Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 05 Oct 2022 2:59

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 10 Août 2022 17:06 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Juin 2022 20:22
Messages: 56
Localisation: Suisse
Ce qui reste incroyable dans le cas du Star Wars Holiday Special, c'est que, malgré l'implication toute relative de
George Lucas sur le projet comme l'a bien expliqué Zodiac, c'est que ça reste (ou c'est resté avant l'achat par Disney)
un produit "officiel". Par une contre-façon, pas une copie mal inspirée, mais bien une production autorisée, avec les acteurs d'origine, dans ce qui est sensé être le monde de Star Wars à la sauce CBS, quand le Lore de cette saga était encore à écrire.

C'est fou. De nos jours, avec la démocratisation des "univers étendus" et des franchises cross-media, avec moult spin-offs qui tendant à diluer la force de l’œuvre d'origine, c'est difficile de se dire qu'à une époque, Star Wars avait tenté cela, et que la honte fut telle qu'il resta longtemps occulté. C'est presque un geste éthique quand on y pense, même si je suis heureux que cette atrocité soit à présent accessible.

Pour la petite histoire, je crois que Mark Hamill revenait tout juste de son accident de voiture, ce qui explique le fait que ses scènes sont tournées séparément, et qu'il semble être fait de plastique, tant le maquillage servant à masquer ses blessures était épais.

_________________
"si les nuages portaient des jupes, tu présenterais la météo !"
- Terror of Mecha-Godzilla


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 11 Août 2022 2:46 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mai 2020 9:57
Messages: 46
Localisation: Paris
Red Dear a écrit:
Ce qui reste incroyable dans le cas du Star Wars Holiday Special, c'est que ça reste (ou c'est resté avant l'achat par Disney)
un produit "officiel". Par une contre-façon, pas une copie mal inspirée, mais bien une production autorisée, avec les acteurs d'origine, dans ce qui est sensé être le monde de Star Wars à la sauce CBS, quand le Lore de cette saga était encore à écrire.

Effectivement, c'est resté officiel pendant très longtemps, et ça l'était vu que Lucasfilm avait fini par donner son imprimatur au projet !
Maintenant, il s'agissait quand-même d'un "Special", d'une émission de variétés centrée autour de l'univers "Guerre des Etoiles" (pas encore de saga Star Wars à ce moment là), avec une trame et une "aventure", si j'ose dire, globalement déconnectées du film, de ces thèmes centraux, et de ses enjeux.

Difficile, après la sortie de l'Empire Contre-Attaque et du Retour du Jedi, d'y voir encore quelque chose de vraiment officiel et de connecté aux films en eux-mêmes. Contrairement à l'univers étendu des années 2010-2020 pour les jeunes d'aujourd'hui à mon avis.

Red Dear a écrit:
avec moult spin-offs qui tendant à diluer la force de l’œuvre d'origine,

On ne peut plus d'accord là-dessus !

Red Dear a écrit:
Pour la petite histoire, je crois que Mark Hamill revenait tout juste de son accident de voiture, ce qui explique le fait que ses scènes sont tournées séparément, et qu'il semble être fait de plastique, tant le maquillage servant à masquer ses blessures était épais.

En fait, Mark Hamill a eu son accident en Janvier 1977, bien avant que le tournage du SWHS ne commence en 1978, alors que certaines scènes additionnelles de La Guerre des Etoiles (Un Nouvel Espoir) devaient encore être tournées avec lui en extérieurs...d'où leurs modifications à la dernière minute par Lucas et ses équipes : plans larges avec doublure etc...

Mais il gardait effectivement encore pas mal de séquelles au visage quand le tournage du SWHS a eu lieu, qui ne seront progressivement gommées que par d'autres opérations de chirurgie esthétique ultérieures. D'où la nécessité d'un maquillage et d'un éclairage spéciaux...du plus bel effet pour les nanardeurs que nous sommes !

_________________
Je n'ai jamais tué.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 11 Août 2022 14:08 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Juin 2022 20:22
Messages: 56
Localisation: Suisse
Zodiac a écrit:
Red Dear a écrit:
Ce qui reste incroyable dans le cas du Star Wars Holiday Special, c'est que ça reste (ou c'est resté avant l'achat par Disney)
un produit "officiel". Par une contre-façon, pas une copie mal inspirée, mais bien une production autorisée, avec les acteurs d'origine, dans ce qui est sensé être le monde de Star Wars à la sauce CBS, quand le Lore de cette saga était encore à écrire.

Effectivement, c'est resté officiel pendant très longtemps, et ça l'était vu que Lucasfilm avait fini par donner son imprimatur au projet !
Maintenant, il s'agissait quand-même d'un "Special", d'une émission de variétés centrée autour de l'univers "Guerre des Etoiles" (pas encore de saga Star Wars à ce moment là), avec une trame et une "aventure", si j'ose dire, globalement déconnectées du film, de ces thèmes centraux, et de ses enjeux.

Difficile, après la sortie de l'Empire Contre-Attaque et du Retour du Jedi, d'y voir encore quelque chose de vraiment officiel et de connecté aux films en eux-mêmes. Contrairement à l'univers étendu des années 2010-2020 pour les jeunes d'aujourd'hui à mon avis.

Red Dear a écrit:
avec moult spin-offs qui tendant à diluer la force de l’œuvre d'origine,

On ne peut plus d'accord là-dessus !

Red Dear a écrit:
Pour la petite histoire, je crois que Mark Hamill revenait tout juste de son accident de voiture, ce qui explique le fait que ses scènes sont tournées séparément, et qu'il semble être fait de plastique, tant le maquillage servant à masquer ses blessures était épais.

En fait, Mark Hamill a eu son accident en Janvier 1977, bien avant que le tournage du SWHS ne commence en 1978, alors que certaines scènes additionnelles de La Guerre des Etoiles (Un Nouvel Espoir) devaient encore être tournées avec lui en extérieurs...d'où leurs modifications à la dernière minute par Lucas et ses équipes : plans larges avec doublure etc...

Mais il gardait effectivement encore pas mal de séquelles au visage quand le tournage du SWHS a eu lieu, qui ne seront progressivement gommées que par d'autres opérations de chirurgie esthétique ultérieures. D'où la nécessité d'un maquillage et d'un éclairage spéciaux...du plus bel effet pour les nanardeurs que nous sommes !


Merci Zodiac pour ces corrections, mes souvenirs sur la date exacte de l'accident d'Hamill étaient encore flous. Et content que nous fassions le même constat sur la dilution des univers. On va finir par voir le Holiday Special comme une relique d'une époque plus innocente, même si ne nous leurrons pas, c'est aussi le produit d'une "franchisation" très rapide et agressive presque à l'origine de la saga.

Une scène qui me restera à jamais dans la rétine, c'est le papa Wookie qui regarde à travers une sorte de téléscope/casque de réalité virtuelle, ce qui se rapproche presque d'un show de strip-tease. Rien n'est montré mais entre la danseuse de charme et l'enthousiasme du père Wookie, c'est quand même assez implicite !

_________________
"si les nuages portaient des jupes, tu présenterais la météo !"
- Terror of Mecha-Godzilla


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 11 Août 2022 17:25 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mai 2020 9:57
Messages: 46
Localisation: Paris
Red Dear a écrit:
On va finir par voir le Holiday Special comme une relique d'une époque plus innocente, même si ne nous leurrons pas, c'est aussi le produit d'une "franchisation" très rapide et agressive presque à l'origine de la saga.

Possible oui.
Maintenant, concernant ce tout premier "spin off", Lucas/Lucasfilm n'en est clairement pas à l'origine. Il s'y est sans doute laissé entrainer avec d'autres objectifs en vue, au fond assez discutables, et il l'a bien regretté par la suite.

Il n'aurait jamais du se laisser embringuer là-dedans.

Red Dear a écrit:
Une scène qui me restera à jamais dans la rétine, c'est le papa Wookie qui regarde à travers une sorte de téléscope/casque de réalité virtuelle, ce qui se rapproche presque d'un show de strip-tease. Rien n'est montré mais entre la danseuse de charme et l'enthousiasme du père Wookie, c'est quand même assez implicite !

Ah oui, un grand moment de PORTNAWAK, de malaise, et de séquence nanarde assez exceptionnelle !
Apparemment, la scène a bien été pensée dès l'origine comme subversive et "Soft Porn" par les scénaristes et le réalisateur...incroyable !!!

_________________
Je n'ai jamais tué.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 11 Août 2022 17:33 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mai 2020 9:57
Messages: 46
Localisation: Paris
Pour ceux que ça intéresse, voici un article très complet et très détaillé datant de 2018 du site web "LeSuricate", qui donne somme toute une vision assez objective de ce naufrage. La date du tournage y est notamment mentionnée, ce qui est très rare.

https://www.lesuricate.org/star-wars-holiday-special-a-bout-de-force/

_________________
Je n'ai jamais tué.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 12 Août 2022 13:15 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 541
Merci pour cet article.

Perso, un truc qui me gave un peu avec Holiday Special, c'est que certains (pas ici) utilisent ça, et aussi les films des Ewoks, pour dire "regardez, voilà le vrai Lucas et ce que vous voyez de culte dans la Trilogie n'est pas de lui mais de son entourage". Personnellement, je n'aime pas beaucoup le Lucas post 1997, et surtout la Revanche des Sith, que je trouve, cinématographiquement parlant, un très mauvais film. Et Jar Jar, c'est clairement du Lucas pur jus. Ce n'est pas pour autant qu'il faut lui mettre sur le dos que le négatif de Star Wars. C'est un humain qui, comme beaucoup, a une vision de choses qui évolue, change, et qui ne va pas forcement, pour moi, dans le bon sens. Et qui, même à l'époque où il était au top, peut faire de mauvais choix. Mais la Trilogie, c'est lui et on ne compte pas tous les films, séries, jeux vidéos cultes derrière lesquels il est.


Je ne sais plus si j'avais déjà partagé ça, mais dans le genre document que certains auraient aimé oublier, Mark Hamill qui chante en allemand pour la promo de L'Empire contre-attaque :
https://www.youtube.com/watch?v=PCcgBLizbzc

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 13 Août 2022 0:34 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mai 2020 9:57
Messages: 46
Localisation: Paris
Cyborg a écrit:
Perso, un truc qui me gave un peu avec Holiday Special, c'est que certains (pas ici) utilisent ça, et aussi les films des Ewoks, pour dire "regardez, voilà le vrai Lucas et ce que vous voyez de culte dans la Trilogie n'est pas de lui mais de son entourage". Personnellement, je n'aime pas beaucoup le Lucas post 1997, et surtout la Revanche des Sith, que je trouve, cinématographiquement parlant, un très mauvais film. Et Jar Jar, c'est clairement du Lucas pur jus. Ce n'est pas pour autant qu'il faut lui mettre sur le dos que le négatif de Star Wars. C'est un humain qui, comme beaucoup, a une vision de choses qui évolue, change, et qui ne va pas forcement, pour moi, dans le bon sens. Et qui, même à l'époque où il était au top, peut faire de mauvais choix. Mais la Trilogie, c'est lui et on ne compte pas tous les films, séries, jeux vidéos cultes derrière lesquels il est.

Globalement d'accord oui.
La Revanche des Sith, malgré quelques bons moments, m'a aussi bien déçu.

THX 1138 (version originale) et American Graffiti, de styles pourtant complètement opposés, sont de bons films, aucun doute là-dessus.

Cyborg a écrit:
Merci pour cet article.
Je ne sais plus si j'avais déjà partagé ça, mais dans le genre document que certains auraient aimé oublier, Mark Hamill qui chante en allemand pour la promo de L'Empire contre-attaque :
https://www.youtube.com/watch?v=PCcgBLizbzc

Terrible !
Rien à envier à notre chorégrahie Star Wars nationale de Noël 1977 chez Drucker...
Au contraire, les costumes sont plus ressemblants ici !!!

_________________
Je n'ai jamais tué.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 13 Août 2022 16:45 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 541
Zodiac a écrit:
La Revanche des Sith, malgré quelques bons moments, m'a aussi bien déçu.
Il y a clairement de bons moments, mais le film me fait plus l'impression d'un enchaînement de cinématiques de jeux vidéo. C'est visuellement impressionnant, mais émotionnellement vide. En tant que film, je préfère beaucoup l'Attaque des Clones, car Lucas assume pleinement le côté volontairement "serial". Je pense qu'il s'est fait vraiment plaisir avec ce film, qu'il a retrouvé le Star Wars tel qui le pensait avant 77 et ça se sent.
Un film comme ça était déjà rare à l'époque, mais maintenant c'est encore pire. Les films Marvel puisent dans cet état esprit sans l'assumer, voir même en s'en moquant.
Dans le genre grosse production, le seul film récent que j'ai vu (mais il y a sûrement d'autres) et qui assume totalement son côté volontairement "serial" tel que le faisait Lucas, est L'Ascension de Skywalker. A mon humble avis, ce film est sûrement ce qui s'approche le plus de la vision de Star Wars qu'avait Lucas au début. Je sais que lui et Disney ce n'est pas le grand amour, et autant je comprendrais qu'il n'aime pas les deux épisodes d'avant (perso je les aimes beaucoup, mais pour des raisons différentes que l'épisode IX), mais celui-là, je pense qu'il l'adorerait.


Dans le genre un peu gênant, il y la chanson de la Guerre des Étoiles. Je pense que vous connaissez tous, mais au cas où : https://www.youtube.com/watch?v=VSpEo8Onqiw
Quand on écoute les paroles, on voit que les mecs n'ont absolument pas vu le film. C'est un peu comme à l'époque des génériques du Club Dorothée.

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 28 Août 2022 17:26 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Oct 2011 20:03
Messages: 944
Localisation: Localisation non trouvée (d'après mon appli météo)
Pour le genre, on aurait aussi pu mettre, au choix, "le pire contre-attaque", "le côté obscur de la farce" ou "star worst".

_________________
En revoyant La liste de Schindler, j'ai tout de suite pensé à Deux sœurs à enculer. (Jack Tillman, 2021)

à bas la nanarploitation !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 29 Août 2022 15:26 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Mai 2020 9:57
Messages: 46
Localisation: Paris
Absolument redoutable en effet.
Peut-on faire mieux que ça dans la chanson nanar ?

Ca me parait quand-même assez difficile.

_________________
Je n'ai jamais tué.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 29 Août 2022 15:38 
Hors-ligne
Grand Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Oct 2011 20:03
Messages: 944
Localisation: Localisation non trouvée (d'après mon appli météo)
Surtout que les paroles n'ont aucun sens. "Là-bas, dans les étoiles, la guerre passe comme un soleil". Quelqu'un a compris ce que c'est censé signifier ?

_________________
En revoyant La liste de Schindler, j'ai tout de suite pensé à Deux sœurs à enculer. (Jack Tillman, 2021)

à bas la nanarploitation !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 30 Août 2022 15:21 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 541
Ça ne manque pas toujours de sens par rapport au visuel, mais on constate que les types ont du juste regarder les quelques extraits présents dans le clip pour faire leurs paroles.
- Les fusées crachent du sang vermeil : les tires de blasters à mon avis.
- Les hommes et les bêtes ont repris les armes : les bêtes, Chewbacca forcement. Donc déjà il n'y a pas de notion de différents peuples qui vivent dans l'espace. C'est les hommes et les gorilles de la terre qui décident de s'allier pour aller se battre...
- On voit un cerveau de fer qui luit vêtu d'une grande cape noire et un masque sans vie : bon, là au moins c'est clair.
- l'épée de lumière est avec lui : donc ce n'est pas une simple arme, c'est la mythique épée de lumière, celle de la prophétie...

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 02 Sep 2022 21:39 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Juin 2022 20:22
Messages: 56
Localisation: Suisse
Cyborg a écrit:
Ça ne manque pas toujours de sens par rapport au visuel, mais on constate que les types ont du juste regarder les quelques extraits présents dans le clip pour faire leurs paroles.
- Les fusées crachent du sang vermeil : les tires de blasters à mon avis.
- Les hommes et les bêtes ont repris les armes : les bêtes, Chewbacca forcement. Donc déjà il n'y a pas de notion de différents peuples qui vivent dans l'espace. C'est les hommes et les gorilles de la terre qui décident de s'allier pour aller se battre...
- On voit un cerveau de fer qui luit vêtu d'une grande cape noire et un masque sans vie : bon, là au moins c'est clair.
- l'épée de lumière est avec lui : donc ce n'est pas une simple arme, c'est la mythique épée de lumière, celle de la prophétie...


Je n'aurais pas dit mieux en terme d'analyse de texte. Après je ne pense pas qu'on puisse directement déduire que ce sont les hommes et bêtes "de la Terre" qui décident de se battre. Si une bête prend des armes c'est qu'elle a atteint la sentience donc on peut supposer que le parolier comprenait qu'il s'agissait d'extraterrestres.

Je vous avoue que j'ai un amour immodéré pour cette version française. Elle est kitchouille à souhait certes mais les métaphores sont assez intenses quand on y pense (sang vermeil, les bêtes ont repris les armes, cerveau de fer, masque sans vie). Et le chanteur y donne du sien d'un trémolo maîtrisé.

_________________
"si les nuages portaient des jupes, tu présenterais la météo !"
- Terror of Mecha-Godzilla


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Star Wars Holiday Special - Steve Binder, 1978
MessagePublié: 06 Sep 2022 19:00 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Avr 2015 13:56
Messages: 541
Red Dear a écrit:
Je n'aurais pas dit mieux en terme d'analyse de texte. Après je ne pense pas qu'on puisse directement déduire que ce sont les hommes et bêtes "de la Terre" qui décident de se battre. Si une bête prend des armes c'est qu'elle a atteint la sentience donc on peut supposer que le parolier comprenait qu'il s'agissait d'extraterrestres.

Je vous avoue que j'ai un amour immodéré pour cette version française. Elle est kitchouille à souhait certes mais les métaphores sont assez intenses quand on y pense (sang vermeil, les bêtes ont repris les armes, cerveau de fer, masque sans vie). Et le chanteur y donne du sien d'un trémolo maîtrisé.
C'est vrai, mais c'est le terme "les bêtes" que je trouve étrange, il est trop connoté terre. Pourquoi ne pas dire plutôt "pour toi, les peuples de l'espace ont pris les armes". Mais bon, clairement la SF c'était pas leur truc, ce que je peux totalement comprendre et encore plus à l'époque.

Mais, je pardonne un peu moins de ne pas s’intéresser plus que ça au support. Car finalement, moi aussi je l'aime bien cette chanson avec son kitch, ses métaphores et son chanteur qui est à fond, comme pénétré, ça ne m'aurait pas déplu qu'elle sont plus en rapport.

_________________
Je suis une souris qui se cache des faucons dans la maison d'un corbeau.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr