France à son meilleur.

Je cherche un truc par contre, c'est quoi le film dont est extrait un cut avec l'espèce de creepy panthère rose IRL ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 20:55 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
C'est Arrête ton cinéma. Par contre, je pense qu'il n'y a que ça à en tirer :-D

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 21:20 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Juin 2005 3:16
Messages: 1180
Localisation: Trolleur Atitré de Nanarland
bousk8 a écrit:
Je vais faire court, mais putain c'était bien cool.

Merci la cinémathèque, merci la team, merci les partenaires pour les cadeaux (cette année j'ai été gâté).

GROSSE mention spéciale pour le genialissime Clodo & les vicieuses, comme Labroche j'ai trouvé ça vraiment awesome, le film estampillé 100% La France à son meilleur.

Je cherche un truc par contre, c'est quoi le film dont est extrait un cut avec l'espèce de creepy panthère rose IRL ?


Pas mieux.
Et ses bandes d'annonces porno qui concluaient magnifiquement cette soirée.
A la la la " cette salope d'Amanda " ou " elles font tout ! "
C'était ma 1er (et ca sera peut-être la dernière pour le coup) mais c'était grandiose.

_________________
" Si on supprimait tous ce qui nous rend dingue, toute la société y passerait: le mariage, la guerre, le métro, les abattoirs, les clapiers, les tables d'opérations, etc"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 29 Juin 2014 21:57 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2006 19:54
Messages: 60
Je vais me joindre aux concerts de louanges, c'était vraiment très très bien.
Même si pour moi la meilleure NE reste ma première (la numéro 3 donc) :D
Je me suis rendu compte que cela faisait 7 ans que je viens chaque année, ça fait tout drôle.
Est-ce vraiment la dernière, ou bien était-ce une blague? :cry:
Donc si c'est vraiment la dernière fois (j'espère que non quand même), MERCI à toute l'équipe de nous avoir offert tant de bonheur.
Et au passage, petit merci à Raccoon sans qui j'aurais manqué la NE V (ou VI, je sais pu..)!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 8:26 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Et bien, une fois mes neurones récupérées, j'allais y aller de ma review, mais, à ma grande surprise, je trouve ce matin dans ma boîte mail, un message d'ALAIN SORAL en personne qui me demande de lui céder la place pour faire un rapide compte-rendu de huit heures sur son canapé rouge de l'évènement. Alors, moi, impressionné par la puissance de son logos et ses quarante-cinq années de pratique de la boxe française, je n'ai pu que m'écraser et lui laisse ma place.

Président, c'est à vous !

Image

Alors, tout d'abord, je voudrais signaler que cette Nuit Excentrique, moi, j'y étais pas. Pas personnellement en tous cas. Normal, à cause des persécutions dont je fais l'objet tous les jours, je ne peux pas me déplacer librement dans mon propre pays. Je suis pas BHL, moi. J'ai pas de visas automatiques pour aller où je veux. Et on sait pourquoi lui il peut et pas moi, hein. Je pourrai l'expliquer, mais ça me vaudrait de nouvelles plaintes par toutes les associations communautaires subventionnées et ça, faut l'savoir. Mais comme on a des militants et des informateurs partout, y compris dans les corps constitués, parce que les français commencent à en avoir marre de ce qui se passe dans ce pays, on m'a dit ce qui s'était passé, alors je peux en parler. C'est comme ça parce que je maîtrise totalement le logos parce que je lis dix heures par jour depuis trente ans, et c'est pour ça que je sais rester humble. Pas comme toi. Alors, tu fermes ta gueule et tu m'écoutes, petit merdeux.

J'ai bien aimé "Raw Force". Pour une fois, on montrait des héros virils, des travailleurs, des experts-comptables, des conducteurs de Fenwick, des capitaines de navires marchands. Hein, pas des pétasses névrosées de la mode ou des animateurs de Canal + avec de la coke dans le nez et le Sida dans le cul. Là, les héros, c'est ceux qui bossent, c'est pas les parasites et les demi-mondains. Et c'est subversif, en plus: parce que quand les moines de l'île font diffuser des dépliants publicitaires pour faire venir des touristes, ils nous rappellent qu'il n'y a pas si longtemps, la première destination touristique, c'était la France. Mais à cause de l'insécurité dans nos rues que fait régner la LDJ qui tabasse les intellectuels dissidents avec la police au garde-à-vous derrière eux, les touristes préfèrent fuir. Moi, c'est comme ça que j'analyse. Et j'ai raison. Et je t'emmerde.

"Clodo et les vicieuses", j'ai pas eu besoin de le voir, je connaissais déjà. Normal, j'ai été un branché dans les années 70 et je les ai bien connus, tous ces soi-disant réalisateurs subversifs de l'époque qui sont tous devenus des petits tapins ex-trotskistes de l'Empire. Mais pas moi. Moi, je suis Bayard. Je suis droit dans mes bottes. Je suis pas une pute. Alors, j'peux en parler. Moi, je l'aime bien, ce film. Ca montre la vraie famille française de jadis, avec un papa, une maman, deux enfants, un chien, le tout sous le regard bienveillant du patriarche incarné par Bourvil, qui est un peu l'incarnation de l'esprit français. C'est pas une espèce de famille reconstituée autour de demi-fiottes du showbizz et de pétasses névrosées qui adoptent des petits enfants du tiers-monde pour les enculer, hein. Non, c'était comme ça dans le temps, quand la France était bien gérée. La scène du commerçant juif prouve bien qu'à l'époque, on pouvait dire les choses. Pas comme aujourd'hui où le lobby nous force à fermer nos gueules et à se mettre à genoux devant la communauté, hein. Et pour les inserts pornos, ça me dérange pas. Je suis pas un protestant puritain, moi. J'ai écris des bouquins sur la drague de rue, alors je sais de quoi j'parle. Va les acheter et les lire et après t'auras le niveau pour parler avec moi, petit con. D'ailleurs, les fameuses vicieuses du film, j'en ai baisé au moins la moitié à l'époque. Et devant leurs maris qui sont venus me dire "merci, merci, monsieur Soral" après. En baissant les yeux.

Le troisième film, je connais moins. Il paraît que ça a pas mal ronflé devant. Normal, c'était pas aussi palpitant que "Confessions d'un dragueur", (mon film que je vends 49 euros sur mon site), quand je faisais du cinéma, et avant que les putes du showbizz de Canal + me muselent pas parce que je dérange. Mais moi, ce que j'en retiens, c'est surtout que ça se passe avec des Allemands et des Italiens. Eux, au moins, ils n'ont pas peur d'assumer leur passé commun. C'est ça la Réconciliation. C'est pas comme notre ethnomasochisme d'ici où on est muselés par le lobby et BHL, hein.

Y'a des imbéciles qui croient que "Black Ninj"a, c'est juste un film de baston. Ceux qui croient ça sont des merdeux qui n'ont pas compris comme moi j'ai compris, parce que je lis énormément les auteurs marxistes du XIXe siècle. "Black Ninja", c'est l'Afrique et l'Asie qui rendent hommage à la France, le phare des nations. C'est la nostalgie d'une époque où ces petits coolies indigènes se souviennent que leur pays était bien géré par l'administrateur colonial français. Ils buvaient de l'Evian, ils fumaient des gitanes, ils étaient heureux. C'est un temps qu'ils regrettent, et ça faut l'savoir. Parce qu'en Asie et en Afrique sub-saharienne, y'avait pas de décret Crémieux dont on sait à quelle communauté il a profité, hein. "Black Ninja", c'est un cri d'amour à la France, un appel à l'égalité et à la réconciliation. D'ailleurs, KontreKulture va peut-être en racheter les droits pour faire un remake, sauf qu'on remplacera Alphonse Béni par Dieudonné et Stuart Smith par Patrick Bruel. Et à la fin, le ninja noir, il fera une quenelle devant une synagogue de Hong-Kong pour que les gens comprennent bien que la communauté organisée ne nous fait plus peur, que leur chantage, il marche plus. Et ça faut l'savoir.

Franchement, c'est dommage que la Cinémathèque arrête ça. Ils se sont couchés, ils ont baissé leur froc. Et on l'vérifiera bientôt quand à la place, on aura des "Nuits du cinéma israélien" ou des films d'Alexandre Arcady avec Patrick Bruel à la place. Là, on aura bien compris qui c'est qui donne les ordres, qui c'est qui commande, hein. Mais au bout de tout ça, on sait qui c'est, hein. C'est Satan, c'est le Dajjal. Je l'sais, j'l'ai vu.


Image
Et ça, faut l'savoir.

Merci, monsieur Soral !

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 8:41 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Jan 2006 23:32
Messages: 1729
Localisation: quelque part dans les nuages, en train de chercher du sucre pour George Harrison
Hello,

Après une nuit de plomb, voici le moment faire le bilan calmement, se remémorant chaque instant, parler des histoires d'avant comme si on avait 50 ans.

Merci en tout cas à toute l'organisation de la cinémathèque, ce n'est jamais simple de satisfaire 400 personnes pendant toute une nuit, et je pense que tout le monde à passer une super nuit.

L'ambiance était bien au rendez-vous, c'est une des nombreuses raisons qui me font revenir tout les ans, se mater des nanar dans une salle en folie, c'est toujours autant un plaisir inoui.

Enorme plaisir aussi de retrouver tout le monde (en mettant de côté mon côté handicapé des noms qui m'a fait me dire 75 fois dans ma tête dans la soirée "zut, c'est quoi déja son pseudo à celui-là"): Jeff, Kyra, antohn, Oph, Sbel, Ozy, Troglo, Hermanniwy, crapouillot, Captain, plus tout ceux que j'oublie, plus le staff, plus la présence de Silver, je vous aime tous.


La prog maintenant, à part la thématique boulards/plans nichons qui a dominé la soirée :

Au niveau des films :

- Spécial Force était vraiment cool. J'ai eu un peu peur au début, je trouvais que les scènes d'exposition trainaient un peu, mais ensuite ça n'arrête plus. Mentions spéciale aux zombies les moins effrayants de l'histoire, au fait que Cameron Mitchell donne l'impression d'être bourré pendant tout le film, au fait qu'il faille un connard dans le groupe pour qu'il puisse crevé pour que le héros se tape sa veuve, aux moines lubriques, à la nana qui reste pépère à poil sur son lit pendant qu'on se bat à mort dans sa cabine (on la retrouve dans le canot pneumatique d'ailleurs ou fait elle partie des régiments de gens qui disparaissent sans explication dans l'attaque nocturne?), etc... trop de bons moments.
Au final c'était un bon film pour débuter et le public à bien réagi.

- Clodo et les vicieuses : hum... alors bon, comment dire, j'ai dormi en alternatif pendant la moitié du truc. c'était super étrange. ça commence comme Boule et Bill, ensuite on arrive dans ce village et on entre dans une comédie pas drôle un peu pouet-pouet avec non-gags et petites pépées. Ensuite, les inserts... je ne peux que dire la même chose que les autres, c'était les extraits pornos les moins bandants du monde...
Au final, je n'en n'ai pas profité car j'ai eu un trou noir, mais c'est un oeuvre très étrange, bancale et mal foutue qui avait toute sa place à une NE.

- Les orgies de Frankenstein 80. 85 minutes, d'après le programme, je l'ai beaucoup aimé jusqu'à la mort du docteur, qui doit avoir lieu à la 60ème minutes environ. La fin a été une épreuve pour tout le monde, les flics italiens déguisés en Derrick sont redoutablement ennuyeux :-D . Toute le début était bien sympa, moins craspec que ce que je craignait. Les longues minutes d'explications scientifiques chiantes étaient un délice. C'est le premier film avec Gordon Mitchell que j'ai vu, et son jeu monolithique est grandiose. Je me pose juste deux questions : où sont les orgies? Et pourquoi 80?

- Black Ninja : 2 bonnes surprises pour ce Godfrey Ho. Déja je croyais que je l'avais déja vu mais non, et ensuite, c'est un des plus regardable et un des plus solide au niveau de l'histoire. Pour un deux-en-un, ça se tient plutôt pas mal. Ma scène favorite est celle ou le chef de la police présente à ses agents des photos des acteurs de l'autre film :-D
Le bémol ne vient pas du film, c'est le fait qu'à un moment j'ai regardé tout autout de moi, et tout le monde dormait... Moi ça allait bien, j'avais dormi pendant Clodo et les vicieuses, mais je pense que la moitié de la salle n'a pas vu grand chose du film.

Au niveau des extraits/BA/Cuts :

- Les 4 extraits étaient délectables. Ce film de pétomane avec Ugo Tognazzi à l'air d'être un OVNI...
- les BA étaient pleines de bonnes surprises, j'adore ces vieilles BA de films des années 50. Le Max Pecas a vraiment l'air chiant, vulgaire et non nanar :x. Merci pour Johnny et Sylvie, pour le Look-alike de Mick Jagger, pour l'Eté Ardent donc personne n'a compris le sujet, et surtout, surtout, mille, dix-mille, un million de mercis pour les 2 BA avec :oops: :oops: Edwige Fenech :oops: :oops:
- Il y aurait mille choses à dire sur les Cuts, je me contenterais juste de conclure par un cri du coeur : NOOOON!!! PUTAIN DE CRABE!!!!!!!!!

_________________
Au commencement, les denrées les plus utiles comme le minerai de beurre et de saucisse, les concentrés de casserole et de tire-bouchon étaient enfouies à des profondeurs considérables.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 9:53 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 462
Localisation: Près de Paris...
C'était ma première NE (et la dernière aussi?).
Bien apprécié l'ambiance et la programmation.
Félicitations à la Cinémathèque pour oser programmer un tel spectacle (Pitain, Clodo et les vicieuses :drink: :drink: :smiley21: :smiley21: :gifgne: :gifgne: ....)
Félicitations aussi à toute la Team Nanarland qui doit bien s'investir pour cette NE. Mine de rien, juste derrière les cuts, y doit en avoir du taf'!

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 11:06 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1242
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Salut. Après avoir dormi 15 heures d'affilée (parce que j'ai tenu pendant TOUTE la nuit, et ça, faut l'savoir), je vais donner mes impressions.

D'abord un gros merci à tous les organisateurs de cette superbe nuit et aux membres de valeur du forum qui m'ont très gentiment convié et accueilli. J'ai été très heureux d'enfin rencontrer en chair et en os des gens que je ne connaissais que sous pseudo. Merci à Kobal, Rico et wallflowers pour leurs très gentils encouragements :oops: (et leur DVD cadeau de "Evil Toons"), j'ai été très touché aussi quand Mike Hunter m'a dit qu'il regardait les films que je chronique :oops: , très heureux de discuter pour la première fois en vrai avec kevo (je n'ai pas insister pour qu'il me signe un autographe sur sa chro de "Young Rebels" que j'avais imprimé car je voyais bien qu'il était gêné :wink: ), merci à Hermanniwy pour sa gentillesse, et Siry, Lanterak et tout ceux avec qui j'ai eu l'occasion de causer un petit peu et qui sont tous très sympas. Très fier d'avoir pu serrer la main à Jean-François "Dieu" Raugier. Juste un peu déçu d'avoir loupé John Nada, deathtripper21 et La Créature du Lac Gris, j'aurais aussi aimé rencontrer Plissken, Minsk et skunkhead s'ils étaient là (et Paul Kersey, mais je comprends que c'est loin le Mexique). J'espère ne pas avoir trop agacer/voire fait flipper les gens avec mes sourires figés et mes propos et réactions hésitantes, le trac, la timidité, tout ça (mais ch'uis content, au moins j'ai pas bégayer cette fois).

Maintenant la nuit :

la prog' était super, j'ai adoré tous les films. Peut-être que passer "Clodo et les vicieuses" et "Frankenstein 80" à la suite après minuit a empêcher le public de vraiment apprécier "Black Ninja" qui du coup semblait hyper-mou alors qu'en vrai c'est sûrement un des rares 2 en 1 à ne pas du tout souffrir de longueurs. Mais c'était super quand même, avec des cuts et des BA hilarants et des quizzs très sympas.

Mes gros coups de cœur en vrac : les accents "petit nègre", les orientaux qui veulent dominer le monde, les gags pétomanes (auxquels je suis très réceptif et que j'ai fait tout mon possible pour ne pas pouffer pour pas me chopper la méga-honte :oops: ), le noir qui connait pas le Brésil mais qui connait bien la Jamaïque et la fille qu'avait qu'à pas se perdre, le soviétique qui vide son chargeur à dix mètres de Miles O'Keeffe sans le toucher et Miles qui prend bien son temps pour braquer son bazooka et faire exploser le mannequin en mousse (il a voulu faire une parodie de "Rambo 2" Mattei ou quoi ?), les singes et les ours en peluches, l'extrait de "Weasels rip my flesh" (qui ont peu fait rire la salle, dommage)...

Et aussi avoir découvert qu'il existait une VF de "The Penetrator 2", que "les fruits c'est bien mais ça ne vaut pas... LES HUITRES A LA MOUTARDE !", que le héros de "Queen Kong" est vraiment très mauvais batteur (mais de charme) malgré sa tronche Mike Jaegger, qu'il n'y a plus de trou à percer et qu'il faut que je vois ET XXX parce que le ET est vraiment très bien fait et quand tu sais que ça :
Image
ça va montrer son zguègue et troncher la p'tite jeune fille du film ben c'est quand même méga glauque.

Les films : adoré "Special Force", ses mercenaires qui font la gay-pride, son moustachu qui remet son casque nazi pour violer la blonde (que j'ai justement cherché dans la suite du film et je peux témoigner qu'elle fait bien partie des portés disparus du scénario) et qui finit la tête dans les toilettes, Vic Diaz qui est vraiment LA star du film, même si Jimmy Frabegas alias Hitler est pas mal non plus; et Cameron Mitchell qui met en fuite des mercenaires armés de bazooka et mitraillettes avec son six coups (le montage de la scène est vraiment génial).
C'est juste dommage qu'il y ait des passages coupés (même si les erreurs de montage étaient fendardes) car j'aurais notamment aimé connaitre la réaction des spectateurs en voyant ce serveur top-classe :

Image
Image
Là, il est tout fier car il vient de casser sa table sur laquelle il servait des rafraichissements avec la tête pour faire une démonstration de karaté afin d'impressionner une nana.


Adoré aussi "Clodo" même si au fond de la salle on n'entendait pas les 3/4 des dialogues car le son n'était pas assez fort. C'est quand même dingue parce que les inserts porno étaient infiniment plus gais que le reste et que la partie comédie était beaucoup plus glauque et malsaine que les fameux inserts (où les acteurs semblaient vraiment s'amuser et faire la fête dans la paille, alors que les acteurs de la comédie étaient aussi tristes que le ciel grisatre et les non-gags). Et d'abord, CLODO ET LES VICIEUSES DÉFONCENT TOUT ET LE RESTE ON S'EN BAT LES COUILLES !!! :-D Par contre, je tire mon chapeau à celui ou celle qui aura compris ce qui se passait lors de la scène du fantôme et ce que cette séquence venait foutre là.

Adoré également "Les orgies de Frankenstein 80", un film qui parle de voitures qui roulent (mention à la toute première séquence avant le générique et qui n'a strictement rien à voir avec la scène de meurtre qui suit), de personnages qui servent à rien puisque le monstre meurt de vieillesse, de clodo qui mange un sandwiche sur une musique très pouet-pouet, de Gordon Mitchell qui dit des trucs pseudo-scientifiques dans un microphone et dont le réalisateur met très en valeur l'organe nasal dans des gros plans bizarroïdes, et d'un monstre qui ressemble à un humain physiquement mais qu'on s'accorde à classer comme un monstre.

Surpoutré (pour changer d'adoré) "Black Ninja" et son Alphonse Beni souriant/nœud-nœud/ravi d'être là et qui parle comme Michel Leeb, son Richard Harrison qui a tout le temps l'air de se faire chier grave, son défilé de tronches de gweilos, son héros taïwanais acrobate au look de loubard qui offre le seul plan nichon du film en découvrant que Lu-I Chan est une fille et sa bande-originale qui a dû faire plaisir à Jan Hammer.

Apprécié aussi de venir me branler devant les BA de "Elles font tout", de "Elle suce à genoux", de "Cette salope... d'Amanda" (qui nous fait gentiment coucou après que le réalisateur nous ait présenté son œuvre sur un ton très distingué comme s'il avait mis en scène un film d'auteur intimiste), de "La comtesse est une pute" et d'autres titres que je n'ai pas retenu où on voit une fille péter du sperm en gros plan, en compagnie de 500 et quelques personnes de qualités et de bon gout plutôt que d'être tombé dessus par hasard en cherchant la météo sur google.

Un très bon moment de convivialité et d'amusement que ce serait quand même dommage que ce soit la dernière fois que ça arrive (mais je tiens de source sûre qu'en fait la NE n'est pas vraiment finie mais je n'en dis pas plus, la personne qui m'a donné ses informations et les organisateurs vous en feront sans doute part eux-même plus en détails :wink: ).

_________________
Image Image Image

Aux frontières du sexe et de la démence Image Image


Dernière édition par JACK TILLMAN le 30 Juin 2014 19:59, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 12:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Jan 2005 11:03
Messages: 1762
Localisation: derrière un train
JACK TILLMAN a écrit:
les gags pétomanes (auxquels je suis très réceptif et que j'ai fait tout mon possible pour ne pas pouffer pour pas me chopper la méga-honte :oops: )



Ne jamais avoir honte des pets et de leurs effets hilarants.

NEVER

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 13:05 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2005 19:55
Messages: 2419
Localisation: en train de sauver Hollywood
Bon, ayest, les yeux en face des trous et ce qui reste de mes neurones connectés, et c'est parti.

Toujours heureux de retrouver les copains et copines nanarlandais pour cette grand-messe, malgré le PUTAIN DE SA RACE de temps de merde. Toujours heureux de goûter la fine fleur des mets amenés par tout le monde, inclus les WTF (genre le Herve qui se désagrégeait tout seul de Greyhunter, ou les bizarreries japonaises d'Hermanniwy).

Toujours heureux d'assister médusé à ce que l'on voit projeté à l'écran ensuite, inclus la folle jeunesse de Dieu Rauger....malgré la forte chaleur qui régnait dans la salle (merci à mes deux ventileuses ;) )

Pour résumer, Mick Jagger était donc batteur?, je n'ai pas compris ce qu'il y avait à percé, sauf des trous, le suspense est insoutenable au deuxième bureau, IL LE FOOOOOOOOOOOOOOO les hommes d'une autre planète, Special Force où les moines ont de vraies tetes de lubriques, on peut vendre du rêve en étant expert comptable et faire une très belle carrière dans les transports avec un simple permis Fenwick, Ugo Tognazzi est descendu de son piedestal un peu comme Curd Jurgens dans une précédente NE, je n'ai pas encore compris la métaphore des huitres à la moutarde, Richard Harrisson jeune avait déjà son regard d'acier, Comment remplir une comédie complètement foirée avec des inserts de scènes de cul elles aussi complètement foirées, le résultat étant un ovni presque aussi surréaliste que la brigade anti-sex, l'Office du Tourisme de Camargue a dû cracher quelques piecettes pour que Johnny et Sylvie y tournent un film,un inspecteur de police allemand (ou italien je ne me rappelle plus) passe un film entier à faire le tour de son quartier en voiture en attendant que la vilaine créature crève, affaire classée, les zizis ont été TRES baladeurs, ALPHONSE STUART RICHARD ET PAULO <3<3<3, la Comtesse est toujours une belle pute, elles font TOUT, même suçer à genoux, la voix-off de SOS Mesdemoiselles devait être camelot en deuxième boulot.

Un grand MERCI à la Team Nanarland, à JF Dieu Rauger et la Cinémathèque française pour cet évenement, et je REFUSE d'envisager que cette NE fut la dernière...

_________________
Comme un aveugle dans une orgie, j'allais devoir y aller avec mes mains...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 13:15 
Hors-ligne
Nanarland lui doit beaucoup
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2003 15:13
Messages: 5123
Localisation: Grenobyl
Ouééé, quelques retours :

Special Force : celui-ci je l'ai trouvé assez moyen, mais même un nanar moyen, avec l'ambiance qu'il y a au cours d'une NE, ça devient forcément génial. Toujours un plaisir de retrouver Cameron Mitchell, Rey Malonzo (le "Bruce Ly" de Chaku Master, ici caché sous son pseudo occidentalisé de "Rey King"), Mike "Le Parrain" Cohen avec sa grosse caboche mafflue congestionnée dans sa capuche de moine sadique, et même Don Gordon Bell dans un double rôle (sbire fan de Superman et samouraï zombie). A priori je vais le chroniquer d'ici peu.

Que retenir du toxique "Clodo et les vicieuses" ? Et bien qu'à notre époque où le moindre couple avec enfant s'achète un énorme break familial, ça fait gentiment relativiser de voir qu'il n'y a encore pas si longtemps, un couple de Français moyens pouvait s'entasser avec 3 enfants et un chien dans une simple 4L et s'enquiller des centaines de bornes sans clim' ni siège auto. Ah oui, et puis aussi que la présence de Bourvil dans une purge aussi infâme relève de la prise d'otage. Il est quand même assez désolant de songer que ce nanar honteux fait un peu office de testament pour l'acteur du Corniaud et de la Grande Vadrouille. Mais je suis très content d'avoir vu ce film, qui ne doit pas souvent avoir l'occasion d'être diffusé sur grand écran !

Les orgies de Frankenstein : j'ai bien dormi. Dommage, la Cinémathèque avait pourtant une copie de Dragon Force, qui aurait aisément surclassé cette tisane horrifico-policière qui n'en finissait plus d'infuser.

Black Ninja : j'ai dormi aussi, ayant déjà vu le film 3 fois dont 2 sur grand écran.

Les extraits : très bien, de même que les BA, c'était varié, même si j'ai trouvé qu'il y en avait 2 ou 3 qui n'avaient pas trop leur place dans une NE (ça a l'air bien "Trapped" avec Henry Silva ! = http://www.imdb.com/title/tt0125308/). Toujours drôle de voir une BA des années 50 qui racole sec en promettant UN FILM JEUNE. La BA de "Y 'a plus de trou à Percé" m'a permis d'en découvrir la BO, que j'écoute en boucle depuis ce matin, avec quelques titres très sympas dans le genre rock-électro psychédélique (ou plutôt "soft-psych" et "sunshine pop" pour les puristes). J'ai beaucoup aimé aussi Destructor (qui semble suivre le scénario de Rambo à la ligne près), et la BA très stylée de "Steve, à toi de crever", avec ses 300 millions de livres STRELING en diamants. Et sinon…

Image

…quelle affiche ! Dans le rôle de ce batteur de charme, la foule (enfin Jack Tillman et moi) aura reconnu Robin Askwith, l'interprète principal de Queen Kong (chroniqué sur le site) :

Image

Les moins : je me suis liquéfié sur mon siège sous l'effet de la chaleur, je n'ai pas dit bonjour à Jack Tillman, et personnellement je trouve que les BA porno ne sont jamais aussi drôles que quand elles restent dans la suggestion. A ce titre, celle de "Elles font tout" est un joyau, parce que si elles font tout, le spectateur lui ne voit rien !

_________________
"Dans le monde de "Last Action Hero", j'suis à peu près persuadé que c'est Ralf Moeller qui joue dans "Un flic à la maternelle". (Plissken)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 13:47 
En ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2011 12:14
Messages: 850
Localisation: Un cachot humide
Après mes quelques heures de sommeil, j'ai pris mon notebook sous le coude et je me suis précipité vers mon centre commercial le plus proche (30 min. en voiture donc) pour bénéficier d'un wifi gratuit de longue durée.

Pour ma première (et donc... dernière apparemment) nuit excentrique, je tenais vraiment à aller au bout sans fermer l'oeil. Surtout que Black Ninja... bah je ne l'avais point encore vu.

Sincèrement, je crois que j'ai passé la meilleure soirée (nuit) de ma vie. Ce genre de moment féérique qui ne doit jamais s'arrêter. Ce genre de moment qui, quand tu vois une étoile filante, tu fais un voeu que tu gardes secret dans ton coeur. Ainsi, comme disait un grand philosophe aujourd'hui éteint : "Oh putain, oh quel pied, après avoir vu ça, on peur mourir tranquille."

Qui aurait pu croire, qu'un jour, un film comme "Clodo et les vicieuses" reçoivent une standing ovation de toute une salle. Même dans les ciné porno, il n'aurait pas eu le droit à ça.
Qui aurait pu croire qu'une centaine de personne trouvent les scènes de voiture et de "Strauss appelle Schneider" ou "Schneider appelle Strauss" si entraînante que chacun ne pouvait se retenir d'encourager de tels moments.

L'organisation est également impeccable. Le truc est super bien rodé et rythmé comme il faut. Les jeux, les cuts, les BA, les films. Tout ceci s'enchaine impeccablement et on ne s'ennuie jamais.
Je retiendrais aussi que pour les cadeaux... Phantom Empire... Evil Toons... Hollywood Chainsaw Hookers... bordel, Fred Olen Ray avait le vent en poupe. Faites gaffe, c'est ces films les plus funs à suivre. Ca pourrait presque faire croire qu'il est talentueux si on ne voit que ceux là.

Enfin, je ne peux m'empêcher d'avoir mon petit moment d'égoïsme dans cette immense nuit de partage. Mais quand j'ai vu les premières secondes de l'extrait de "Brazilian Sex" à l'écran, j'ai eu un gros GROS guili dans le boudou. Surtout que les gens ont semblé apprécié ce moment et que j'ai entendu des gens rire sur le "Mais je connais super bien la Jamaïque" et des gens applaudir sur le "Tant pis, je n'avais qu'à pas me perdre."
Nan sincèrement, je sais que ce ne sont que 30 secondes sur les peut-être 400 heures que représentent les Nuits Excentriques.
Mais bon, je n'ai pu m'empêcher de penser à ce moment précis que si ma petite goutte d'eau de 30 secondes a pu faire sourire les gens présents,... bah j'ai vraiment eu ce drôle de sentiment d'avoir réussi ma vie. Ouais, j'étais pas loin de chialer.

Je suis arrivé tard sur Paris et je devais repartir tôt de part mes horaires de train. J'aurais aimé rencontrer quelques personnes mais ça n'a pas été possible (surtout que je ne suis pas quelqu'un d'extrêmement social et que c'est un autre gros frein). Voilà, si je devais retenir un point négatif, ce sera celui là sinon c'était parfait.
Enfin, oui, y a aussi cette nouvelle qui veut que ce soit la dernière soirée. Ca aussi c'est un gros point négatif, bien entendu.

Je manque de temps pour écrire un peu plus. J'aurai tellement d'autres choses à raconter mais je vais me contenter de ces quelques bribes.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing à chaud les marrons !
MessagePublié: 30 Juin 2014 14:03 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1242
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Destructor, j'en parlerai un peu dans la deuxième partie de ma définition de Ramboploitation. C'est une curiosité puisque le film (qui s'appelle "Ruckus" en VO et est également sorti dans nos contrées sous le titre "Le dévastateur") pourrait effectivement passer pour un plagiat décalqué du premier Rambo... sauf qu'il a été tourné plus de deux ans avant. J'ai pas trouvé le film spécialement nanar, exceptée une scène romantique über-kitsch où Dirk Benedict (Futé dans L'Agence Tous Risques, et qui joue donc le héros vet' du Viet') et Linda Blair (enfin sa doublure) font de la moto au ralenti sur musique country sirupeuse. Le ton du film est cela dit assez déstabilisant, passant du drame à l'actionner à la comédie pouet-pouet lourdingue. Et puis c'est rigolo quand on fait la comparaison avec "First Blood". Mais dans l'ensemble c'est plutôt pas mal, niveau téléfilm sympathique, à voir.

(et j'espère aussi qu'on aura l'occasion de se rencontrer, John :wink: )

_________________
Image Image Image

Aux frontières du sexe et de la démence Image Image


Dernière édition par JACK TILLMAN le 30 Juin 2014 14:05, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr