Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Juil 2020 8:55

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Superflic se déchaîne ! - Jean-Claude Roy, 1983
MessagePublié: 11 Mai 2014 2:21 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Un monument de la comédie pouet-pouet foireuse franchouillarde, aux côtés du "Fuhrer en folie". D'ailleurs, les deux films fonctionnement essentiellement autour de leurs acteurs principaux respectifs qui se font un peu attendre, mais assurent comme des bêtes dés leur arrivée.

Absolument rien n'est à jeter, que ce soit les gags, les dialogues, le jeu d'acteur (ça m'a quand même surpris d'y voir Charlotte Kady, la future Kiné de France 3) et l'intrigue (enfin, oui bon, le prétexte quoi), et on ne s'ennuie jamais. Ce que j'en retiens surtout, c'est le côté suranné, daté, presque kistch, avec toutes ses références aux pubs et émissions de l'époque qui ont du faire vieillir le film dés sa sortie et qui demeurent obscurément hermétiques à tout public non averti soit presque tout le monde. Comme ça constitue une bonne partie du film, autant dire que ça date sérieusement l'œuvre.
Un bon exemple de comédie nullarde à l'ancienne qui, malgré son message (bien daté lui aussi), est franchement inoffensive et ne se prend pas la tête. Je les préfère nettement aux mauvaises comédies françaises actuelles, bien plus proches du navet prétentieux (et qui ont aussi très souvent des messages bien prétentieux) et vraiment barbantes.

Ah, le bon temps ma brave dame!

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Superflic se déchaîne ! - Jean-Claude Roy, 1983
MessagePublié: 19 Avr 2020 11:26 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10714
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
V'la encore l'OFNI que seul le cinéma français est capable d'enfanter ! Avec un début digne d'une dystopie humoristique, genre relecture de Brazil par Quentin Dupieux, à coups de calembours absurdes et de dénonciation du milieu télévisuel (avec un petit passage Harvey Weinstein the movie), Superflic se déchaine surprend son spectateur qui se demande bien comment Paul Préboist va pouvoir trouver sa place là-dedans.

Il faudra attendre une bonne demi-heure et la dérive du film vers une comédie tropézienne où une bande de jeunes pirates des ondes inventent la télé de demain tout en encourageant à une insurrection populaire prophétisant les gilets jaunes (ils encouragent les concours de destruction de parcmètres, font des pieds-de-nez à la maréchaussée et remontent sur Paris pour y jouer les agitateurs), pour que surgisse enfin la star tant attendue dans le rôle de Harry Kossek (gag), avec qui "ça va péter des flammes" (re-gag). Et c'est peu de dire que Préboist semble tellement en décalage avec l'ambiance initiale qu'il donne au film une coloration 2/1 (bien aidé par le fait de passer beaucoup de temps dans son camion/sous-marin).

La dernière partie de Superflic trouve un peu plus de cohérence dans ses univers humoristiques (encore que je perds beaucoup de neurones rien qu'à écrire ça) et navigue dans des eaux plus habituelles (on met une fausse moustache à Paulo pour qu'il s'infiltre incognito dans le public de la strip-charade, gag !) jusqu'à son happy ending tout en rire et en joie vers un avenir radieux (la privatisation des chaines de télé publiques). A l'image de cet aspect typique de ce genre de comédie : l'insouciance généralisée d'une jeunesse qui ne connait ni le SIDA ni le chômage de masse, et qui conserve des 70's l'amour libre voire une quasi-tyrannie du cul. C'est bien simple, les meufs se plaignent si après une minute de slow tu ne les as pas encore tripotées, et même Paul Préboist se fait harceler sexuellement (!). On comprend que dans un tel fantasme sociétal, #metoo ne puisse avoir droit à la parole.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr