Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 15 Juil 2020 9:54

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Aérobic Killer - David A. Prior - 1986
MessagePublié: 01 Oct 2008 22:56 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Image

Titre VF : Aérobic Killer, Aérobicide
Titre VO : Killer Workout
Origine : USA
Réalisateur : David A. Prior
Année : 1986
Avec : Ted Prior, David Campbell, Teresa Vander Woude, Richard Bravo
Catégorie : Slasher
Genre : Tue Tue You Tue

Alors cher ami prolétaire français moyen, tu en as marre de ta grisaille quotidienne ? Métro, boulot, télé, dodo ça ne t'enchante pas ? Ta bedaine ressort mollement et bobonne n'arrange pas les choses ? J'ai ce qu'il te faut : Aérobic Killer ! Oui, il fallait y penser ! Dedans tu trouveras tout ce qui fait défaut à ton petit monde morne. La lumière des années 80 te frappera le visage et te montrera la voie. Penchons nous ensemble sur cette merveille.
Prior. David Prior. Pour ceux et celles ayant eu la chance de voir Ultime Combat (http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... timecombat) ce nom à une consonance magique. Malencontreusement, le nanar n'est pas toujours au rendez-vous, loin s'en faut. Mais, il semblerait bien que ce damné des ondes nous ai gratifiés d'un autre titre digne de sortir de l'anonymat des cartons poussiéreux.
Image
La lumière des années 80.

Le titre en lui même est assez évocateur. Nous sommes donc en présence d'un sérial-killer dégommant des silhouettes de rêve des deux sexes dans un club d'aérobic de Californie. Les années 80 battent leur plein, le look est alors à son apogée. Vive donc les tenues fluos fushias, des ziques rythmées au synthé et les brushing de la mort.

Nous sommes au club de Rhonda et Jamie. Les deux jeunes filles font tourner la boîte tant bien que mal, Rhonda pestant assez souvent sur les frasques délurées de sa copine. Nous comprenons bien vite que ce qui apparaît comme une idée originale au premier abord est une parfaite excuse pour meubler les moment creux où rien ne se passe (bonjour les pléonasmes) avec des gros plans sur les plastiques féminines dans des poses pas très subtiles. Bref, un bon truc pour accrocher l'obsédé moyen. Ceci dit, les dames ne seront pas en reste car il y aura aussi des hommes musclés en combinaison moulante (en infériorité numérique il est vrai). Soulignons que ces messieurs au physique avantageux ont en général des répliques au dessous de la ceinture type "Tu veut que je te montre à quoi sert ta fermeture ?". Comme quoi corps de rêve ne va pas toujours avec esprit chevaleresque et galant loin s'en faut.
ImageImage
ImageImage
Tout l'érotisme moite des années 80

Mais quelque chose d'atroce va venir bouleverser ce monde insouciant et chatoyant. Je te vois déjà pester, cher ami prolétaire, car passé le premier moment de convoitise, tu les déteste déjà ! Les gens heureux sont une insulte aux malheureux, c'est bien connu. N'aie crainte, donc, car un maniaque fou (re-bonjour!) va mettre un brin d'anarchie dans cette mécanique bien huilée.
Reconnaissons que le "Slasher" est un genre de film délicat. Il faut savoir flirter avec les clichés sans pour autant trop les appliquer et apporter sa petite touche personnelle si on veut sortir du lot. Généralement, des jeunes bien mis sont dézingués après s'être enfuis en hurlant ou surpris en train de faire quelque chose pas très catholique. Il y a des slashers réussis, comme les Vendredi 13 (on tape à la hache ou à la machette) des ratés, comme la série bizarroïde allemande Fantom Killer où un type revêtu d'un bas de laine trucide des femmes dénudées dans des sous bois (c'est bien connu, on court plus vite tout nu). Le tout est de mixer savamment les choses pour arriver à quelque chose d'intéressant.
Or dans le cas qui nous (pré)occupe, David Prior tombe dans le nanar de par son application à nous asséner tous les clichés possibles et imaginables du genre et en employant comme arme du crime, un objet si abominable que d'emblée un fou rire nerveux s'empare du pauvre spectateur. L'arme du crime, c'est une épingle à nourrice géante.
Image
Ceci est une arme de destruction massive

Dieu seul sait à la suite de quelles substances illicites les scénaristes en sont venus à cette idée saugrenue. Je suppose qu'ils voulaient rendre un objet familier effrayant, mais c'est plutôt l'effet inverse qui se produit.
Le premier meurtre se voudrait une référence au pionnier du genre, Psychose d'Alfred Hitchcock, dans une sorte de remake de la scène de la douche qui pêche par la nullité du jeu de l'actrice et par le conformisme absolu des plans.
Le meurtre selon David A. Prior
ImageImage
ImageImage
ImageImage
La première impression étant toujours importante, le spectateur béat devant tant de naïveté peut légitimement se demander si on ne le prend pas pour un con. Mais rassure toi cher ami prolétaire, d'autres surprises sont encore à venir.
Pour vaincre les forces du Mal de l'épingle à nourrice, deux hommes vont se dresser, tel le dernier rempart de justice dans ce monde pourri. Le premier, nous le connaissons bien. Le gros plan sur ces biceps, cette figure de poupon, ce blondinet fringuant...oui, aucun doute possible c'est lui. L'éternel frangin, celui qui n'a jamais faim (à part pour des vers), celui qui n'a jamais froid (même en short), non ce n'est pas Davy Crockett, c'est Mike Den...euh, pardon, Chuck Dawson !
Image
Vous le reconnaissez ?
Image
Et là vous le reconnaissez ?

Chuck (Ted Prior), dans sa quête effrénée de justice sera secondé, si l'on peut dire, par le lieutenant Morgan (David James Campbell), fils spirituel de l'inspecteur Clouzot qui a la fâcheuse manie d'arriver trop tard à chaque fois, chose assez handicapante pour un professionnel des forces de l'ordre. Non seulement il arrive en retard mais il accumule les bêtises en se lançant sur les fausses pistes (pourtant tellement énormes) qui jalonneront sa route dans la quête du meurtrier. Voir cet humble policier se planter à chaque fois agace une nouvelle fois les zygomatiques du spectateur. Détail cocasse venant couronner le tout comme une belle cerise confite sur un gâteau, la voix française est faite par la même que celle du commissaire Bruno dans Cat's Eye (datant de la même année !). Et quand on connaît l'incapacité de l'un et le professionnalisme douteux de l'autre, il n'y a qu'un pas à la comparaison, voire à l'amalgame, pas que je franchirais sans vergogne.
ImageImage
Le lieutenant Morgan et son alter-ego animé

En bon frangin soucieux que sa moitié consanguine crève l'écran, David donne à Ted des occasions multiples de montrer ses biscottos, de mettre des taloches aux gros lourds du club (comprenez là Jimmy le gros lourd en bleu et Tommy le gros lourd en rouge), vérifiant une nouvelle fois le célèbre théorème Priorien, à savoir que "Quand Ted sort les poubelles, les méchants sortent de l'ombre". Une scène sort assez du lot où le beau Chuck accourt suite aux cris d'une damoiselle en détresse et tabasse en trois manchettes de cour de récré le méchant gus des lieux du crime. Problème, ce gentil personnage ne faisait que passer et ses protestations n'auront pas raison du poing d'acier et du cerveau de plomb de notre Samson préféré. De bagarres échevelées en séduction torride, les apparitions de Ted sont un vrai délice de par son non-jeu et par l'absurdité de quelques situations aussi improbables que la rencontre avec une fourmi guitariste. J'en veut pour preuve une séance de tatane qui se terminera par un affrontement spectaculaire au moyen d'un râteau (oui, un râteau).
ImageImage
ImageImage
Ted Prior, héros incontesté de la jungle urbaine

Le tueur, protégé par l'incapacité de la police et les nombreuses incohérences du scénario va tranquillement poursuivre son programme d'écrémage de la société. Par exemple un policier en faction dans le club n'entendra ni ne verra rien alors que deux meurtres auront lieu dans la pièce à coté en l'espace de cinq minutes. On pourrait aussi s'étonner de ce que les jolies dames se remuent avec des sourires épanouis même après qu'au moins cinq meurtres aient eu lieu dans le club (d'ailleurs comment se fait-il qu'il reste encore ouvert ??). Mais ceci se fait avec bonheur pour le nanardeur car cela donne l'occasion d'alterner crimes mous et risibles et séquence petits culs moulés dans des débardeurs fluorescents tellement lumineux que les yeux en pâtissent.
Le principal problème de David Prior, c'est que les séquences se succèdent et à chaque fois que cela démarre bien, où on se dit que l'action est bonne, il y a toujours la mouche dans le lait, l'engrenage défectueux bref, le petit truc qui va tout flanquer par terre, décridibilisant l'ensemble de la séquence. Prenons une course-poursuite, donnant l'occasion au lieutenant Morgan d'arborer de superbes lunettes fumées complètement inutiles. Il poursuit son suspect à travers la ville (enfin deux rues) et atterrit à sa suite dans un entrepôt en plein air de containers métalliques. S'ensuit un gunfight et là où cela commençait à être bien, l'individu tire sur le policier à trois mètres sans obstacles et...loupe. A partir de là on à vraiment l'impression de voir deux grands enfants jouant avec leurs pistolets à amorce dans leur square local.
Image
Croyez le ou non, il le rate...

Signalons également que le réalisateur nous gratifiera d'un twist final assez nawak (dont une séquence sous-bois dont je cherche encore l'utilité) qui achèvera de plonger ce film dans les tréfonds insondables du n'importe quoi. Même après l'apparition du mot fin, Prior sentant probablement que le spectateur à été lésé, balance une nouvelle fois des images de ses Vénus de salles afin de bien enfoncer le clou nanar des fois que le chaland n'aurait pas bien compris.
ImageImage
Quand y'en a plus, y'en a encore.

Au final un Prior sortant du lot, même si il n'atteint pas les septièmes cieux d'Ultime Combat. Il fera passer un bon moment à celui qui cherche à s'évader dans quelque paradis artificiels pour une durée moyenne de 80 minutes, laissant flotter un parfum de nostalgie pour les T-Shirts Waïkiki, les bananes pleines de billes et les bandanas décompléxés.

Note : 2,75/5

Rareté : Rare 3
Il vous faudra vous résigner à dégotter l'unique édition française en VHS, à moins que vous ne puissiez mettre la main sur l'édition suisse, contenant le même film sans accents outranciers.
Image
La VHS française (saluons au passage le "résumé" qui bousille un suspense déjà inexistant)

Image
L'édition suisse reprenant le concept du verso français et un recto dessiné très alléchant.

Nos amis ricains ont eu l'excellente idée de sortir ce bout de pellicule en DVD dans ce qui semble être plusieurs éditions.
Image

Image
Une VHS allemande.

BONUS
Image
Tidoudidoudidoudidou...
Image
Floshfloshflosh...
Image
Chuck (Ted Prior) et le lieutenant Morgan (David Campbell) s'ennuient ferme.
Image
Une curiosité du film
Image
Jamie laissant malencontreusement choir ses capotes
Image
Ma danseuse préférée, non pour de basses raisons lubriques, mais parce qu'elle a des nichons sublimes.

Extraits :
http://www.dailymotion.com/nanar-junkie/video/6248289
Ted, le chevalier blanc protecteur des veuves et orphelins

http://fr.youtube.com/watch?v=khTnS0X3dok
Une baston au râteau.

Merci à nanar-addict, ROTOR et Kobal.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Dernière édition par La créature du lac gris le 06 Oct 2008 15:50, édité 8 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 8:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Oct 2003 9:05
Messages: 1698
Localisation: incertaine
retour aux saines valeurs 80's: du fluo, de l'aérobic, du fun et de la violence urbaine

et puis ce genre d'argument me suffit

Image

:oops:

_________________
"We have a portable potty"

"les hommes sont monogames, ils ne peuvent pas répondre au téléphone et faire autre chose en même temps" (sagesse populaire entendue dans un train)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aérobic Killer - David A. Prior - 1986
MessagePublié: 02 Oct 2008 10:11 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
La créature du lac gris a écrit:
Ma danseuse préférée, non pour de basses raisons lubriques, mais parce qu'elle a des nichons sublimes.

woah l'autre hé, il pique des vannes à desproges :-D

en tout cas, moi qui apprécie bien les nanars eighties, je vais m'empresser de partir à la recherche de celui-ci !

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 10:25 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2005 21:25
Messages: 2534
Localisation: "dans une partouze à Troyes, en train de jeter du pop corn"
Merci de me remercier mais j'ai pas fait grand chose :-D .

_________________
"rhaaa aaahaaa regardez qui est là, cette salope de Solange !"

( femmes en cage )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 10:49 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Sep 2004 23:45
Messages: 6644
Localisation: planète zorglub 3 ; dans la galaxie du bluk-bluk zogotounga
pareil :oops:
T'as réussi à te débrouiller pour les caps alors ? Fallait me relancer, parce que je suis légèrement tête en l'air :oops:

Pas le temps de lire la chro tout de suite, mais en tout cas le film est un bon petit nanar eighties. Je reviendrais dessus quand j'aurais lu la chronique si j'oublie pas :-D

_________________
http://www.rotorfrance.com/
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 11:52 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Mai 2008 6:37
Messages: 213
Localisation: TrOmAvIlLe ......
Rhô putain , ça c'est le genre qui me donne Envie

Quelles paires de Yeux mes amis :-D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 12:24 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Juil 2005 10:55
Messages: 1637
Localisation: Secteur 326, zone 2, porte 4.
Image

Euuh, on a un peu l'impression que le commissaire porte une veste de 20 kilos et 8 cm d'épaisseur toute bien rembourrée... un petit côté "film de SF avec costumes futuristes" genre Dune ou Star Wars.

Pour ma part, c'est la plus belle veste en mousse (doublement en mousse) sur laquelle j'ai pu poser mes petits yeux transis.

_________________
Stuart me up !

"-Pas celui-là, abruti ! C'est une maison, pas un jeton !
- La couleur est pareille.
- Qu'est-ce-que cette petite maison fabrique sur la Compagnie d'Electricité ?
- C'est une centrale."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 18:32 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Mars 2007 9:48
Messages: 1749
Localisation: West from Germany
La créature du lac gris, il serait chouette que tu parles de la scène où le héros entre en courant dans une pièce où vient d'avoir lieu un meurtre puis sans crier gare frappe violemment le pauvre gars présent dans la pièce, elle m'avait bien fait rire, et ça allongerait un peu une chronique un tantinet courte mais néanmoins plaisante !

_________________
Faut régler cette situation au plus vite, ce qui veut dire définitivement.
(Le boss dans Laser Force.)

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Oct 2008 18:45 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Troglodyte a écrit:
La créature du lac gris, il serait chouette que tu parles de la scène où le héros entre en courant dans une pièce où vient d'avoir lieu un meurtre puis sans crier gare frappe violemment le pauvre gars présent dans la pièce, elle m'avait bien fait rire, et ça allongerait un peu une chronique un tantinet courte mais néanmoins plaisante !


Exact au temps pour moi, je voulais en parler et j'ai occulté. C'est réparé.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aérobic Killer - David A. Prior - 1986
MessagePublié: 05 Oct 2008 13:51 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Mai 2005 15:52
Messages: 1339
Localisation: Tout droit venu de l'espace, avec 999 copains à moustaches
La créature du lac gris a écrit:
Image
Vous le reconnaissez ?


Non, c'est qui ?

Citer:
Image
Et là vous le reconnaissez ?


Ahhh ce bon vieux Ted ! tu as changé de caleçon pour sortir les poubelles ?

C'est ainsi que j'ai réagi, cette caps de Ultime Combat est vissé dans ma rétine :)

_________________
Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aérobic Killer - David A. Prior - 1986
MessagePublié: 11 Oct 2008 14:20 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2008 17:16
Messages: 1034
Localisation: Bien au chaud, dans une touffe de noir jésus.
nanja monja a écrit:
La créature du lac gris a écrit:
Ma danseuse préférée, non pour de basses raisons lubriques, mais parce qu'elle a des nichons sublimes.

woah l'autre hé, il pique des vannes à desproges :-D


Ouep, le père Desproges (que Dieu ait son âme, et qu'il lâche la mienne :-D ) parlait ainsi dans un de ses sketchs de son amie Valérie Mairesse, qui en effet était très "voluptueuse" il y a 20 ans.
Et d'ailleurs je remercie la radio Rires et Chansons pour la diffusion régulière des oeuvres du maître.
(mais ça m'étonnerait qu'ils me lisent :lol: )

Quant à cette jeune danseuse au talent si évident^^, je plussoie: elle ne peut en aucun cas laisser de marbre :D (à moins de s'appeler Benoit).

P.N. FOS :oops:

_________________
Hé! Hé blondin! Tu veux que je te dise: t'es le plus grand dégueulasse que....que... que la terre ait jamais portée!!
Ouin ouin ouiiinnn! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Oct 2008 6:39 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10714
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Le topic du forum général où on cause du film (avec quelques visuels supplémentaires).

Excellente chronique, y'a quasi-rien à y changer. On s'amuse beaucoup à lire ta prose, qui met bien en valeur les qualités de ce très con Aerobic Killer. Peut-être pourrais-tu aborder les quelques défauts, comme les baisses de rythme et la répétitivité du remplissage, mais tu l'as déjà partiellement fait. Et aussi de rappeler que David Prior est un surtout faux-ami du nanar, qui n'aura vraiment réussi à briller que grâce à Ultime Combat.

Non, vraiment bien. :wink:

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Jan 2009 1:30 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Déc 2008 19:57
Messages: 41
Localisation: Orleans
Chapeau, cette chronique résume assez bien le film, qui fait partit de la toute petite famille des "Slashers au Gymnase", avec le plus connu mais bien kitch Murder Rockde Fulci,Hell SPA 1992 (que je n'ai toujours pas eu le temps de voir)Les Jeux de la Mort/Fatal Games (1984) , Graduation Day (1981)
et mon favori le bien délirant Death Spa alias Witch Bitch (1988) qui rajoute aux meurtres une histoire de possession démoniaque avec du gore à profusion et des effets spéciaux funs par rapport aux films précédents, qui arrive a rendre celui ci, tour à tour drôle et parfois presque malsain.

Bande annonce de DEATH SPA:
http://www.youtube.com/watch?v=V-SVX6lWQWA

Extrait bien gore:
http://www.youtube.com/watch?v=hjfxemb1jxo

Extrait bien nul:
http://www.youtube.com/watch?v=_0ePDFmM ... re=related
Image
[/b]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 06 Sep 2009 22:14 
Hors-ligne
Nanarland lui doit beaucoup
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2003 15:13
Messages: 5127
Localisation: Grenobyl
La chronique est en ligne sur le site :

http://www.nanarland.com/Chroniques/Mai ... obickiller

Pas vu mais, comme d'autres l'ont dit, ça donne envie !

ottorivers a écrit:
Chapeau, cette chronique résume assez bien le film, qui fait partit de la toute petite famille des "Slashers au Gymnase", avec le plus connu mais bien kitch Murder Rockde Fulci,Hell SPA 1992 (que je n'ai toujours pas eu le temps de voir)Les Jeux de la Mort/Fatal Games (1984) , Graduation Day (1981)
et mon favori le bien délirant Death Spa alias Witch Bitch (1988) qui rajoute aux meurtres une histoire de possession démoniaque avec du gore à profusion et des effets spéciaux funs par rapport aux films précédents, qui arrive a rendre celui ci, tour à tour drôle et parfois presque malsain.

Bande annonce de DEATH SPA:
http://www.youtube.com/watch?v=V-SVX6lWQWA

Extrait bien gore:
http://www.youtube.com/watch?v=hjfxemb1jxo

Extrait bien nul:
http://www.youtube.com/watch?v=_0ePDFmM ... re=related
Image
[/b]


Merci de ces infos, j'ai ajouté un mini paragraphe en fin de chronique.

_________________
"Dans le monde de "Last Action Hero", j'suis à peu près persuadé que c'est Ralf Moeller qui joue dans "Un flic à la maternelle". (Plissken)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aérobic Killer - David A. Prior - 1986
MessagePublié: 07 Sep 2009 9:22 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
La créature du lac gris a écrit:
Image


Rob Liefeld est-il l'auteur de cette jaquette? :shock:

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Sep 2009 11:16 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2005 21:25
Messages: 2534
Localisation: "dans une partouze à Troyes, en train de jeter du pop corn"
http://www.dailymotion.com/user/nanar-j ... shortfilms

un extrait.

_________________
"rhaaa aaahaaa regardez qui est là, cette salope de Solange !"

( femmes en cage )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Sep 2009 18:08 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
nanar-addict a écrit:
http://www.dailymotion.com/user/nanar-junkie/video/x3px7l_aerobic-killer_shortfilms

un extrait.


:lol: merci

J'aime la force du tueur et la fin frappante, ça m'a rappelé quand Poelvoorde massacre le gamin dans narco

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2009 0:05 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Juil 2009 21:47
Messages: 22
L'une de mes premiéres déceptions vis a vis de nanarland est la totale indigence de la section "slasher", en nombre de films celui ci est ridicule par rapport a d'autre totalement saturer (pur et dur et ninja entre autre )
alors que dans les anners 80 les usa ont produites des centaines de daubes sanguinolante a la gloire des tueur fou décérébrer (quasiment tout les films de la serie vendrdi 13 ont leur place place sur nanarland)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Sep 2009 6:20 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Extrem_Terror a écrit:
L'une de mes premiéres déceptions vis a vis de nanarland est la totale indigence de la section "slasher", en nombre de films celui ci est ridicule par rapport a d'autre totalement saturer (pur et dur et ninja entre autre )
alors que dans les anners 80 les usa ont produites des centaines de daubes sanguinolante a la gloire des tueur fou décérébrer (quasiment tout les films de la serie vendrdi 13 ont leur place place sur nanarland)



Bienvenue à toi mais de 1 :

Essaie de faire un effort avec l'orthographe parce que là c'est assez désagréable.

de 2 : Tu risque l'excommunication et l'ostracisme perpétuel et définitif à proclamer que la série des Vendredi 13 ont leur "place place" sur nanarland. Un certain raton laveur risque d'assez mal le prendre.

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Sep 2009 22:38 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2008 20:41
Messages: 360
Localisation: quelque part entre ma chaise et mon clavier
J'étais passé à côté de cette chronique :oops:

Mais c'est réparé, je viens de la lire et :worship: il faut que je voie ce film (ne serait-ce que pour savoir à quoi ressemble le tueur à l'épingle à nourrice :lol: )


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr