Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 22 Oct 2019 12:04

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Il Etait Une Fois En Chine - Tsui Hark - 1991
MessagePublié: 24 Sep 2007 23:57 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
Image

Image

Image

Citer:
Fin du 19ème siècle, période mouvementé de l'histoire de la Chine. Wong Fei Hung, célèbre héros à la fois médecin traditionnel et maître d'une école de kung-fu, se voit chargé la tâche de diriger la milice de Canton afin de surveiller les agissements des Occidentaux. Parralèlement, il est secrètement amoureux de sa Tante Yi...


En 1990, le film de kung-fu semble passer de mode à Hong-Kong, les polars urbains et violents à la John Woo ont en effet la faveur du public. Et ce n'est pas Tsui Hark qui s'en plainds, puisque c'est sa boîte de prod', la Film Workshop, qui a produit Le Syndicat du Crime et lancé la mode.

C'est oublier que le père Hark, qui est d'origine Viet soit dit en passant, est avant tout un cinéphile. Il va donc tenter le coup en réalisant un film de kung-fu, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit d'un film sur Wong Fei-Hung, personnage réel ayant vécu fin 19ème début 20ème et surtout, une des figures les plus mythiques du cinéma HK (une centaine de films au compteur. L'acteur mythique pour ce rôle étant Kwan Tak-hing qui interpréta Wong Fei-hung une quarantaine de fois entre 1949 et la fin des 70's notamment chez Yuen Woo-ping, et ce à plus de 70 ans !).

La démarche de Hark est très symptomatique de sa manière de fonctionner : prendre un genre très codifié, plonger dedans et le réinventer en grande partie ou en tout cas le transformer en le pliant à sa volonté à lui.

Pour réussir son coup Tsui Hark s'entoure des meilleurs : Jet Li dans le rôle titre, et pour les combats les excellents Yuen Woo-ping et Liu Chia-yung (frère de Liu Chia-liang). Le résultat est visuelement tout bonnement époustouflant ! Les combats (certes, il y a du câble) sont grandioses (celui sous la pluie, celui avec les échelles,...), et la réalisation de Tsui Hark (cadrage oblique, focale courte,...) fonctionne à merveille. Le film fera du coup un malheur à HK, lançant une série de 6 films au total (les 2, 3 et 5 étant signés Tsui Hark). Au passage, il allait sans le savoir boulversé les combats dans le cinéma américain, via Matrix.

Seuleument, il y a un hic : les Occidentaux en prennent pour leur grade, et le film fut accusé de racisme par certains à l'époque. Et pour cause, les Occidentaux du film sont très très caricaturaux. Il faut néanmoins nuancer ici les critiques. Cela passe tout d'abord par le personnage de Tante Yi, certes chinoise mais qui vit à l'occidentale (fringues, goût pour la technologie,...) et celui d'un prêtre catholique qui fait partie des "gentils". D'autre part, comme je l'ai dit, la démarche de Tsui Hark est de travailler à l'intérieur d'un genre. En l'occurence, un genre qui a presque toujours traîter les occidentaux de cette façon (tout comme les mandchous et les japonais). Tsui Hark ne manipule donc que des archétypes dans cette histoire, même si pour le coup c'est assez maladroit.

En bref, IL LE FOOOOOOO ! :-D

2 petites choses enfin :
- c'est Jackie Chan qui pousse la chansonnette durant le générique d'ouverture
- Il faudra attendre 2000 pour voir sortir ce film sur les écrans français, soit en plein phénomème Matrix. Mieux vaut tard que jamais certes, mais il y a quand même des distributeurs qui méritent des claques.
:twisted:

Bon, en espérant ne pas avoir été trop barbant ! :-D

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 6:08 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2005 21:25
Messages: 2534
Localisation: "dans une partouze à Troyes, en train de jeter du pop corn"
non non, je n'ai vu que les 2 premiers mais ile sont excellents !!

_________________
"rhaaa aaahaaa regardez qui est là, cette salope de Solange !"

( femmes en cage )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 8:10 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
nanar-addict a écrit:
non non, je n'ai vu que les 2 premiers mais ile sont excellents !!



Pareil vu que les 2 premier qui sont effectivement excellent (une petite préférence pour le 2 qui est plus rytmé)

La VF est horrible par contre. On fait parler les personnage quand ils disent rien ou les fait taire quand ils disent normalement quelque chose. Sans oublier les changement de dialogue.
Une des pire que j'ai vu, et il est trés amusant de le voir en VF sous titré français pour se rendre compte des diférences.

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 9:17 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
de la tuerie ce film, un des meilleurs kung-fu flicks récents ! :rock:

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 9:22 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Mars 2007 21:38
Messages: 797
Localisation: Dans la moustache de Richard Harrison...
Un film de kung fu magistral ! Les combats sont de toute beauté et le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!! :karate: :banzai: :axe:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 15:12 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
Ringo Lam a écrit:
le duel final sur des échelles nettoie la cervelle des komodos au papier de verre !!!


J'adore aussi le combat final du D