Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2019 19:23

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 14 Fév 2012 13:27 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Image

Titre original : Superman IV, The Quest for Peace
Autre titre : Superman IV, le face à face
Réalisateur : Sydney J. Furie
Année : 1987
Avec : Christopher Reeve, Gene Hackman, Jackie Cooper
Catégorie : Super Héros
Genre : C'est un oiseau, c'est un avion ? Non c'est un nanar !
Durée : 85 Minutes
Pays : USA


ImageImage


A l'attention de ceux qui viendraient juste de naître tout en sachant lire, auquel cas vous avez mon respect, de ceux qui débarqueraient d'une autre planète (laissez moi m'incliner devant votre puissance supra cosmique) ou encore de quidams qui se réveilleraient après plus de 70 ans d'hibernation – je signale à ceux là que le DVD de Devil Story est enfin sorti pour un prix dérisoire – je me permets de faire une petite piqûre de rappel. Superman est sorti de l'imaginaire de deux étudiants, Jerry Siegel et Joe Shuster en 1932. Ce surhomme, immigré de la planète Krypton, vient taper l'incruste sur notre Terre natale, tout ça parce que son monde a explosé. En gros, il débarque et c'est comme ça. Cette figure de proue de DC Comics, donc grand rival de Marvel, l'autre écurie remplie à ras bord de super héros a suscité très rapidement un engouement certain, devenant à l'instar du Captain America (Copyright Marvel) un monument incontournable de la bande dessinée d'abord et de l'Amérique libre, pure et dure ensuite. Ce succès devait irrémédiablement déboucher sur une pléiade d'objets plus ou moins de collections en tous genres dont panoplies non volantes et bien sûr films. Mais contrairement à ce que beaucoup de gens pensent Christopher Reeve ne fut pas le premier à se glisser dans la peau de l'Homme de Fer (et n'y voyez aucun jeu de mot). Dès 1948, le dénommé Kirk Alyn incarnait l'invincible héros dans une série TV qui, bien que primitive et un peu dépassée aujourd'hui, avait émerveillé les grands et les petits.

ImageImage

Il faudra pourtant attendre 1978 pour qu'un vent nouveau emporte Superman vers la stratosphère du succès, Christopher Reeve se chargeant de porter le film sur ses épaules d'acier, avec sa démarche à la cool et son sourire dentifrice. Kirk Alyn y faisant même un petit caméo au passage, histoire de. Bons effets spéciaux, casting au petits oignons, l'avenir semblait sourire au kryptonien dans les salles de cinéma. Et pourtant, pourtant...Après un deuxième opus acceptable et un troisième déjà sujet à caution, ce n'est plus un vent, mais une redoutable tornade qui allait s'abattre sur Superman en 1987, pour la sortie du quatrième volet de la franchise.

Image
La nouvelle kryptonite de Superman

Eh oui, revoici le coup de « Cannon » qui a descendu en flèche bon nombre de scénarios prometteurs. La licence Superman n'échappera pas à cette règle. La compagnie de Golan/Globus se paie la franchise et décide brutalement que Superman, ça sera LEUR truc, leur remonte pente, leur cric, bref, la chose qui leur permettra de se faire un grand nom. Le résultat ? Une calamité. Une chose tellement atroce qu'elle embarrasse encore le plus hardcore défenseur de l'homme en collant. Un budget réduit quasiment de moitié et par la même occasion un film réduit de moitié puisque le métrage passera de 135 minutes initiales à 86 minutes, faisant passer le tout pour un long téléfilm. Et on est pas loin de la vérité. Dès l'ouverture du film, on sent bien vite que quelque chose ne va pas. Le générique annonce franchement la couleur dès le début. Pas de pognon, pas de techniciens super doués, d'où crédits balancés à la va vite sur un écran tout noir très moche.

Image
Avant...

Image
Après...

Passons vite fait en revue l'histoire : Nous sommes donc en 1987, la Guerre Froide tire sur sa fin mais la course à l'armement nucléaire a dépensé les milliards des contribuables, tout ça pour pouvoir faire sauter plusieurs fois la planète sans bouger un orteil. Outré et inquiet pour son avenir chantant d'américain, une petite tête blonde nommée Jimmy écrit une missive pour Superman, en lui disant que le nucléaire c'est pas beau et qu'il pourrait quand même faire quelque chose au lieu de se tourner ses super pouces dans son 2850 m2 en plein cœur de l'Arctique. En moins de temps qu'il n'en faut à Kojack pour se faire la raie de coté, l'ange gardien de Métropolis rassemble toutes les ogives dans son grand filet de pêche intersidéral et envoie tout ça dans le soleil. Mais c'est sans compter l'infâme Lex Luthor qui ourdit une fois de plus un complot pour mettre à bas sa Némésis. Créer un être d'après les cellules de Superman, afin de lui opposer un adversaire digne de lui. Le tout donnera naissance à...NUCLEAR MAN !! (pardon, c'est l'émotion). Ne nous trompons pas, NUCLEAR MAN constitue l'un des piliers nanars de cette œuvre. Tout est complètement fou, inexplicable, risible, hystérique bref, un régal. Sa conception fait partie intégrante du ridicule complet du personnage. Considérons d'abord que Lex Luthor se procure l'ADN de Superman avec un cheveu à lui, que ce dernier avait gracieusement offert au muséum d'histoire naturelle du coin. Pour démontrer l'aspect invincible de la chose, le cheveu est montré suspendu à un poids de plusieurs centaines de kilos. Ce qui n'empêchera l'astucieux Lex de le sectionner avec une pince de chez Leroy Merlin. Mais bon admettons...

Ici nous devons faire une petite parenthèse. Comme nous l'avons vu plus haut le film s'est vu amputé d'une grande partie et pas mal de scènes croustillantes sont passées à la trappe. Dont notamment le prototype de NUCLEAR MAN qui ressemble à s'y méprendre à un comptable lambda à poil avec une assiette en alu sur le devant pour masquer ses attributs nucléaires virils. Mais ce premier essai était raté – que dire de la version finale ! - et Gene Hackman récidive en prenant en compte cette fois le paramètre de la tenue d'Adam de son petit protégé. Parce que c'est vous, je vous donne la recette pour avoir votre propre Nucléar Man. Un tas de gelée, un liquide bleu et un peu de tissu que vous mettez dans une petite mallette. Après il ne vous reste plus qu'à vous procurer un missile nucléaire et de l'expédier dans le soleil. Ne me remerciez pas...

Image
« L'ordinateur interne veillera à fabriquer assez de tissu pour assurer à mon invention la meilleure tenue vestimentaire de mes impératifs moraux... »

Bardé d'effets visuels bien craignos, Nucléar Man débarque donc sous les traits de Mark Pillow !! Cet homme a connu une carrière aussi brève que remarquée, ceci expliquant peut être cela. Nous avons un nouveau maître étalon en matière de cabotinage, se hissant sans peine à la hauteur d'Henri Tisot. Il hurle, grogne, saute en faisant des larges mouvement de bras, grimace à s'en décrocher la mâchoire ! Il convient de préciser qu'il hurle de manière assez particulière puisque son cri de rage est en fait celui d'un monstre géant ! En post synchro, ce type en collant doré pousse les rugissement de quelque kaiju piqué ici où là, à moins qu'il ne s'agisse d'un dinosaure. La dernière demi heure est juste de l'or en barre, un monument de ridicule et de franche rigolade. Toute la séquence sur la lune devrait être montré dans toutes les bonnes académies de cinéma afin que l'on puisse voir comment un combat qui se doit d'être épique se limite à deux catcheurs de la WWE s'échangeant des baffes en apesanteur. Et encore, je suis bon prince...On pourra éventuellement s'étonner qu'une femme, même superbe, puisse survivre en apesanteur dans le vide intersidéral en ayant rien d'autre sur elle qu'un petit tailleur seyant mais bon, encore une fois, je pinaille peut être.

Festival Mark Pillow !
ImageImage
ImageImage

« You will believe a man can fly ». Tel était l'adage du premier volet, qui annonçait sans détour que Superman allait voler avec autant de réalisme que possible. Il faut avouer que pour l'époque les techniques étaient bien rendues et au final cela passait bien. Mais en ce qui concerne ce quatrième opus...Jamais au grand jamais on aura vu autant de trucages visibles. C'est bien simple, chaque plan de vol, chaque séquence surnaturelle devient un jeu de « Où est le fil ? ». Pour un métrage sur un homme volant, c'est une catastrophe. D'incrustations dégueulasses en cache visibles, de câbles scintillants en petites plateformes indiscrètes, c'est un festival ! Rajoutons que si le vol en tant que tel est désastreux, les séquences entières où notre héros utilise ses capacités extraterrestres sont à mourir de rire. On apprendra avec effarement que Superman possède aussi le pouvoir de faire des briques avec ses yeux, puisqu'il reconstruira la (maquette de) Grande Muraille de Chine juste en la regardant ! Il est vraiment trop fort ce Superman, il devrait travailler pour la DDE, ça lui ferait les pieds. Rentabilisons les super pouvoirs !

ImageImage
ImageImage
Des effets spéciaux...remarquables.

Si les séquences de vol sont aussi piètrement rendues, c'est naturellement en raison du budget décati alloué par la Cannon. Mais ceci constitue la face visible de l'iceberg. Il faut aussi savoir que faute de moyens, la quasi totalité des scènes furent tournées...en Angleterre. New York, c'était trop cher. C'est vrai et puis bon après tout on aurait pu faire passer Big Ben pour un gratte ciel, on en était pas à ça près. D'où le rendu comique de certaines scènes, dont un passage assez hilarant où Superman va faire un tour aux Nations Unies. En fait un bête amphithéâtre de fac, mais qui pourrait s'en douter ? Et là, donc, le kryptonien déclare vouloir faire « ce qu'aucun dirigeant n'a eu le courage de faire », de virer et détruire toutes les armes atomiques, sous les vivats enthousiastes de toute la salle. Personnellement je n'ai pas trop compris comment ils pouvaient tous exploser de joie à l'idée qu'on puisse outrepasser de la sorte les droits des chefs d'États. Mais là, derechef, c'est peut être moi qui suis hermétique au bon sens du film.

Image
Au cas où vous l'ignoriez, le président des Nations Unies en 1987 était un chef bantou.

Lister tous les défauts de ce film serait une tâche qui incomberait à Superman. Il faudrait également dire deux mots sur le casting, car les résultats assez moyens de Superman 3 avaient déboutés les acteurs et il a fallu que Christopher Reeve persuade, de manière assez difficile si l'on en croit les scénaristes, le reste du casting de se rallier à lui. Gene Hackman n'était vraiment pas chaud et on sent bien qu'il s'en donne à cœur joie dans le cabotinage un peu absurde, même si il se fait voler la vedette par Mark Pillow (pour un type qui s'appelle oreiller c'est le comble). Il me navre un peu de le dire mais la brave Margot Kidder qui joue le rôle de Lois Lane est assez affreuse à regarder. Je prends en compte que le quatrième volet est sorti quelque dix ans après le premier mais le temps ne lui a pas fait de cadeau et on a un peu du mal à s'accrocher au personnage. Quand à Christopher Reeve... Il fait ce qu'il peut mais on sent quand même qu'il n'y est plus et ses interventions en Superman sont parfois aussi balourdes que Clark Kent. Le naufrage de ce film fut similaire à celui de Batman et Robin, il faudra attendre pas moins de 20 ans pour que Superman revienne au cinéma en 2006. A signaler que le flop mit aussi un terme à un projet de la Cannon de faire un Spiderman. Fléau ? Pépite ? Nul ne pourrait le dire à présent. Il serait justice maintenant d'enterrer toutes les copies de Superman 4 dans la Forteresse de Solitude et d'en jeter la clé.

Image


Note : 2,5/5


Rareté : 1 Courant

Il ne faut pas se leurrer, le film est disponible et trouvable partout, en édition simple ou en coffret. Maintenant, pour les puristes qui veulent en plus avoir un son merdique, il reste des VHS...

Image

Image
Vous noterez au passage la tête vraiment immonde de Christopher Reeve par rapport au reste du corps...


BONUS :

Extraits coupés

Image
Un magnifique mannequin de fillette emporté par une tornade.

Image
Nucléar Man, le prototype raté !



Merci à Mok et Gregoire01 d'avoir les premiers fait mention de la chose !

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Dernière édition par La créature du lac gris le 21 Fév 2012 12:34, édité 4 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 14 Fév 2012 16:31 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Août 2005 8:12
Messages: 1413
Localisation: Au rayon "poêles à frire"
Pitêtre un peu trop d'emphase et de points d'exclamation, m'enfin, s'pas comme si j'avais déjà moi-même mouillé le collant bleu pour faire une chro, donc déjà, respect.

Néanmoins, à la première phrase, la forme correcte, c'est "tout en sachant lire".

_________________
Image

Avatar made by Troglodyte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 14 Fév 2012 16:39 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
C'est un remake de la chronique de mok (que tu cites en début de topic)?

http://www.nanarland.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=3723&hilit=superman

Sinon, ce film est effectivement un monument, et ce surtout grâce à Nuclear Man. En effet, son point faible est aussi énorme qu'on ne peut même pas parler de talon d'Achille (ou alors, il faut considérer que le talon d'Achille partait de la plante des pieds pour monter jusqu'au scalp). Sans déconner comment espérer faire frémir avec un gars qui perd toute énergie dès qu'il n'est plus en contact direct avec le soleil, comme une vulgaire lampe électrique à énergie solaire (copyright G. Lagaffe)?

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 14 Fév 2012 22:15 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10709
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Tiens, une chronique de nanar. Je pensais l'espèce éteinte. :-D

Contrairement à OPC (vive les acronymes anonymes), je trouve ton texte vraiment bien, peut-être même le plus abouti d'un point de vue formelle. C'est bien décrit (restent juste quelques petites fautes çà et là), avec des expressions rigolotes, et cela m'a donné envie de voir le film. Bravo, mec ! :wink:

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Fév 2012 0:34 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2008 17:16
Messages: 1034
Localisation: Bien au chaud, dans une touffe de noir jésus.
C'est curieux comme le cerveau arrange et embellit certains souvenirs :lol:
Je l'ai vu qu'une fois, il y a presque 20 ans, et j'en gardais le souvenir d'un bon film :shock:
je ne dis donc pas merci à la créature de me sentir si honteux :-D
mais belle chro' tout de même ;)

_________________
Hé! Hé blondin! Tu veux que je te dise: t'es le plus grand dégueulasse que....que... que la terre ait jamais portée!!
Ouin ouin ouiiinnn! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Fév 2012 0:46 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Nov 2008 17:39
Messages: 513
oui, c'est un vrai plaisir. En ce qui concerne la cabotinage, pillow est splendide, mais gene hackman en roue libre est lui aussi assez fabuleux, tout comme son neveu digne d'un neuneu des powers rangers. Pour les amateurs, on trouvera aussi mariel hemingway, qui après un court passage chez woody allen, essaie là aussi de tenter d'égaler la gloire de son grand-père, avec des résultats mitigés :-D dans mon souvenir christopher reeves avait tenté de faire croire qu'il tenait au film en expliquant que le projet lui tenait à coeur passque les zarmes nucléaires, c'est paaaas bien. Puis, il a essayé d'oublier.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Fév 2012 1:23 
Hors-ligne
Plante vivace ornementale
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 2004 0:17
Messages: 7803
Localisation: Ici...là, juste à droite
bravo pour cette chronique pas trop longue ni trop courte. Bonnes tournures de phrases, pas mal d'humour. En un mot : Merci ! :D

_________________
Citer:
Nanaralnd et une bon site (je connaisais pas) mais il abuse defois, mettre the punisher ou armaggedon il peuvent aller ce pendre.

Forumeur anonyme, quand tu nous tiens....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Fév 2012 14:17 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
skunkhead a écrit:
son neveu digne d'un neuneu des powers rangers


En fan de Hot Shots! et Mon Oncle Charlie, ça me faisait de la peine pour Jon Cryer de le voir là dedans, surtout après sa sympathique prestation dans Pretty In Pink...

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 20 Fév 2012 22:11 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Jan 2009 19:20
Messages: 572
Localisation: sur un tranpoline, tirant sur des mannequins en mousse avec des bombinettes
belle chro'!

sinon:
La créature du lac gris a écrit:
Personnellement je n'ai pas trop compris comment ils pouvaient tous exploser de joie à l'idée qu'on puisse outrepasser de la sorte les droits des chefs d'États. Mais là, derechef, c'est peut être moi qui suis hermétique au bon sens du film.

ca peut s'expliquer facilement:
Image
:-D
image tirée du très bon Zach Weiner.

désolé de la ramener pour rien mais ça fait tellement longtemps que j'essaie de la caser, cette blague. :-D

_________________
"quand on sait de façon absolue que tout est irréel on ne voit vraiment pas pourquoi on se fatiguerait à le prouver"
Cioran, phrase découverte par nanar-addict


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Juin 2013 12:26 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2011 12:14
Messages: 888
Localisation: Un cachot humide
Le trailer honnête de Superman IV

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Juin 2013 12:37 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Revu il y a quelques jours. Il faut noter que l'édition spéciale du film propose un commentaire audio (non ST) du coscénariste du film qui charge bien la Cannon comme il faut tout en expliquant les différences entre le projets d'origine et le résultat final. Je n'en suis pas sorti totalement convaincu que le projet aurait pu donner un chef d'oeuvre mais écouter une personne expliquer pendant 1h20 les raisons d'un naufrage cinématographique, c'est du priceless nanarland approved !

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 15 Juin 2013 12:58 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Oct 2003 16:14
Messages: 1057
Localisation: L'Atelier de Tool
Image

Le comic-book adapté du film comporte l'histoire dans son intégralité avant que la Cannon ne sorte les ciseaux. Et honnêtement ça n'aurait strictement rien changé, le film aurait juste été un peu plus long.
Par exemple le prototype de Nuclear Man n'a que trois scènes et il se désintègre après un coup de lampadaire. Bref, en gros on ne perd rien au change.

Image

_________________
"It's no secret that a liar won't believe anyone else..."
The Fly - U2


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 16 Juin 2013 14:48 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Mars 2006 20:29
Messages: 1922
D'ailleurs, en cherchant sur le net, on peut trouver cette fameuse scène et elle est effectivement bien ridicule. Cerise sur le gâteau: la musique Bontempi qui sert de thème musical au premier Nuclear Man.

_________________
Pile, je te tue. Face, je ne te tue pas. FACE ! Je ne te tuerai donc pas avant de t'enterrer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 21 Nov 2016 12:35 
Hors-ligne
Nanarland lui doit beaucoup
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2003 15:13
Messages: 5124
Localisation: Grenobyl
Le film est chroniqué sur le site : http://www.nanarland.com/Chroniques/chr ... -face.html

Pour la petite histoire, il s'agit à la base d'un texte inédit du tome 1 du livre Nanarland rédigé par François Cau / Drexl, repris et développé pour moi même pour cette publication sur le site, avec 3 images et quelques bons mots de La créature du lac gris (d'où la signature "Team Nanarland" avec les 3 pseudos en fin de texte).

_________________
"Dans le monde de "Last Action Hero", j'suis à peu près persuadé que c'est Ralf Moeller qui joue dans "Un flic à la maternelle". (Plissken)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 21 Nov 2016 15:38 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Enfin, justice est rendu a ce film qui, s'il demarre sagement, bascule dans le bon nanar a gros budget des que Nuclear man debarque et que demarrent les scenes d'action. Un naufrage comme seul la Cannon savait en faire a l'epoque. C'est quand meme dommage que, cette fois, ils n'aient pas eu l'inspiration de "Runaway train".

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 30 Nov 2016 1:30 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1359
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Un triple ban pour cette excellente chronique (c'est beau de voir les pros travailler) et pour cette mise en ligne qui s'imposait. Comme le dit Paul, le film démarre sagement et durant vingt bonnes minutes, je me suis bercé du naïf espoir que ce quatrième opus puisse en fait être un Superman potable. Nuclear Man, la puérilité vraiment too much du scénario foutraque et la ringardise indécente des FX m'ont remis sur les rails...

(Edit : par contre, s'il y a bien quelque chose à sauver dans ce naufrage, c'est bien Mariel Hemingway et son sublime tailleur. :icon_lovely: :oops: )


Toutefois, d'un point de vue personnel, je pense que le Troisième volet est au moins aussi nanar. Bien que les effets spéciaux n'y soient pas aussi cheaps, il s'avère à mon avis un opus encore plus craignos que le 4. Entre un scénario qui passe du coq à l'âne en permanence, un humour au dessous de tout et complètement hors de propos (nan mais l'intro avec les pingouins quoi !), un manque de cohérence avec les épisodes précédents (Clark Kent et Lois semblent amnésiques de leur idylle de l'épisode 2), un Richard Pryor en mode Jar Jar Binks qui n'a jamais fait la moindre étude informatique mais qui dès la première fois qu'il touche à un ordinateur réussit à pirater INVOLONTAIREMENT les comptes d'une grande multinationale, puis à créer des cyclones par le biais de l'informatique (!) et enfin à concevoir un super ordinateur maléfique doté de sa propre intelligence et pouvant transformer des gens en robots :drink: :electro: :smiley3: , on tenait déjà un blockbuster bien bien foireux.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Dernière édition par JACK TILLMAN le 17 Déc 2016 6:03, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 30 Nov 2016 8:52 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2014 8:54
Messages: 134
JACK TILLMAN a écrit:
un manque de cohérence avec les épisodes précédents (Clark Kent et Lois semblent amnésiques de leur idylle de l'épisode 2)


Concernant ce point, la fin des deux versions de Superman 2 efface cette relation. Richard Donner la supprime avec un second voyage dans le temps (ce sont donc tout les événements du film qui n'ont pas eu lieu) et Richard Lester via un baiser magique qui efface la mémoire de Lois.

_________________
Les cauchemars ne sont que mauvais rêves, les rêves de doux cauchemars.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 30 Nov 2016 21:02 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1359
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
D'accord, je comprends mieux. Mais ces deux fins sont absentes de la version DVD où Clark et Lois choisissent à contrecœur de mettre fin à leur relation car elle fait perdre à Clark ses super-pouvoirs mais sans qu'il y ait d'histoire d'amnésie ou de voyage dans le temps, du coup je trouvais bizarre que leurs rapports soient revenus comme dans le 1 sans aucune allusion au quasi-mariage qui était au cœur du 2.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 04 Déc 2016 21:40 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2014 8:54
Messages: 134
Si, le retour dans le temps se trouve sur le dvd du Richard Donner cut et le baiser magique est l'une des dernières scène du dvd normal, c'est quasiment le plan final.

C'est cette scène, elle perd la mémoire après le baiser final dans le film version cinéma (et dvd):
https://www.youtube.com/watch?v=byu1LpPsYvE

C'est très mal amener, ça ne sort de nul part et ça ne sert à rien mais c'est la solution qu'ils ont trouver.

_________________
Les cauchemars ne sont que mauvais rêves, les rêves de doux cauchemars.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superman IV, le Face à Face - Sydney J. Furie - 1987
MessagePublié: 08 Déc 2016 15:52 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1359
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Ah bah oui, au temps pour moi, je me rappelais qu'ils s'embrassaient à la fin mais j'avais pas compris que c'était censé lui faire perdre la mémoire, je croyais juste que c'était une sorte de dernier baiser d'adieu pour conclure leur relation, c'est en effet très mal amené.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr