Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2019 3:11

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 23 Sep 2019 13:29 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1370
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Bon ben, je me lance... (j'imagine que tous les autres ont du aller poster leurs impressions sur facebook :?: )

A nouveau, un immense merci à tous les organisateurs pour cet évènement encore une fois exceptionnel à la hauteur de Nanarland !
Le super accueil du Grand Rex, les stands de VHS/DVD, les cuts, les quiz, les bandes-annonces, les films, tout était grandiose. :worship: :worship: :worship:

Parmi les extraits et les BA, je retiendrais en vrac : la petite fille de Charles Aznavour qui se fait torturer par noyade dans une piscine sous l’œil limite indifférent de Charles, "Qu'est-ce qui fait craquer les filles" et son casting prestigieux humilié par des "gags" qui feraient passer les Mon curé pour du Lautner/Audiard, "Super femmes contre chiens jaunes" et son racisme/machisme aux frontières du réel, les conversations pleines de profondeur de "Fillettes câlines" (je crois que c'est ça le titre), le chien cavalier en mode "Rintintin est arrivéééééé !", "Suburban Sasquatch" et son yéti en peluche, la "Super action lady" indienne et son triporteur de la mort qui tue, "Appelez-moi Bruce" et ses accents dignes de Michel Leeb, les titres de films d'arts martiaux 70's "à la limite du racisme" (à la limite on a dit !), "Kaplanlar" et ses spectaculaires tonneaux/explosions de voitures playmobil, les classiques indémodables "Piège mortel à Hawaï", "Robowar" et "Ninja Terminator", le slasher montagnard dont j'ai oublié le titre et ses dialogues de boulard que n'aurait pas renié "Le clandestin", une nouvelle succession de mannequins en mousse dont le plus beau est la baudruche enflammée de "Chi l'Ha Vista Morire" qu'on voit aussi dans "En Büyük Yumruk", et la superbe bande-annonce de boulard en costumes 70's qui conclut la soirée ("Une autre ! Une autre !" fut le cri unanime désespéré des spectateurs après le bon vieux "Du cul ! Du cul !" du reste de la Nuit).

Et pour l'épreuve des quiz on a pour une fois eu un ex-aequo unanime avec les deux candidats aussi bons que les doubleurs de "Samurai cop" (mais bon, y avait qu'une seule affiche à offrir aux deux gagnants...).

Concernant les films, j'avoue avoir eu un coup de cœur particulier pour "Twisted Pair" que nous a généreusement prêté le visionnaire Neil Breen (ce qui fait sans doute de moi un des seuls spectateurs à avoir aimé le film), une plongée en acmé dans l'univers mental de ce génie incompris qui articule ses répliques avec une conviction christique qui n'a d'égal que son absence totale de présence physique à l'écran (j'ose même pas dire charisme). Ses velléités de gourou qui n'aurait de pouvoir de persuasion que sur lui-même m'ont conquis (mais j'avoue qu'en l'absence de sous-titres, la prose si particulière et si faconde de Mr Breen eut sans doute été plus hardcore à avaler si j'avais regardé le film tout seul sur mon ordi). Après, la plus grande question que pose ce pensum est la suivante : pourquoi un agent immobilier millionnaire comme Neil Breen n'a-t-il consacré que le budget sandwich d'un figurant de "Matrix" pour révéler la VÉRITÉ à une Humanité inconsciente du péril qui la menace et de la chance qu'elle a que Neil Breen soit de son coté ? Par radinerie ? Par opposition aux méthodes du grand complot corporatiste ?

Avec "Les aventuriers du système solaire" (que j'avais déjà vu mais l'expérience est forcément différente au Grand Rex), on touche une toute autre dimension (tout aussi "autre" que celle de Neil Breen, mais située dans une autre galaxie alternative du septième art). De loin, le film le plus misérable en termes intrinsèques de la sélection, on peine à imaginer qu'il puisse s'agir d'un film de propagande étatique commandé par la junte militaire au pouvoir en Corée du Sud à l'époque et qui serait destiné à édifier la jeunesse du pays, je penche plutôt pour un microscopique film indépendant faisant un énorme léchage du cul en profondeur au pouvoir politique en place. Car si le discours anticommuniste ferait rougir les Pigs in Space eux-mêmes, le fait que l'armée nord-coréenne au grand complet soit composée de trois soldats et l'armée sud-coréenne compte elle une petite douzaine de bidasses à tout casser (normal qu'ils soient plus "nombreux" vu qu'ils sont les plus forts !) dans les scènes en prises de vue réelles relègue loin loin derrière les plans de parade d'hélicoptères et de chars de "A*P*E". Quant aux séquences "animées", quelle chance d'avoir pu apprécier sur grand écran un graphisme aussi harmonieux et virtuose dans une copie restaurée 4K !

"Le clandestin" est sans doute le nanar le plus "mainstream" de la Nuit, dans le sens où l'on sent un certain professionnalisme et où le film est le seul de la sélection à ne compter aucune longueur tout en restant très très rigolo (même le monologue de la capitaine concernant son père et son bateau est tellement "On s'en fout" qu'il a fait s'esclaffer toute la salle). Ce qui m'a le plus dérouté dans ce film d'une densité nanarde rare et qui reste pour moi une énigme est ce questionnement existentiel que pose l’œuvre : pourquoi Greydon Clark a-t-il été beaucoup plus loin que les autres dans les dialogues échappés d'un boulard (là où des slashers comme les énièmes opus de "Vendredi 13" laissaient quand même à leurs teenagers crétins le temps de faire très vaguement connaissance avant de les faire s'envoyer en l'air) avec ses deux nymphos (aux fringues hallucinants) sautant direct sur la braguette du jeune bobo wannabee et de son sidekick tête à claques qu'elles viennent de rencontrer cinq secondes plus tôt... sans jamais montrer les nibards de ses interprètes féminines ?!!?? Greydon Clark semble jouer en permanence avec les attentes des spectateurs, leur annonçant régulièrement par des séquences pré-coïtales de porno soft ce qu'il leur refuse systématiquement par des stratagèmes grossiers (mais pourquoi ce putain d'oreiller ?? Pourquooooiiiii !??), la logique scénaristique voulant aussi que la nymphette en maillot rose cupide et dépravée (celle qui se noie en coulant comme une enclume) couche comme la grosse morue qu'elle est avec le milliardaire moustachu d'âge mûr au lieu de laisser ce dernier faire du backgammon avec le pseudo-biologiste à la manque ! Et aussi, pourquoi le chat change-t-il de race à la fin du film ? Le précédent interprète s'est-il noyé ou a-t-il rompu son contrat avec la production ?

Compensant avec une rare générosité l'absence de plans nichons du "Clandestin", "Bruce contre-attaque" s'est révélé contre toute attente un nanar encore plus hardcore que "Twisted Pair". Bien qu'il n'ait pas la même dimension expérimentale auteurisante que Neil Breen, André Koob prouve avec ce film sans queue ni tête qu'il n'est pas davantage scénariste et réalisateur qu'acteur. Peut-être le film d'arts martiaux le plus catastrophique de la création, le film n'a aucune intrigue et n'est constitué que de sous-intrigues quasiment pas liées entre elles. Et quel casting prestigieux et international ! Quel duel final ! Quel pré-duel final (qui a provoqué le suicide d'un grand nombre de spectateurs) ! Quelle photographie pisseuse ! Quel non-rythme éreintant ! Un grand moment.

Encore bravo pour cette sélection 100% nanarde. Je n'avais pas pu être présent l'an dernier mais m'étant maté "Ninja III : La domination" il y a un mois, je peux comprendre qu'une partie du public l'ait trouvé trop "mainstream", même si comme le soulignait l'un des présentateurs/organisateurs de la Team il s'agit quand même d'un film où une borne d'arcade est possédée par l'esprit maléfique d'un ninja qui ne peut être combattu que par le pouvoir du rock et de l'aérobic. En tous cas, cette fois-ci, les pisse-froids ne pourront pas critiquer la sélection sur le plan nanar et les deux fils rouges de la Nuit semblent être "spéciale dédicace à SOS Racisme" et "spéciale dédicace à MeToo" avec des rôles féminins tous plus valorisants les uns que les autres, entre la misogynie crasse d'un Neil Breen, la prof cruche des Aventuriers, les simili-pornstars prudes au QI d'huitre du Clandestin et les cruches en détresse topless/bimbos exhibant leurs nibards à la plage ou au bord d'une piscine du Bruce Le. Et on saluera encore les somptueuses affiches du hall du Grand Rex. C'était quoi déjà le titre collector avec "teuton" à la fin, j'ai oublié ?

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 23 Sep 2019 15:27 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2004 14:49
Messages: 371
Localisation: au delà des étoiles hostiles...
Chauds les teutons!
Merci pour ton retour très cool en tout cas, j'espère qu'il y en aura d'autres!

_________________
Je suis Dark Vador. Un extra-terrestre venu de la planète Vulcain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 23 Sep 2019 17:57 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2011 12:14
Messages: 889
Localisation: Un cachot humide
Je crois que l'an dernier, j'avais un peu joué le rabat-joie et que j'ai fait partie des gens en mode "gngngngngn Ninja 3, c'est trop mainstream".

Cette année, je vais juste bien fermer ma goule. Tout était parfait, du début à la fin. Les films, les cuts, les bande-annonces, les jeux (et les finalistes), les gens derrière moi et leurs réactions assez marrantes sur les films, le public,... rien à redire.
Si, y a mon banquier qui va faire la tronche. Je me suis littéralement ruiné. Mais il peut pas comprendre ce que ça fait d'avoir une dédicace d'un auteur ayant écrit un bouquin sur Ichiro Honda et qui prend un quart d'heure pour dessiner un magnifique Godzilla à 4h du mat'.

Et j'ai même eu le droit à mon instant "madeleine de Proust".
Je me souvenais d'un combat dans un Colisée que j'avais vu étant gamin. Et bien sûr, je m'étais dirigé vers "La Fureur du Dragon" et son duel final entre Chuck et Bruce (l'original). Mais en le revoyant plus vieux, j'avais l'impression que c'était pas pareil. J'avais mis ça sur le compte de ma ma mémoire. En pensant que mes souvenirs, avec le temps, étaient erronés, et que j'avais fantasmé certains passages.
Sauf qu'en voyant Bruce Le VS Wang Jang Lee... j'ai su. Tout m'est remonté et c'était CE combat que ma mémoire avait mis dans un coin.
Alors, oui, la pellicule qui crâme, je comprend parfaitement les émotions et cette expérience m'a procuré grand plaisir. Mais mon gros instant Nostalgie, ça a été Bruce Contre-Attaque.

Le bisou ! Le bisou ! Le bisou !

(Et sachez que depuis samedi, j'ai la chanson "Et hop, on va tout changer" de D'artagnan l'intrépide dans la tête... et que j'ai aucunement envie qu'elle s'en aille)

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 23 Sep 2019 18:21 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2004 14:49
Messages: 371
Localisation: au delà des étoiles hostiles...
Ne me remercie pas!
https://youtu.be/hcBJOpwFEgE

_________________
Je suis Dark Vador. Un extra-terrestre venu de la planète Vulcain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 23 Sep 2019 18:30 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1370
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Ah oui, "Chaud les Teutons", merci Akton ! :wink:
Entre ça et "La grande giclée", on était vraiment gâtés cette année !

Et merci à vous deux de m'avoir remis en mémoire "D'Artagnan l'intrépide" et sa chanson reprise en cœur par toute la salle. :wink:

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 24 Sep 2019 8:35 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4808
Localisation: Ploumizolin
Ouéééééé merci pour les debriefs développés. C'est vrai que ces derniers temps on est un peu victimes des réseaux sociaux. C'est super frustrants pour nous, puisque ça donne des retours très lapidaires, et uniquement sur le moment. Passé 2/3 jours, les gens sont passé à autre chose.
De mon côté, ce fût une super Nuit !
J'étais super content de la programmation, mais un peu anxieux quant à la réception de certains films. On n'est plus dans le cocon de la salle Langlois avec 450 spectateurs !
Le Neil Breen semble avoir fait son effet. Les gens ne parlent pratiquement que de ce film, qui a visiblement traumatisé tous les spectateurs. C'était le but : on dirait bien que les spectateurs attendent d'être secoués. C 'est pas évident à doser, mais on avait envie de prendre ce risque.
Donc, pour ma part, ce fut une séance énormissime. J'ai littéralement pleuré de rire devant des scènes que j'avais pourtant déjà vues. Mais avec l'effet public, c'est décuplé.
Même la fin, insupportable de langueur et de longueurs, en devenait gaguesque. Grand moment pour moi, donc, avec la petite angoisse d'être allé trop loin pour une partie du public...
Les aventuriers du système solaire, ca a aussi été la régalade absolue. J'ai senti que le public n'avait pas forcément toutes les clés pour la partie dessin animé : le fait qu'il y ait des faux raccords, même dans un dessin-animé, que le "character design" soit à ce point honteux (il prenait une toute autre dimension en 4k !). Et les 15 premières minutes sont complètement fabuleuses.
On n'a peut-être pas assez insisté, mais on projetait là une version 4k scannée depuis une copie 35mm en VO, puis resynchronisée avec le son de la VHS française et complètement restaurée par Etienne, la personne en charge de la projection. Il a réellement bossé sur le film comme le font les gros éditeurs, d'autant qu'il a accès à du matériel pro et que c'est son métier !
On a donc projeté une copie unique au monde !
Enfin, je passe plus vite sur les deux autres films, dont je n'ai vu que le dernier tiers à chaque fois, pour cause de discutage avec les copains que je ne vois qu'aux Nuits. Mais le clandestin m'a semblé proche de la perfection en terme de film à projeter lors d'une nuit. Et Bruce Contre attaque, un classique à montrer absolument.
J'ai raté les quiz pour les mêmes raison, mais si je me base sur les retours que j'ai eu, il y a eu des moment d'anthologie.
Pour les cuts, j'ai beau en assurer le montage, j'ai encore du mal à comprendre comment on peut arriver à trouver tant de matière dingue et inconnue, après 15 ans ! Sur ce point, je voudrais souligner l'importance capitale des sélections d'extraits envoyées par chacun, notamment Jack Tillman et Martin Cellier, à qui l'on doit quelques traumatismes durables. Je pense au film En attendant les Barbares.
Grosse trouvaille aussi de Barracuda avec Les musicien municipaux de Bremen !
Manu / Akton a encore trouvé des merveilles absolues avec les BA, et je suis super fiers qu'on soit les derniers à utiliser le projecteur 35mm du Rex grâce à lui !
La réception des cuts est toutjours un plaisir absolu et le public de plus en plus chaud et en même temps de plus en plus fin : les gens voient des détails et ont une lecture hyper cinéphile de tout ce que nous proposons, c'est vraiment un bonheur !
J'ai encore du mal à décanter, mais de mon point de vue, c'était un super cru, cette édition !

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 25 Sep 2019 12:31 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 202
Ça avait l'air super, dommage que j'habite trop loin pour venir et déjà que j'ai du mal à faire visionner un film un peu nanar sur le bord pendant une soirée, alors trouver des gens pour m'accompagner à ce genre d'événement…

Bravo pour ça en tout cas.

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 30 Sep 2019 1:43 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2019 22:49
Messages: 2
Que dire qui n'a pas déjà été dit ?

Depuis 2015, je fais 700 bornes chaque année pour mater des mauvais films avec 2000 excentriques comme moi ! Cette année, je suis arrivé à convaincre une copine de venir et elle a passé comme tout le monde un excellent moment ! Ce qui l'a le plus surprise hormis ce qu'elle a vu sur grand écran était le fait que tout le monde se parlait comme si nous étions tous entre amis ! Avoir d'un coup 2700 amis, ça peut surprendre ! :-D Autant de monde qui vient partager une passion commune et ce sentiment de joie visible sur leurs visages est vraiment agréable et ça fait beaucoup de bien ! La définition même du bonheur en somme ! Je pense que j'ai prêché une convertie et je ne doute pas qu'elle m'accompagne à nouveau l'année prochaine, même si le manque d'entraînement (et de sommeil) ne lui a pas permis d’apprécier à sa juste valeur tout le talent artistique de Bruce Le.

Pour ce qui est de la programmation, je fais chaque année une confiance totale aux organisateurs, même si bien évidement, je me souviens plus de certains films que d'autres au fil des ans. Vous avez pris des risques cette années mais cela était une bonne chose. D'une année sur l'autre, le public vous est acquis et gagne en expérience (en visionnage) et cela constitue un véritable challenge pour continuer à le surprendre.

Tout était parfait une fois de plus, le lieu bien évidemment (ça change des multiplexes bétonnés froids et sans âme) mais surtout les films, les cuts, les jeux. Je resterais marqué à vie par cet extrait mythique de Hitman le Cobra en 4K en espérant que vous oserez le proposer dans cette qualité en entier lors d'une prochaine nuit ! Enfin, je subodore déjà que je pourrais voir l'année prochaine, Piège mortel à Hawaï sur grand écran, hé, hé, hé. J'ai corrompu plusieurs personnes autour de moi et nous avons notre soirée mensuelle pour visionner des conneries entre amis qu'aucun de nous ne voudrais rater, même si je doute qu'elles franchissent le rubicon l'année prochaine (la plupart sont enseignants et la nuit tombe en pleine rentrée scolaire). C'est pour moi, en tout cas, chaque année, l'évènement incontournable que je ne raterais pour rien au monde. Vivement l'année prochaine !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 30 Sep 2019 13:22 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4808
Localisation: Ploumizolin
Merci pour ce retour, ça fait plaisir à lire !
700 km ?!
Du coup, tu viens d'où ?
Il faudrait qu'on fasse la carte de France, voire d'Europe, des spectateurs. Cette année, outre nos amis Corses et Belges, on a une spectatrice qui est venue de Tunisie pour la Nuit (pour le Neil Breen, d'ailleurs). L'an dernier, il parait qu'une personne était venue en stop de Bordeaux !

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 30 Sep 2019 15:57 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9406
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
Merci à toute la team pour tout le boulot effectué et merci à tous ceux qui sont venus mettre l'ambiance !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 01 Oct 2019 0:22 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2019 22:49
Messages: 2
La Broche a écrit:
Merci pour ce retour, ça fait plaisir à lire !
700 km ?!
Du coup, tu viens d'où ?
Il faudrait qu'on fasse la carte de France, voire d'Europe, des spectateurs. Cette année, outre nos amis Corses et Belges, on a une spectatrice qui est venue de Tunisie pour la Nuit (pour le Neil Breen, d'ailleurs). L'an dernier, il parait qu'une personne était venue en stop de Bordeaux !


Je viens de Nîmes, bien au sud !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 07 Oct 2019 10:18 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Sep 2008 17:31
Messages: 17
Je débarque un peu tard, j'espère qu'on me lira, mais bon, au pire hein :lol:
Malgré mon inscription qui date un peu, je poste rarement, mais je pense que ça vaut le coup pour un tel évènement.

Tout d'abord, bravo à la team Nanarland et à tout ceux impliqués dans l'organisation de l'évènement, graphistes, bénévoles, bref, c'est du très beau boulot !

J'apprécie énormément le travail de recherche fait sur les bandes-annonces et les cuts, c'est ma deuxième nuit et à chaque fois il y a des petites perles introuvables que je n'aurais jamais imaginé voir... Encore moins sur l'écran du grand rex :ninja:

Pour les films, c'était fou. Neil Breen m'a drainé, finir le film tenait presque de la performance physique. C'était incroyable.
Les aventuriers du système solaire m'a bien fait rire, un bon "entre deux", puisque le troisième film était vraiment génial, rien à dire sur ce chat/muppet de l'enfer et son doublage VF de fou :lol: Un peu déçu de Bruce contre attaque, ça met du temps avant de devenir sympa. Mais quel combat final :lol:
Bravo pour les tee shirts et les stands, je porte mon tee shirt "Ninja Star" au bureau et il ne manque pas de m'attirer le regard des gens ( en bien ? en mal ? aucune idée :lol: ).

Maintenant, on va en venir a un point qui m'a presque gâchée cette nuit, ainsi que la troisième, à moi et pas mal de monde. C'est marrant car beaucoup de gens en parlent à l'oral entre eux mais n'ont pas l'air de trop l'écrire sur le site ou sur les retours FB, etc... Donc au risque de passer pour un énorme lourd, je prend le risque :lol:

L'intérêt de la nuit est BIEN SUR de rigoler, participer, etc... le public est un peu comme une classe d'enfants turbulents, en gros, et c'est ça qui fait la saveur des soirées nanardes et la force de l'Absurde Séance, la soirée The Room... Le truc, c'est que certains sont TROP turbulents. Il y a une minorité de gros lourds qui viennent clairement dans l'optique de balancer 1000 blagues à la secondes, très fort, pour faire passer l'attention sur eux. Et quand je dis "1000" blagues, je déconne qu'à moitié, c'était incroyable de se dire "wow, il a rien dit depuis 10 secondes, il va bien ?" pendant Le Clandestin. Surtout que 3/4 des vannes criées étaient mauvaises. ( J'insiste sur le mot "Criées", au passage. ). Je ne sais vraiment pas comment formuler ça, mais disons que certains ne rigolent pas avec le film, mais rigolent du film, et sont plus la pour avoir de l'attention que de passer un moment cool ( Je passe sur les vannes un peu limite parfois, mais certains confondent totalement "humour noir" et "racisme" ).
Et le pire c'est que tu ne peux RIEN leur dire car si tu oses dire un truc, tu passes pour le méchant, tu te prend un "pfff tu connais pas l'esprit de la nuit nanarland ???" "Relou", etc... donc tu te retrouves bloqué.... mais l'esprit de la nuit n'a jamais été de faire du stand up il me semble, surtout quand tu entends à peine ce qui se dit à l'écran ou sur scène. Rigoler et blaguer, oui, évidemment même, mais crier pendant 10h d'affilé, c'est bon quoi. On est une dizaine de personne à avoir failli quitter la salle car on en avait marre, pourtant habitué des séances nanardes.
Donc oui, c'est plutôt un coup du karma d'être tombé sur des relous, je ne met absolument pas tout le monde dans le même panier, j'ai fais des rencontres incroyables pendant ces deux dernières nuits, mais je pointe juste du doigt un léger problème qui à l'air de prendre un peu plus d'ampleur depuis deux ans ( ça en parlait déjà un peu pour la 3ème, et un peu plus pour la 4ème ). Ce serait con que le public commence à dégoûter une autre partie du public.
J'espère que c'est assez clair et que ça fait vraiment pas "vieux relou qui veut que personne s'amuse", car c'est loin d'être le cas, j'adore l'ambiance et quand ça balance des vanne, mais ça fait deux nuits qu'on peut pas regarder les films sans avoir le pire commentaire audio du monde, et la classe d'enfant turbulents pourrait vite devenir un peu plus problématique que prévu.

Vraiment désolé en plus, je déteste faire "ce mec", mais ça doit sortir après deux nuits d'enfer :lol: Je suis vraiment très fan du boulot fait par toute la team nanarland et j'ai juste les boules que tout ça soit terni par une minorité qui voit le nanar comme un simple support de stand-up.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 07 Oct 2019 18:06 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1370
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Perso, de mon coté de la salle (à gauche sur le premier balcon), ça allait au niveau des vannes (contrairement à ma toute première Nuit Excentrique à Bercy où j'avais eu la malchance d'être assis à coté d'un couple de jeunes cons en mode sarcastiques, gueulards et méprisants envers les organisateurs). Après, il y avait toujours le très léger inconvénient de déjà connaitre certains films et de savoir à l'avance que tel passage ferait à coup sûr marrer toute la salle... mais à ce moment précis quelques types se mettent à gueuler et personne n'entend la réplique what the fuck défilant à l'écran qui passe donc inaperçu. Mais bon, ça fait partie du jeu.

(sinon, juste pour dire que je suis touché par tes remerciements, Labroche :wink: )

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 08 Oct 2019 9:17 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9406
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
A mon avis il va être difficile de filtrer les gueulards d'une nuit complète. Je ne crois pas qu'on ait envie de jouer à la gendarmerie pendant la nuit. Il reste à espérer que ces personnes ne tiennent pas toute la nuit une prochaine fois.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 10 Oct 2019 13:07 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2004 14:49
Messages: 371
Localisation: au delà des étoiles hostiles...
cosmo a écrit:

Maintenant, on va en venir a un point qui m'a presque gâchée cette nuit, ainsi que la troisième, à moi et pas mal de monde. C'est marrant car beaucoup de gens en parlent à l'oral entre eux mais n'ont pas l'air de trop l'écrire sur le site ou sur les retours FB, etc... Donc au risque de passer pour un énorme lourd, je prend le risque :lol:

L'intérêt de la nuit est BIEN SUR de rigoler, participer, etc... le public est un peu comme une classe d'enfants turbulents, en gros, et c'est ça qui fait la saveur des soirées nanardes et la force de l'Absurde Séance, la soirée The Room... Le truc, c'est que certains sont TROP turbulents. Il y a une minorité de gros lourds qui viennent clairement dans l'optique de balancer 1000 blagues à la secondes, très fort, pour faire passer l'attention sur eux. Et quand je dis "1000" blagues, je déconne qu'à moitié, c'était incroyable de se dire "wow, il a rien dit depuis 10 secondes, il va bien ?" pendant Le Clandestin. Surtout que 3/4 des vannes criées étaient mauvaises. ( J'insiste sur le mot "Criées", au passage. ). Je ne sais vraiment pas comment formuler ça, mais disons que certains ne rigolent pas avec le film, mais rigolent du film, et sont plus la pour avoir de l'attention que de passer un moment cool ( Je passe sur les vannes un peu limite parfois, mais certains confondent totalement "humour noir" et "racisme" ).
Et le pire c'est que tu ne peux RIEN leur dire car si tu oses dire un truc, tu passes pour le méchant, tu te prend un "pfff tu connais pas l'esprit de la nuit nanarland ???" "Relou", etc... donc tu te retrouves bloqué.... mais l'esprit de la nuit n'a jamais été de faire du stand up il me semble, surtout quand tu entends à peine ce qui se dit à l'écran ou sur scène. Rigoler et blaguer, oui, évidemment même, mais crier pendant 10h d'affilé, c'est bon quoi. On est une dizaine de personne à avoir failli quitter la salle car on en avait marre, pourtant habitué des séances nanardes.
Donc oui, c'est plutôt un coup du karma d'être tombé sur des relous, je ne met absolument pas tout le monde dans le même panier, j'ai fais des rencontres incroyables pendant ces deux dernières nuits, mais je pointe juste du doigt un léger problème qui à l'air de prendre un peu plus d'ampleur depuis deux ans ( ça en parlait déjà un peu pour la 3ème, et un peu plus pour la 4ème ). Ce serait con que le public commence à dégoûter une autre partie du public.
J'espère que c'est assez clair et que ça fait vraiment pas "vieux relou qui veut que personne s'amuse", car c'est loin d'être le cas, j'adore l'ambiance et quand ça balance des vanne, mais ça fait deux nuits qu'on peut pas regarder les films sans avoir le pire commentaire audio du monde, et la classe d'enfant turbulents pourrait vite devenir un peu plus problématique que prévu.

Vraiment désolé en plus, je déteste faire "ce mec", mais ça doit sortir après deux nuits d'enfer :lol: Je suis vraiment très fan du boulot fait par toute la team nanarland et j'ai juste les boules que tout ça soit terni par une minorité qui voit le nanar comme un simple support de stand-up.


Merci pour ton retour (qui je te rassure est bien lu!). Tu as raison de soulever ce problème du public "lourdingue" qui peut gâcher le plaisir de beaucoup d'autres. On a conscience d'être toujours à la limite entre le bon esprit de la nuit et le "mauvais" esprit pas drôle que peut pratiquer une partie du public qui a trop tendance à se lacher...

_________________
Je suis Dark Vador. Un extra-terrestre venu de la planète Vulcain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Debriefing de cette supergénialissime Nuit
MessagePublié: 07 Nov 2019 10:59 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Mars 2009 21:18
Messages: 78
Localisation: Mars
Bon ben, avec 1,5 mois de retard, je poste mon ptit commentaire : comme dis précédemment, c'était une fois encore une super nuit !!!
Tout était parfait : films choisis, cuts, bande-annonces, surprises, quizz, participants aux quizz... En fait, ça en devient même impressionnant de maintenir un tel niveau de coolitude/perfection nuit après nuit ! :D :worship:

En ce qui concerne les petits points négatifs, rien à signaler à part que je suis d'accord avec cosmo : certains (à moins avis, pas plus de 4 ou 5 gus) sont "TROP turbulents et se sentent obligés de balancer 1000 blagues à la seconde" en gueulant très fort, pour attirer l'attention sur eux. J'en avait un pas loin de moi et c'est vrai que c'est fatigant de constater, comme dit cosmo que : "wow, il a rien dit depuis 10 secondes !". :| Bref, des gars de 25-30 ans qui se comportent comme ça, c'est lourd et pas dans "l'esprit" des soirées nanars. C'est ptet l'esprit du moment (Hanouna, résosociaux... toussa) : c'est pas drôle, mais on s'en fout l'important c'est de gueuler fort pour se mettre en avant... Bref, ca gâche un peu certains moments des films, et j'espère que ce phénomène va diminuer les prochaines fois, sinon j'essaierai de choisir une place à coté de nanardeurs plus tranquilles (et/ou plus respectueux).

En tout cas, quel programme ! Le Neil Breen était fabuleux de portnawak, "Les aventuriers du système solaire" valait bien l'énorme travail sur le 4K, "Le clandestin" (un de mes nanars préférés) était magique, et "Bruce contre-attaque" complètement décousu (il m'a un peu endormi, avec son duel final fabuleux (le schéma quand Bruce arrache les côtes de son adversaire !) et trèèèès long dans sa mise en place).
:rabbit: :D

Je suis d'accord avec La Broche : c'est quand même mieux quand les nanardeurs postent leur commentaire/bilan de la nuit sur le forum plutôt que sur Facebook: ca fait des échanges plus pérennes, et quelque part ca prolonge un peu la nuit... :) . Et ca nous fait des souvenirs à lire et regarder quelques temps plus tard. Longue vie au forum !

A propos de souvenirs, voilà un diaporama de quelques photos (un peu floues c'est vrai) que j'ai prises pendant cette nuit (on peut sauvegarder chaque photo en grand format par un clic droit) :

Diaporama Nuit Nanarland 2019

Ah oui, j'ai un souhait (que je vais soumettre au père Noël) pour la prochaine nuit nanarland : j'aimerais que "Ultime Combat" ou bien alors "Jaguar Force" soit au programme de la prochaine nuit !!!
Ca ce serait vraiment super extra !
:puma:

_________________
"Ya le bon chasseur et ya le mauvais chasseur" (Dédé, chasseur de galinettes cendrées).
Citer:
Mad: "Nanarland. Le forum où on cite "le singe du diable" avant "2001 l'odyssée de l'espace".


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr