Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 19 Sep 2019 2:58

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 15 Jan 2007 23:33 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5028
http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... ilm=cyborg

cannonfilms.com a écrit:
Cannon fan Jox (of dolph-ulitmate.com) has made a major find in the Spanish horror magazine La Cosa. It's an Albert Pyun interview in which he gives some amazing specifics about how far along in production Cannon's Spider-Man and Masters of the Universe 2 were when the plug was pulled, which he alleges was because Cannon bounced the rights check to Marvel! In true Cannon fashion, Pyun was to have directed both simultaneously, but ended up turning all the prep for both movies into 1989's Cyborg. (Cannon had also attempted to make Spider-Man with Joe Zito as director in 1986.) Below is part of the interview, in English. (Click here for the full interview from Pyun's site):

"Cyborg" was a product of what could have been a career shifting period of my life. I knew that Cannon had the rights to "Spider-Man" and sequel rights to "Masters of the Universe". I also knew that the "Spider-Man" rights were about to expire. I proposed to Menahem Golan and Yoram Globus that I make both pictures back to back in North Carolina (at De Laurentiis' studio in Wilmington). Cannon agreed. And I cast both pictures. I can't remember who we cast for Peter Parker, but big wave surfer Laird Hamilton was cast as He-Man (replacing Dolph Lundgren).

Brooklyn sets for "Spider-Man" were built on the Wilmington stages and I had a number of creative discussions with Stan Lee and Joe Calamari of Marvel. I had wanted to use the Black Spidey costume, but this was vetoed. The script was based on the original story only. The budget was my largest at $6 million. "Masters of the Unverse 2" was based on my story. Sets and costumes were built. The film was fully cast. Mattel Toys had a great many approvals and it was a trying process getting everything okayed by the corporate giant. It had a budget of $4.5 million.

The concept was to shoot 2 weeks of "Spider-Man" first. The section of Peter Parker's story before he was bitten. Then we would shoot 6 weeks of "Masters 2". The actor cast to play Parker would undergo a streneuous 8 week workout regimen supervised by a fitness professor at UCLA, Dr. Eric Sternlicht to build size and muscle mass. After shooting "Masters 2" we would resume shooting "Spider-Man". Two weeks away from shooting, it was discovered that Cannon had bounced the rights check to Marvel, canceling the deal and it was discovered that Mattel was owed a large rights payment as well. With Cannon in deep financial straights, the negotiations with Marvel and Mattel fell apart! Remember this was 1988 and the junk bond market which had fueled Cannon's rise had collapsed.

Having spent well over $2 million on sets, costumes, and prep, Cannon was desperate to find away to recoup their spend. I suggested we do a film that could utilize as much of what had been built and prepped and that would cost very little in addition. I wrote a first draft of what became "Cyborg" over a weekend and brought in a young actor - who wanted to be a screenwriter - to do polishes. His name was Don Michael Paul and he has gone on to write and direct "Half Past Dead" and Harley Davidson and the "Marlboro Man".

I was interested in Chuck Norris to star as he was under contract to Cannon. Instead Menahem suggested a Belgian kickboxer they had just starred in "Bloodsport". That's how Van Damme became the lead. His accent was so thick, that we had to change the character from an over the hill ex-Army Ranger to what the Gibson character became. It pretty much gutted the character arc.

What I remember most from the film was exhaustion. The turnabout from prepping to shoot "Spider-Man" and "Masters 2" to writing and shooting "Cyborg" was punishing. We had to figure out ways to use what had been built and created for two different films in a short period of time. As I recall, the budget on "Cyborg" was less than $500,000 including Van Damme's salary. It was shot in 24 days of principal. All in all, my expectations were quite low for the film's success given the mad circumstances."


Un peu plus d'explication sur la mise en boite de Cyborg :D

_________________
http://www.script-o-film.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Fév 2007 16:45 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Août 2005 20:26
Messages: 80
Merci pour ses quelques précisions.

;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Oct 2008 3:36 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Août 2008 0:24
Messages: 699
Merci pour les infos !

Mon tout premier Van Damme.

Les yeux de Fender me poursuivront jusqu'à ma mort.

Il y a des tas de trucs que j'aime dans ce film, et, qui, je trouve, ne colle pas tellement à l'idée que je me fais du nanard.

La fille qui suit Van Damme n'est pas extrêmement jolie, ni pouffiasse, juste sympa.
La soeurette de l'ex à Van Damme n'a pas l'air d'avoir eu une vie très sympa aux côtés de Fender. Et elle ne donne pas vraiment l'impression de pouvoir s'en remettre d'un coup de baguette magique.

Beaucoup d'autres détails très sombres.

J'aime beaucoup les séquences de Flashback, et surtout la manière dont elles sont montées. ( que ce soit l'amoureutte de Gibs ou le choix de la cyborg )

L'idée du petit jeu cruel est pompée à Il était une fois dans l'ouest ( un regard bleu dans les deux films, d'ailleurs ), mais vraiment reste vraiment choquante.

Les musique, que je trouve splendide, celle des flashbacks et celle de la course poursuite qui insiste bien sur le côté désespéré de ce pauvre monde ou de la fuite de nos héros.

Au détour d'un plan, d'un regard, Pyun arrive à rajouter une émotion, rapidement. Van Damme poignarde une tripotée de pillards, commence à les dépouiller et trouve une carte postale de Disneyland sur l'un d'eux. Il se mordille l'intérieur de la joue, l'air de se dire "Bah tiens ! Je ne me serai pas attendu à ça !"

C'est un grand sensible, Gibs, en fait.

Le coup du grand-écart dans les égout, aussi ! Que c'est beau !

Vraiment, je l'aime bien ce film.

Après, il y a des décors, des costumes et des effets sonores douteux ( que les inconnus ont bien su reconstituer pour leurs miseroïdes ).

Mais maintenant que je connais un peu plus la génèse du film, je trouve qu'il s'en est pas si mal sorti, le Pyun !

_________________
wallflowers a écrit:
bon les loosers, vous êtes gentils mais évitez de me parler comme des geeks ultimes, ça m'emmerde un peu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 16 Avr 2012 3:51 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Déterrage de topic from hell !!!!!!!!!


Pour ceux qui doutent de la pérennité du nanar, et de la capacité des grands réalisateurs à se renouveler, Albert Pyun répond avec son nouveau brulot : Cyborgs : rise of the slingers, le prequel de la grande saga Cyborg. Il semble qu'il ait lâché les filtres au profit d'une utilisation peu discrète des fonds verts et autres trucages en image de synthèse. Enfin un homme qui sait vivre avec son temps !

Le teaser est visible ici : http://twitchfilm.com/news/2012/04/promo-teaser-for-albert-pyuns-cyborgs-rise-of-the-slingers.php

_________________
"But you say : Oh, when love is gone, where does it go ? And where do we go ?" (Arcade Fire - Afterlife)

Je n'aime pas Scorsese (c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais vu aucun de ses films). (Elessar - sujet Le loup de wall street)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePublié: 07 Sep 2016 13:38 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 193
Brokenail a écrit:
Après, il y a des décors, des costumes et des effets sonores douteux ( que les inconnus ont bien su reconstituer pour leurs miseroïdes ).
C'est ce qui m'a motivé à regarder le film.
Les inconnus étaient sur le devant de la scène et tout le monde se tapait des barres de rires devant les Miséroïdes et surtout devant les bruitages des coups de latte.
Un pote expert en film avec Jean-Claude m'a donc parlé de Cyborg "le film avec les bruitages des inconnus".

Il était sorti en DVD (grande nouveauté de l'époque) et en VHS dans la collection "grands films d'action". Je me souviens qu'il y avait aussi dans cette collection : Désigné pour mourir, Commando et Cobra, que du lourd (il y avait aussi un 5e, impossible de m'en souvenir).

Bref, du coup j'ai juste regardé les scènes de tourtes en avançant rapidement les chapitres du DVD pour entendre ces fameux bruitage.
Quand on voit la scène de fin avec Fender qui ne fait que beugler et qui est assez statique, impossible de ne pas penser que c'est lui le cyborg. En plus Jean-Claude lui enfonce carrément un poignard dans le ventre mais ça ne l'empêche pas se relever. On pouvait facilement imaginer un truc comme dans Terminator quand Arnold se fait empaler par le T-1000 : "énergie de secours activée".

Quelle surprise de découvrir en regardant le film en entier que le cyborg est en fait cette espèce de bonne femme. Et c'est quoi cette histoire de peste et de vaccin qu'il doit trimballer, c'est complètement nul.
Des cyborgs qui se bastonnent à coup d'arts-martiaux, ça coutait le même prix et c'était mille fois plus cool comme sujet.
Bravo, pour le coup c'est "nanar" d'avoir pondu un truc aussi con alors qu'on pouvait facilement faire mieux.

Car en plus le reste est plutôt sympa, Jean-Claude est au top de la forme et s'implique à fond, sans parler de Vincent Klyn complètement allumé et absolument génial. C'est bourrin et rigolo.

Voici la scène où il y a les bruitages des inconnus :
https://www.youtube.com/watch?v=kKAom72DUWY

Dans mon DVD, le chapitre commence exactement au même moment que la vidéo (car c'est le passage à la seconde couche). Mais comme la première fois j'ai regardé en avançant les chapitres, c'est avec cette scène que j'ai découvert le film (et j'étais pas déçu).

Pour rafraîchir la mémoire :
https://www.youtube.com/watch?v=hNaAFNFh9HA

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 13 Sep 2016 12:46 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 02 Sep 2016 16:17
Messages: 12
Cyborg n'est pas un nanar
Bonne série B


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 22 Jan 2017 23:37 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Pour moi, un peu entre les deux.

Il y a un incontestable savoir-faire pour les scenes d'action et un semblant d'ambiance post-apo 80's qui fonctionne.

Mais a cote, il faut bien reconnaitre que le film empile les clichés grotesques et que l'histoire se traine paresseusement sans vrai fil conducteur. En fait, Pyun semble plus competent pour choregraphier des scenes de combat que pour raconter une histoire, sauf exception.

Mais ce n'est pas grave, ce film a inspire aux Inconnus l'un de leurs meilleurs sketchs avec la scene de baston finale entre Jean-Claude et le mechant, donc il etait indispensable.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 05 Avr 2017 6:40 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 05 Avr 2017 4:04
Messages: 7
J'adore Cyborg mais faut dire que c'est effectivement un nanar. Les perruques grotesques, les dialogues nazes, les effets spéciaux sont ridicules, la musique bien ringarde et surtout les bruitages que reprendrons les Inconnues dans le sketch "les miseroides".

Cyborg est un film bas du front comme on en fait plus. Les méchants sont ridicules et tout droit sortis d'un épisode de Ken le Survivant.

Ce que j'adore le plus c'est ce remède contre la peste qui n'est pas exploité. On ne le voit jamais.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 02 Mai 2017 8:57 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 29 Avr 2017 10:34
Messages: 16
Non, si vous voulez voir un film de "cyborg" de série B alors, je vous conseille "ATOMIC CYBORG" ! Il vaut le coup d'œil ce "sous produit" de TERMINATOR NON dénué d'approche écologiste avec des scènes d'actions bien faites , une "baston" dans un resto routier , des concours de bras de fer ... tout n'est pas bon loin de là avec un budget réduit ce qui prouve qu'on peut faire des choses intéressantes .

Par certain point , il fait moins "nanars" que d'autres productions .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cyborg - Albert Pyun, 1989
MessagePublié: 09 Mars 2019 17:12 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 193
Je me suis amusé à mettre les bruits de coups de Cyborg sur le combat de fin de Kickboxer :
https://www.youtube.com/watch?v=azHUAKaK43M

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr