Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 22 Août 2019 5:46

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 114 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 21:27 
Hors-ligne
Max Thayer lui doit tout!
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:08
Messages: 6154
Localisation: New York. Année : 2037. Mission: Rétablir l'ordre.
après avoir vu la Belgique en noir et blanc, la traversée de la Beauce en train au retour m'a parue un festival de couleur.

désolé à ceux à qui j'ai pas dit au revoir, j'ai un peu lâché l'affaire au petit dej' car j'étais trop fatigué.

Excellente NE sinon, comme d'habitude, merci la Cinémathèque, Manu Rossi et Nanarland. Petite déception due à l'absence de John Nada (Porté Disparu : Pourquoi ?) même si on a pu lui dire bonjour en duplex, et de John Matrix. Mais on a vu Ping Lub et Rotor, ainsi que Jess qui a assassiné une boule à facettes pour se faire un manteau et Sbel qui a fait un bond dans l'histoire en troquant ses rouflaquettes louis phillippardes contre une seyante moustache second empire.

grosse prog encore cette année avec des Films annonces excellents (Turkish star wars, bruce le, alphone béni, grant page et deux pierre richard pour le prix d'un) les cuts époustouflants (2 soeurs à enc..., l'incroyable Bulk) et des films qui ont tenu leurs promesses : Vulcan en 35 mm, la classe, un thriller mécanique qui restera dans les mémoires malgré quelques longueurs (environ 87 minutes sur les 1h 27), un Sambo qui joue bien la tristesse et puis VIVE LA FRANCE MARIE PUTAINE BILLY MANGE TA MERDE !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 21:30 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Jan 2004 16:39
Messages: 2320
Localisation: 13ème pillier du pont de l'Alma
Ozy :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
ImageImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 21:35 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Mai 2005 19:55
Messages: 2419
Localisation: en train de sauver Hollywood
Le Rodeur : :worship: :-D

_________________
Comme un aveugle dans une orgie, j'allais devoir y aller avec mes mains...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 21:40 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Combo Le Rôdeur + Ozy : :worship: :monster: :monster: :applause: :applause: :worship: :worship: :max: :max: :max: :max: :max:

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 21:46 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Juil 2005 10:55
Messages: 1637
Localisation: Secteur 326, zone 2, porte 4.
Tu ne sais pas encore ce que je vais te faire lentement, sale chienne. Non, tu ne sais pas encore. D'abord, tu vas te les geler 4 heures devant la cinémathèque, et tu vas adorer sentir tes pieds geler doucement en mangeant du fromage lentement et en revoyant tous tes potes lentement. Je suis sûr que tu vas adorer tous les revoir un par un, oui, UN PAR UN parce qu'ils seront tous là pour toi, chienne.
Ensuite on va rentrer dans la cinémathèque tous ensemble lentement et on s'installera pour regarder un film d'aventures faussement présenté comme un péplum. Oh, comme Etna va souffrir en trimballant ses loches énormes dans toute la Thrace sans soutien gorge. Et Vénus, cette salope, elle est d'accord, oh oui, elle est d'accord pour construire la tour la plus minable du monde avec des esclaves qui bossent lentement. Et les dieux vont forger des épées en les tapotant doucement lentement et se vautrer par terre et se teindre en bleu. Oh oui.
Ensuite on regardera des belges se téléporter, astiquer lentement des bentley et empaler des filles incontinentes sur des voitures. Ca va être glauque et lent, avec des grandes scènes SM avec le fils de Gainsbourg et Desproges qui servent à rien. Lentement. Et si tu mouftes, la brigade anti sexe lancera des horreurs à des filles moyennement traumatisées, parce qu'elles sont toutes des salopes.
Après je te ferai bien souffrir, y'aura un rambo indonésien demeuré qui se bat contre Leonardo di Caprio et des italiens qui se pètent dessus, des bandes annonces turques qui lavent le cerveau, des VHS de Joselito offertes à des vierges innocentes et 4 heures d'attente pour choper un hot dog. Oh, tu vas aimer ça lentement, salope.

Lentement.

Oh oui.

_________________
Stuart me up !

"-Pas celui-là, abruti ! C'est une maison, pas un jeton !
- La couleur est pareille.
- Qu'est-ce-que cette petite maison fabrique sur la Compagnie d'Electricité ?
- C'est une centrale."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 22:27 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Mars 2007 9:48
Messages: 1749
Localisation: West from Germany
11h15, juste après la fin de la neuneuf, sur le quai de la gare de l'Est devant la porte du TGV. Une dame a un sac à dos et un étui à violon. Un monsieur a deux valises de taille moyenne. Le monsieur invite la dame à entrer la première ; elle décline l'offre en souriant ; le monsieur réitère son invitation ; elle accepte et entre. Et moi devant cette scène je voulais lancer à voix haute et claire : LA GALANTERIE FRANçAISE !

Moment étrange et venu d'ailleurs : tourner la tête sur la pelouse pour découvrir un visage en 3D qui n'est autre que celui du célèbre ROTOR, puis moment HISTORIQUE : le sieur Rotor un genou à terre offrant au sieur Benoît la VHS de BENOIT VOYOU ! Quelle beauté dans ce geste plein d'humilité du genou posé dans l'herbe pleine d'humidité ! Quelle émotion de retrouver tous ces cerveaux pleins de neurones gorgées de nanar, ces yeux de lémuriens qui brillent dans la nuit excentrique à la recherche du détail de second plan qui fait rire, la découverte de deux nanardeuses de Limoges hyper cools, avoir la Créature du Lac gris à ses côtés, quel warrior, quelle énergie dans la recherche du commentaire qui tombe à pic !

Etna j'aime ta technique de danse ethnique ! Méfiez-vous mesdemoiselles des leviers de changement de vitesse ; auto-stoppeuses ne montez qu'à bord des autos à boîtes de vitesses automatiques ! Les femmes ont bien mérité d'avoir leur journée des droits de la femme, après avoir subi ces siècles de maltraitance.

J'ai bien aimé le concept du duplex, c'était très émouvant de joindre ces gens privés de NE, et merci à l'amateur vivant en Turquie pour les BA de Cuneyt Arkin qui martèlent grave !

Impressionnante technique de lancer de disque chez Wallflowers, ne tentez pas de faire pareil chez vous.

En résumé : que du bonheur, comme d'hab - et étonnante métamorphose d'Ozymandias, il est très libéré cette année !

_________________
Faut régler cette situation au plus vite, ce qui veut dire définitivement.
(Le boss dans Laser Force.)

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 24 Mars 2013 23:49 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Oct 2003 23:18
Messages: 578
Localisation: Tcha tcha Tcharenton
Vraiment super NE cette année. L'année dernière j'étais resté un peu sur ma faim, mais là rien à dire, que ça soit au niveau des cuts, des BA ou des films c'était vraiment du beau boulot!

Et je ne sais pas qui il faut remercier pour cette idée de génie du "fil marron", mais avoir droit à un extrait pipi / caca / prout à chaque fois, c'était divin :rigole: :rigole:

Puis "deux sœurs à en**ler" à changer la vie de mes amis et de moi même! Maintenant on sait ce qu'il faut balancer comme phrase pour être intéressant en société.

Niveau film, Vulcain se laissait boire comme du petit lait et m'a bien fait marrer (raah, le porté de nain, le camouflage en arbre ou la façon dont Vulcain forge une épée.) The Intruder était gentiment débile à souhait, et le regard vide du héros vraiment fantastique! Ninja American Warrior, mouais sympa, sans plus par rapport aux autres que j'avais l'occasion de voir lors des précédentes éditions.

Mais bon, le gros morceau de la soirée fut sans conteste pour moi Brigade Anti-sex!! Soyons franc, à regarder seul ou avec quelques amis chez soi ce film risque d’être une torture tant il est mou, pire qu'un épisode de Derrick. Mais là, dans le cadre de la NE avec tout le public qui crie "Jason! Jason! Jason!", c'était fabuleux! Puis ces répliques pas politiquement correctes, ces idées novatrices en matière viol, et surtout son commissaire Jason digne de Chuck Norris dans Invasion USA (USA! USA! USA!), vraiment :worship: :worship: :worship:


Bref, bravo et merci à l'équipe de Nanarland et de la cinémathèque pour cette belle soirée!!

_________________
« Ce n’est pas à un vieux robot qu’on peut faire le coup de l’hyper-espace ! Hé hé hé ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 0:53 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Oct 2006 16:47
Messages: 449
Localisation: Hong-Kong (enfin..à gauche en sortant de la poubelle)
La créature du lac gris a écrit:
-Rauger de la loose personelle : RICO qui m'a pris pour Captain Beaujol, pour une raison qui m'échappe encore, mais je ne lui en veux pas !

:shock: :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 9:09 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Bon, je passe vite fait, alors, de manière très succinte et très condensée, mon compte-rendu:

Bir insan topluluğunun millet sayılabilmesi için "zengin bir hatıra mirasına, birlikte yaşamak hususunda ortak istekte SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! samimi olmaya, sahip olunan mirasın korunmasını birlikte sürdürebilmek konusunda iradelerin ortak bulunmasına, gelecekte gerçekleştirilecek programın aynı olmasına, birlikte sevinmiş, birlikte aynı ümitleri beslemiş olmaya" ihtiyaç vardır, işte bu ana şartları taşıyan bir insan topluluğu millet sayılır. Atatürk'ün devletinin laik ve üniter olması devletin toplumla ilişkilerinde din ve etnik ögeler bakımından tarafsız olması gerekliliğini ortaya koymaktadır. SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! devleti şekillendirmeyi ve bu bağlamda devletin milletle ilişkisini düzenlemeyi savunmuştur. Atatürk'ün millet anlayışında Türk kimliği milliyetçilik ilkesi doğrultusunda, tüm etnik grupları tarafsız olarak içine alır. Cumhuriyet'in devamlılığı için bu ilke, pragmatik bir doğrultuda, tarafsız bir biçimde ilerletilir.
Gelişimi Atatürk Devrimleri sürecinde izlenen yöntemler ve gerçekleştirilen eylemler; uygulamayla Türkiye Cumhuriyeti'nin SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! kuralları olarak ortaya çıktı. Bağımsızlık savaşının bir ulus-devlet halini almasına doğru yönelen bu kurallar Atatürkçü düşünce sistemini oluşturdu. Devrim sürecinde ve devrimin önderi tarafından ortaya konulan bu kurallar Atatürkçü ideolojinin değişmez ilkeleridir. İlkelere bir bütün olarak "Atatürkçülük" ya da "Kemalizm" adı verilmektedir. Bir başka tanımla Atatürkçülük, Türk Kurtuluş Savaşı’nda ve Türkiye Cumhuriyeti’nin kuruluşunda temel olan değişmez fikir ve ilkelerin tümüdür.
SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!!


SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! , yukarıda açıklandığı gibi birtakım ilkeleri ve politikası olan bir ideolojidir. Ulusal ve laik bir modern devlet tipidir. Bazı kesimler tarafından Türkiye Cumhuriyeti'nin temel doktrini ve ideolojisi olarak kabul edilmektedir. Atatürkçülük; emperyalizme karşı milliyetçiliği, kapitalizme karşı halkçılığı SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! ve devletçiliği, gericiliğe karşı laikliği, aşırı muhafazakârlığa karşı inkılapçılığı, oligarşiye karşı ise cumhuriyetçiliği savunan bir ideolojidir.


Bir diğer grup da SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! sol kanat ideolojisi olarak görmekte, onu üçüncü yol sayanları Atatürkçülüğü siyaset dışına atmaya çalışmakla ve sadece bir düşünce sistemi olarak sınırlandırmakla eleştirmektedir. Bu gruplarda bu düşünceye sahip olan insanların sağcı olduklarını iddia edenler de bulunmaktadır. Genel olarak bu kesimin düşüncesine SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! göre milliyetçilik sola engel değildir ve bu gruplarda, Cemal Abdül Nasır, Cevahirlal Nehru, Sultan Galiyev, Lumumba gibi ulusal kurtuluş savaşı vermiş isimlerin kendilerini solcu olarak tanımlamalarından yola çıkılarak, esas milliyetçiliğin solda olduğu fikri egemendir. [size=200 ] SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! [/size] SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!!
Atatürkçülük ve Ordu. Atatürk'ün "ya üniforma ya siyaset" tavrı o kadar nettir ki Cumhurbaşkanı olduktan sonra, halkın karşısına hep sivil kıyafetle çıkmaya bile özen göstermiştir. Üstelik "mareşal" üniformasını yaşamı boyunca taşımak hakkına sahip olduğu halde; ve asker kökenli olmayan birçok devlet başkanının bile resmi törenlerde üniforma taşıdıkları bir dönemde...

Genç SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! kendisi dışında henüz bir sorumluluk üstlenmemiştir. Davranışlarını ayarlarken ya da toplumda bazı köklü değişimlerden yana tutum takınırken, bir anlamda özgürdür. Oysa evlenmek ve çocuk sahibi olmakla somutlaşmaya başlayan sorumluluklar zinciri, ileriki yıllarda adımlarını çok daha dikkatle ve ihtiyatla atmasını gerektirecektir. Her toplumsal hareket giderek kurumsallaşmaya ve dolayısıla da uysallaşmaya, tutuculaşmaya yüz tutar. Oysa bu gençlik hareketleri için söz konusu değildir. Çünkü gençlik, sürekli yenilendiği için kurumsallaşamayacak, kalıplaşamayacak bir güçtür.

Türk kadınının durumundaki iyileşmeler kısmen de olsa Atatürk'ten önce başlamıştır. Atatürk dönemi Türkiye'sinde ise hızlı bir gelişme kaydetmiştir. Kız çocuklarına ilk ve orta okula gitmesi izni 1858'de verilmişti. Ebe okulu, kız sanat okulu ve kız öğretmen okulu aynı dönemlerde açılmıştı. SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! İlk kadın yazarlar, kadınlara yönelik ilk yayın organları yine o sıralarda açılmıştı. İlk kadın derneği ise savaş yaralılarına yardımcı olmak amacıyla SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! 1867 yılında kuruldu. İkinci Meşrutiyet'in ilanından sonra, kadınların konumlarıyla ilgili bazı önemli gelişmeler daha görüldü. İlk kız lisesi, 1913 yılında İstanbul'da açıldı. Halide Edip Adıvar, Kadın Haklarını Savunma Derneği'ni (Müdafaa-i Hukuku Nisyan) kurdu. 1914'te bugünkü adıyla Kız Teknik Yüksek Öğretim Okulu öğretime başladı. 1921'de de, Fen ve Edebiyat Fakültelerinde kızlar erkek sınıflarına girdiler. SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!!

SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! Sovyetler Birliği'nde uygulanan komünizmin üretim açısından getirdiği modeli yeterli görmediği gibi, birey hak ve özgürlüklerini, demokrasiyi içermemesini de kendi amaçlarına uygun bulmuyordu. Sovyet Devleti, sosyalizmin savunduğu değerleri eskiden olduğu gibi SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! savunmuyordu. Demokrasi yerine diktatörlük, bireysel hak yerine ödevler geçiyordu. Bu yozlaşmayı Atatürk de görmüştü. İçte bir komünist örgütlenmeye de özellikle bu yüzden karşıydı; çünkü bunun "kayıtsız şartsız Rusya'ya bağlanma" anlamına geleceğini görüyordu. Böyle bir durum ise tam bağımsızlığı zedelerdi.Fakat SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! 'e sorulan Türkiye'ye komünizmi getirip getirmeyecekleri sorusuna ise Türkiye'de bir işçi sınıfının bulunmayışının komünizmin yerleşmesine engel teşkil ettiği ve uygulamanın şu an Türkiye'de çok zor olduğu cevabını vermiştir. Ayrıca komünist sistemin Türk SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! milliyetçiliğine ters ve Türksel değerlere uygun olmadığı için komünizmi Türk milleti ve Türkiye Cumhuriyeti açısından bir tehlike olarak adletmiştir. Atatürkçülük ve SosyalizmMustafa Kemal Paşa ile görüşmek üzere 1919'da Samsun'a gelen bir Sovyet Albayı, Havza'da Mustafa Kemal ile görüşür "Ne yapmak istiyorsunuz?" sorusunu Mustafa Kemal Paşa "Bizim hedefimiz Devlet Sosyalizmidir." yanıtını verir.[15] Buradan Atatürk'ün İşçi Sınıfı'nın oluşmadığı SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! Türkiye'de Bolşevizm ve diğer İşçi Sınıfı'na dayanan sosyalist sistemlerin geçerli olamayacağını belirttiği anlaşılıyor. Yani sosyalizmi devlet eliyle kurmaya yönelik "devlet sosyalizmi" tabirini kullanmıştır. SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!! SON SAVACSI CUNEYT ARKIN !!!!!

Voilà, c'est résumé de manière extrêmement condensée, mais je pèse chaque mot !

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 9:13 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 16:09
Messages: 4806
Localisation: Ploumizolin
Très bonne édition !
J'avoue que j'ai eu un peu peur pendant Brigade Anti Sex ! Il y a plein de choses que j'ai trouvé drôles dans ce film, mais y'avait quand même une grosse sensation de malaise et de glauque et j'avais peur que cela en rebute certains. Après, tous ceux à qui j'ai demandé étaient plus qu'enthousiastes donc ça m'a rassuré et je me suis dit que c'était une bonne projo (et pour le coup un choix 100% cohérent avec la Nuit Excentrique qui n'a rarement aussi bien mérité cet adjectif !)
Les autres films étaient tops et paraissaient beaucoup plus "mainstream" (faut le faire !).
Pour ce qui est des à côté, j'ai été ravi de l'accueil des cuts. En plus cette année, on la fait le gros du montage en collectif avec Wally et Rico, mode opératoire que nous avions un peu laissé de côté lors des précédentes éditions et ça m'a rappelé les premières NE, c'était cool ! Merci donc à tous ceux qui nous ont envoyé des extraits (la team !!), merci aussi à Peter car si Manu est officiellement le dealer de la Cinémathèque pour la Nuit, Peter est notre Pablo Escobar !
Côté salle, j'ai un peu l'impression d'écrire la même chose depuis 5 ou 6 éditions, mais c'est la vérité (comme dirait Eric Estrada). Chaque année je suis scotché par l'ambiance qui est de plus en plus électrique et intense. La première année nous étions contents que 40% des visiteurs restent après le premier metro. Désormais c'est 90% de la salle qui est là jusqu'à la fin, au taquet !
J'admire aussi la lucidité du public : dans certaines manifestations que nous avons pu faire, je pense qu'une BA de Rambo ne serait pas forcément bien passée, certains auraient rigolé sur le thème "nuit avec Nanarland, Rambo ça doit être un nanard lol". Tandis qu'ici c'est dans un silence presque religieux que la BA a été diffusée ! Les gens ont compris le clin d'oeil.
Je trouve donc que le public est de plus en plus top, et ce qui est cool à titre personnel, c'est que la nuit étant de plus en plus rôdée, c'est moins le speed, et ça laisse plus de temps pour parler avec tout le monde.
Et puis comme d'hab les quiz ont super bien fonctionnés. J'avoue que je doutais un peu (pas beaucoup, mais un peu) de l'angle de Rico et de ses plagiats, mais au final ça passait ultra bien et c'était même vraiment pertinent et complémentaire de la Nuit, vu que ni les cuts ni le reste de la prog ne tapaient trop dans ce genre (exception faite de Intruder qui serait un peu un mockbuster vintage de Rambo). Et puis Wally et Rico ont assuré, comme d'hab, avec la cerise sur le gateau des coups de fil (les texto hallucinés de Tante Pony à 5h30 du mat' sont priceless !)
Et comme j'ai eu la chance de le dire sur scène, je suis ravi qu'au bout de la 9ème Nuit Excentrique on arrive encore à proposer des trucs de dingue comme les bandes annonces de films turcs (on aurait TUE pour ça lors des 2/3 premières éditions !) Manu est juste un prince ! Et de notre côté, des trucs aussi foutraques que F.A.R.T The Movie, Bulk et bien entendu 2 Soeurs à Enc***er l'indéniable climax de nos cuts exhumé par un Wally speléologue parti dans les entrailles des archives de Peter Wonkley.

Une Nuit Excentrique 9 qui aurait sa place dans un top 5 à mon avis.

_________________
"Heureusement pour l'harmonie du post-apo international, le casting termine dans une carrière abandonnée."
©Kobal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 10:33 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Juin 2005 16:32
Messages: 1307
Localisation: Se promène avec un style et une classe inimitable !!!
Come back d'anthologie avec une bande de psychopathes kiosquiers aux produits de plus en plus spéciaux (les Grattons en deviennent Mainstream, c'est dire !!! :-D :-D :-D )
-Péplum de départ de dinguos avec les plus beaux meublages que j'ai vu, des balades à cheval, des montagnes arides, des gens qui lèvent les bras à l'entrée d'un camp, une armée de cavaliers (enfin de 7-8 cavaliers), et surtout surtout surtout LA PLUS GRAND MINAUDEUSE/POSEUSE DE L'HISTOIRE DES DEESSES QU'ELLE EN MERITE UN SITE A ELLE TOUTE SEULE CAR C'EST PAS POSSIBLE DE SE CONTORSIONNER EN MINAUDANT PLUS SANS SE BRISER LA COLONNE VERTEBRALE ET UNE ETNA QUI PREFIGURE DE FACON MAGISTRALE LES BELLES HEURES DES PLAGES DE MALIBU
-Une brigade redoutable qui s'occupe d'une scène de crime comme personne, le tout avec le plus redoutable des Commissaires et qui est déjà entré dans le TOP 3 des plus grands flics de Nanarland
-SON SAVACI, CUNEYT ARKIN (Merci Manu pour ce Trouble Obssessionel Compulsif acquit par des dizaines de trentenaires !!!)
-Rambu excellent, parfait 3e film
-Ninja, certes largement amputé par un soudain black-out, mais avec le méchant le + sympa avec ses potes qu'on ait jamais vu....
-et tous les extraits qui vont laissé un souvenir impérissable entre les flatulences (une spéciale Bousk, c'est émouvant :cry: ) qui nous montrent que le cinéma italiens n'est pas mort, les DEPRAVES SEXUELS, SON SAVACI CUNEYT ARKIN !!!!!!, et surtout, surtout, les 2 SOEURS !!!!!!!!
et bien sûr toute la Smala que CA FAIT BIEN PLAISIR DE VOUS VOIR ET FAUT PAS QU'ON Y ARRIVE SEULEMENT UNE FOIS PAS AN !!!!!!! :fiesta: :fiesta: :fiesta:

_________________
"et sinon à la porte.....et c'est pas la première fois qu'on fabrique une porte à la hâte pour virer un ptit trou de balle qui fait son malin !"
Perceval le Gallois, spécialiste en camouflage breton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 11:08 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
Je sais qui se cache derrière le nom de Fantom Fesses.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 11:11 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Jan 2006 23:32
Messages: 1729
Localisation: quelque part dans les nuages, en train de chercher du sucre pour George Harrison
L’oxygène commence un peu à réalimenter mon cerveau embrumé, un bilan peut être fait de cette nuit mémorable.

S'il ne fallait retenir que 3 mots de la soirée : Fantofesse et CUNEYT ARKIN!!!!


Je mettrais en premier le plaisir proprement humain de la soirée, à savoir le plaisir de retrouver les habituels forumeurs et les nouveaux. Il y a trop de noms à dire mais passer une nuit blanche entre Crapouillot, Antohn, kyra, benoit, Jeff Herson et hermanniwy est juste priceless :D.

Les autres évènements majeurs étant la venue de ROTOR tout de même et le fait que j'ai serré la main du Patron (me relaverai-je un jour les mains? :-D ) moi qui n'ai même pas osé aborder La Broche le jour où je l'ai croisé au O'CD de Grenoble il y a quelques mois...

Le côté un peu "réunion IRL" de la nuit excentrique, s'il n'est pas essentiel, n'est quand même pas pour rien dans l'ambiance générale de la soirée.


Maintenant le gros de la soirée :

SON SAVACSI CUNEYT ARKIN!!!!
Hum... excusez-moi...

- les extraits étaient savoureux à souhait. ça m'a rappelé le goulash d'il y a 2 ans :D

- les cuts étaient juste parfaits, et les BA aussi SON SAVACSI CUNEYT ARKIN!!!!

- le peplum du début était au final un bon début. j'ai eu un peu peur que son côté "on tire sur la péloche pour tenir le timing" ne me tue pour le reste de la soirée mais il y avait suffisamment de moments marrants et puis les minauderies de Venus resteront parmi les images marquantes de la soirée :-)

- J'avoue avoir eu du mal avec la brigade anti-sex. Rarement film de filles nues aura été aussi peu érotique et aussi loin dans le sordide. ça m'a rappelé les chefs d'oeuvres suédois Breaking Point et They call her one eye. La scène avec François Morel fouettant une brunette qui met 1/4 d'heure à se déshabiller et tout ça pour au final ne RIEN apporter à l'histoire est sans prix.

- Sambo a été pour moi le film le plus sympa de la soirée. Il était important après les longueurs des deux premiers films d'avoir un truc un peu plus rythmé et c'était parfait pour me tenir éveillé. Le gentil était très gentil et les méchants très très méchants faisaient des trucs de méchants dans leurs maisons de méchants avec des regards de méchants. La bataille de tricycles à moteur était juste extraordinaire. Il semblerait aussi que le slip du héros ait marqué un certain public féminin :D

- J'avoue avoir somnolé pendant la moitié du film de ninja. Le flashback sur le VietNam était rigolo. La "marâtre" était fort jolie et le final ninja débile à souhait.

Il n'y a plus qu'à espérer que cette nuit de laissera pas trop de séquelles SON SAVACSI CUNEYT ARKIN!!!!

Mais c'est pas gagné... :D

_________________
Au commencement, les denrées les plus utiles comme le minerai de beurre et de saucisse, les concentrés de casserole et de tire-bouchon étaient enfouies à des profondeurs considérables.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 12:01 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1354
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Kobal a écrit:
Mes regrets : pas de porno hardcore au petit matin et que la Nuit Excentrique ne soit pas organisée le 08 Mars (parce que ça aurait de la gueule, quand même).

Un peu que ça aurait eu de la gueule une NE le jour de mon anniversaire ! :-D

Comme je l'ai promis à wallflowers _ qui au passage est vachement balèze (je suis un Geo à coté de lui), charismatique et sympa _ je vous livre mes impressions pour ma première NE :

_ en premier lieu : OUéééééééééé !!! :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: Une expérience inoubliable, à renouveler cela va sans dire, mon accompagnant ayant beaucoup apprécier lui aussi et m'ayant dit avoir pris conscience de ce qu'est un nanar et de la différence qu'il y a entre le kitsch et la nanardise grâce à Vulcain notamment. Moi qui regarde mes nanars tout seul depuis toujours, autant dire que pour mon premier visionnage en groupe, les 600 personnes survoltées présentes m'ont fait vivre un des plus beau moment, que dis-je, LE plus beau moment de ma vie de cinéphile.

_ en second lieu : OUéééééé ! J'étais crevé par le voyage (train, métro, première fois que je venais à Paris) mais je ne me suis pas endormi du tout de la nuit ! :wai: Je me suis donc marré tout du long. Les cuts étaient excellents et je tiens à m'incliner devant le travail colossale accompli par les responsables, c'était du super boulot ! :worship: :worship: :worship: "Deux soeurs à ENCULER bien sûr, Alphonse Beni, Bulk, FART the movie, etc, c'était du pur bonheur !
Les BA avec deux Pierre Richard pour le prix d'un (tintintin !), Les dépravés sexuels, Cuneyt sur grand écran et la voix-off qui en fait des tonnes en turc, Les cascadeurs de la mort qui tue, Opération Goldman ("COLOSSALE ! DU JAMAIS VU !"), "l'irrésistible" Ma femme est formidable, Invasion Planète X (avec, il me semble, une technique de combat inédite de Godzilla), Alphonse Beni (mais il est partout !) :worship: :worship: :worship: :puma: :puma:
Les quizzs que moi je connaissais toutes les réponses, nananèreuh ! :-D

Les films : Vulcain Dieu du feu, forgeron le plus délicat de la création, et son Olympe décor de théatre de kermesse baigné dans les nuages, son racisme anti-nain (qui pourtant a le sens de l'orientation), ses hommes-lézards, ses cromagnons blonds et griffus (les fameux hommes-poissons ?), sa Venus fausse blonde d'une pouffitude achevée, mais qu'ont donc tous ces culturiste à se battre pour elle ? Bref, un péplum clairement nanar, dans un genre souvent à cheval entre le kitsch et le ridicule. :worship: :worship: :worship:

Brigade Anti-sesque, alors là : :drink: :electro: :alcolo: :nawak: "on dirait un Goddard déjanté" a conclu l'ami qui m'accompagnait. Le machisme outré et le raccolage débile de ce genre de sexploitation (mais qui espèraient-ils émoustiller avec une histoire de maniaque qui viole les femmes avec des voitures ? Les maniaques sexuels eux-même ?), les victimes qui sont toutes des salopes qui aiment ça et qui en redemandent, les flics qui ne mènent jamais l'enquête, Orlando le flic pervers, le maniaque et ses monologues, la scène du strip-tease au fouet, et bien entendu le commissaire JASOOONN ! :shock: :worship: :worship:

The Intruder, ça m'a fait plaisir de découvrir le film en VF (la version anglaise est quand même aussi rigolote), Sambo/Rambu joue toujours comme un fion et a des gouts vestimentaires très sûrs, Le Parrain est digne du Mike Cohen des grand jours, la scène de bataille rangée entre triporteurs et 125cm3 est toujours aussi absurde, les scènes d'amour entre Sambo et ses deux copines successives sont d'une niaiserie interchangeable, je veux le slip de bain de Sambo et sa mitraillette en PVC et la BO avec le gars qui s'excite sur sa guitare électrique déchire tout ! :rock:

Et enfin le film que j'attendais le plus, Ninja American Warrior, un bien beau deux en un d'une grande poésie visuelle, un hommage touchant au cinéma de Mélies et un film qui ose mettre à nue la mauvaise conscience de l'Amérique ingrate envers ces vétérans du Vietnam. J'avais jamais vu non plus et ce fut une claque. :worship: :worship: :worship:

_ seuls regrets : de n'avoir pas trouver le lieux du buffet, ou plutôt j'avais bien trouvé le kiosque mais comme je n'étais pas sûr, on a été demander à l'accueil, qui nous ont très évasivement orienter vers la Mezanine, dommage j'avais apporté des spécialités bretonnes. De même, je regrette de n'avoir pas pu échanger davantage avec les autres nanardeurs, car je ne connaissais le visage de personne à part wallflowers (que j'ai salué non sans être impressionné de rencontrer LE Fabien Gardon pour de vrai en chair et en os) et Rico (que j'ai manqué). Je crois avoir compris qui était Peter Wonkley, "le chef de Nanarland". Je suis malheureusement trop timide pour aller à la rencontre de visages inconnus. Peut-être serait-ce bien d'avoir chacun un badge avec nos pseudos, qu'en dites-vous ?

Donc voilà, mon ami et moi reviendrons certainement l'année prochaine et nous tâcherons de mieux nous organiser. Merci donc pour cette merveilleuse nuit, souhaitons qu'il y en ai mille et une. Ouss !

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 12:54 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Nov 2004 10:42
Messages: 1037
Localisation: dans un temple coréen où Bob tourne un kung fu taiwanais
Cette fois enfin j'y étais. :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

Et vu que ce fut trop court pour enfin rencontrer tout le monde en vrai, je reviendrais. :puma: :puma: :puma: :puma: :puma: :puma:

Big up à Brigade anti-sex, la sexploitation belge qui a fait halluciner tout le monde, même les plus aguerri(e)s et moi le premier, même avec tous les women in prison, cat III HK, porno gore brésilien, survival pinku japonais, etc, avalés, je n'ai jamais vu ça. Il fallait au moins être plus de 400 pour le vivre et y survivre. Rambu a d'ailleurs joliment remis les survivants dans la légèreté salvatrice. :worship: :worship: :worship:

_________________
"Tu es comme la queue du chien, tu ne seras jamais droite" - Jageera le terroriste ultime


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 13:48 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Quelle nuit mes aïeux, quelle nuit ! ! !

Tout d'abord, merci à zooropop et Nanoloque qui m'ont permis de passer cette nuit de débauche aux côtés de gens que j'aime et qui, à présent, savent tout, tout en n'ignorant rien, de mes penchants déviants en terme de cinéphilie...

Concernant la nuit... Par où commencer?

Comme d'habitude, le kiosque de la cinémathèque est vraiment ze plaïsse tou bi pour tout les gens de goût souhaitant divorcer d'avecque leur papilles gustatives pour maltraitance. Cette année, j'ai pu arriver assez tôt, ce qui m'a permis de mettre définitivement un nom/pseudo sur presque chaque visage, contrairement aux années précédentes où, arrivant à un kiosque déjà bondé, j'avoue ne pas avoir osé demander à chaque personne rencontrée de décliner son identité forumique... Donc, tout d'abord, un salut fraternel à mes premiers interlocuteurs Jeff Hersson, Troglo et ses fulgurances calembourdines, Créature, Captain Beyond et Wilsonleyack qui a alterné discussions au kiosque sur Philippe Clair et séances de ciné mainstream à la Cinémathèque !

Puis, au fil de l'après-midi, ponctué d'apparitions de Greenpeaciens avec du lierre dans les cheveux et une pétition au bout des doigts (le stylo est fourni...), tournant autour de la cinémathèque comme des espèces marines carnivores protégées, la fine fleur de notre forum bien aimé s'est montrée, fidèle au rendez-vous et prêts à en découdre avec les célèbres grattons, un saucisson au goût de mousse de canard restée au soleil trop longtemps, une bière artisanale goût choucroute, un fromage à l'ail où on aurait oublié de rajouter le fromage, du cidre qui colle au palais et du fromage à tartiner qui pique (dont certaine prétendait que non, elle ne voyait pas ce qu'on lui trouvait de si rebutant, mais elle devait être immunisée...). Le tout s'est terminé comme il se doit par la désormais fameuse teurgoule kobalesque...

Sinon, dans la série "j'y étais" j'affirme que j'étais présent quand, pour la première fois, "ROTOR" (j'attends les conclusions de l'enquête du commissaire Jason pour ôter ces guillemets) a décliné son identité devant un parterre de réservistes ébahis avant de remettre à qui de droit une VHS flambante neuve de Benoît Voyou sortie tout droit de son sac à dos, sac tenant pour le coup lieu de Boîte de Pandore (jeu de mot pour initié !) tant il est vrai qu'après la remise de cette offrande mythique, le monde ne sera plus jamais le même (faudra vérifier ce qu'en dit Nostradamus...). Sinon, j'eus l'insigne honneur de servir un fond de verre de Punch maracuja à monsieur Fabien Gardon (oui, celui-là même...), grand moment qui me vaudra certainement l'admiration de mes arrières petits enfants...

Puis tel un peuple élu quittant son sol de résidence en route vers la Terre promise, ce fut l'exode vers la Cinémathèque. Dans la file d'attente, je devise joyeusement avec Skunkhead (--------> QUI ECRIT TELLEMENT BIEN... <-------- :-D ), Siry, Oph et La créature de l'opportunité de confier à Jean Jacques Rousseau (le cinéaste, pas le tâcheron du verbe) le poste de grand stratège de nos armées, discussion visant à tenter d'oublier l'angoisse qui grandit en moi alors que s'approche le guichet derrière lequel se trouve la fameuse et terrifiante LISTE DES INVITES. Et si mon nom ne s'y trouvait pas? Et si les organisateurs, tout à leur préparation d'un événement dont on sait d'emblée qu'il marquera durablement les mémoires, avaient, tels des Dieux de l'Olympe dont chaque action ou décision pèse lourdement sur la destinée des mortels, zappé ma misérable petite personne? L'angoisse grandit lorsque je vois qu'un forumeur au pseudo palindromique déjà cité plus haut n'est apparemment pas sur le tableau récapitulatif des membres conviés à cette soirée exceptionnelle. Son visage, digne et impassible (comme un cyborg, tiens tiens...), m'amène à penser qu'il s'agit d'une comédie mise en place à l'avance afin d'attirer les regards de l'assistance sur son cas et ne rendre plus éclatant l'instant de triomphe au cours duquel on lui signifiera que l'absence de son nom sur la liste n'est dû qu'au fait qu'il figure au tableau des supers VIP autorisés à siéger parmi la Team tout au long de la nuit. (quant à moi, j'étais bien sur la liste...)

Nous entrons dans la salle. Skunkhead est à ma gauche, Greyhunter à ma droite, Snake Void devant, je suis plutôt bien entouré, surtout que les deux derniers se livreront tout au long de la soirée à des tournois de jeux de mots débiles (La créature est hors concours...) accueillis par de courts applaudissements des connaisseurs. Et comme un effet Battement d'aile du papillon très Samboïen (pour reprendre une précédente remarque), une visite impromptue de Snake Void à Beaubourg il y a quelques temps déchaînera un ouragan d'imitations de Patrick Sébastien par Snake et Ozy tout au long de la nuit. Il faut avoir subi le froid et le buffet du kiosque pour comprendre...

La nuit commence (ce résumé me fait penser au sketch de la revue de presse du dernier spectacle des Inconnus...). Au cours des cuts et B.A., j'ai appris :

- qu'un individu qui pète sur un lit déclenche un ouragan sous le sommier,
- qu'André Hunnebelle fut dans la première partie de sa carrière spécialiste des films dont le titre commence par un M (et il a persévéré après avec des titres comme Le Mossu, Le Mapitan et la fameuse série des Mantômas, lointain parent du terrible Mentofesse)
- qu'acteur porno, c'est un métier pas facile, surtout quand il s'agit de garder son sérieux dans les scènes de dialogue...
- que si Dieu a mis les Alpes entre la France et l'Italie, c'est pour incompatibilité d'humour...
- que Le jumeau est un film super, un film d'Yves et de Robert (cela dit, le film en lui-même est sympathique bien qu'Yves Robert lui-même dise après coup que caster Pierre Richard pour un rôle de séducteur prêt à donner de sa personne pour se taper des jumelles, c'était une erreur)
- que le racisme anti fesses blanche existe

... et je sais à présent dire Opération Goldman en trois langues différentes.

Sinon, ce que j'ai trouvé vraiment cool, c'est que la Cinémathèque parvienne à retrouver EXPRES les B.A. des films de Cuneyt Arkin pour en faire la surprise à la Team Nanarland. Juste retour des choses envers ceux qui nous ont tant donné au cours de cette inoubliable nuit !

D'un autre côté, j'ai aussi apprécié les réactions de la salles déjà, comme ça a été signalé, lors de la BA de Rambo, mais aussi tout au long de la soirée où même les "allô !" ont trouvé grâce à Brigade anti-sexe une raison d'être en dépassant leur statut de meme. Il n'y a pas eu de surenchère graveleuse sous couvert d'humour, sauf dans les limites autorisées, tout comme les remarques bon enfant adressées tout au long de la soirée à Jean-François Rauger (à qui nous devons à la fois le concept de "jouissance oculaire" et sa concrétisation). Il arrive souvent que, quand une personnalité participe à des manifestations décalées et accepte avec bonne grâce les adresses directes, certains en profitent pour jouer la surenchère pour faire marrer leurs potes et ne réussissent qu'à créer un malaise. Ce n'est pas le cas ici, sans doute parce que JFR is GOD. Perso, j'ai adoré le "On a reconnu la cravate, Jean-François !".

Concernant les quizz, je commencerais par poser une question aujourd'hui sur toutes les lèvres : "whatever happened to Kevo42?". Si celui-ci a brillé par son absence lors d'un quizz final où il aurait une fois de plus fait sensation, il faut une fois de plus rendre hommage aux deux animateurs qui n'ont reculé devant rien, pas même les allusions les plus osées envers les sympathiques participantes, pour nous divertir, leur participation se concluant par des lancers de DVD n'ayant miraculeusement fait aucune victime, sauf le mur droit de la salle sauvagement agressé par Rico alors qu'il ne lui avait rien fait, le tout sous le regard ému d'un Jean-François Rauger dont les choix de cravates ont failli déclencher l'intervention de la brigade anti-sexe. C'est pas pour rien qu'il a prétexté une tradition de la N.E. pour s'en débarrasser discrètement au profit d'une spectatrice qui doit actuellement être cuisinée par ce voleur de cigare d'Orlando, secondé par Tiphanie qui a déjà réservé une table pour deux au réfectoire du Palais de Justice...

Ah oui sinon, comment vous avez fait pour trouver au pied levé un doubleur nanar qui double qui prend l'accent chinois aussi bien pour doubler un hispanique qu'un américain pur-jus (qui s'exprime donc dans un français impeccable, comme de juste) ?

Même si le premier film diffusé a visiblement fait polémique, j'avoue que personnellement, je l'ai bien apprécié. Ses longueurs, ses dieux amorphes mettaient bien en condition et ne m'ont fait que plus apprécier la folie furieuse des films suivants. Pour moi, il avait sa place à la N.E. mais si on l'avait programmé à un autre moment de la soirée, le public, déjà à fond, n'aurait peut-être pas suivi. Perso, j'ai bien aimé les promenades décontractées de Vulcain dans la campagne, les longs plans séquences de marche servant l'histoire en rappelant au spectateur que tout cela se déroule dans un monde anté-euclidien, donc pas encore au courant pour aller d'un point à un autre, la ligne droite est sensée être le chemin le plus court (Pierre Desproges me contredira sur ce point, et c'est bien ce qui m'emmerde...).

Enfin, les poses lascives de Vénus, la tour en bois de Mars, le cabotinage éhonté de Gordon Mitchell qui te nanardise une scène en deux répliques et un rire, le jeu d'hallucination intériorisée de Neptune qui n'aura d'égal dans l'avenir que celui de Brian dans Spaced, le non-jeu bressonnien de Vulcain, le côté couteau suisse scénaristique de Géo, et le généreux tour de poitrine d'Etna, admirablement servi par la mise en scène (bizarrement, dans ces moments-là, personne n'a rien trouvé à redire à la durée des plans) m'ont fait tomber sous le charme de cette production transalpine...

Anecdote marrante : pendant la pause, j'ai discuté avec une suédoise qui, soi-disant, passait par là. Méfie-toi cinémathèque, ILS SAVENT QUE NOUS SAVONS !

Venons-en maintenant au second film. Au tout début, j'ai eu peur. Parce qu'un film au tempo lent, pour ouvrir doucement la soirée, ça va, mais deux d'affilée, ça aurait peut-être fait un peu trop. Mais très vite, à la faveur d'un plan très long clôturé par Tiphanie qui se cogne contre la porte automatique, scène suivie par le premier discours de Jason au cours duquel il leur dit qu'il n'a finalement rien à leur dire et qu'ils peuvent repartir, le ton est posé.

Ce film m'a intrigué au plus haut point. J'avoue avoir été très étonné par certains choix de mise en scène et notamment le long plan-séquence filmé par Tiphanie (bien qu'on voit l'équipe technique dans un reflet) qui commence dans la voiture (avec demi tour en trois temps), se poursuit par l'arrivée à la carrière où se trouve la victime, continue avec la découverte et le désentuyautage du corps, culmine avec l'apparition de Jason avant de se finir par une "levée du corps" qui a dû être assez éprouvante pour la comédienne, surtout la fin où les comédiens forcent visiblement pour la faire entrer dans la voiture pour ne pas avoir à refaire le plan...

De ce côté-là, les séquences de découvertes de corps sont les moments les plus attendus du film. Comme dans un Se7en où l'on est atteint d'une forme de curiosité malsaine qui nous donne envie de découvrir très vite quelle mise en scène macabre John Doe a imaginé pour le prochain péché capital, ici, on attend avec une certaine impatience le nouvel élément constitutif de véhicule motorisé qui sera employé par le chauve moustachu à chaussures blanches pour "tuer" sa victime, on se demande jusqu'où nos héros iront dans l'humour noir tellement décomplexé que j'ai franchement cru pendant une bonne partie de l'oeuvre que le tueur était l'un des trois et surtout, SURTOUT, SURTOUT ! ! ! !, on attend la nouvelle apparition en mode "il devait être planqué dans le coffre tellement il sort de nulle part" de l'inénarrable commissaire Jason. Cet homme est un mystère, dont les entrées de champs sont d'autant plus WTF que ses problèmes de coeur l'empêchent de se déplacer trop vite, sauf quand y a du couple sado-maso en serre de jardin au bout du panoramique...

A partir de là, on ne s'étonne plus de rien, ni de Tiphanie qui drague une victime de viol comme un gros lourd en boîte de nuit ("si personne veut de toi après ce que t'as vécu, moi je veux bien, hein...), ni du "running gag" du cigare qui laisse espérer, en vain, un règlement de compte final (que de la gueule !) mais j'avoue que Jason m'aura surpris jusqu'au bout vu qu'à la fin, bien que l'appelant comme tout le monde de mes voeux, je ne croyais qu'à moitié que le tueur à la queue sautée pour cents balles s'écroulerait pile aux pieds du commissaire. MAIS ILS L'ONT FAIT ! ! ! Et le plan de la fleur clôt en beauté le métrage... Et au passage, ce film en remontrerait au Tarantino de Death Proof qui déclarait que son film était un giallo dont l'arme du crime était une voiture. Brigade anti-sexe est la preuve qu'il n'a que très superficellement développé cet aspect du film... Par contre, lui quand il reprend du Ennio Morricone, il ne tente pas d'enfumer la SACD en prétendant que c'est de la musique de chambre... Enfin si c'était pas du Morricone, c'était très bien imité...

Comme tout le monde, je trouve que Sambo était un choix idéal de troisième film, une oeuvre qui réserve son lot de surprises, commençant par un combat à la balle rebondissante sortie de nulle part et qui, après, ne s'arrête plus. On s'emmêle un peu au début entre les identités des deux Sambo girls, on a un premier fou-rire de dialogue non-sensique "Voici maintenant machine qui restera avec nous tant que son père n'aura pas payé la rançon...", on hallucine devant la cascade systématiquement raté de traversée de fenêtre (une utilisation astucieuse du hors-champ puisque ce qui fait rire, c'est surtout qu'on imagine bien l'acteur ou l'actrice se rétamer lamentablement de l'autre côté du mur)... Ajoutez à ça des sbires totalement incompétents vu le court délai entre le moment où ils sortent du champ et celui où Sambo y entre, une séquence de combat motorisé qui, bien que spoilé, contient son lot de moments forts, notamment une succession de plans d'accidents de motos ou de triporteurs non justifiés sur lesquels on imagine bien la musique de Benny Hill ou des commentaires à la Vidéo-Gag et une séquence sur la plage qui résume à elle-seule toute la nanardise du film : dans une mise en scène à la Eaux Sauvage, Sambo fait discrètement l'inventaire de ses muscles faciaux pendant toute la scène tandis que sa copine blablate à tout va, puis il va se baigner dans un magnifique slip noir qu'il a dû concevoir lui-même tandis que sa copine se fait enlever comme la première Isabelle venue. FAIL ! ! !

Note aux apprentis cascadeurs : si vous devez réaliser une cascade en voiture de nuit, évitez de mettre un casque rouge pétant.

Enfin, Ninja American Warrior, encore une fois attribuée à tort à Godfrey Ho, a fini la soirée en beauté. Si l'an dernier j'avais un peu eu du mal devant la ninjaterie proposée, jusqu'à un final mirifique, ici ce fut du tout bon et bien que les raccords de film à film soient moins fréquents qu'ailleurs, cela est pallié par leur outrance. Le coup du masque blanc, le dialogue dos à la caméra, le champ-contrechamp jour nuit lors de la mengeance du ninja envers la femme traitresse, c'est que du bonheur.

Si, comme on l'a déjà dit, le métrage hong-kongais est la partie nanardement faible de l'oeuvre (tout en contenant de bons passages) pour la partie avec le ninja blanc, c'est du tout bon avec notamment une séquence de bunker qu'on croirait destinée à rendre directement hommage au soutien des cinéphiles français envers le travail du réalisateur (c'est notamment ce que fit la production de Prison Break après avoir constaté que c'était en France qu'elle avait le plus de succès). Comme l'année dernière, le plus gros concentré de nanar se trouve dans la dernière séquence où c'est un véritable festival d'idées en mousse, de mannequins en bois et d'hommage conjoint au trucage Arrêt de caméra de Méliès et à la Belle Verte. La tentative de fuite du traumatisé du Viet-Nam (faut le comprendre aussi, c'était pas sa guerre) est magnifique et tout ça se termina par un serment d'allégeance du public envers la toute puissance américaine en matière d'efficacité guerrière.

Bref, la Nuit excentrique, c'est sympa.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Dernière édition par Lawrence Woolsey le 25 Mars 2013 15:46, édité 3 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 14:41 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9402
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
Merci à tous d'être la soirée était bien cool !

Tout m'a bien plu et suis fier d'avoir pu voir un film belge tourné à Liège... Passez quand vous voulez les gens !

Toujours juste un peu car je dois quasiment partir comme un voleur au matin car la famille attend mais vivement la prochaine !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 16:09 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Mars 2013 15:58
Messages: 10
Localisation: Paris
Merci pour cette nuit magiiiiiiiiiiiiiiiique !!!!!!
Pour mon pote et moi-même c'était notre troisième et pour UNE amie la première et on à tous kiffé à mort !!!! :puma: :puma:

Je ne vais pas m'étendre plus longtemps mais il faut que je mette à jour mon Top 3 des films des NE auxquelles j'ai assisté:

1/ Suède, enfer et paradis (sans doute indétrônable)
2/ Le sadique à la tronçonneuse (faire un puzzle avec des gants je ne fais que ça dorénavant)
3/ Brigade anti-sex ( nouvelle entrée !!! "doucement elle peut encore servir" )

Merci pour ces nuits formidables de romantisme et de poésie !!!

A l'année prochaine bien sûr !!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 16:13 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Juin 2008 21:28
Messages: 15
Localisation: A Walhain, mangeant des fraises avec Grouchy
Le taff formidable et conjoint de la team nanarland et de la cinémathèque pour faire de cette nuit un élixir de dépravation visuelle et auditive. CUNEYT ARKIN en mode juvamine, les cravates à têtes de mort (pourquoi j étais au fond de la salle P*****), les deux sœurs qui furent à la limite de me réconcilier avec la pratique, la team nanarland, la bière, La gentillesse de Labroche , mon nouveau thermos, les alsaciens "intuitifs" qui m’amènent du Klevener, le mal aux rotules (dont j ignorais la douloureuse existence), le pain à hot dog grillé avec de la confiot, perdre ma chemise moche fétiche et m’en rendre compte 5 minute après le départ du train, La Camarade Maussade ( meuf si j étais lesbienne c’en est une comme toi que je voudrais !) & Sbel ; les enfants vous êtes beaux ne changez rien ! La bière était bonne, les gens étaient cool … juste très dommage que RHOD n'est pas pu venir !
Et puis… Le Patron parce qu'il le VOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
Par contre c'est vrai que j aurais pas craché sur une petite éjac faciale ( on a pas d'émoticônes/côtes pour ça ?) avant le levé de soleil et les croissants...l'année prochaine !

_________________
"Mon ex, Marc, Irlandais, qu'a la plus grosse bite que j'ai jamais vu...Bon ben il adore le vent"

Une amie poète.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bilan de la soirée
MessagePublié: 25 Mars 2013 17:30 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2004 22:45
Messages: 1008
Localisation: Lille, le monde par extension
Épique cette nuit, un quasi sans faute dans la programmation ! Déjà les 4 films étaient monumentaux, ma préférence va bien sur à brigade anti-sexe ... tellement c'est différent de non sens.

Mon seul regret ça du être l'absence du final de Bulk, surement pour la nuit X, histoire de laisser le temps aux gens de s'immuniser.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 114 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr