Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 20 Nov 2019 16:04

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2008 21:22 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
UltimateKylie a écrit:
arkadin a écrit:
D'ailleurs ils les balancent avec quoi leurs météores?



les arachnides ont un apport illimité de météores avec la ceinture qui entoure leur planète, et ce sont les tankers (les gros scarabées) qui balancent leur plasma pour les faire dévier de leur trajectoires.

ils ont vraiment le compas dans l'oeil et le talent nécessaire pour lire une carte de l'espace, ces scarabs', c'est pas rien ;)
surtout qu'ils font ca à l'aveuglette, dos à la cible, vu qu'ils crachent le plasma avec leur culs



Ce qui est curieux, c'est que les autorités annonce que c'est Arachnide qui ont balancé le météore, et il ne savait même pas comment vu qu'a l'arrivée sur la planète arachnide, ils pensaient que les rayon envoyé par les Tanker était sans conséquence.

ça ne fait que confirmer mont idée du météore prétexte.

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2008 21:51 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2007 13:21
Messages: 238
Localisation: chez Paulette, la reine de la paupiette
gregoire01 a écrit:
Ce qui est curieux, c'est que les autorités annonce que c'est Arachnide qui ont balancé le météore, et il ne savait même pas comment



Ce sont ces mêmes autorités qui expliquent le coup du plasma pendant un reportage, simulation à l'appui, tout de suite après le gros boum sur Buenos Aires (bon ok, ca ne veut pas dire que cela soit forcemment vrai)
Mais à la première minute du film on nous présente également les défenses satellites anti-météores, mises en place après plusieurs attaques météoriques, c'est donc que ces météores doivent venir de quelque part non?

je ne pense pas que cela soit un simple pretexte (ou alors c'est du gros complot bien lourd qui mise sur la chute hypothétique -et à plusieurs reprises- de météores sur la Terre)

mmh, ah pis non, en fait ces explications dès le début du film se situent chronologiquement juste avant l'attaque de Klendathu et donc après l'attaque de Buenos aires (juste avant la scène où l'on voir le reporter se faire défoncer une première fois), donc le coup de la défense satellite peut aussi être de la propagande faite à la va-vite dans ce cas-là
Oh pis zut il est tard là, je reflechirais demain :)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2008 22:23 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2004 22:45
Messages: 1008
Localisation: Lille, le monde par extension
J'en rajouterais une couche mais il semble que le météore a voyagé en FTL ... on voit la scène où il réintégré l'espace normal.

Et là il faudra m'expliquer comment c'est possible avec du plasma anal de scarabée géant ... surtout pour un météorite de cette masse.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2008 23:57 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Nov 2006 23:33
Messages: 221
Localisation: Hanovre, le pays d'Uwe !!!
gregoire01 a écrit:
zord a écrit:
Le film qui m'a fourni la preuve que le critique Michel Boujut n'allait pas voir les films qu'il chroniquait dans Charlie Hebdo.



Tu peut développer ? ça m'interesse (vraiment).


Moi aussi.

_________________
Un peu comme quand tu vas pisser et que tu sens tes doigts, tu vois? ça sent toujours...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Sep 2008 9:18 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
strata a écrit:
gregoire01 a écrit:
zord a écrit:
Le film qui m'a fourni la preuve que le critique Michel Boujut n'allait pas voir les films qu'il chroniquait dans Charlie Hebdo.



Tu peut développer ? ça m'interesse (vraiment).


Moi aussi.


Pour résumer, Boujut s'agonisait (à l'époque) dans les colonnes de Charlie pour dénoncer l'horrible clip de propagande fasciste qu'était SST et comparait la "tentation autoritaire" (ou quelque chose comme ça, je parle de mémoire et c'était il y a plus de 10 ans) de Verhoeven avec son ode à la violence policière qu'était "Robocop". A la première lecture, il semblait que Boujut n'avait tout simplement pas bien saisi le second degré du film, ce qui peut arriver.

Sauf que lorsqu'il décrivait certains moments emblématiques du film, il évoquait des scènes... qui n'existaient tout simplement pas, sinon dans son imagination. Or, j'avais déjà repéré quelques similarités dans quelques unes de ses précédentes chroniques où il extrapolait largement sur des films qu'il n'avait manifestement jamais vu ou à propos de notes d'intention totalement foireuses qu'il prêtait aux réalisateurs sur la simple base de leurs précédents films ou sur ses propres ressentis. (La palme a été atteinte avec sa chronique d'Astérix et Obélix contre César où il vitupérait sur le caractère "pétainiste" du film).

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Sep 2008 10:25 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
zord a écrit:
strata a écrit:
gregoire01 a écrit:
zord a écrit:
Le film qui m'a fourni la preuve que le critique Michel Boujut n'allait pas voir les films qu'il chroniquait dans Charlie Hebdo.



Tu peut développer ? ça m'interesse (vraiment).


Moi aussi.


Pour résumer, Boujut s'agonisait (à l'époque) dans les colonnes de Charlie pour dénoncer l'horrible clip de propagande fasciste qu'était SST et comparait la "tentation autoritaire" (ou quelque chose comme ça, je parle de mémoire et c'était il y a plus de 10 ans) de Verhoeven avec son ode à la violence policière qu'était "Robocop". A la première lecture, il semblait que Boujut n'avait tout simplement pas bien saisi le second degré du film, ce qui peut arriver.

Sauf que lorsqu'il décrivait certains moments emblématiques du film, il évoquait des scènes... qui n'existaient tout simplement pas, sinon dans son imagination. Or, j'avais déjà repéré quelques similarités dans quelques unes de ses précédentes chroniques où il extrapolait largement sur des films qu'il n'avait manifestement jamais vu ou à propos de notes d'intention totalement foireuses qu'il prêtait aux réalisateurs sur la simple base de leurs précédents films ou sur ses propres ressentis. (La palme a été atteinte avec sa chronique d'Astérix et Obélix contre César où il vitupérait sur le caractère "pétainiste" du film).


ah ouais quand même....


T'as des exemple de scéne dont il parle qui n'existe pas (a tout les coup il doit répondre que ça a été enlevé a la dernière minute par les autorité compétente)

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2008 22:23 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Nov 2006 23:33
Messages: 221
Localisation: Hanovre, le pays d'Uwe !!!
merci Zord

_________________
Un peu comme quand tu vas pisser et que tu sens tes doigts, tu vois? ça sent toujours...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Sep 2008 14:53 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2007 16:07
Messages: 386
Localisation: dans un sanctuaire, sur les hauteurs de Sparte
Je suis un peu mitigé à l'égard de "Starship trooper". Je l'ai vu à 14 ans, je crois. Même si c'est gros, le second degré ne saute pas tellement à l'oeil. Les jeunes militaires aux belles gueulles, le courage valorisé malgré le sang qui gicle...si Verhoeven avait pour but de rendre les gens antimilitaristes avec ce film, il s'est planté (on a vu mieux avec Les Sentiers de la Gloire de Kubrick). Malgré tout, honnête divertissement.

_________________
"Success is a state of mind." (Tommy Wiseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Sep 2008 14:54 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
venez-donc-chez-moi a écrit:
Je suis un peu mitigé à l'égard de "Starship trooper". Je l'ai vu à 14 ans, je crois. Même si c'est gros, le second degré ne saute pas tellement à l'oeil. Les jeunes militaires aux belles gueulles, le courage valorisé malgré le sang qui gicle...si Verhoeven avait pour but de rendre les gens antimilitaristes avec ce film, il s'est planté (on a vu mieux avec Les Sentiers de la Gloire de Kubrick). Malgré tout, honnête divertissement.


Ah bon, les sentier de la gloire, c'est second degré ?

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Sep 2008 15:24 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
gregoire01 a écrit:
venez-donc-chez-moi a écrit:
Je suis un peu mitigé à l'égard de "Starship trooper". Je l'ai vu à 14 ans, je crois. Même si c'est gros, le second degré ne saute pas tellement à l'oeil. Les jeunes militaires aux belles gueulles, le courage valorisé malgré le sang qui gicle...si Verhoeven avait pour but de rendre les gens antimilitaristes avec ce film, il s'est planté (on a vu mieux avec Les Sentiers de la Gloire de Kubrick). Malgré tout, honnête divertissement.


Ah bon, les sentier de la gloire, c'est second degré ?


Non mais ça peut rendre antimilitariste.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Sep 2008 13:37 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Août 2008 0:24
Messages: 699
Je tenais absolument à montrer Starship troopers à ma petite amie ( qui pleure déjà lorsque un mort-vivant bave un peu, c'était pas gagné ).

Elle a complètement ignoré l'histoire de la guerre, et s'est passionnée pour les intrigues amoureuses des personnages. Comme quoi, Verhoeven a bien réussis son coup. Son film peut se voir de tas de manières, et pour des tas de raisons.

Dans les scènes coupés, on s'apperçoit qu'il avait même envisagé de pousser un peu plus le côté glamour ( Ibanez y roulait des pelles à la moitié de la flotte. She's doing her part ! )

En voyant un documentaire de Moore, je me suis aperçu que l'armée américaine n'était pas si loin de celle de la confédération. Études payées, message du "I'm doing my part!" balancé à des gosses sans repère.

Le film résonne d'ailleurs différemment après le 11 septembre ( certains vont même jusqu'à parler d'une météorite prétexte ! ). On peut aussi faire la parallèle entre les gosses qui écrasent des blattes, et les bons américains qui dénonçaient leurs voisins musulmans. "C'est terrible, monsieur l'agent, il lit le Coran !"

Quelqu'un m'avait dit un jour que la différence entre Robocop et Starship, c'était que le premier nous prévenait, que le deuxième nous apprenait que le pire était déjà arrivé. Le monde de Rico, ce serait donc déjà le notre !

Lorsque l'on entend Rico dire "qu'il faut tous les éradiquer" avec ses petites dents blanches bien serrées, ça passe. Ce ne sont que des arachnides. Le problème est que l'on a pu entendre la phrase dans pas mal de bouches de soldats des dernières guerres.

Il y a aussi un côté sacrément vicelard chez ces personnages. Ace Levy qui sourit lorsqu'un général se fait écraser par un bug volant, Ironside qui envoit un sergent sur une position élevée, parce qu'il veut juste vérifier s'il y a des insectes dans le coin, Zim qui se réjouit de péter des bras.

Je suis vraiment fan de ce film-là, et il me fait toujours regretter que Paul n'ait pas pu monter son film sur les croisades.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Sep 2008 13:59 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Mars 2006 11:22
Messages: 51
Localisation: Sète
Message à haute valeur ajoutée dans la mesure où c'est juste pour pinailler sur ton message Brokenail, mais Rasczak (Ironside) n'envoie pas son sergent en hauteur juste pour voir s'il y a des insectes, mais parce que la radio semble ne pas fonctionner au fond de la passe où ils se trouvent et qu'il espère qu'en essayant de plus haut, ça va capter. Plan loose pour le sergent quoi.

Enfin bref, c'est de l'ordre du détail et ne remet en rien en cause tout ton message dont je partage tout à fait l'opinion sur le film, Brokenail, désolé d'avoir joué au lourd.

_________________
N'est pas mort ce qui semble à jamais dormir, mais en d'étranges éternités, la mort même peut mourir


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Sep 2008 15:12 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Août 2008 0:24
Messages: 699
Bein, justement, si tu regardes à nouveau la scène, Rasczak soulève un peu le sourcil et voit les éboulis.
C'est peut-être juste un effet Koulechov, et que j'y mets ce que je veux bien croire dans ce regard, mais n'empêche... C'est troublant !

Regarde à nouveau, c'est troublant.Surtout lorsqu'on voit comme il est ravi d'offrir une promotion à Rico.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Sep 2008 21:52 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3255
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
venez-donc-chez-moi a écrit:
Je suis un peu mitigé à l'égard de "Starship trooper". Je l'ai vu à 14 ans, je crois. Même si c'est gros, le second degré ne saute pas tellement à l'oeil. Les jeunes militaires aux belles gueulles, le courage valorisé malgré le sang qui gicle...si Verhoeven avait pour but de rendre les gens antimilitaristes avec ce film, il s'est planté (on a vu mieux avec Les Sentiers de la Gloire de Kubrick). Malgré tout, honnête divertissement.


C'est compliqué parce que, d'une part c'est aussi un bon film d'action au premier degré, et d'autre part il n'y a jamais de vrai clin d'oeil complice en direction du spectateur. C'est peut-être davantage de la satire que du second degré ou alors on pourrait considérer que Verhoeven a fait un film volontairement con. Ce serait amusant de savoir si Casper Van diem and co avaient conscience d'avoir été choisis pour leur aspect caricaturalement "propre sur eux". Quant à la comparaison avec les sentiers de la gloire, je ne crois pas. C'est une satire sociale, pas un pamphlet anti-guerre.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Déc 2009 21:18 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Déc 2008 19:00
Messages: 385
Incroyable que Verhoeven, après le flop de ShowGirl, a pu monter un film aussi bourrin à 100 millions de $ en ne castant que des "inconnus" dans les rôles-titres... Pour preuve 10 ans plus tard, Casper Van Dien (le héros)et Gary Busey (son pote blond) ne font plus que la série Z fauchée, Denise Richards de la télé-réalité et des TV films à l'eau de rose avec Dean Cain :-D . Il n'y a que Neil Patrick Harris qui a tiré son épingle du jeu avec la sitcom How i met yout mother (même si "Barney" n'apparait qu'au tout début et à la toute fin du film).

Starship Troopers reste un film caractéristique de la période hollywoodienne du Hollandais violent. Il n'y a que les crétins qui ne voient pas le second degré derrière ST. Rien que le discours d'entrée dans la classe de Rico où son prof explique pourquoi la démocratie a été supprimée vaut son pesant d'or. Sous son apparence de série B burnée, ST est une critique au vitriol d fascisme va-t-en-guerre avec des nazis crétins comme héros dont on ne peut éprouver raisonnablement aucune empathie à leur égard.

Le film soigne son ambiguité : à la fois une propagande pour s'engager avec des spots digne de la WWII et une critique du caractère hypocrite de celle-ci en voyant les carnages (les bras volent, les cervelles explosent, les corps déchiquetés) censurés hypocritement.

Pour prouver son second degré, Verhoeven insère des séquences scabreuses pour éviter que spectateur adhère trop au premier degré au film : le vomi de Carmen au tout début, la douche commune entre les deux sexes, le délire sur le suçage de cerveau etc...

Mais d'un point de vue technique, les scènes ne sont pas sacrifiés face à ce discours et subsiste de bons passages comme la fuite du vaisseau par Carmen et Zonder les CGI fonctionent encore très bien de nos jours comme le montre la séquence de l'attaque du fort.

_________________
Quiconque lisant cette signature va mourir dans une semaine !

http://vimeo.com/22189628


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Déc 2009 22:25 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
Pour moi, le second degré a toujours été très clair. Je me suis beaucoup amusé devant ce film, humour noir, gore, un film bad-ass!
Après, je trouve que c'est plus une critique de la super-puissance des USA: surestimation de leur armée et sous-estimation de l'ennemi.


Dernière édition par Siry le 02 Fév 2011 0:35, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Déc 2009 2:07 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2008 12:13
Messages: 636
Putain j'ai sorti ce film en exemple lors d'un commentaire de texte de Merleau Ponty à l'oral à un partiel de philo. Et ça a plus au prof :shock: (il devait pas connaître le film je pense :-D ). C'était pour commenter le fait que quelque soit l'intention de l'auteur, c'est le public qui fait plus le sens de l'oeuvre que l'artiste lui-même, au risque de dénaturer complètement son travail.
Sinon excellent film, qui me fait toujours autant triper. Paul Verhoeven est Dieu de toute façon :lol:.

_________________
"Toi tu fermes ta gueule sinon je t'enfonce la tête dans ton cul et tu pourras plus causer que par ton trou de balle"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Déc 2009 15:32 
Ouais c'est du gros lourd. De la SF qui tâche sa maman, décoiffe son clébard qui chie dans la rue en plein sur le trottoir. C'est une putain de charge sur une société, laquelle ne se repose plus que sur l'apparence. On se regarde beau, on se regarde grand. C'est le miroir américain selon Verhoeven.
Mais c'est avant tout un putain de film culte sur-jouissif qui défonce toute sa famille tant c'est trippant grave.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Déc 2009 16:32 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Avr 2009 16:14
Messages: 50
zord a écrit:
strata a écrit:
gregoire01 a écrit:
zord a écrit:
Le film qui m'a fourni la preuve que le critique Michel Boujut n'allait pas voir les films qu'il chroniquait dans Charlie Hebdo.



Tu peut développer ? ça m'interesse (vraiment).


Moi aussi.


Pour résumer, Boujut s'agonisait (à l'époque) dans les colonnes de Charlie pour dénoncer l'horrible clip de propagande fasciste qu'était SST et comparait la "tentation autoritaire" (ou quelque chose comme ça, je parle de mémoire et c'était il y a plus de 10 ans) de Verhoeven avec son ode à la violence policière qu'était "Robocop". A la première lecture, il semblait que Boujut n'avait tout simplement pas bien saisi le second degré du film, ce qui peut arriver.

Sauf que lorsqu'il décrivait certains moments emblématiques du film, il évoquait des scènes... qui n'existaient tout simplement pas, sinon dans son imagination. Or, j'avais déjà repéré quelques similarités dans quelques unes de ses précédentes chroniques où il extrapolait largement sur des films qu'il n'avait manifestement jamais vu ou à propos de notes d'intention totalement foireuses qu'il prêtait aux réalisateurs sur la simple base de leurs précédents films ou sur ses propres ressentis. (La palme a été atteinte avec sa chronique d'Astérix et Obélix contre César où il vitupérait sur le caractère "pétainiste" du film).
Ce n'est pas le sujet (du topic) mais ça me fait penser à la mauvaise foi de "Libération" qui cassait systématiquement les films de Claude Berri :
le summum a été atteint avec l'article sur "Germinal" où le journaliste pointait du doigt la scène soi-disant ridicule où Depardieu, sortant de sa "baignoire", attrape Miou Miou en gueulant "Mon dessert ! Mon dessert !".
Ce qui était ridicule dans cet article c'est que cette scène est bien dans le roman de Zola.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Starship Troopers - Paul Verhoeven - 1997
MessagePublié: 12 Juil 2010 21:15 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mars 2007 17:09
Messages: 1108
Localisation: Dans mon repaire de maître du moooooooooooooooonde !
Up : Petite chro sur le site du Cafard cosmique (hop : http://www.cafardcosmique.com/Starship- ... -Verhoeven ), paske ce film, je le rhaaaa love. Chef-d'oeuvre, vous dis-je.

_________________
Hop : Antoine VOLODINE, Des anges mineurs


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr