Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 16 Juil 2019 14:15

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 29 Déc 2014 22:24 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1823
"Un million d'année avant Jésus Christ" de Don Chaffey, avec Raquel Welch, John Richarson

Genre: Rahan en live

catégorie: putain de monument de kistch et bis bien sympa!

Synopsis: Pour s'être opposé à son père, Tumak, membre d'une tribu guerrière et sauvage, est banni. Errant dans un monde dangereux peuplé de monstres de toute sorte, il finit par rencontrer Loana, membre d'une tribu pacifique et évoluée, dont il s'éprend. Mais leur historie sera semée de nombreuses embûches.

Ce topic est avant tout un cri du cœur nostalgique. Il s'agit d'un film que j'ai vu étant ado après l'avoir attendu et avoir fantasmé dessus longtemps suite au visionnage de la scène du combat entre John Richardson et un allosaure. C'était à une époque où j'étais passionné par les dinosaures, le cinéma et, bah, les dinosaures au cinéma. Et quand je l'ai vu, je n'ai pas été déçu: on voit bien toute sorte de monstres préhistoriques, allosaure donc, cératosaure, tricératops, brontosaure, iguane géant, araignée géante, ptérosaure, hommes-singes. On nous les montre tous, soit en gros plan rajouté au film pour les animaux actuels, soit en mode dynamation pour les dinosaures avec la merveilleuse technique de Ray Harryhausen (sans rire, ça fait encore un peu illusion et c'est très joli à voir). La seule petite déception tient en ce qu'on ne les voit généralement que brièvement, voire en quasi-figuration. Un bémol relatif qui n'empêche pas de savourer moults morceaux de bravoure comme l'affrontement entre les hommes des cavernes et l'allosaure, le combat entre un cératosaure et un tricératops, celui entre un ptérodactyle et un ptérosaure. Sans oublier bien sûr les péripéties du couple préhistorique formé par John Richardson et Raquel Welch (laquelle, dans son bikini en peau de daim, a constitué l'un des grands fantasmes cinématographique de l'année 1966). Bref, un film kistch jusqu'à son titre et qui n'a rien perdu de son charme pour peu que l'on ait gardé son âme d'ados dinosaurophile.

Image

Image

Image

Image

Image

Sinon, le film est un remake de "Tumak fils de la jungle" d'Hal Rock, avec Victor Mature dans le rôle-titre, dont il reprend la trame principale.

Image

Et encore un peu de Raquel Welch en sous-vêtement 100% naturel:

Image

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 01 Jan 2015 23:12 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1332
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Tout pareil !
Un film sur lequel je fantasmais étant môme, jusqu'à ce que je le trouve en DVD à l'âge de 12 ans et qu'il devienne un de mes films cultes.

Dans le même genre, je te recommande "Quand les dinosaures dominaient le monde" (When dinosaurs ruled the earth, 1969) de Val Guest, également produit par la Hammer (qui voulait réitérer le succès d'"Un million d'années..." mais n'y parvint pas) et lui aussi tourné aux Iles Canaries. Des aventures préhistoriques naïves et kitschs mais très poétiques, qui nous content le parcours d'une autre blonde préhistorique (Victoria Vetri, recrutée dans les pages de Playboy), offerte en sacrifice avec les autres blondes de sa tribu. Réussissant à fuir, elle rencontre le guerrier d'une autre tribu (Robin Hawdon), et tous deux s'éprennent bien entendu l'un de l'autre, un amour contrarié par la jalousie de la copine du héros (bah oui, en même temps ça se comprend) et par les fanatiques religieux lancés à la poursuite de l'héroïne. Le film débute par la naissance de la Lune se détachant de l'écorce terrestre (ce qui provoque la terreur des hommes des cavernes, d'où le sacrifice de blondes au début pour calmer les éléments) et se conclue par la première marée de l'Histoire, une vague gigantesque qui tue tous les méchants, après quoi nos héros contemplent la Lune pour la première fois. Anachronique, et alors ? Le parti-pris est encore une fois celui du merveilleux et de l'heroic-fantasy, les auteurs ne prétendent pas faire autre chose, alors pourquoi pinaillerait-on en jouant les apprentis paléontologues scandalisés ? Il n'y a donc pas de raison de bouder notre plaisir, d'autant qu'un tel postulat ne manque pas de poésie.

Image

Les hommes des cavernes ont donc à affronter toutes sortes de créatures : un élasmosaure attrapé au lasso, un chasmosaure embrochant des hommes à coups de cornes, un ramphorhynchus géant, un tylosaure, un dinosaure imaginaire qui adopte l'héroïne lorsque celle-ci se réfugie dans la coquille d'un de ses œufs, des crabes géants. Toutes ces créatures sont animées avec beaucoup de talent par un émule de Ray Harryhausen (qui était prévu au départ mais a dû refuser car il travaillait déjà sur "La vallée de Gwangi"), Jim Danforth, assisté de David Allen. A coté de ces effets spéciaux en stop-motion, on a également droit à un boa constrictor, une plante carnivore géante ainsi que des stock-shots de lézards maquillés provenant du "Monde Perdu" de Irwin Allen (1960), ce qui jure avec le reste car le format d'écran n'est pas le même et les stock-shots se déroulent de nuit alors que la scène du film a lieu en plein jour. Dans un film aux FX de qualité comme "Quand les dinosaures dominaient le monde", une pratique aussi grossière peut surprendre, mais les auteurs ont manqué de temps, car ils avaient vendu le projet à la Warner alors que le film se limitait alors à une simple affiche promotionnelle, et Jim Danforth n'a pas eu le temps d'animer certaines séquences qu'il avait tournées (nous privant hélas d'une attaque de fourmis géantes et d'un combat entre ptérodactyles), la faute aux producteurs qui ont surchargé inutilement Danforth de travail en le livrant à lui-même pendant le tournage.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Une scène cocasse avec un dinosaure de 20 mètres se comportant comme un toutou domestique (et accessoirement, Victoria Vetri nue).

Image
Une plante géante en carton amatrice de pin-up.

Tous les dialogues sont en dialecte "préhistoriques" (comme dans "Un million d'années avant J.C"), et on notera la fréquence de l'expression "akita !", qui semble vouloir dire pas mal de choses tant elle est utilisée pour désigner tout et son contraire. Une œuvre rassemblant des culturistes, playmates en bikinis de fourrure et autres figurants hippies qui n'hésitent pas à se ridiculiser en parlant uniquement en borborygmes abscons, ça ne se refuse pas.

Image
Une jaquette au résumé bien nanar, comme le fit judicieusement remarquer hermanniwy dans le forum des jaquettes.

Image

Image
Image
Image
Image
Victoria Vetri, qui ne souffre aucunement de la comparaison avec Rachel Welch.

Image
Plan nichon !


Image
Victoria et son homme.

Image
Image
La rivale de Victoria, jouée par Immogen Hassall, starlette anglaise décédée en 1980 d'une overdose de somnifères. Elle n'aurait pas supporté l'échec de son dernier mariage et sa difficulté à décrocher des rôles au cinéma. Triste.



Bref, un film un peu moins connu que "One million B.C" mais qui mérite d'être découvert. Sinon, la Hammer a également produit "Les créatures d'un monde oublié" (Creatures the World Forgot, 1971) à nouveau réalisé par Don Chaffey. Un film sans dinosaures mais réputé plutôt trash et proche de "La guerre du feu" de Annaud, que j'aimerais bien découvrir.

Image

Image
Un autre film "préhistorique" de la Hammer, dans lequel on retrouve la belle Martine Beswick, qui jouait la rivale de Rachel Welch dans "Un million d'années av. J.C" et qui incarne ici une dominatrice reine des Amazones dans une jungle en pot. Miam miam...

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 04 Jan 2015 7:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1823
Ah oui, également très bien ce "Quand les dinosaures dominaient le monde", je l'avais fait enregistrer par mes parents pour me le mater pendant les vacances (on a collectionné beaucoup de vhs à cette époque!) et j'avais beaucoup aimé. Le scénario est plutôt étoffé pour ce type de film, les aventures sont rythmées et les créatures variées et assez bien fichues.

Quel dommage qu'aucun producteur de l'époque n'ai songé à une adaptation live de Rahan, ç'aurait été classe!

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 05 Jan 2015 0:19 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1332
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Entièrement d'accord. A défaut de Rahan, on aura quand même eu Yor. Sam Pasco (alias Big Max :-D ), le héros de "La guerre du fer" a lui aussi un coté Rahan.
Bizarre qu'aucun producteur ne se soit encore lancé dans une adaptation live, même en faisant appel à un quelconque culturiste avec une moumoute blonde évoluant au milieu des dinos en caoutchouc, le film aurait fait des entrées vue la célébrité du personnage. Mais bon, avant il aurait fallu payer les droits d'auteur, ce qui nécessite déjà un bon budget de départ. Après, y a la solution "Karzan maitre de la jungle" : en titrant son film "Haran fils des âges farouches", le gars était sûr d'attirer le chaland tout en évitant un procès. Vous me direz, la Cannon s'est bien vautrée avec "Les maitres de l'univers" mais qui ne tente rien n'a rien... 8)

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 05 Jan 2015 0:45 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1823
D'ailleurs, Christophe Gans ne devait pas en faire une adaptation un moment? En modifiant au passage la couleur des cheveux du héro pour cause d'aryanisme trop voyant?

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 05 Jan 2015 14:52 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1332
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Sérieux ? "Aryanisme trop voyant" ? Rooh, tout de suite le point Godwin et le politiquement correct ! Z'ont plus de couilles les réalisateur actuels. Pourquoi pas faire de Rahan un beur des cités paléolithiques s'exprimant en verlan tant qu'on y est ? :-D

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 05 Jan 2015 15:04 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2011 12:14
Messages: 888
Localisation: Un cachot humide
Paul Kersey a écrit:
D'ailleurs, Christophe Gans ne devait pas en faire une adaptation un moment? En modifiant au passage la couleur des cheveux du héro pour cause d'aryanisme trop voyant?


En même temps, Christophe Gans a des projets d'adaptation d'à peu près tout ce qui existe ^^
Rahan, Bob Morane, Diabolik, Fantomas, Onimusha, Le Capitaine Némo,...
Même s'il a mené au bout certains de ses projets, on a parfois l'impression qu'il dit un peu : "Tiens, ce serait cool de faire un film Ranma 1/2". Et ça devient un "projet"

Pour Rahan, à l'époque, il parlait de filer le rôle à Mark Dacascos qui était alors son acteur fétiche. Ce film aurait eu du sens uniquement avec une moumoute blonde sur le Mark. Sinon ça vaut pas le coup.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 06 Jan 2015 0:35 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1823
J'ai souvenir d'une interview de lui où il disait, texto, qu'il préférait un héro brun que blond car sinon, ça ferait trop aryen, je vous jure que c'est ça. Dans le genre politiquement correct à la con qui vise à dénaturer un personnage, ça se pose. C'est depuis ce jour que je ne place plus aucun espoir dans Gans alors que je l'aimais bien jusque là.
De toute façon, je ne suis pas sûr qu'il aurait réussi une adaptation convenable au vu de son style.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 06 Jan 2015 0:39 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1823
JACK TILLMAN a écrit:
Sérieux ? "Aryanisme trop voyant" ? Rooh, tout de suite le point Godwin et le politiquement correct ! Z'ont plus de couilles les réalisateur actuels. Pourquoi pas faire de Rahan un beur des cités paléolithiques s'exprimant en verlan tant qu'on y est ? :-D


Alors faut qu'on y mette Sami Naceri, quitte à faire un nanar, autant aller jusqu'au bout! Voire Djamel Debbouzze! Non mais, ils en sont capables!

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un million d'année avant Jésus Christ, 1966
MessagePublié: 26 Mars 2019 19:42 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Août 2018 17:37
Messages: 73
Localisation: 8e dimension
Image

Ca faisait un moment que je voulais le voir et je n'ai pas été déçu ! Ca commence fort avec, durant le générique de début, la mention "Toute ressemblance avec des personnages et événements etc...". C'est vrai qu'avec un thème pareil, il valait mieux se prémunir d'un éventuel procès. Le budget est visiblement plus élevé que d'habitude pour une production Hammer : le tournage a été fait en partie en décors naturels et les effets spéciaux sont vraiment cools (en même temps, c'est signé Ray Harryhausen). Le bestiaire en stop-motion est varié avec un diplodocus, des ptérodactyles, une tortue géante, un proto-raptor, un proto-T-Rex et un tricératops (sans oublier une vraie iguane et une vraie mygale incrustées pour un résultat plus ringard). Le semblant d'histoire est d'une naïveté touchante avec la rivalité bruns sauvages et belliqueux contre blonds pacifiques un poil plus évolués. Ce qui nous vaut d'ailleurs une belle petite séquences d'arrachage de cheveux (propres) entre Raquel Welch et Martine Beswick qui ont, avouons-le, le physique idéal pour jouer les femmes préhistoriques (ironie inside). Ajoutons la présence (trop brève) d'hommes-singes, un début d'amourette entre Raquel Welch et le héros ainsi qu'une conclusion très "film catastrophe", et on a là un spectacle qui mérite largement son statut de série B culte.

Image

Du coup, j'ai enquillé avec LES FEMMES PREHISTORIQUES sorti l'année suivante et toujours produit par la Hammer. Un titre mensonger puisqu'il me en scène en réalité des Amazones. Le budget est plus limité qu'UN MILLION D'ANNEES AVANT J.C. : tout est tourné en studios dans une jungle de pacotille, ce qui n'empêche pas le spectacle d'être savoureux grâce à sa vedette principale : Martine Beswick. C'est simple, elle tient tout le film sur ses épaules, elle en est le principal intérêt et le réalisateur se fait plaisir. La brune incendiaire est ainsi filmée nue de dos dans un décors édénique, elle se prélasse sur une peau de bête ou dans un bain moussant, ou encore elle fait une danse de séduction torride. On en oublierait presque la vacuité de cette histoire où les brunes tiennent en esclavage les blondes, où les femmes n'arrêtent pas de se prosterner devant des cornes énormes de rhinocéros (plus équivoque tu meurs) et où les rhinocéros sont montés sur roulettes. Rigolo.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr