Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 19 Mai 2022 10:12

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 06 Sep 2021 5:30 
Hors-ligne
Le Magic Tchernia du nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 23:11
Messages: 3116
Localisation: Grenoble compatible
Une nouvelle chronique de John Nada pour la rentrée avec un gars dans un costume de Yeti qui fait le zouave sur un fond vert.


https://www.nanarland.com/chroniques/na ... nable.html

Image

_________________
Monsieur le Chien: un blog BD indispensable :
http://www.monsieur-le-chien.fr/

"Mon pied trouvera ton cul même dans l’au-delà."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 06 Sep 2021 15:44 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Oct 2011 20:03
Messages: 857
Localisation: Localisation non trouvée (d'après mon appli météo)
Au moins il porte bien son titre, même si ce n'est pas tant le monstre que la réalisation qui est abominable.

_________________
En revoyant La liste de Schindler, j'ai tout de suite pensé à Deux sœurs à enculer. (Jack Tillman, 2021)

à bas la nanarploitation !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 06 Sep 2021 15:45 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 486
Merci pour cette chouette chronique.
Un 1er degré qui semble en effet forcer le "respect". The Asylum était comme ça avant, mais maintenant ils préfèrent rire de manière faussement complice de leurs propres productions. Ces gens nuisent aux nanars.

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 06 Sep 2021 15:50 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1848
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Magnifique ! Dès la vision de l'affiche et son Migou aussi harmonieux qu'un dessin de mioche, l'amateur inconditionnel de yetisploitation et de kongsploitation que je suis a eu les larmes aux yeux. Gloire à Cine Excel !

John Nada a écrit:
Lâché par le réalisateur, le scénariste et les acteurs, le film titube comme un infirme à qui on a volé ses béquilles. L'intrigue chemine, cahin-caha. L'ensemble n'est pas loin de se casser complètement la figure, il tangue, son équilibre est précaire, mais il semble déterminé à aller jusqu'au bout. A 1h30 c'est la ligne d'arrivée, si proche, si loin. Le film souffre, le spectateur souffre un peu lui aussi, mi-amusé mi-consterné. Des images de moignons sanglants lui viennent à l'esprit. Allez Cine Excel, encore un effort, tu peux le faire !

:worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 07 Sep 2021 18:11 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2007 21:09
Messages: 1196
C'est probablement la production la plus fauchée que j'ai vue de Ciné Excel.

Même SWAT Warhead One ou Vampire Assassin passent pour des superproductions en comparaison.

J'ai surtout de la peine pour les acteurs, dont je me demande comment ils font pour rester motivés. Et surtout si leur sacrifice leur apportera quelque chose en terme de carrière.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Abominable - Patrick G. Donahue -2006
MessagePublié: 13 Mai 2022 22:14 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Déc 2011 20:36
Messages: 1848
Localisation: Quelque part entre les bornes et les limites
Vu (merci à John Nada).

C'est encore du lourd que nous offre Cine Excel. Le système D fait film.

C'est très moche et il y a de grosses longueurs dans la première moitié (les tunnels de dialogues sont cela dit égayés dès que Nick Orefice vient éructer ses répliques à l'écran en cabotinant comme un taré). Mais dès qu'on arrive en Alaska, c'est du nanar en barre quasi-non-stop.
Snowy est absolument fantastique et toutes ses apparitions nous ramènent au bon vieux temps des Colosse de Hong Kong et autres King Kong revient, un des plus beaux costumes en peluche de la yétisploitation, avec les yeux en CGI en guise de cerise sur le gâteau. La scène de son évasion bénéficie d'un montage particulièrement apocalyptique, avec ses stock-shots de foule en panique alors que le monstre n'est même pas encore sorti du bateau amarré au large.
Parmi les détails mignons qui prouvent que les auteurs essayent d'apporter du réalisme à l'aventure, j'ai bien aimé les "sprokch !" que balance le bruiteur à chaque pas des persos dans la neige imaginaire, alors que leurs voix ont été enregistrées en intérieur avec le son en prise directe, ce qui casse tout.
La scène où le méchant bombarde Snowy avec un bazooka auto-rechargeable (il tire cinq ou six coups d'affilée en trois secondes !) est un grand moment.

Par contre, avec ce son pourri j'ai pas compris toute l'histoire mais c'est pas grave.

_________________
Image Image Image
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr